La sadhana de l’ère du verseau

40 jours de Sadhana

Une sadhana est une routine quotidienne dans la tradition Yogique. Plus spécifiquement dans le Yoga de la Kundalini, on réalise une Sadhana spécialement conçue pour aider au passage vers l’ ère du verseau. Période astrologique dans laquelle nous sommes entrés en 2010, 2012 environ. La Sadhana de l’ère du verseau est une pratique collective de 2h30 qui doit être réalisée avant le lever du soleil.

Pendant le confinement, j’ai reconnecté avec ce type de Yoga que j’avais découvert en Andalousie. Les cours en ligne m’ont enfin permis de pratique ces méditations, alors qu’il n’existe pas de prof de Kundalini dans ma ville en France. Plusieurs profs de KundaYoga on proposé des directs pendant le confinement. Et pour accompagner la période de déconfinement, Odile Chabrillac et ses deux acolytes Elodie et Laetitia nous ont invité à un défit un peu fou : Réaliser la sadhana de l’ère du verseau de façon collective pendant 40 jours en direct sur instagram.

C’est ainsi que je me suis retrouvée à me réveiller à 6h du matin pendant plusieurs semaines, pour retrouver plus de 200 inconnus qui se connectent en même temps que moi. Le live démarre tous les jours à 6h15 sur un compte instagram différent (faut suivre !!). On commence par le mantra d’ouverture (Adi Mantra), quelques échauffements, parfois un pranayama, puis les 7 mantras de l’ère du verseau. Les mantras sont été diminués de 50% de leur temps habituel afin de rentrer dans les contraintes techniques d’instagram.

C’est en fait une mini sadhana qui est proposée, et en direct depuis ton salon en pyjama. Ce que je trouve génial pour se familiariser avec cette approche qui peut être un peu rude sinon pour une première fois. Au bout de plusieurs jours, les mantras deviennent familiers, on connait par coeur l’ordre des chants et les mouvements que l’on peut associer à chaque méditation. On arrive à voir les spécificités de chaque prof et cela rend l’expérience riche et variée.

Les mantras de l’ère du verseau

Si tu veux les écouter tranquillement chez toi, j’ai concocté deux playlistes pour suivre :

Quelques replay pour découvrir toi aussi les mantras de l’ère du verseau

Pour aller plus loin

Qu’est-ce que le Kundalini Yoga ? https://www.yogom.fr/quest-ce-que-le-yoga-kundalini/

Les questions concernant la Sadhana du 11mai2020 au 19juin2020 par Odile Chabrillac :  https://odilechabrillac.blogspot.com/2020/05/masadhana.html?m=1

Les mantras de la Sadhana de l’ère du verseau : https://odilechabrillac.blogspot.com/2020/05/les-mantras-de-la-sadhana-de-lere-du.html

La méditation Kirtan Kriya que j’ai fait pendant 40 jours

Brown-out et bore-out, ou quand le travail n’a plus de sens

ennui au travail, quand le travail n'a plus de sens, brwon out et bore out

Tu connais sans doute le burn-out, ce mal provoqué par un travail trop exigeant et intrusif qui consume de l’intérieur toute ton énergie et qui te laisse sur le carreau. Je t’en parle dans cet article par exemple. Un patron tyrannique, des mails envoyés à une heure du matin avec URGENT écrit comme objet, la boule au ventre en allant au travail tous les jours, bref le stress absolu. Ce terme est entré dans le langage de tous les jours. Mais connais-tu ses petits cousins, messieurs brown-out et bore-out? Non? Laisse-moi te les présenter, ils sont pas mal dans leur genre. 

Le bore-out

‘Bore’ signifie littéralement ‘s’ennuyer’ en anglais. Cette pathologie est engendrée par un ennui au travail pouvant conduire à un état dépressif. 

Si certains voient le fait d’être payé à ne rien faire comme le rêve absolu, la plupart d’entre nous le voyons comme un cauchemar! Passer ses journées (ou une bonne partie) à ne rien faire, tuer le temps comme on peut, voilà ce que 32% des salariés européens disent vivre au quotidien. 

En cause, un manque de stimulation avec des tâches qui ne sont pas à la hauteur de leurs compétences, une mise à l’écart ou placardisation, un métier non supprimé mais vidé de son sens. 

Contrairement à son cousin le burn-out, le syndrome d’épuisement au travail, le bore-out est encore tabou. Pourquoi? Parce qu’oser dire que l’on est payé pour s’ennuyer dans un monde où le chômage est important parait indécent. Mais les nouvelles générations dénoncent ce genre d’emploi de plus en plus car elles sont en quête de sens. La sécurité de l’emploi tellement appréciée et recherchée auparavant ne suffit plus à les attirer. 

Tu souffres peut-être de bore-out si tu ressens ces symptômes: 

  • Anxiété
  • Déprime
  • Désintérêt pour ton travail 
  • Erreurs à répétition
  • Lenteur dans les tâches effectuées
  • Sentiment de fatigue
  • Isolement par rapport à tes collègues de travail
  • Fait de te sentir frustré, sous-évalué ou inutile
  • Si tu as développé des habitudes palliatives (grignotages, cigarettes, alcool…)
brown out, bore out ou quand le travail n'a plus de sens, bullshit jobs

Le brown-out

Le brown-out se traduit littéralement par ‘baisse de courant’. Il exprime la douleur et le malaise face à un travail qui n’a pas/plus de sens, dont on ne comprend pas l’intérêt ou quand sa place même dans l’entreprise ne fait plus sens. En gros, on a du travail mais on a l’impression désagréable qu’il ne sert strictement à rien. Ce sont les fameux ‘bullshit jobs’ dont on entend de plus en plus parler. Mais ça peut être également un métier qu’on voulait réellement faire et qui nous déçoit, comme un enseignant déçu par l’attitude des élèves. 

Contrairement au burn-out qui provoque un épuisement rendant la personne qui en souffre incapable de continuer à travailler, la perte de sens liée au brown-out met du temps à se traduire dans les faits. La personne souffrant de brown-out reste opérationnelle mais des symptômes apparaissent. 

Tu souffres peut-être de brown-out si tu te reconnais dans les points ci-dessous

  • Tu as l’impression de plus en plus travailler mais sans aucun intérêt
  • Tu as l’impression d’être inutile dans ton travail
  • Tu penses que ton travail est inutile
  • Tu traînes les pieds pour aller aux réunions et quand tu y es, tu ne participes plus du tout
  • Tu trouves des excuses pour ne pas aller au travail

Si tu veux en savoir plus sur le brown-out je t’invite à lire mon article Brown out : La recherche de sens dans son métier

Que peux-tu faire si tu souffres de bore-out ou de brown-out?

Ces 2 pathologies sont synonymes de souffrance au travail et je vais te dire une chose: non, le travail n’est pas obligé d’être synonyme de souffrance! Tu peux aimer ton travail, oui, oui, c’est tout à fait possible et même souhaitable! 

