Coaching: quelles tendances pour 2021?

Coaching: tendances 2021

L’année 2020 est finie, ouf! Mais elle a laissé des traces dans tous les corps de métiers, coaching y compris. Quelles sont les tendances pour 2021? Quels changements dois-tu opérer en tant que coach? Quelles sont les attentes de tes clients en cette nouvelle année? Je t’explique comment faire face aux changements.

Coaching à distance

Si tu avais l’habitude de faire tes séances de coaching en présentiel, face à ton coaché, 2020 et son fameux Covid est venue bouleverser ta manière de travailler. Vive le coaching à distance, vive le digital! J’écris sur un ton enjoué mais je sais que pour beaucoup, ce changement n’a pas été évident du tout. Je parle de l’aversion qu’ont les coachs pour internet dans mon article Pourquoi les coachs n’aiment pas internet. 2020 te l’a prouvé: tu ne peux plus faire abstraction d’internet dans ton entreprise de coaching à présent. Je te donne plus de détails dans mon article quelle posture adopter en tant que coach à distance et surtout, je t’accompagne en te donnant les 7 étapes pour vendre en ligne et réussir ce virage indispensable.

Des résultats immédiats et concrets

Dans notre société, tout va de plus en plus vite, tu l’auras remarqué. Les gens ne veulent plus perdre de temps et veulent avoir des résultats rapides. S’ils viennent vers toi, coach, c’est dans cet état d’esprit. Ils veulent que tu leur apportes des résultats rapides et concrets. La tendance n’est plus aux approches holistiques, aux termes un peu flous et aux résultats qu’on ne peut pas quantifier. Les clients veulent voir des retours sur investissement immédiats. Mon conseil est donc d’éviter dans ta communication des tournures de phrase comme ‘dépassez vos limites’ ou ‘révélez votre potentiel’ qui sont trop vagues. Dans votre communication, tu dois donner des résultats concrets pour attirer ton persona.

Coaching rime avec authenticité

En 2021, les gens veulent de l’authenticité, du vrai. Comme je viens de te l’expliquer, ils veulent du concret. Quand ils choisissent leur coach, ils veulent savoir quelle personne se cache derrière. En 2021 on va voir l’essor de ce qui a déjà débuté en 2020, le storytelling. Le storytelling est l’art de parler de soi pour faire vendre. Et cela repose sur une notion vitale: le pourquoi. Je t’explique tout en détails dans mon article Pourquoi trouver son pourquoi est si important. Mais pour résumer, tu dois montrer à tes clients ou futurs clients, ce qui t’anime, pourquoi tu es devenu coach, quelles sont tes valeurs profondes. C’est grâce à cela que les personnes pourront te faire confiance et qu’elles viendront vers toi.

Vers un coaching de niche

En marketing, on a tendance à dire que s’adresser à tout le monde revient à ne s’adresser à personne. Comme je te l’explique dans l’article Comment bien démarrer sur internet, il faut absolument que tu définisses ton persona, c’est-à-dire ton client idéal. 2021 va voir l’essor du coaching de niche, c’est-à-dire d’une forme de spécialisation. Par exemple, coach pour les personnes qui veulent arrêter de fumer, coach scolaire pour les étudiants en classes préparatoires, etc… Plus ton offre sera précise, plus tu auras de chance de te démarquer.

Stratégie marketing

Je sais que beaucoup de coachs n’aiment pas internet. Peut-être est-ce ton cas? Tu es venu vers le coaching pour l’humain, pour partager des valeurs pas pour passer ton temps sur les réseaux sociaux. Et pourtant, aujourd’hui, tu ne peux plus faire abstraction de tout cela. Tu dois adopter une stratégie marketing pour promouvoir ton activité. Rappelle-toi: pourquoi veux tu faire du coaching? Pour aider les autres, non? Et pour les aider, il faut qu’ils sachent que tu existes, tu ne crois pas? Donc il faut que tu communiques. Et en 2021, la meilleure façon de communiquer est digitale! Dans cet article, je t’explique quels sont les réseaux sociaux sur lesquels tu dois aller selon ta cible. Tu verras, cela te fera gagner du temps et tu te rendras compte que cela ne sert à rien d’être partout.

Vers la création de produits

En 2021, les coachs doivent aller vers la création de contenus gratuits et payants du type formations en ligne, ebooks, ateliers… Si tu n’as pas encore créé ce genre de contenus, je t’encourage à le faire. C’est ce que je propose grâce à mon cahier d’exercices 21 jours pour trouver ta mission de vie (n’hésite pas à le partager autour de toi!) qui me permet d’aider les gens et de me faire connaître à un plus grand monde. Les gens ont besoin d’apprendre à te connaître avant de te faire confiance et accéder à tes contenus est un bon moyen pour y parvenir. Ils verront ta manière de travailler, ton univers. Ils seront donc plus confiants et viendront vers toi pour tes séances de coaching.

J’espère que ce tour d’horizon des tendances pour le coaching en 2021 t’a aidé. Si tu as encore des doutes, n’hésite pas à prendre rendez-vous avec moi pour que je t’accompagne vers le succès.

Coaching: comment et pourquoi choisir ses clients?

comment et pourquoi choisir ses clients quand on est coach

Tu es peut-être surpris par ce titre. D’habitude, on pose plutôt la question inverse: comment trouver des clients ou bien comment choisir son coach! 

Mais en tant que coach et qu’entrepreneur (oui, j’insiste, tu es entrepreneur!), tu as le choix et même parfois l’obligation de bien choisir avec qui tu veux collaborer. En faisant cela, tout le monde est gagnant, coach et coaché

Pourquoi il est important de bien choisir tes clients?

Si tu acceptes de travailler avec quelqu’un qui ne te correspond pas, tu ne rends service à personne. Ni à toi, ni à cette personne venue chercher quelque chose que tu ne pourras pas lui apporter. 

Je reviendrai plus tard sur comment choisir tes clients, mais je peux déjà te dire que si tu choisis d’accompagner une personne dont la problématique n’est pas quelque chose qui te parle ou pour laquelle tu ne te sens pas assez formée, tu ne pourras pas fournir un travail de qualité

A cela il pourra y avoir plusieurs conséquences

❌La personne sera mécontente et le fera savoir à son entourage ou sur internet donc ce sera très mauvais pour ta réputation. 

