Z comme zodiaque, le podcast de Mathilde Fachan

 Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ? Ton histoire, ton parcours ?

Je me nomme Mathilde et j’ai presque 30 ans. J’ai eu un parcours labyrinthesque et ce n’est pas près de s’arrêter ! Après avoir grandi en banlieue et passé un bac général, j’entre directement à Sciences-Po. Mon diplôme en poche, je commence à travailler en relations presse chez RFI et France 24. Réalisant (avec moult angoisse existentielle) que je m’ennuie, je quitte mon premier post pour passer un CAP Pâtisserie à 22 ans.
Après cinq ans à travailler comme pâtissière, j’ouvre le Politicafé à Paris 18, qui mélange restauration populaire et événements citoyens, associatifs et politiques.
En 2018, je lance le podcast Z comme Zodiaque qui traite d’astrologie moderne et bienveillante. Grâce à ma super communauté d’auditeurs.rices, je lance en décembre les événements Focus Pocus qui rendent l’ésotérisme accessible et accueillant. Et je m’apprête à publier un manuel interactif d’astrologie en printemps 2020 !
mathilde fachan z comme zodiaque

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Elles sont nombreuses ! Les rapports de force déséquilibrés entre quelques puissants avides d’un côté, et la masse des foules de l’autre. L’aveuglement et la dissonance cognitive qui nous frappe collectivement quant aux ressources naturelles et à notre recherche de sens en tant qu’humanité. La lenteur et la résistance avec laquelle nous prenons conscience des injustices terribles qui frappent les “minorités” et avec laquelle nous les affrontons. La difficulté d’entreprendre sans argent et sans pouvoir. Actuellement, je suis particulièrement outrée par le sort fait aux petits commerces, tant à l’échelle institutionnelle (qui favorise les gros sous et étrangle les petites structures qui font le tissu social), qu’à l’échelle du quotidien. Si beaucoup de gens sont adorables, nombreux sont ceux qui désirent tout, tout de suite, tout en défendant une consommation plus équitable et plus saine… l’effort de pédagogie est constant ! Prendre du temps pour pratiquer l’astrologie, analyser les enjeux au lieu de me précipiter instinctivement, c’est un acte de résistance à l’hyperactivité ambiante.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Ma quête est une quête de sens et d’équilibre. Depuis mon bore-out en relations presse, j’ai compris que je devais impérativement trouver une signification à mon temps passé sur Terre : il est d’autant plus précieux que je n’ai aucune idée de sa jauge ! “Essayer de vivre en réussissant à se regarder dans le miroir”, c’est déjà tout un programme. La découverte du “haut potentiel” (à la même époque) m’a permis d’accepter mon hypersensibilité et mon désir d’être fidèle à mes pensées et à mes émotions : c’est cette soit-disant “faiblesse” qui fera sûrement ma richesse (au moins intérieure à défaut d’être pécuniaire) Veiller à rester à peu près intègre et préserver ma soif de connexions en voyant où ça me mène : voilà comment j’essaie de traverser l’existence !

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ce projet ?

Pour Z comme Zodiaque, à la fois des ami.e.s me disaient que je devrais commencer un blog ou un podcast car apparemment “j’expliquais bien ces machins astrologiques”, et en même temps je commençais à être frustrée de ne pas trouver le contenu qui me convenait. Soit on était dans les meme et l’humour pur, soit on était sur un registre ésotérique que je ne considérais pas assez concret pour moi. J’avais envie de ramener de l’intellectualisation et de la nuance au milieu de références pop cultures, et réciproquement.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Difficilement car je suis mobilisée 6 jours / 7 au café ! Paradoxalement, pour que Z reste un plaisir, j’ai pour la première fois de ma vie décider de ne rien annoncer : pas de rythme, pas de calendrier. Au final, j’ai à peu près respecté le même rythme tout au long de l’année ! J’ai aussi adopté (ENFIN, car je suis de nature perfectionniste) le fameux proverbe “mieux vaut fait que parfait”, qui me faisait hausser les yeux au ciel auparavant mais que j’ai été contrainte de faire mien car je n’avais pas le choix !

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer Z comme Zodiaque ?

Un micro, un logiciel de montage, un compte soundcloud, un compte instagram, et zou ! Je sais que le montage sonore est désastreux pour des oreilles professionnelles mais mon contenu est mis à disposition gratuitement et j’avais zéro compétence en commençant (j’en ai zéro virgule cinq désormais ?), zéro contact qui pouvait m’aider à ce sujet… compte tenu de ça, je m’en sors pas si mal !

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ton activité ?

Mon goût de l’astrologie ! Et mon désir de partager ma passion.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que je n’avais pas besoin de souffrir et de me priver pour réussir quelque chose !

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Qu’il y a forcément, au moins, UNE personne qui sera heureuse de découvrir son contenu ou de bénéficier son service. Si c’est utile à une personne, alors on a gagné ! Et aussi, qu’on devient forgeron en forgeant !

Merci Mathilde, on peut retrouver Z comme zodiaque sur Instagram et sur les plateformes de podcast.

Instagram & Podcast

Tu as aimé cet article ? Partages le avec tes amis
YouTube
Instagram
Pinterest
Pinterest
LinkedIn
Twitter
Facebook
RSS