Prends du temps pour te poser les bonnes questions: que veux-tu faire réellement? Quelle est ta mission de vie? Que te manque-t-il dans ton travail? 

Je te propose mon aide pour trouver ta mission de vie et un travail adapté à tes envies. Pour cela, télécharge mon cahier interactif dont les exercices interactifs et les vidéos t’aideront à enfin te poser les bonnes questions et à avancer. 

Quels réseaux sociaux pour les coachs?

quels réseaux choisir pour coachs

Je préfère te prévenir tout de suite pour qu’il n’y ait pas de tensions entre nous, il n’y a pas de réponse unique à cette question, désolée. Mais ne t’en vas pas tout de suite! Dans cet article, je vais quand même te livrer des informations importantes concernant chacun des réseaux sociaux pour que tu puisses faire le bon choix. Tu es toujours là? Parfait! Alors c’est parti pour une description de chaque réseau social. 

Le but des réseaux sociaux

Avant toute chose, nous devons nous mettre d’accord. Lorsque je parle des réseaux ici, je ne parle pas de tes comptes personnels que tu as peut-être déjà et sur lesquels tu postes des photos prises lors de tes dernières vacances au soleil. Ici nous parlons bien d’une utilisation à des fins marketing pour booster ton activité de coaching. Les règles du jeu sont donc différentes. 

La présence sur les réseaux sociaux est indispensable. Cela permet de prospecter et trouver de nouveaux clients, de montrer ton expertise grâce à du contenu de qualité, de créer une communauté, de t’informer et te tenir au courant des tendances et des nouvelles problématiques rencontrées par ton persona

Tout cela semble assez évident. Ce qui l’est moins, c’est de savoir quel réseau social choisir? 

Voici un tour d’horizon des réseaux et de leurs spécificités. 

utiliser facebook quand on est coach

Facebook

Il est le réseau le plus utilisé à travers le monde avec plus de 2 milliards d’utilisateurs! Sa croissance ralentit depuis quelques années mais il reste malgré tout incontournable dans la planète internet. 

C’est un réseau généraliste qui regroupe tous les profils de la société. Le contenu que l’on peut y poster est très varié (articles, vidéos, photos…) ce qui permet une grande créativité et une adaptation à sa cible. 

A noter que l’on peut créer une page pro qui offre des fonctionnalités intéressantes pour fonder une stratégie marketing et la faire évoluer dans le temps. Il existe aussi la possibilité de créer des groupes privés dont on peut réserver l’accès aux membres d’une formation par exemple. 

Le plus de Facebook

Son côté généraliste qui permet de toucher une large partie de la population

Le moins de Facebook

Son algorithme rend difficile la visibilité d’un post classique et favorise les posts sponsorisés, c’est à dire payants. 

Tu dois aller sur Facebook si

Tu as envie de partager différents types de contenu ou de créer un groupe privé. 

twitter pour les coachs

Twitter

Twitter est le réseau de flux d’informations. Il se caractérise par ses fameux tweets très courts (140 caractères) qui limitent le type de contenu que l’on peut y poster. C’est un réseau social sur lequel il faut être extrêmement réactif car un tweet a une durée de vie de 24 minutes environ. On peut accompagner les tweets d’une photo ou d’une vidéo et des fameux hashtags. 

Le plus de Twitter

C’est un réseau hyper réactif, bien suivi par les grandes marques et les jeunes. C’est aussi le réseau idéal pour effectuer une veille globale. 

Le moins de Twitter

Il faut être très réactif en se connectant très régulièrement. De plus, il faut axer sa communication sur le contenu type actualité. 

Tu dois aller sur Twitter si

Tu as du temps et que tu as envie ou besoin d’effectuer une veille sur les thématiques qui peuvent intéresser ton persona

utiliser linked in quand on est coach

Linked In

C’est le réseau professionnel par excellence. Ce réseau peut impressionner au début car on a l’impression de passer un entretien d’embauche en remplissant notre profil qui ressemble à un vrai CV. Les posts sur Linked In doivent toujours se faire sous forme de textes mais on peut y rajouter des liens vers des vidéos ou d’autres sites. On peut également créer une page pour son entreprise en plus de sa page personnelle. 

Le plus de Linked In

Il reste le numéro un pour se créer un véritable réseau et pour prospecter. 

Le moins de Linked In

Ce réseau est plus orienté B2B (business to business). Cela veut dire que si tu t’adresses plutôt à des particuliers, tu auras plus de mal à y trouver un intérêt. 

Tu dois aller sur Linked In si

Tu t’adresses à des entreprises. 

instagram pour les coachs

Instagram

Instagram a connu une hausse constante d’utilisateurs ces dernières années. Ce réseau est basé sur les photos que l’on poste accompagnées d’un texte relativement court. On peut aussi utiliser les stories dans lesquelles on peut se filmer ou créer des visuels attrayants grâce à différentes applications.  Si tu veux voir un compte vraiment inspirant, je te conseille celui de Camille, Girl Go Green. Tu peux lire et écouter son interview sur le blog.

Instagram est un réseau très apprécié par les marques qui l’utilisent pour fédérer une communauté et aussi car elles peuvent mettre en place une fonctionnalité shopping. 

Le plus d’Instagram

La créativité est mise en valeur. 

Le moins d’Instagram

C’est un réseau très chronophage sur lequel il faut être présent tous les jours. De plus, il fait la part belle aux photos et pas au contenu écrit. 

Tu dois aller sur Instagram si

Tu es créatif et que tu as du temps

Tik Tok

Le petit dernier qui a connu une progression spectaculaire pendant le confinement. Le concept est simple: une vidéo, un montage un peu marrant, de la musique et c’est parti. Les utilisateurs sont jeunes et les contenus assez légers. 

Le plus de Tik Tok

La créativité est à l’honneur encore plus que sur Instagram

Le moins de Tik Tok

Créer des vidéos qui fonctionnent prend beaucoup de temps

Tu dois aller sur Tik Tok si

Tu t’adresses à des jeunes ou si tu as envie de prospecter de manière décalée

pinterest pour marketing digital des coachs

Pinterest

Pinterest est un peu à part car il est à mi-chemin entre un réseau social et un moteur de recherche.  Ce site permet aux utilisateurs de créer des catégories (tableaux), d’y ranger les illustrations (épingles) en fonction de leur thématique et de partager cet album photo virtuel. Les commentaires sont possibles mais l’interaction directe n’est pas ce que viennent chercher les utilisateurs de cette plateforme. Pinterest est avant tout une source d’inspiration. A noter qu’il y a une majorité de femmes qui utilisent Pinterest. 

Le plus de Pinterest

S’il est bien utilisé, ce réseau permet de booster le référencement naturel de ton site en ramenant du trafic vers ce dernier. 

Le moins de Pinterest

Il faut absolument créer des visuels attractifs pour arriver à se démarquer. 

Tu dois aller sur Pinterest si

Tu t’adresses majoritairement à des femmes et si tu es créatif. 