❌Tu seras mécontent de ton travail et cela ébranlera ta confiance en toi. 

Est-ce que cela en vaut la peine? Bien sûr que non. 

Refuser des clients effraie, surtout si tu commences tout juste ton activité, j’en ai bien conscience. Mais savoir dire non à des clients potentiels qui ne font pas partie de ta cible est un point que tu dois apprendre à gérer si tu veux faire grandir ton entreprise tout en restant en accord avec ton pourquoi et tes valeurs. 

Tony Blair a dit:

“l’art de diriger consiste à dire non, pas à dire oui. Il est très facile de dire oui.”

Si cela peut t’inspirer, c’est cadeau! 😉

Crois moi: L’une des choses les plus importantes que tu puisses faire en tant que chef d’entreprise est d’être totalement honnête sur les personnes avec lesquelles tu veux travailler et pour lesquelles tu es le mieux adapté.

Comment choisir tes clients?

Ok, c’est bien beau tout ça mais on fait comment pour choisir? Voici les pistes à suivre. 

Définir ton persona

C’est l’étape numéro 1, la base de ton activité, celle aussi que beaucoup de coachs ne suivent pas malheureusement. 

Je t’explique tout en détails dans mon article sur le sujet, coaching, qu’est-ce que le persona. 

Je vais juste te faire un résumé des points essentiels à retenir. 

✔️Le persona est ton client idéal. 

✔️Le définir est essentiel car s’adresser à tout le monde revient à s’adresser à personne comme on le dit en marketing (et c’est vrai!)

✔️Pour le définir tu dois te demander qui tu souhaites réellement aider au plus profond de toi et aussi faire correspondre tes compétences et la réalité (si tu as suivi une formation pour devenir coach scolaire et que tu veux aider les cadres à s’épanouir, il y a un petit souci)

Te poser les bonnes questions

Une fois que tu as défini ton client idéal, reste la réalité. La réalité est qu’une personne peut très bien correspondre à tous les critères de ta liste du client idéal et pourtant, ne pas être une cliente pour toi. 

Voici quelques questions à te poser lorsque tu rencontres ton client potentiel pour la première fois (que ce soit au téléphone, en visio ou en vrai)

❓Est-ce que la personne est réellement prête à agir pour atteindre ses objectifs?

❓Partage-t-elle les valeurs qui te sont chères?

❓Est-ce que tu sens que tu pourras lui faire confiance et au contraire, sens-tu de la réticence de sa part à ton égard?

❓Est-ce que sa problématique correspond réellement à ton domaine de compétences ou à ce que tu aimes faire? 

❓As-tu l’énergie et la motivation nécessaires à ce moment-là de ta vie (ou de l’année) pour travailler sur ce projet en particulier?

Enfin je te dirai tout simplement: écoute-toi! Ton intuition est un outil très puissant comme je te l’explique dans mon article sur comment se servir de son intuition pour développer son entreprise. 

Bien sûr, plus tu auras de l’expérience, plus tu seras capable de définir précisément qui est ton client idéal. Et en gagnant cette confiance en toi et tes capacités, il te sera plus facile d’oser dire non. 

Allez, répète après moi: non! 😉

2021: comment atteindre vraiment tes objectifs et tenir tes résolutions!

comment tenir ses résolutions 2021

Au revoir 2020! Je pense que comme moi, tu n’es pas déçu.e de dire adieu à cette année un peu particulière. Qui dit nouvelle année dit résolutions! On voit déjà fleurir un peu partout les fameuses listes qui commencent toutes par

« Cette année, j’arrête de fumer et je perds du poids. »

C’est tout à fait louable mais il y a fort à parier que la personne ne tiendra pas ses bonnes résolutions qui iront directement dans la catégorie ‘regrets de 2021′.

Pour atteindre un objectif (ou une bonne résolution), il y a plusieurs critères à respecter. C’est ce que je t’explique dans mon article sur la méthode SMART.

Un objectif doit être:

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable (ou ambitieux)
  • Réaliste
  • avec une limite de Temps

Pour t’aider davantage à te fixer des objectifs pour 2021, je te propose de répondre aux questions suivantes.

⭐Décris la situation dans laquelle tu souhaites te trouver dans 12 mois

Sois le/la plus précis.e possible. Ne porte aucun jugement et essaie tant que possible de te détacher des croyances limitantes ou des peurs de ton entourage ou de la société en général. Essaie de te visualiser très concrètement: où es-tu? Avec qui? A quel endroit? Que ressens-tu? Dans quel état d’esprit es-tu? Plus tu seras spécifique et plus tu auras des chances d’atteindre tes objectifs.

⭐De quoi as-tu besoin pour atteindre cet objectif ?

Souvent les objectifs ne sont pas atteints car ils sont mal formulés. Reprenons les exemples que j’ai utilisés en introduction:

Cette année, j’arrête de fumer et je perds du poids

Si on laisse les objectifs ou les résolutions comme cela, on a l’impression de se retrouver au pied de la montagne. L’objectif est le sommet mais il n’y a aucun chemin pour l’atteindre. Hors c’est le chemin qui va te permettre d’atteindre le sommet.

La clé de la réussite est de décomposer ton objectif final en sous objectifs, en étant ainsi plus précis.e.

Au lieu de dire

j’arrête de fumer

Reformule en

je fume 5 cigarettes de moins par jour et pour ce faire, je commence le traitement dont m’a parlé mon médecin

Et au lieu de dire

je perds du poids

Dis

je veux perdre 5 kilos et pour ce faire, je vais à la salle de sport 2 fois par semaine, le lundi et le jeudi.

En étant plus spécifique d’une part et en décomposant en sous objectifs, tu visualises le chemin qui te mènera au sommet.

⭐Quelles vont-être les thématiques de chaque trimestre en 2021 ?

Cette question rejoint totalement ce dont je viens de te parler: on dé-com-pose!

Voir l’année dans son ensemble peut faire peur. Tu as visualisé où tu voulais être à la fin de l’année 2021. Parfait! A présent, cette question te permet de découper cette année en trimestre. 4 grandes périodes qui sont le chemin vers ton objectif final.

⭐Qu’est-ce qui est prêt à mettre en place dans les 30 prochains jours ? 

Je sais, cela devient de plus en plus précis mais c’est le but! Pour tenir tes résolutions, il est préférable de commencer à les ancrer dans ton quotidien tout de suite, sans attendre le mois de février, tu ne crois pas?

Ici, on touche du doigt le T de SMART: pour atteindre un objectif, il est préférable de déterminer une limite dans le temps, une deadline, au risque sinon de procrastiner.

⭐Qu’est-ce que tu veux déléguer ?

Tu remarqueras que je ne te pose pas la question « qu’est ce que tu peux déléguer? » mais bien qu’est-ce que tu veux?

Déléguer n’est pas une chose facile. Après tout si tu es devenu.e entrepreneur.e, c’était pour être à la tête de ta propre entreprise, pour prendre tes décisions, sans avoir de compte à rendre à une hiérarchie. Mais je vais t’apprendre un scoop incroyable. Tu es prêt.e?

Une journée ne fait que 24 heures et tu ne peux pas te dédoubler!

Tu as même 2 scoops pour le prix d’un, cadeau de fin d’année! 😉

Tu ne peux pas tout faire, c’est impossible. Si tu essaies de tout faire tu risques le burnout, et comme objectif pour 2021 on a connu mieux. Il faut lâcher sur le perfectionnisme comme l’explique très bien cet article de Maddyness, Pourquoi le perfectionnisme est l’ennemi de la productivité.

Pour arriver à savoir ce que tu aimerais déléguer, demande-toi ce que tu aimes moins faire mais qui est quand même important (si tu paies quelqu’un pour le faire, autant que ce soit pour quelque chose d’utile!)

Sur quels sujets veux-tu monter en compétence ? 

Au contraire de la question précédente, je te demande ici de réfléchir à sur ce quoi tu aimerais te former. Qu’est-ce que tu aimes faire? Qu’est-ce qui t’est utile et que tu ne maîtrises pas encore assez selon toi (et que tu ne veux pas déléguer)? Il existe bien évidemment une tonne de ressources sur internet pour te permettre de progresser et ainsi te permettre d’apprendre.

Tu es prêt.e à attaquer cette nouvelle année sur de bonnes bases. Et pour aller encore plus loin, je serai ravie de t’accompagner pour t’aider à atteindre tous tes objectifs et tenir tes résolutions pour 2021. Je te laisse prendre rendez-vous avec moi pour une séance de coaching individuel.

La peur de la première de séance de coaching!

comment faire pour première séance de coaching

Tu es coach, tu commences ton activité, tu viens de vendre ta première séance de coaching? Bravo! Mais maintenant tu te poses la question:

Je fais quoi????

La première séance de coaching fait peur et c’est tout à fait normal. Tu as beau avoir suivi une formation (je te rappelle que ce n’est pas obligatoire comme je l’explique dans cet article qui retrace mon parcours) quand tu sais que tu vas te retrouver devant ton premier vrai coaché, le trac te gagne. Je te rassure, on est tous passés par là, moi la première!

Pas de panique. Je suis là pour t’aider.

Pour écouter l’épisode de podcast sur ce thème:

Ne te cherche pas d’excuses pour repousser

J’accompagne beaucoup de coachs (ça marche aussi pour les sophrologues ou tout autre thérapeute) qui me disent:

je commencerai mes premières séances quand j’aurai mon cabinet

J’ai un scoop pour toi: nous sommes en 2020, on peut même dire 2021 (autant oublier 2020 tout de suite). Qui dit 2021, dit ‘digital’ donc tu peux commencer ton activité à distance, en visio. Tout le monde y est habitué à présent.

Pour faire tes premières séances tu as besoin:

  • d’une bonne connexion internet
  • d’un téléphone ou d’un ordinateur
  • d’un compte zoom (pour une séance individuelle, c’est gratuit)

Tout le reste, tu l’as déjà fait pendant ta préparation ou ta formation. Pas la peine de le refaire!

Ton client t’a choisi

Ton client était libre de choisir parmi tous les coachs qui existent mais il t’a choisi toi, ne l’oublie pas.

Il est venu vers toi grâce aux messages que tu as diffusés sur les bons réseaux sociaux, il apprécie ta personnalité, ton dynamisme, les outils que tu utilises. Il sait que tu vas faire ton maximum pour l’aider. Il est déjà en confiance.

De plus, 80% de ce qu’un client vient chercher dans sa séance individuelle c’est d’être écouté dans sa spécificité. Et ça tu sais le faire! Donc respire!

Tu en tireras toujours du positif

Quoi qu’il arrive, cette première expérience sera positive. Je commence par le pire des cas: tu n’es pas satisfait de ta séance. Ok, ça peut arriver. Mais dans ce cas-là, dis-toi que tu vas pouvoir analyser ce qu’il s’est passé et que tu vas pouvoir en tirer des pistes d’amélioration pour les prochaines. Mon conseil: ne réagis pas à chaud. Laisse-toi le temps de digérer et essaie de débriefer ta séance avec quelqu’un d’autre car il est toujours salutaire d’avoir un regard extérieur. Nous sommes souvent nos pires critiques!

Et si tout se passe bien, tu vas te sentir sur ton petit nuage! Donc au final, que la séance se passe bien ou non (et encore qu’il faut relativiser le ‘pas bien’) tu n’en tireras que du positif!

Tu es la bonne personne au bon moment au bon endroit

Le trac avant ta première séance te fait douter sur tes capacités. Encore une fois, rassure-toi, tu es tout à fait normal!

Lorsque j’accompagne les thérapeutes en séances de coaching pour les aider eux-mêmes à accompagner leurs clients, surgit tôt ou tard la question de la légitimité. Qui suis-je moi pour aider les personnes à avoir confiance en elles alors que je manque de confiance en moi?

Mais en fait, c’est justement parce que tu as la même problématique que tes clients que tu vas pouvoir les aider au mieux. Je suis sûre que, comme moi, ta bibliothèque est remplie de livres sur la problématique centrale de ta vie qui est aussi ton domaine d’expertise en tant que thérapeute. Tu as donc de vastes connaissances sur ce thème, ce qui te donne toute ta légitimité.

Laisse moi finir cet article avec une image que j’aime beaucoup.

Visualise un sparadrap, collé sur des poils de préférence. Il faut l’enlever. Tu choisis quelle option?