Si tu as envie d’aller plus loin afin de maîtriser les différents réseaux sociaux et te permettre de développer ton activité de coaching, je te propose de rejoindre ma formation Bien démarrer sur internet qui te permettra de maîtriser tous les fondamentaux pour débuter.

Le marketing digital pour les coachs

quelle stratégie de marketing digital adopter uand on est coach?

La crise que nous venons de traverser (et que nous sommes toujours en train de vivre) l’a prouvé: il est impossible de faire l’impasse sur une présence sur internet, même pour les coachs! Savoir se vendre sur internet grâce au marketing digital n’est pas inné et peu d’écoles de coaching proposent des formations sur ce sujet. 

Les coachs voient souvent le marketing comme un gros mot qui fait référence à ceux qui essaient de vendre des glaces aux eskimos. Mais c’est faux, le marketing peut être fait de manière éthique. Qu’on le veuille ou non, il est de toute façon devenu incontournable pour exister, que l’on propose du coaching en face à face ou à distance. 

Voici quelques principes pour t’aider à y voir plus clair. 

quelle stratégie de marketing digital adopter quand on est coach?

Quelle stratégie de marketing digital adopter pour trouver tes clients en coaching?

Chercher des clients, prospecter, voici des mots qui font frémir! Démarcher fait souvent très peur. Mais je te rassure! Tu n’es pas obligé d’aller frapper aux portes de tes voisins. Ce temps-là est heureusement révolu…grâce à internet! Il existe deux types de marketing digital: inbound et outbound

Inbound marketing

Cette stratégie permet d’attirer des clients potentiels sans recourir à des publicités. Pour cela, il faut créer du contenu. Ce contenu peut prendre plusieurs formes:

  • Des articles de blog
  • Des vidéos 
  • Des podcasts
  • Des livres blancs…

Ton contenu doit être riche et pertinent pour ta cible. Il doit montrer ton expertise, ton approche, tes valeurs. Il doit rassurer tes clients potentiels (appelés prospects en marketing) et te permettre de les transformer en contacts qualifiés via un formulaire dans lequel ils laisseront leur adresse mail par exemple. Tu peux ainsi créer ta liste de contacts et la faire grossir au fur et à mesure. 

Ce contenu te permet également de booster le référencement naturel de ton site. Les moteurs de recherche valorisent la qualité des contenus ainsi que la nouveauté. Donc plus tu publies, plus tu as de chances de te retrouver sur la première page de recherche. 

Avantages de l’inbound marketing:

  • Peu coûteux 
  • Mieux adapté à ta cible
  • Parfait pour communiquer sur les réseaux sociaux
  • Très efficace pour générer des prospects
  • Traçabilité de tes actions 
  • Création de ta base de prospects via des formulaires de contact sur ton site 

Inconvénients de l’inbound marketing

  • Peut être (très) chronophage
  • Résultats ne sont pas immédiats
  • Si tu dépends trop des réseaux sociaux, tu maîtrises moins tes données
  • Les algorithmes des réseaux sociaux peuvent changer du jour au lendemain et donc il faut s’adapter et se tenir au courant régulièrement
stratégie marketing digital pour coachs

Outbound marketing

Plus traditionnel, il consiste à aller chercher le prospect en poussant des actions commerciales vers lui. Ces actions sont des messages marketing, des publicités, des promotions… 

Il regroupe des techniques payantes avec l’achat de publicités sur les réseaux sociaux par exemple et des techniques gratuites comme l’envoi à tes contacts qualifiés d’emails parlant de tes offres ou bien des newsletters mettant en avant tes nouvelles formations. 

Avantages de l’outbound marketing

  • Rapide à mettre en place
  • Résultats peuvent arriver très rapidement
  • Permet d’atteindre une large cible plus vite

Inconvénients de l’outbound marketing

  • Peut repousser les prospects en paraissant trop agressif et intrusif
  • Demande un investissement financier

Quelle méthode de prospection choisir?

La meilleure méthode à utiliser est de mélanger les 2! Un savant mélange de prospection directe et indirecte te permettra une très grande visibilité. A toi de définir tes objectifs et de comprendre les attentes de ton persona afin de mettre en place la stratégie qui te correspond. Ne t’inquiète pas, tout n’a pas besoin d’être parfait du premier coup. Une stratégie se travaille dans le temps et se compose d’essais plus ou moins réussis. Sois patient et tu seras récompensé. 

rester soi même pour vendre son activité de coaching

Vendre en restant soi-même, c’est possible!

Et je dirai même plus: c’est indispensable. Si tu as déjà tapé le mot ‘coach’ dans la barre de recherche, tu as dû te rendre compte que tu n’étais pas le seul. Comment exister et se faire remarquer au milieu de tous ces autres coachs? En étant toi-même, tout simplement! 

Personal branding

Ta plus belle carte de visite c’est toi. Parle de tes valeurs, de ta vision du coaching, des solutions que tu souhaites apporter aux problèmes rencontrés par ton persona. Si tu es honnête, les gens le sentiront et te feront confiance, ce qui est la base pour aller vers un coach, tu ne crois pas? De plus, tu attireras les personnes qui partagent les mêmes valeurs que toi et avec qui tu auras plaisir à travailler donc toi aussi tu seras gagnant.   

Si tu doutes, reviens toujours à ton pourquoi, ta mission. Cela doit être ton fil conducteur, ne le perds jamais de vue. N’essaie pas de copier ce que font les concurrents. Tu es unique et c’est ce qui fait ta force. Si tu parles de toi et de tes offres avec passion, ta crédibilité sera assurée et les bonnes personnes viendront à toi.  

Sois généreux

Une des réticences que l’on peut avoir à l’égard d’internet est le manque de contact humain et son côté artificiel. S’il est vrai que les relations ne sont pas les mêmes qu’en face à face, il n’en reste pas moins que sur internet, on peut créer de vrais liens. C’est d’ailleurs une étape indispensable si tu veux avoir une chance de percer.  

Plus tu vas partager avec d’autres thérapeutes ou des personnes intéressées par ton approche, plus tu vas étendre ton réseau et donc ta liste de prospects. Apporte tes connaissances à ta communauté, commente les articles de tes collègues et tu verras que très vite, les retours seront là. Crée du contenu de qualité que tu offres gratuitement. Si les gens sont conquis par ce contenu, ils viendront vers toi pour en demander plus.  

Ne reste pas seul

Si malgré toute ta bonne volonté tu n’arrives pas à faire grandir ta visibilité sur internet, ne reste pas seul. Tu peux rejoindre des groupes de discussion sur les réseaux sociaux ou bien des réseaux professionnels qui te permettront d’échanger avec d’autres professionnels. 

Tu peux également décider de te former. Sache que je propose une formation pour bien démarrer sur les internet dans laquelle je te livre les clés pour maîtriser ton marketing digital et ainsi faire décoller ton activité. 