A. l’enlever tout doucement, poil par poil, douleur moins forte mais qui dure beaucoup plus longtemps

B. le retirer d’un coup sec, douleur plus forte mais qui ne dure que quelques secondes.

Option B j’imagine? Eh bien pour ta première séance, c’est la même chose. Lance-toi! Ce ne sera peut-être pas parfait, mais autre scoop: rien n’est parfait!

Tu as besoin de te faire accompagner pour lever tes dernières peurs? Je te propose de t’accompagner pour t’aider à vivre sereinement ta vie de thérapeute.

Les réalités économiques du coaching: à quoi s’attendre quand on devient coach?

vivre de son activité de coaching

Je préfère commencer par une mise au point: cet article n’est pas du tout là pour te décourager de devenir coach, au contraire! Je ne peux que t’encourager à choisir ce métier passionnant et merveilleux. Vraiment. Mais j’ai envie de parler de la réalité qui est parfois mise de côté pendant des formations pour devenir coach.

Lors de mon accompagnement pour aider les personnes à créer leur offre de coaching, je remarque leurs points communs: leur bienveillance, leur générosité, leurs valeurs altruistes. C’est merveilleux … mais parfois un peu dangereux aussi.

Pourquoi dangereux? Parce que la réalité économique de l’activité de coaching est parfois un élément totalement écarté. C’est selon moi un manque réel à toute formation car la réalité, qu’on le souhaite ou non, est bien là: être coach est un métier et qui dit métier dit revenus donc argent.

Tu veux aider le plus de personnes possibles grâce à ton coaching? Alors, tu dois considérer ton activité comme un business (non, ce n’est pas un gros mot!). Voici ce à quoi tu dois penser.

Ta situation financière

Tout part de là. Il est inutile de faire l’autruche et de ne pas regarder ta situation financière en face. Si tu ne le fais pas, tu risques de te mettre dans une situation au mieux inconfortable, au pire dangereuse. Très souvent, les coachs sont un peu déconnectés des réalités matérielles, raison pour laquelle ils ont du mal à vivre de leur activité. Tu as envie de devenir coach car tu veux aider le maximum de personnes à aller mieux pas vrai? Alors tu dois regarder les choses en face et considérer ton activité comme une entreprise.

Pour cela, je te propose de te poser les questions suivantes:

  • Quels sont mes besoins réels par mois/ sur l’année?
  • Quel est mon patrimoine (l’argent et les biens que je possède au total)?
  • Quels risques suis-je prêt à prendre?

Ce sont des questions simples mais qui te permettront de définir ton projet au mieux et notamment de déterminer tes prix. Eh oui, il faudra bien y penser un jour! Je sais que ce n’est pas facile, surtout quand on débute. C’est pour ça que dans mon accompagnement pour t’aider à démarrer ton activité, il y a un module qui porte sur le sujet des prix.

La concurrence

Si tu tapes ‘coach’ dans un moteur de recherche, tu vas vite te rendre compte que tu es loin d’être le seul à proposer d’aider les gens. Au début ça peut faire (très) peur, voire décourager. Mais pas de panique. La concurrence est une réalité à laquelle tous les entrepreneurs sont confrontés. Plutôt que de faire l’autruche et d’ignorer cette réalité, voici comment je te propose de l’aborder.

Inspire-toi…

En marketing, on appelle ça faire de la veille des concurrents. En gros, ça veut dire que tu vas aller voir ce que tes concurrents font non pas pour copier mais pour t’inspirer. Regarde leurs méthodes de communication, sur quels réseaux sociaux ils sont, ce qui semble marcher et au contraire les points que tu pourrais améliorer pour ta propre communication. Prends des exemples de coach à succès pour te dire que oui c’est possible de vivre de ton activité de coach!

… mais ne te compare pas

Cette différence est essentielle. Déjà parce que tu n’es pas sûr que tes concurrents aient exactement la même cible et les mêmes objectifs que toi (j’y reviendrai plus tard). Ensuite parce que tu ne vois que la partie visible de l’activité de ces coachs concurrents. Oui, ils ont peut-être beaucoup de succès mais ce dernier n’est pas venu du jour au lendemain, il y a eu tout un parcours en amont, parcours que tu commences tout juste à emprunter. On parle inspiration et pas auto-flagellation!

Définir ta stratégie marketing

Je te sens te redresser en mode ‘mais qu’est-ce que c’est que ce gros mot?’. Non, marketing n’est pas un vilain concept. Je ne te parle pas de vendre des frigos à des eskimos. Je ne perds pas de vue que ton pourquoi, tes valeurs c’est d’aider un maximum de personnes à être alignées. Mais encore une fois, si tu veux pouvoir atteindre ton objectif, tu dois te faire connaître. Vois les étapes à respecter:

Définis ta cible

Qui veux-tu aider? Attention, je préfère te prévenir tout de suite, la réponse ‘tout le monde’ n’est pas acceptée! Comme je te l’explique dans mon article Qu’est-ce que le persona ou client idéal, tu dois absolument définir à qui tu souhaites t’adresser. Pour t’aider, tu peux t’aider de la veille de tes concurrents dont je te parle dans cet article. Il peut être judicieux de redéfinir ta cible si tu penses qu’il y a déjà trop de concurrents. N’hésite pas à être le plus spécifique possible. On parle de niche en marketing et souvent, plus ta cible est précise, mieux c’est pour ton activité.

Trouve ta cible

Une fois que tu sais à qui tu vas t’adresser, il te faut trouver quel réseau social utiliser pour la toucher. Dans mon article, Quels réseaux sociaux pour les coachs, je fais le point sur les différents réseaux qui existent.

Définis des objectifs clairs

Avoir une vision pour ton entreprise est indispensable. Pour y arriver, je te suggère d’utiliser la méthode SMART qui te permettra d’avoir des objectifs atteignables, sans te mettre une pression insurmontable.

Reste toi même!

Tu trouves peut-être ça bizarre que je te dise de rester toi-même alors que je te parle de mettre en place une stratégie marketing. Mais en fait c’est totalement cohérent. Tu fais une activité basée sur le relationnel. Les personnes qui vont venir vers toi vont le faire pour toi justement! Donc si tu mens sur qui tu es réellement, les personnes le sentiront et tu auras beau mettre en place la meilleure stratégie marketing de tous les temps, tu n’auras pas de clients au final. Ton intuition est aussi un outil incroyable pour développer to activité. Reconnecte-toi à elle si tu as tendance à la laisser de côté.

Pour être accompagné dans le lancement de ton activité je te propose de rejoindre mon accompagnement pour débuter ton activité de coaching en ligne.

Au programme:

  • Des outils web simples et intuitifs pour un résultat super pro 
  • Des tutoriels concrets pour y aller pas à pas (+ de 70 vidéos)
  • 7 routines de Yoga pour un équilibre corps & esprit
  • Des conseils pratiques issus de l’expérience de thérapeutes expérimentés 
  • Des exercices avec les autres participants pour rencontrer tes pairs
  • Des rencontres collectives de 2h en visioconférence 

Comment choisir son coach de vie? Les qualités à rechercher absolument!

comment choisir son coach de vie

D’après le dicton,

si tu trouves un bon coach de vie, ne le laisse jamais partir!

Bon j’avoue ce n’est pas vraiment un dicton mais ça pourrait.

C’est vrai que ce n’est pas facile de trouver SON coach, celui qui t’aidera à avancer. Une partie importante d’un bon coach est l’alchimie entre toi et ton coach. Et cette alchimie est unique à chaque relation. Ce n’est pas parce que ton meilleur ami te recommande son coach qu’il va forcément te correspondre.

Il n’y a pas de recette magique qui appliquée, te permettrait de trouver THE coach fait pour toi dans les pages jaunes. Voici quand même cinq qualités qui selon moi sont indispensables à trouver chez la personne qui t’accompagnera.

Un bon coach doit…

Être à l’écoute

Tous les bons coachs pratiquent l’écoute active. L’écoute active est l’art de vraiment écouter ce que dit quelqu’un, sans porter de jugement ni interrompre. Le coach doit répéter ce que tu viens de dire en utilisant ses propres mots, pour vérifier qu’il a bien compris et te permettre de clarifier ou d’ajouter des détails si nécessaire.

Tu connais la théorie du lampadaire? Parler à un lampadaire serait plus utile que de garder tous tes problèmes sans rien dire! Donc la prochaine fois que tu vois un lampadaire… Blague à part, des recherches ont montré que le simple fait de parler à haute voix de nos problèmes aide le cerveau dans le processus de résolution des problèmes.

Lorsque tu choisis ton coach, veille à choisir une personne qui te laisse tout le temps nécessaire pour parler sans t’interrompre et qui pratique l’écoute active en répétant ce que tu as dit.

Être curieux

Un coach c’est un peu comme un détective: il doit suivre les indices que ses clients lui communiquent pour résoudre le mystère des raisons pour lesquelles ils se sentent coincés dans leur vie et découvrir le meilleur plan d’action. Elémentaire mon cher Watson!

Un grand détective est toujours doté d’un sens profond de la curiosité et, dans le cas d’un coach de vie, il devrait être insatiablement curieux d’en savoir plus sur toi !

Poser les bonnes questions

Un coach de vie efficace doit te surprendre par ses questions. Elles sont conçues pour t’aider à envisager ta situation ou ton problème d’une manière qui ne t’est jamais arrivée auparavant et qui te permettra d’acquérir de nouvelles connaissances et perspectives.

En posant les bonnes questions, les solutions peuvent se matérialiser sous tes yeux – elles étaient là depuis le début, mais il fallait les regarder de la bonne manière pour les voir! Un bon coach de vie utilise des questions qui te poussent à réfléchir à tes problèmes de manière imaginative.

Ses questions sont là pour stimuler ton cerveau à penser de manière nouvelle et créative pour aborder tes défis, en te montrant tes schémas subconscients et en apportant plus de clarté à tes objectifs et à ton orientation.

Si ton coach te pose des questions en commençant par des choses comme

« À quoi cela ressemblerait-il si… ? »
« Comment te sentirais-tu si… ? »
« Que se passerait-il si… ? »
« Que pourrais-tu faire pour… ? »
« Quel est le rapport avec… ? »
…alors tu sauras que tu es entre de bonnes mains.

Ne pas porter de jugement de valeur

Un bon coach laisse ses préjugés à la porte chaque fois qu’il entre dans une séance avec un client et il ne te mettra jamais mal à l’aise en te jugeant, c’est la base. Au contraire, il devrait faire tout son possible pour que tu te sentes en sécurité et à l’aise pour t’ouvrir et partager ton monde intérieur. Un coach doit faire preuve d’empathie, c’est-à-dire qu’il doit être capable de se mettre à ta place mais toujours avec le recul nécessaire. Un coach qui va simplement te tenir la main en te répétant ‘oh mon pauvre!’ ne va pas t’aider à grand chose! Il doit être capable de te guider tout en comprenant ce que tu ressens.

S’adapter à tes besoins

Certes un coach va avoir une boîte à outils déjà à disposition quand tu vas le rencontrer pour la première fois mais il doit te proposer ceux qui correspondent à tes besoins et s’adapter au maximum, quitte à aller en trouver d’autres.

Si tu as l’impression que le coach te propose tel outil ‘parce qu’il marche avec tout le monde’, fuis! Ce n’est pas du tout comme cela qu’un vrai coach de vie doit procéder!

Mon dernier conseil: écoute toi et fais toi confiance! Si tu ne te sens pas à l’aise en face du coach alors c’est que ce n’est pas le bon, même s »il t’a été recommandé chaudement et s’il répond à tous les critères que je viens de citer. Au final, la seule chose qui compte c’est toi et ton ressenti.

Tu as l’impression que je pourrais être la bonne coach pour toi? Et si on essayait pour que tu sois sûre? Je te propose de prendre rendez-vous pour un premier contact histoire de voir si tu penses que je pourrais t’aider.

Aurélia Monaco – Un parcours d’Avocate à Coach

Portrait d'Aurélia Monaco

Bonjour Aurélia Monaco. Qui es-tu ? Quelle est ton histoire, ton parcours ? 

Je m’appelle Aurélia Monaco. J’ai fondé Ici & Higher où j’exprime mon monde intérieur en créeant des accompagnements qui lient la sensibilité et la rationalité. J’ai envie d’apporter plus de rondeur et de nuances, dans un monde qui peut paraitre binaire.

Mon intention est d’être l’une des personnes dans la vie de mes clients qui leur permettra de se rapprocher un peu plus de leur nature profonde.