Pourquoi les coachs n’aiment pas internet

pourquoi coachs ont peur d'internet

Tu es coach? Bravo. Tu as envie d’aider le plus de personnes possibles? Très bien. Tu as peur d’internet? C’est normal, tu n’es pas seul je te rassure. Beaucoup de coachs et de thérapeutes sont mal à l’aise avec leur présence sur internet. D’où vient ce malaise? Je te propose un petit tour d’horizon des raisons qui expliquent pourquoi les coachs limitent leur présence sur internet et je te propose des solutions adaptées à chaque point.  

prendre le temps de créer vraie stratégie de marketing digital quand on est coach est essentiel

Pas le temps d’être sur internet

Créer un site internet, poster sur les réseaux sociaux, commenter les articles, tout cela est chronophage, c’est vrai. Tu te dis que tu ferais mieux d’utiliser ton temps à faire tes comptes ou bien à prospecter de nouveaux clients. Sauf que c’est justement grâce à ta présence sur internet que tu pourras avoir de nouveaux clients (et donc avoir des choses à mettre dans la rubrique revenus). 

Comment faire pour trouver le temps ? 

Il existe des outils qui permettent de planifier les posts sur les réseaux sociaux comme Hootsuite ou Social Pilot. Cela ne remplacera pas tes commentaires mais tu auras quand même gagné beaucoup de temps. De plus, les plateformes de création de sites et de blogs offrent la possibilité de planifier la parution d’articles. Tu peux ainsi réserver un créneau dans ton emploi du temps pour rédiger plusieurs articles qui seront publiés à différents moments sans que tu aies besoin de t’en soucier. 

Pas d’argent à investir pour ta stratégie digitale

Avoir un beau site coûte forcément beaucoup d’argent. Et puis il y a les pubs payantes. C’est souvent l’impression que les gens ont lorsqu’on évoque une présence sur internet. Mais c’est faux. 

Comment faire? 

Il existe beaucoup de plateformes qui permettent de créer des sites gratuitement. Les fonctionnalités sont moins poussées que celles proposées par des sites payants mais pour débuter cela peut tout à fait suffire. Beaucoup d’applications gratuites sont disponibles et permettent de créer du contenu à l’aspect professionnel. De plus, être présent sur les réseaux sociaux est gratuit. Grâce à une stratégie d’inbound marketing, les publicités payantes ne seront pas une obligation, en tout cas pas dans un premier temps. 

investir dans une stratégie marketing quand on est coach

Tu ne sais pas quel contenu créer sur internet

Tu es coach, pas webmaster. C’est normal. Tu ne peux pas être un expert dans tous les domaines! 

Comment apprendre à créer du contenu? 

Il existe des milliers de tutos sur internet qui expliquent comment se servir d’internet. Pas mal, non? Avec un peu de patience, tu trouveras forcément les informations qui te manquent. Sinon, la meilleure solution est bien sûr de te faire accompagner et de te former, comme avec la formation Bien démarrer sur internet que je propose et qui te permettra de dépasser ton appréhension en te donnant les clés pour débuter ton activité sur internet. 

Peur que ce ne soit pas adapté à ton type de coaching

Je ne te connais pas personnellement mais je peux quand même te dire que ce n’est pas possible! Non je n’ai pas de dons de voyance, juste un ordinateur et un moteur de recherche qui me prouvent que tout le monde peut bénéficier d’une présence sur internet. Et si tu ne vois personne qui propose le même type de coaching que toi, tant mieux, cela veut dire que tu as trouvé une niche, un angle d’approche où il y a moins de concurrence. 

Comment adapter ta stratégie de marketing à ton offre de coaching? 

Tu dois apprendre à connaître parfaitement ton persona: quelles sources d’information utilise-t-il? Sur quels réseaux sociaux passe-t-il son temps? Quels sont ses problèmes? Tu dois trouver le bon canal et la bonne manière de communiquer. Peut-être que des vidéos seront plus appropriées ou bien un podcast. Il y a forcément des solutions digitales qui correspondent à ton type de coaching.  

Tu vois, il n’y a plus de raison pour que tu n’aies pas une présence sur internet qui fasse décoller ton activité de coaching. Alors, tu commences quand?

Coaching: comment bien démarrer sur internet?

comment bien démarrer son activité de coaching sur internet

La crise sanitaire que nous traversons actuellement a précipité le besoin de proposer son activité de coaching à distance. Si certains étaient déjà bien préparés, d’autres au contraire se sont retrouvés du jour au lendemain perdus dans la jungle d’internet. Même si tu es un fervent adepte du coaching en face à face, ton activité doit être présente sur internet. 

Si tu es devenu coach ou si tu souhaites le devenir, c’est parce que tu as envie d’aider les autres pas de devenir un commercial. Mais si personne ne te connait, qui pourras-tu aider? 

Il faut se montrer et la meilleure solution reste bien sûr internet. Au début, c’est normal d’être un peu intimidé par tout ça. Je vais t’aider à comprendre comment mettre en place une stratégie marketing sur internet

quelle stratégie marketing adopter pour communiquer sur son activité de coaching?


Le persona

C’est la base: savoir à qui tu t’adresses. Si tu réponds: ‘à tous ceux qui ont besoin d’aide’, je te dis tout de suite: mauvaise idée. En marketing, on a tendance à dire que s’adresser à tout le monde revient à ne s’adresser à personne. Pourquoi ? Parce que tu dois cibler ton offre et tes messages pour pouvoir toucher les bonnes personnes au bon endroit. Imagine, si tu t’adresses à tout le monde, cela veut dire que tu devras te trouver sur tous les réseaux sociaux par exemple et ce serait difficilement gérable. 

Pour déterminer ton persona, tu dois te demander quel type de coaching tu souhaites exercer. Ensuite, il te faut réfléchir aux personnes qui pourraient rencontrer le type de problématique que tu te proposes d’accompagner. C’est fait ? Très bien. Mais c’est loin d’être fini ! À présent, il te reste ces points à étudier :

  • Dans quelle tranche d’âge se situe-t-il ?
  • Où habite-t-il ? 
  • Quels sont ses centres d’intérêt ? 
  • Quelles sont ses problématiques plus précisément ? 
  • Où recherche-t-il ses informations ? 
  • De quelle façon préfère-t-il communiquer ? 

Etc, etc… La liste est longue et il faut vraiment bien prendre le temps de répondre à toutes ces questions. Si ton persona n’est pas bien défini, la base de toute ta stratégie sera bancale. 

stratégie marketing pour coachs

Les réseaux sociaux

Pour communiquer avec ton persona, les réseaux sociaux sont un passage obligé. Le problème est que l’on peut vite se perdre parmi tous les réseaux existants. Pour y voir plus clair, tu dois répondre à ces questions: 

  • Où se trouve ta cible, ton persona ? Internet c’est grand, il faut identifier des endroits bien précis de l’internet que l’on vise. Si tu as bien fait tes devoirs, tu devrais être capable de déterminer quels réseaux sociaux ta cible utilise selon son âge et ses intérêts par exemple. 
  • Quels sont tes objectifs ? Essaie d’être le plus précis possible. Communiquer ne suffit pas. Veux-tu prospecter ? Expliquer ton approche, ta méthode ? Créer du contenu ? Fédérer une communauté ? Selon tes réponses, certains réseaux seront plus appropriés que d’autres. 
  • Quels sont tes moyens ? Certains réseaux sont plus chronophages que d’autres. Es-tu prêt à dépenser pour acheter des publicités ? De quelles ressources techniques disposes-tu (vidéos, son, applis…) ? 