Plus concrètement, je les accompagne à se connaitre, s’accepter, s’aimer et mettre plus de sens dans leur vie professionnelle en changeant de voie ou de métier. Tout s’articule autour de la quête de sens et l’écoute de sens. Je marie le coaching, auquel j’ai été formée professionnellement, la pratique du reiki qui est un soin énergétique, la photo-vidéo et surtout mon ressenti. J’ai créé des programmes qui sont des voyages intérieurs, avec lesquels j’utilise mes différents outils. L’un d’entre eux est plus professionnel, l’autre plus personnel.

Hypersensible et hyper-sensorielle, j’ai longtemps intériorisé mes émotions et ma créativité. J’ai intégré ma sensibilité à 30 ans passés, grâce à la thérapie et un test de QI qui m’a permis de découvrir que j’étais haut potentiel ou zèbre pour le dire différemment. Introvertie, j’ai pendant mon enfance beaucoup intériorisé certaines mes émotions, je me suis sentie adulte très tôt.

J’ai fait des études de droit et ai commencé ma carrière en tant qu’avocat fiscaliste chez EY puis cadre en mobilité internationale. Bien qu’il s’agissait de métiers stimulants intellectuellement, j’avais besoin de plus de mouvement, de vie et en tant qu’hypersensible (qui s’ignorait à l’époque) j’avais beaucoup de mal à travailler dans des environnements de travail étriqués qui n’étaient pas harmonieux.

La quête de Soi, la connaissance, la lecture et la thérapie ont une place important dans ma vie. Ces années d’introspection m’ont aidée dans ce changement de vie professionnelle. J’utilise tous mes apprentissages personnels dans mon activité actuelle et dans l’écriture d’articles. Je suis par ailleurs passionnée de danse, musique, nature et de nourriture (ce qui semble assez cohérent avec mon signe astro : taureau 🤣 )

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

A titre personnel, ce qui me frustre le plus est de restreindre ma liberté d’être, me « travestir » d’une certaine façon : que ce soit dans ce que je dis, ce que je porte, dans les lieux que je fréquente… et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé ma société. Pour agir en accord avec mes besoins. A titre plus général, ce qui me frustre c’est de voir des personnes avec tant de qualités restées prisonnières de leur passé, blessures ou qui se font du mal sans en avoir conscience. Je suis assez triste de voir des entreprises où tout est déconnecté de la vie, où il n’y a pas de sens et de joie. Ce qui m’indigne aussi c’est de voir de nombreuses personnes guidées par leur égo, besoin de pouvoir et ombre dictaient une façon de voir les choses sans se remettre en question. Je me dis qu’il y a tellement de personnes plus ouvertes et tolérantes qui ne font pas tant de bruit et oeuvrent en silence… Cela a tendance à me frustrer… puis je prends de la hauteur et me dis que l’on fait partie d’un grand Tout et que l’ombre n’existe pas sans lumière et que mon rôle est d’exprimer ce que j’ai à partager pour contribuer à mon niveau.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’ 

Ma mission est d’accompagner d’autres personnes à avoir un plus beau regard sur elles, voir leur beauté (au sens de l’être), exprimer leur sensibilité, donner du crédit à leur ressenti. Mettre plus de beau et de sens dans la vie de personnes ou d’organisation. Je pense être une « passeuse » : quelqu’un qui tient la main à un moment de leur vie pour accompagner vers autre chose, d’où mon terme « Higher « . J’ai aussi envie de transmettre ce que j’apprends, mettre plus de nuances et d’émotions dans des structures trop « terre-à-terre » qui s’épuisent par ce manque d’âme. Mon but est d’être moi même et d’inspirer d’autres personnes à en faire de même. J’ai vraiment pris conscience que je ne pouvais pas transmettre quelque chose que je ne vivais pas, et cela me va parfaitement car j’ai besoin d’être moi-même et d’apprendre avant toute autre chose.

image Aurélia Monaco

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ce projet ? 

Je n’ai pas eu un « vrai » déclic. Ce sont mes années de thérapie qui m’ont aidée. Puis, en 2018 lorsque je voyais un coach pour changer de voie professionnelle, je me suis fait une nouvelle entorse . Cela a été un déclencheur pour passer à l’action, je me suis dit que mon corps me disait que je n’allais pas dans la bonne direction. J’ai aussi eu une grosse prise de conscience en voyant une avocate avec qui je travaillais très jolie mais totalement éteinte, qui avait perdu son rayonnement et sa joie de vivre. Je me suis dit que si je restais dans cet environnement j’allais devenir comme elle.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ? 

C’est un mélange entre l’intérieur et l’extérieur. L’intérieur : je lis, fais des recherches, je crée du contenu (article, atelier, formation), j’entretiens un bon niveau d’énergie à titre individuel ce qui est très important pour accompagner d’autres personnes. L’extérieur : j’ai mes séances individuelles avec mes clients principalement à distance depuis 2020, mes rdv au cabinet (Sayya) tous les vendredis, je crée du travail sur-mesure entre chaque séance, dispense des formations ou fait du coaching en entreprise. Je m’attelle aussi à mon développement commercial, réseaux sociaux, modifications de mon site internet…

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ? 

J’ai suivi un coaching qui m’a permis de passer à l’action. J’ai créé ma société en étant salariée et j’ai commencé par la formation, dans mon domaine initial d’expertise (la fiscalité). Cela m’a permis de commencer à transmettre puis après ma formation de coaching, j’ai créé mes propres ateliers de groupe sur des thématiques qui me plaisaient (amour de soi, être une femme, la reconversion professionnelle…)

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ton activité ? 

Avoir été avocat m’a permis d’être plus à l’aise pour créer ma société, d’analyser les choses à 360 et lancer facilement mon activité en devenant formatrice en paie et rémunération des expatriés. Avoir travaillé dans de grands groupes m’a permis d’être très organisée et structurée, ce qui est appréciable lorsqu’on est à son compte (pour soi et pour ses clients).

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ? 

Que rien n’allait se passer comme prévu mais que ce serait surement mieux! J’apprends à lâcher-prise et 2020 est une très bonne école pour cela.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ? 

De trouver des modèles de femmes qui l’inspirent, de se faire accompagner pour avancer et surtout de donner du crédit à sa petite voix intérieure.

Merci Aurélia Monaco pour ton temps. On peut te retrouver sur ton compte instagram et ton site internet.