Il n’existe pas UN réseau social adapté pour les coachs, ça serait trop simple ! Ta stratégie va dépendre de toi et de ta cible. 

Site internet

Même si tu as de bons résultats sur les réseaux sociaux, il faut absolument que tu aies ton site internet rien qu’à toi et ce pour plusieurs raisons. 

Ce que tu postes sur les réseaux ne t’appartient pas. Si demain, les réseaux disparaissent, tu perdras tes followers et abonnés. Tu n’auras pas la possibilité de récupérer leurs adresses mail par exemple car ces données ne t’appartiennent pas. Alors que sur ton site, tu pourras capter les adresses mail et ainsi créer ta base de données personnelle.

De plus, tous les réseaux utilisent des algorithmes qui changent régulièrement. Les règles du jeu peuvent donc être différentes du jour au lendemain et mettre à mal toute ta stratégie.

Créer un site internet peut effrayer au début mais il existe à présent des sites qui permettent de créer des sites. Tu me suis ? Wix, WordPress, Squarespace… A toi de faire un petit tour et de voir quelle plateforme te convient le mieux.  

comment démarrer sur internet pour vendre son activité?

Avoir ton blog

Un blog est un élément indispensable pour ton activité de coaching. Ce blog peut être un blog d’articles écrits, ou bien sous forme de vidéos ou encore grâce à un podcast. A toi de choisir le moyen de communication avec lequel tu es le plus à l’aise sachant bien sûr que tu peux panacher tout ça. 

Avoir un blog est primordial pour 2 raisons. Il va te permettre de proposer du contenu pertinent et régulier qui va intéresser ta cible, lui montrer ton expertise et l’attirer vers ton site et tes offres. Pour cela, avoir un planning éditorial va t’aider à être cohérent. De plus, les moteurs de recherche mettent en avant les sites qui proposent des contenus riches et nouveaux, ce qui va booster le référencement naturel de ton site et te permettre ainsi de remonter sur les pages de recherche. 

Tu ne te sens pas encore totalement à l’aise avec cette approche digitale ? Je te propose une formation pour bien démarrer ton activité de coaching en ligne

Pourquoi le télétravail est-il parfait pour les zèbres?

les zèbres et le télétravail, quelle forme de travail pour les multipotentiels?

La crise que nous vivons remet en question les conditions de travail traditionnelles. De nombreux employés ont ainsi pu découvrir le télétravail. Certains ont pu être décontenancés par cette nouvelle façon d’organiser leurs tâches et par les réunions en visioconférence. Les pauses à la machine à café leur ont manqué ainsi que les interactions avec leurs collègues. Pour d’autres, au contraire, ce fut une révélation. Ils ont pris goût à cette (semi) liberté, cette (presque) flexibilité. Parmi cette dernière catégorie nul doute que l’on va retrouver beaucoup de zèbres

Une hypersensibilité mise à mal en entreprise

hypersensibilité des haut potentiel
L’hypersensibilité peut être un handicap pour les employés HP

La spécificité des zèbres (aussi appelés Haut Potentiel, HP ou encore multipotentiels) tient plus à leur forte intelligence émotionnelle qu’à leur intellect brillant. Hypersensibilité, hyperémotivité, hyperesthésie (grande sensibilité des 5 sens) voilà ce qui les caractérise le mieux. Ils n’ont pas de filtre quand ils reçoivent les stimuli extérieurs. Le zèbre n’est pas capable de mettre les informations superflues de côté, son cerveau est continuellement en action. On comprend alors aisément que le travail en open space peut vite devenir un véritable calvaire pour le travailleur zèbre. 

Le zèbre est aussi une personne qui peut capter les mauvaises intentions des autres. S’il n’est pas dans un environnement bienveillant, cela peut le conduire jusqu’au burnout ou à la dépression. Souvent, le zèbres met plus de temps pour s’intégrer dans une équipe car il va d’abord analyser son environnement et préfère rester sur ses gardes au début.

Une mauvaise intégration

Si le multipotentiel reste sur ses gardes, c’est peut-être parce qu’il a déjà connu une aventure malheureuse dans une entreprise précédente. Très souvent malheureusement, les zèbres sont victimes de jalousie de la part de leurs collègues. Son besoin et sa capacité de comprendre les moindres rouages d’un système suscitent souvent l’agacement, surtout auprès de personnes préférant le côté rassurant du statu quo.

Même s’il essaie de se fondre dans la masse, de faire simplement son travail, il n’arrive pas à passer inaperçu. Les autres sentent sa différence et de plus, arrive le moment où le zèbre ne peut plus faire semblant et va révéler tout son potentiel. Il est malheureusement la proie idéale des manipulateurs et des petits chefs tyranniques. 


hypersensibilité des zèbres au travail et le cauchemar de l'open space
L’open space, un cauchemar pour les zèbres

Des manières de travailler qui lui sont propres

Le zèbre aime l’indépendance et l’autonomie. Il aime gérer son temps comme il l’entend. Il a besoin de comprendre le sens de ce qu’on lui demande d’accomplir. Faire des choses simplement pour les faire lui est impossible sur la durée. Cela ne correspond pas du tout à ses valeurs. Il doit saisir l’objectif de toute tâche. S’il rejoint une structure hyper normée et normative, il ne pourra pas s’épanouir et il finira par partir très certainement. 

C’est pour toutes ces raisons que le télétravail est une des formes de travail qui correspond aux personnes zèbres. Elles peuvent ainsi gérer leur temps comme elles veulent, n’ont pas besoin de faire d’efforts pour se fondre dans la masse et ne doivent pas subir des stimuli toute la journée.

Si l’employé HP a trouvé sa place au sein d’une entreprise, il peut très bien avoir envie de faire partie de cette structure, de ce groupe. Le télétravail lui permet de satisfaire à la fois son besoin d’indépendance et d’inclusion. De plus, en organisant son travail comme il le souhaite, le zèbre pourra se dégager du temps pour assouvir ses nombreuses autres passions car il a besoin de nourrir sa curiosité en permanence. L’ennui est un ennemi mortel pour les HP.  Il faut rajouter à cela, une manière de penser en arborescence qui permet au multipotentiel de faire des liens entre des sujets qui à première vue n’ont rien en commun. Cette manière de penser et de résoudre des problèmes trouve souvent sa plus belle expression lorsque le zèbre a la possibilité de faire autre chose. Comme je l’explique dans cette vidéo, un multipotentiel peut trouver une solution à un problème lié à son travail en faisant une partie de water-polo! Si l’entreprise comprend et encourage cette manière de procéder, alors l’apport d’un employé HP sera très bénéfique.