La crise est là! Et si tu créais ton métier sur-mesure?

reconversion crise sanitaire

Je pense que tu n’es pas passé à côté des infos de ces derniers mois, nous traversons une crise sans précédent. Je ne vais pas revenir sur tous les aspects moroses que cela a créés, je pense que les chaînes d’info en continu s’en chargent déjà assez. 

Aujourd’hui, j’ai envie de parler positif, de montrer que tout changement peut avoir du bon. Cette crise nous pousse à évoluer, chacun à notre niveau. Elle nous prouve que nous avons les ressources pour changer et créer de nouveaux codes, y compris dans le monde du travail. 

Beaucoup de personnes ont envie de remettre la quête de sens au coeur de leur vie professionnelle. Une des solutions pour y arriver? Se créer son propre travail. D’ailleurs sais-tu qu’au mois de juin dernier, donc juste après le premier confinement, le nombre de créations d’entreprises en France a bondi de 38 % chez les demandeurs d’emploi? 38% de fous? Non, juste des personnes qui ont eu envie de réagir et qui ont compris que le meilleur moyen de faire face à la crise était la création de son propre emploi!

Si tu ne te sens plus à ta place dans ton entreprise, si tu rêves de pouvoir prendre tes propres décisions, si tu ne te reconnais plus dans les valeurs de ton environnement de travail, il est temps de te tourner vers une reconversion sur-mesure. N’attends pas que quelqu’un vienne te proposer le job de tes rêves sur un plateau ou de gagner au loto. Agis pour toi! Comment faire? Laisse-moi te guider. 

Reconnecte toi à ce que tu aimes faire et définis ta mission de vie

Oui je sais que ça fait un peu cliché mais honnêtement, c’est la base. A quoi sert de quitter un emploi que tu aimes moyennement pour te tourner vers une carrière aussi insatisfaisante? Alors prends le temps de te reconnecter à l’essentiel: toi! Qu’est-ce que tu aimes faire? Réponds à la fameuse question: si tu n’avais pas besoin d’argent, qu’est-ce que tu ferais? Ne te mets pas de barrière à ce moment de ton introspection et marque tout ce qui te passe par la tête. Quelles sont les valeurs importantes à tes yeux? 

Liste toutes tes qualités et compétences

Retour à la réalité avec la liste de tes compétences. Ici je ne te parle pas d’une simple liste façon CV. Pense à tout ce que tu as accompli même hors activités professionnelles. Liste aussi toutes tes qualités personnelles. 

Il est souvent difficile d’avoir ce regard à la fois bienveillant et réaliste sur soi-même. Dans ce cas, je te conseille de te tourner vers ton entourage. Demande à des amis, des membres de ta famille et si tu le peux, à des (anciens) collègues. Tu verras, tu pourras très vite compléter cette liste (en plus, ton moral prendra un vrai coup de boost!)

Il est aussi possible (et conseillé) de faire des tests de personnalité. 

Une fois que tu auras tous ces éléments (qualités, mission de vie…), tu peux te servir de la méthode de l’ikigaï qui te permettra de clarifier tout ça et de trouver ce qui t’importe vraiment.

Commence avant d’être prêt!

On a souvent envie d’attendre d’avoir tout compris ou d’être complètement préparés pour oser se lancer. Mais tu seras toujours moins expérimenté que quelqu’un d’autre qui a commencé avant toi ou qui a suivi un autre parcours. Alors arrête de te comparer aux autres. Si tu t’engages à faire quelque chose, le temps que tu y arrives, tu auras compris comment le faire, ne t’inquiète pas! Tu ne sauras pas toujours exactement où tu iras ni comment tu y arriveras mais ce n’est pas grave. Choisis la direction que tu préfères et commence dès aujourd’hui!

Pourquoi pratiquer la gratitude te donnera un temps d’avance sur tes concurrents

gratitude et entreprendre

Depuis que tu es tout petit, on t’a sûrement appris à dire merci. Dis merci à la boulangère, dis merci à ton professeur, dis merci au serveur. Mais est-ce qu’on t’a appris à dire merci à la vie? Si c’est le cas, tant mieux! Si tu continues à le faire aujourd’hui dans ta vie de tous les jours, c’est génial! Mais si tu le fais dans ton travail et ton statut d’entrepreneur, alors là, tu as tout compris! 

Quand on est entrepreneur, freelance ou indépendant, on a tendance à se focaliser sur les problèmes que l’on rencontre. On oublie de prendre le temps de se poser et de savourer les victoires (même petites), de remercier la vie pour ce qu’elle nous a apporté. 

Être reconnaissant dans notre vie quotidienne est une stratégie puissante pour améliorer notre efficacité en tant qu’entrepreneurs. Dans de nombreuses études, les chercheurs en sciences sociales ont prouvé qu’une personne reconnaissante peut aller plus loin et accomplir davantage. Il est important de développer cette habitude. 

Si tu n’es pas encore convaincu, voici  5 avantages que la pratique régulière de la gratitude offre. 

La gestion du stress

Le stress fait partie de la vie quotidienne d’un entrepreneur et cela peut avoir de graves conséquences. 

La gratitude est une force puissante pour soutenir ta santé physique et émotionnelle. Les personnes reconnaissantes éprouvent moins de douleurs et sont moins affectées par des émotions négatives telles que l’envie, le ressentiment et la frustration. Elles sont également plus résistantes sur le plan émotionnel.

De plus, moins de stress te rendra plus productif. En effet, la gratitude permet d’accroître la détermination, l’énergie et les performances. Les personnes qui sont reconnaissantes sont capables de produire plus que celles qui ne le sont pas.

En outre, les personnes reconnaissantes ont plus de facilité à atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés et on sait tous que les objectifs sont importants pour tout entrepreneur!

Créer du lien

Des recherches ont montré qu’être reconnaissant envers quelqu’un est une merveilleuse façon de faire une première impression positive. Le simple fait de dire « merci » ou d’écrire un court mot de remerciement à quelqu’un qui a fait quelque chose de gentil pour toi rend cette personne beaucoup plus susceptible de rechercher une relation durable avec toi. Cela augmente également la probabilité que vous ayez tous les deux une relation de meilleure qualité.

C’est une façon efficace – et bienveillante – de faire tomber les barrières avec de nouvelles connaissances professionnelles. Et elle peut également renforcer les relations professionnelles existantes avec tes collègues et tes partenaires. 