Conclusion

Les entreprises doivent être en mesure d’apporter cette flexibilité à leurs employés et surtout à leurs employés zèbres si elles veulent révéler tout leur incroyable potentiel. S’ils sont épanouis, les HP sont de véritables atouts pour les entreprises qui ont la chance de les avoir parmi leurs employés. 

Tu es multipotentiel ou tu as l’impression de te reconnaître dans l’article que tu viens de lire? Tu as parfois du mal à trouver ta place dans le monde de l’entreprise ou tu as simplement envie d’échanger avec d’autres zèbres? Je te propose de rejoindre un de mes ateliers pour les zèbres qui sont un lieu d’échange entre personnes bienveillantes. Entre extraterrestres, on se comprend! Clique ici pour en savoir plus. À bientôt!




Nouvelle formation disponible :

40 jours de Kirtan Kriya

Pendant le confinement, ma prof de Yoga de Séville nous a proposé de démarrer ensemble une quarantaine de la méditation Kirtan Kriya. En Kundalini Yoga, une quarantaine est une période de quarante jours pendant lesquels on pratique sans interruption une certaine pratique (série d’exercices physiques ou méditation). En Kundalini Yoga, les méditations sont en général actives, c’est à dire que l’on utilise des outils pour aider la concentration comme : le chant, les mantras, les mudras, la respiration ou éventuellement des gestes.

Kirtan Kriya signifie “chant + série de mouvement”. C’est une méditation active très simple recommandée pour débuter.
On chante le mantra SA TA NA MA pendant 11 minutes (la version courte). Sur chaque syllabe on pince un doigt spécifique avec le pouce (comme sur le schéma)

On commence le Kriya à voix normale pendant 2 minutes,
puis à voix chuchotée pendant 2 minutes,
enfin silencieusement pendant 4 minutes,
puis on reviens au chuchotement pendant 2 minutes,
puis à voix haute pendant 2 minutes

>> Retrouve des audios sur Spotify ou Youtube pour suivre facilement <<

Quels sont les bénéfices de Kirtan Kriya?

  • Equilibre les deux hémisphères du cerveau
  • Apporte de la clarté mentale et la lucidité
  • Améliore la mémoire et le fonctionnement du cerveau
  • Nettoie et reprograme l’inconscient
  • Aide à quitter les addictions et mauvaises habitudes
  • A un effet anti-âge
  • Améliore le someil, l’intuition, la créativité et la concentration
  • Diminue l’anxiété et la dépression
  • Aide à trouver un but dans la vie

Combien de temps faut-il méditer ?

Pour cette quarantaine spécifique avec ma prof, on avait le choix entre 11 minutes ou 31 minutes de méditation quotidienne. Elle animait la méditation en direct tous les jours à 8h sur Facebook et Instagram pendant 31 minutes. Mais parfois j’ai choisis de faire la méditation courte, en fonction de l’occupation de mes journées.

Sinon, de façon plus générale, il est courant de dire en Kundalini Yoga que :

En 3 minutes la circulation sanguine et la chimie du sang est modifiée

11 minutes permettent ) l’hypophyse et les nerfs de commencer à apprendre et à changer.

En 22 minutes, vos trois mentaux (négatif, positif et neutre) commencent à travailler ensemble, de sorte que votre intégration mentale change.

31 minutes affectent tout votre esprit et votre aura

37 minutes reflètent toute l’aura vers l’infini et le dos, stimulant ainsi la perception de Naad, le son intérieur.

En 62 minutes, votre “esprit fantôme” et votre projection positive sont intégrés.

2 heures 1/2 complètent le cycle de prana et apana afin que vous gagnerez tout au long du cycle de la journée. Cela tient au changement dans le subconscient.

Combien de jour pratiquer Kirtan Kriya ?

Pratiquer pendant plusieurs jours consécutifs permet d’ancrer une pratique dans nos habitudes. Dans le Kundalini Yoga, on parle de

  • 40 jours pour abandonner une vielle habitude et la remplacer par une nouvelle
  • 90 jours pour consolider cette nouvelle habitude
  • 120 jours pour intégrer cette nouvelle habitude comme faisant partie de nous même
  • 1000 jours pour atteindre la maitrise de cette pratique

La clé du changement : développer son muscle créatif pour s’adapter (Par Aurélie)

Comment s’adapter facilement en période de changement en étant plus créatif ?

Nous vivons régulièrement des périodes de changement. Nous sommes faits de cycles : un peu comme les saisons sur une année. Et ça continue, encore et encore. La vie est faite de hauts et de bas ; de joies et de tristesses ; d’accélérations et de décélérations.

C’est souvent ce qu’il advient dans une période de changement : nous vivons une sorte de phase de décélération.

Mais, au lieu de la subir, ne serait-ce pas l’opportunité de voir cette période comme un tremplin ? Décélérer pour mieux accélérer, ça te parle ? 🙂

Accepter les périodes de changement

Ça paraît basique. Mais je pense qu’il est primordial de le rappeler. Une période de changement – et je suis la première à avoir du mal à l’accepter – se caractérise par une décélération de ce qu’il se passe dans ta vie. Tu es moins motivé, tu te sens plus fatigué, tu en as vite marre. Bref, tu commences à saturer.

C’est important, je dirais même indispensable de t’écouter, d’écouter ton corps lorsqu’il te dit “stop”. Tu vis une sorte de période de “deuil” : le deuil de ta précédente phase d’accélération, où tu as beaucoup donné. Et comme tout deuil, il faut prendre le temps afin de te libérer de la surcharge mentale de cette précédente période.

C’est le moment de prendre davantage le temps. Et, contrairement à ce que tu pourrais croire, ce n’est pas une période où tu ne fais “rien”. C’est simplement une période où tu prends le temps de te ressourcer, de te réparer. Oui, de te réparer. Car, quand tu cours dans tous les sens, tu n’as pas le temps de laisser ton corps réparer ses blessures, ou ton cerveau réparer sa surcharge mentale.

Ne serait-ce pas le bon moment pour faire d’autres choses ? Ranger, trier, écouter des podcasts, regarder des vidéos, faire de la méditation, aller marcher dans la nature, peindre, jouer, rire, décompresser, prendre un bain, et j’en passe.

As-tu l’impression de ne rien faire dans ces moments-là ? Et bien, je t’assure que ce n’est pas le cas. Tu es simplement en train de faire germer des petites graines qui auront autant de surprises au moment où tu t’y attendras le moins, que de temps que tu leur donnes.

Développer son muscle de créativité

Si tu décides de prendre une période de changement comme une opportunité (et je te le souhaite sincèrement), comment faire, alors ?

Et bien sois créatif ! Mais attention, pas n’importe comment. Prends du temps pour toi. Ecoute-toi et sois créatif pour toi.