Gagner et garder des clients

As-tu pensé à envoyer un email de remerciement la dernière fois qu’un client a acheté ou téléchargé quelque chose sur ton site? As-tu automatisé le procédé? Certains vont peut-être trouver cela cynique mais je pense que c’est juste du bon sens. Si ton activité correspond à ta mission de vie, alors normalement, tu as véritablement à cœur de proposer ton offre, que ce soit un service ou un produit. Créer du lien avec tes clients sera donc naturel. Et si en plus cela peut leur donner envie de revenir, c’est encore mieux!

Motiver tes employés ou partenaires

Si tu as pu recruter des employés ou si tu demandes à des freelance de t’aider sur des missions ponctuellement ou régulièrement, il est important de leur montrer ta gratitude. S’ils se sentent appréciés et compris, ils auront envie de faire encore mieux pour toi. Eux seront heureux de travailler pour ou avec toi et toi, tu auras de meilleurs résultats. 

Etre heureux

Sourire à la vie, voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, mettre ses lunettes aux verres roses, tout cela aide à aller mieux. Par les temps anxiogènes qui courent, nous avons besoin de bien-être et pratiquer la gratitude au quotidien aide. 

Comment pratiquer la gratitude au quotidien? 

Voici mes conseils pour exprimer ta reconnaissance

✔️Tiens un journal de gratitude. Essaie d’écrire au moins trois à cinq choses pour lesquelles tu es reconnaissant chaque jour. Ne t’inquiète pas s’il y a des éléments répétitifs sur la liste chaque jour , répète-les. Au final, cela deviendra un réflexe de les repérer au quoitidien.

✔️Tout au long de la journée, pense aux choses que tu as écrites. Rappelle-toi que ces choses ont été bénéfiques pour ta vie.

✔️ Pratique la gratitude. Mets-la en pratique. Cherche des occasions de remercier quelqu’un pour une chose qu’il a faite et que tu apprécies. Non seulement tu te sentiras mieux, mais les personnes de ton entourage se sentiront mieux aussi !

✔️ Il est normal de penser aux choses qui te frustrent, mais chaque fois que tu le fais, essaie de penser aussi à quelque chose dont tu es reconnaissant. Et tu verras que très vite, cela deviendra une habitude

Tu sens que tu as besoin d’un coup de pouce pour te sentir mieux dans ta vie, pour avancer vite et bien?

Je te propose un accompagnement individuel en coaching. Remplis le formulaire et je te recontacte très vite pour te donner plus d’infos. A bientôt!

Les 3 erreurs des entrepreneurs qui se lancent!

3 erreurs entrepreneurs

Cela fait environ 4 ans que j’accompagne des entrepreneurs dans leur parcours. J’ai travaillé dans des start-up, des incubateurs. J’ai donc l’habitude d’accompagner des entrepreneurs. J’ai décidé aujourd’hui de te parler des erreurs les plus courantes que j’ai pu rencontrer jusqu’ici pour t’éviter de faire les mêmes!  

Ne pas définir sa cible

Tant que tu n’as pas déterminé qui est ta cible, ta communication ne sera pas claire. 

S’adresser à tout le monde revient à s’adresser à personne

Prenons un exemple. Mettons que tu proposes de l’hypnose. Oui, l’hypnose peut être utile à tout le monde mais toi? À qui t’adresses-tu en particulier? Aux personnes qui essaient d’arrêter de fumer ou à des femmes sur le point d’accoucher? Parce que j’imagine que le discours et la technique ne seront pas tout à fait les mêmes. 

Le plus important à retenir ici, c’est de comprendre que ton message, celui sur ton site web, sur tes réseaux sociaux, doit être clair et limpide pour les personnes qui le verront. Les personnes qui verront ton message doivent se sentir concernées, doivent comprendre que tu les comprends et que tu vas résoudre leur problème précis. 

Si tu essaies de parler à tout le monde, personne ne se reconnaitra! 

Au début, ça fait peur de se fermer des portes en ne ciblant qu’une certaine partie de la population mais c’est en faisant cela que tu pourras trouver des clients

Pour savoir comment définir ta cible (ou persona) je te propose d’aller lire mon article Qu’est ce que le persona, client idéal, qui te donnera les clés pour définir ta cible

Fixer des tarifs trop bas

On a l’impression que mettre des prix bas va attirer plus de monde. Mais imagine vouloir aller te faire opérer par un chirurgien esthétique. Tu as le choix entre 2: l’un facture 500 euros et l’autre 2000 euros. Est-ce que tu ne penses pas que tu aurais plus confiance en celui qui a le tarif le plus haut? Moi en tout cas, je prends rendez-vous avec le plus cher!

Attention donc au message que tu envoies. 

Si tu rejoins la formation des 7 étapes pour vendre en ligne, c’est un point essentiel que l’on travaillera ensemble. Il est évident que pour fixer tes tarifs, il faut prendre en compte différents éléments: les concurrents, ton seuil de rentabilité, la perception besoins-solutions (est-ce un besoin essentiel du client ou juste du confort?). Une fois tous ces éléments étudiés, nous verrons ensemble comment fixer tes prix et je serai là pour te rappeler de ne pas trop les baisser!

Attendre que tout soit parfait pour se lancer

Je connais des gens qui ont attendu que tout soit parfait pour se lancer. Ils attendent encore!

Si tu attends que tout soit parfait, ton offre, ta communication sur les réseaux sociaux, tu ne te lanceras jamais. C’est en marchant qu’on apprend à marcher (j’aime mieux dire ça que l’image du forgeron!). Tu vas tester plein de choses. 

Si tu prépares trop, l’angoisse de se lancer va devenir trop présente. De plus, grâce à tes premiers essais, tu vas avoir des premiers retours qui vont te permettre de t’améliorer

Si tu as l’impression que ces 3 erreurs te renvoient à ta propre expérience, je t’invite à rejoindre la formation Vendre en ligne en 7 étapes. D’ailleurs, je vais te faire une confidence: ce que tu vois n’est pas la version 1, ni la 2, ni la 3…bref, tu as compris: je me suis lancée alors que ce n’était pas parfait! Parce que c’est ça l’important, se lancer!

Tu peux retrouver cet épisode en version podcast dans cet épisode.