Poses-toi les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui est important pour moi, qu’est-ce que j’aime vraiment ? Et attention, c’est TOI qui y réponds et personne d’autre. Donc, fais cet exercice avec du recul et du lâcher prise, dans un moment de calme et de détente : personne ne te relira et personne ne jugera ce que tu as écrit. Sois sincère et authentique avec toi. Fais une liste d’au moins 10 choses importantes pour toi.
  • Qu’est-ce que je ne fais pas encore par manque de temps, par peur du regard des autres ?
  • Complète cette liste : qu’est-ce que j’adorais faire quand j’étais enfant ?
  • Si je devais faire UNE chose différemment aujourd’hui, qu’est-ce que ça serait ? Ce peut être tout simple. Tu peux simplement cuisiner différemment, jouer à un jeu auquel tu n’as jamais joué, aller marcher sur un nouveau chemin, sortir un papier, un crayon et écrire…
  • Quelle est la chose la plus folle que je rêve de faire ? Qu’est-ce qui me bloque aujourd’hui ?

Bref, tu as compris le principe, ce n’est pas une liste exhaustive. Une période de changement, c’est une période de décélération qui peut être une réelle opportunité pour toi si tu le décides.

La clé du changement

Une période de changement permet d’être plus créatif pour soi. D’accord. Mais dans quel but ?

Plus tu seras créatif régulièrement, plus tu travailleras ce muscle créatif, et plus tu seras créatif pour tous tes domaines de vie.

Je m’explique. La créativité est un muscle. A quoi sert-elle dans le quotidien ? Elle permet de trouver plusieurs solutions pour un même problème, de trouver plusieurs manières d’atteindre un but (et donc de gagner en confiance en soi) et de t’adapter encore plus facilement et rapidement à un changement.

Alors, imagine si tu travailles ce muscle… Tu vois le cercle vertueux que tu peux créer en devenant de plus en plus créatif ?

Devenir encore plus créatif

Plus tu vas aller voir ce qui se passe ailleurs, c’est-à-dire dans des endroits que tu ne connais pas, dans des domaines que tu ne connais pas, avec des personnes que tu ne connais pas, plus tu vas développer ton muscle de créativité.

Tu vois, pas besoin d’avoir fait les beaux arts pour être créatif… Tout le monde est créatif, à sa propre façon. A toi de trouver la tienne.

Sur mon site, j’ai interviewé des personnes qui utilisent le créativité : ils partagent énormément de clés. Mixe les inputs provenants de l’extérieur afin de créer des nouvelles combinaisons. Ecoute-toi pour faire des activités que tu aimes et qui te ressemblent. La créativité est stimulée par l’extérieur, mais aussi par l’intérieur.

Alors, période de changement : opportunité ou période à vite switcher ?

A toi de décider.

Aurélie de creativite-intuitive.fr

Comment devenir coach de vie et trouver ses premiers clients?

comment devenir coach de vie et trouver des clients

Beaucoup de personnes me contactent pour me demander comment devenir coach de vie. J’ai déjà évoqué ce sujet dans cette vidéo mais j’ai décidé aujourd’hui d’y revenir plus longuement. Je dois dire que je ne suis pas étonnée que l’on me pose cette question de plus en plus souvent. Dans un monde qui change (au moment où j’écris cet article, ce n’est pas un changement mais un tsunami que le monde traverse!), l’économie est également en constante évolution. Les salariés ont de plus en plus de mal à se retrouver dans un monde de l’entreprise qui perd ses valeurs. Le mal-être au travail se généralise. Tous les jours les journaux parlent de ‘bullshit’ jobs, de burn-out, bore-out ou encore de brown-out (lire mes 7 conseils pour éviter le brown out). Selon une récente étude, 92% des salariés ne se sentent pas engagés dans leur travail! 

Vous n’avez plus envie de ressentir le blues du dimanche soir à l’idée de retourner au travail le lundi matin, la boule au ventre ? Vous avez envie d’exercer une activité qui a du sens et qui correspond à vos valeurs ? Alors le métier de coach de vie est peut-être fait pour vous. 

1/ Coach de vie: comment définir ce métier et est-il fait pour vous?

A quoi sert un coach de vie?

Définir pour quelles raisons vous voulez devenir coach de vie et quel sens vous mettez derrière cette activité est primordial si vous désirez en faire carrière et ne pas retomber dans les travers d’un métier dans lequel vous ne vous retrouvez pas. 

Comme le nom anglophone l’indique, le terme ‘coach’ vient du monde sportif où à la base il désigne un entraîneur qui est là pour motiver et entraîner ses athlètes. Le coaching s’est développé ensuite dans l’univers des grandes entreprises où le coach devait motiver et encourager les employés afin de les rendre plus productifs. 

Depuis quelques années maintenant, le métier de coach s’est développé dans beaucoup de de domaines. On retrouve des coachs scolaires, des coachs en image personnelle, en confiance en soi, pour dirigeants et beaucoup d’autres. Et parmi cette vaste offre, on trouve le coach de vie ou ‘life coach’. 

Le coach de vie se propose d’aider une personne à surmonter une ou des difficultés dans sa vie quotidienne, à faire face à une épreuve qui lui paraît insurmontable. Le coach n’est pas un thérapeute. Il ne va pas chercher les causes de cette difficulté ou de ce mal-être (même s’il peut en tenir compte au besoin) mais il va aider la personne à trouver en elle-même les ressources nécessaires pour passer à l’action. Le coaching de vie est basé sur les solutions et non les problèmes. C’est un processus actif pendant lequel le coaché doit se montrer réactif et volontaire au changement afin de reprendre le contrôle de sa vie. 

devenir coach de vie et trouver des clients
Un coach de vie montre le chemin

Quelles qualités faut-il posséder pour devenir coach de vie? 

Comme pour tout métier dans le domaine de l’accompagnement, il est nécessaire d’avoir certaines qualités à la base. Je vous propose ici une liste (non exhaustive). 

Qualité n°1: bien vous connaître vous-même. 

Cela peut vous étonner de voir cette qualité en numéro 1 mais elle est primordiale. Si vous voulez accompagner les personnes sur la chemin de leur développement personnel vous devez vous-même connaître le parcours! Il existe plusieurs façons de procéder: lire des livres de développement personnel, vous inspirer de conférences ou de vidéos. Le mieux reste de se faire accompagner soi-même par un autre coach qui sera votre superviseur et qui vous aidera à progresser en permanence dans votre posture de coach et dans votre vie personnelle.

Qualité n°2: être accueillant

Un coach travaille avec toutes sortes de personnes et chacune de ces personnes doit se sentir accueillie de la même manière. Vous ne devez faire preuve d’aucun jugement. La plupart du temps, les gens qui prennent la décision d’aller voir un coach sont nerveux, à lui de les mettre à l’aise. 

Qualité n°3: faire preuve d’empathie

Pour devenir coach, il faut profondément avoir envie d’aider son prochain et ne pas avoir peur d’aller sonder les émotions des personnes qui viennent demander votre aide. Vous devez pouvoir vous connecter à eux, leur montrer votre désir de les faire progresser pour qu’ils se sentent compris et rassurés. Il faut apprendre toutefois à ne pas se laisser absorber par les émotions des coachés, d’où l’importance de la qualité numéro 1!

Qualité n°4: se montrer respectueux

La personne que vous avez coachée pendant 10 séances choisira peut-être une solution qui n’est pas celle que vous auriez choisie. Ce n’est pas important. Vous n’êtes pas là pour imposer vos opinions mais pour soutenir les personnes dans leurs choix en toute bienveillance et neutralité. Vous devez gérer tout sentiment de frustration qui pourrait naître en vous. 

Qualité n°5: faire preuve d’une curiosité infinie

Pour devenir coach, vous devez avoir envie de vous former en permanence, de lire des livres sur le développement personnel, de regarder des conférences, d’assister à des ateliers. Rien n’est acquis et c’est grâce à cette conviction que vous évoluerez en permanence dans votre pratique et que vous ne cesserez jamais de vous intéresser aux personnes venant vous consulter.

devenir coach de vie, comment faire?
Le coach de vie indique le chemin avec bienveillance et sans jugement

Comment devenir coach de vie?

Cette question revient très souvent lorsque j’évoque mon activité et peut parfois être à l’origine d’un débat que je pourrais résumer ainsi: formation certifiante or no formation certifiante, that is the question!

Une formation certifiante, une nécessité?

Si vous tapez dans un moteur de recherche ‘formation coaching certifiante’ vous allez voir apparaître un nombre important d’écoles de coaching un peu partout en France et à l’étranger. Le plus dur est de se repérer parmi les centaines de formations disponibles.  Certaines écoles proposent des formations sur plusieurs mois, d’autres sur quelques jours seulement. Vous pouvez suivre des cours en présentiel, d’autres à distance. Les prix varient parfois du simple au double sans garantie au niveau de la qualité de l’enseignement qui y est prodigué. Ces écoles vous promettent toutefois une certification. Mais que vaut-elle vraiment ? Il faut savoir que pour le moment, aucune certification n’est exigée en France pour devenir coach , il n’y a aucune réglementation. On peut donc logiquement se demander si le prix de 15 000 euros pour une formation, comme on le voit souvent, est justifiée…

Je vous livre ici mon point de vue personnel, libre à vous de vous renseigner sur les programmes de ces différentes écoles (vous devez d’ailleurs le faire, je vous y encourage!). Je n’ai pas suivi de formation certifiante pour devenir coach. Je ne nie aucunement la qualité de certaines de ces formations mais selon moi, beaucoup de personnes font le choix de se tourner vers une formation certifiante (souvent hors de prix il faut bien l’avouer) pour se donner une légitimité à eux-mêmes! Mais un diplôme, aussi prestigieux soit-il ne fait pas tout. A lui seul, il ne va pas effacer un syndrome de l’imposteur s’il est votre ami depuis toujours! Je reste persuadée qu’il vaut mieux s’appuyer sur les qualités que vous possédez déjà et surtout sur votre réelle envie de devenir coach pour vous proposer un accompagnement qui vous correspond et qui vous apporte des outils concrets comme je le fais dans ma formation collective, 7 étapes pour devenir thérapeute.

Formation permanente

Que vous fassiez le choix d’une formation certifiante ou non, vous devez garder à l’esprit que, tout au long de votre activité de coaching, vous allez devoir vous former en permanence. Si vous possédez la qualité n°5, c’est à dire la curiosité, vous devez être en train de sauter au plafond! Pour ce faire, il existe une quantité infinie de ressources. Je vous livre ici un extrait des ressources que j’utilise et que je recommande lors de mes formations.

Livres

Podcasts

Blogs et sites

Un coach doit très bien se connaître lui-même, comme je l’ai déjà évoqué, et doit se faire superviser tout au long de sa pratique. Cela doit se faire individuellement avec un coach ou un thérapeute et je recommande également des sessions collectives, comme le mentoring que je propose régulièrement, afin d’échanger avec d’autres coachs et pouvoir ainsi confronter des méthodes, les consolider et échanger les bonnes pratiques .

Comment trouver ses premiers clients?

Devenir coach, c’est bien. Pouvoir en vivre, c’est encore mieux.  Et pour ce faire, il faut trouver des clients. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Il reste encore, selon moi, une dernière étape.

Définir et dépasser ses obstacles

Je parle bien ici de vos propres obstacles, pas des problèmes extérieurs qui peuvent se dresser sur votre route. Pourquoi cela me semble important de vous alerter sur ce sujet? Parce que vous aurez beau mettre en place les meilleures stratégies marketing au monde, si vous ne vous sentez pas légitime, vous n’obtiendrez pas de résultats probants. 

Je rencontre souvent lors de mes formations et sessions de mentoring des coachs qui se plaignent de ne pas trouver assez de clients et qui ne comprennent pas pourquoi les techniques qu’ils ont mises en place fonctionnent pour les autres mais pas pour eux. 

En échangeant avec eux, je me rends compte que les blocages viennent d’eux. Nous avons tous des pensées limitantes et il faut absolument en avoir conscience, les repérer pour pouvoir les dépasser. Je parle ici du manque de confiance en soi, du syndrôme de l’imposteur, de la peur d’échouer…ou de réussir! Il peut également y avoir un tabou au sujet de l’argent et de devoir faire payer les personnes qui viennent vous voir. Les pauvres, elles ont des problèmes et en plus vous allez les faire payer (à lire avec une pointe d’ironie dans la voix!).

Si vous ne dépassez pas ces barrières que vous vous imposez à vous-même, la prospection de clients sera difficile voire impossible.

Les méthodes pour trouver ses premiers clients

Nous y voici enfin! Comment trouver ses premiers clients quand on devient coach de vie? Vous êtes prêt? Malheureusement, LA recette magique qui marche à tous les coups n’existe pas, désolée. Mais il existe quand même des conseils à appliquer et qui marchent. Ah, soulagement. 

Premier conseil, qui vaut d’ailleurs pour tout entrepreneur désirant se lancer: vous devez parler de votre projet ou de votre nouvelle activité à tout le monde. Votre entourage proche ou moins proche, sur les réseaux sociaux si vous y êtes déjà, à votre boulangère. Oui, à tout le monde! Pourquoi? Pour 2 raisons. D’abord, cela vous permettra de voir si vous êtes capable de pitcher votre projet (ou activité). Etes-vous capable de montrer de l’enthousiasme, de la clarté? Si ce n’est pas le cas, retravaillez votre projet. Si oui, bravo. Deuxième avantage: vous allez pouvoir vous faire connaître, récolter des conseils et pourquoi pas vos premiers clients. C’est ce qui s’est passé pour moi. 

Si vous voulez vous faire connaître, il va falloir vous montrer. Pour cela, au-delà d’aller parler avec votre boulangère, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux et créer un site internet qui sera la vitrine de votre activité.

Enfin, il existe des plateformes sur lesquelles vous pouvez proposer vos services de coaching et qui peuvent vous aider à lancer votre activité:

Alors, êtes-vous prêt à vous lancer? Vous avez encore des doutes ou vous aimeriez vous faire accompagner et profiter d’une formation en sessions collectives? Je vous invite à réserver votre place pour ma prochaine formation 7 étapes pour créer votre activité de thérapeute.