Comment devenir coach de vie et trouver ses premiers clients?

Beaucoup de personnes me contactent pour me demander comment devenir coach de vie. J’ai déjà évoqué ce sujet dans cette vidéo mais j’ai décidé aujourd’hui d’y revenir plus longuement. Je dois dire que je ne suis pas étonnée que l’on me pose cette question de plus en plus souvent. Dans un monde qui change (au moment où j’écris cet article, ce n’est pas un changement mais un tsunami que le monde traverse!), l’économie est également en constante évolution. Les salariés ont de plus en plus de mal à se retrouver dans un monde de l’entreprise qui perd ses valeurs. Le mal-être au travail se généralise. Tous les jours les journaux parlent de ‘bullshit’ jobs, de burn-out, bore-out ou encore de brown-out (lire mes 7 conseils pour éviter le brown out). Selon une récente étude, 92% des salariés ne se sentent pas engagés dans leur travail! 

Vous n’avez plus envie de ressentir le blues du dimanche soir à l’idée de retourner au travail le lundi matin, la boule au ventre ? Vous avez envie d’exercer une activité qui a du sens et qui correspond à vos valeurs ? Alors le métier de coach de vie est peut-être fait pour vous. 

1/ Coach de vie: comment définir ce métier et est-il fait pour vous?

A quoi sert un coach de vie?

Définir pour quelles raisons vous voulez devenir coach de vie et quel sens vous mettez derrière cette activité est primordial si vous désirez en faire carrière et ne pas retomber dans les travers d’un métier dans lequel vous ne vous retrouvez pas. 

Comme le nom anglophone l’indique, le terme ‘coach’ vient du monde sportif où à la base il désigne un entraîneur qui est là pour motiver et entraîner ses athlètes. Le coaching s’est développé ensuite dans l’univers des grandes entreprises où le coach devait motiver et encourager les employés afin de les rendre plus productifs. 

Depuis quelques années maintenant, le métier de coach s’est développé dans beaucoup de de domaines. On retrouve des coachs scolaires, des coachs en image personnelle, en confiance en soi, pour dirigeants et beaucoup d’autres. Et parmi cette vaste offre, on trouve le coach de vie ou ‘life coach’. 

Le coach de vie se propose d’aider une personne à surmonter une ou des difficultés dans sa vie quotidienne, à faire face à une épreuve qui lui paraît insurmontable. Le coach n’est pas un thérapeute. Il ne va pas chercher les causes de cette difficulté ou de ce mal-être (même s’il peut en tenir compte au besoin) mais il va aider la personne à trouver en elle-même les ressources nécessaires pour passer à l’action. Le coaching de vie est basé sur les solutions et non les problèmes. C’est un processus actif pendant lequel le coaché doit se montrer réactif et volontaire au changement afin de reprendre le contrôle de sa vie. 

devenir coach de vie et trouver des clients
Un coach de vie montre le chemin

Quelles qualités faut-il posséder pour devenir coach de vie? 

Comme pour tout métier dans le domaine de l’accompagnement, il est nécessaire d’avoir certaines qualités à la base. Je vous propose ici une liste (non exhaustive). 

Qualité n°1: bien vous connaître vous-même. 

Cela peut vous étonner de voir cette qualité en numéro 1 mais elle est primordiale. Si vous voulez accompagner les personnes sur la chemin de leur développement personnel vous devez vous-même connaître le parcours! Il existe plusieurs façons de procéder: lire des livres de développement personnel, vous inspirer de conférences ou de vidéos. Le mieux reste de se faire accompagner soi-même par un autre coach qui sera votre superviseur et qui vous aidera à progresser en permanence dans votre posture de coach et dans votre vie personnelle.

Qualité n°2: être accueillant

Un coach travaille avec toutes sortes de personnes et chacune de ces personnes doit se sentir accueillie de la même manière. Vous ne devez faire preuve d’aucun jugement. La plupart du temps, les gens qui prennent la décision d’aller voir un coach sont nerveux, à lui de les mettre à l’aise. 

Qualité n°3: faire preuve d’empathie

Pour devenir coach, il faut profondément avoir envie d’aider son prochain et ne pas avoir peur d’aller sonder les émotions des personnes qui viennent demander votre aide. Vous devez pouvoir vous connecter à eux, leur montrer votre désir de les faire progresser pour qu’ils se sentent compris et rassurés. Il faut apprendre toutefois à ne pas se laisser absorber par les émotions des coachés, d’où l’importance de la qualité numéro 1!

Qualité n°4: se montrer respectueux

La personne que vous avez coachée pendant 10 séances choisira peut-être une solution qui n’est pas celle que vous auriez choisie. Ce n’est pas important. Vous n’êtes pas là pour imposer vos opinions mais pour soutenir les personnes dans leurs choix en toute bienveillance et neutralité. Vous devez gérer tout sentiment de frustration qui pourrait naître en vous. 

Qualité n°5: faire preuve d’une curiosité infinie

Pour devenir coach, vous devez avoir envie de vous former en permanence, de lire des livres sur le développement personnel, de regarder des conférences, d’assister à des ateliers. Rien n’est acquis et c’est grâce à cette conviction que vous évoluerez en permanence dans votre pratique et que vous ne cesserez jamais de vous intéresser aux personnes venant vous consulter.

devenir coach de vie, comment faire?
Le coach de vie indique le chemin avec bienveillance et sans jugement

Comment devenir coach de vie?

Cette question revient très souvent lorsque j’évoque mon activité et peut parfois être à l’origine d’un débat que je pourrais résumer ainsi: formation certifiante or no formation certifiante, that is the question!

Une formation certifiante, une nécessité?

Si vous tapez dans un moteur de recherche ‘formation coaching certifiante’ vous allez voir apparaître un nombre important d’écoles de coaching un peu partout en France et à l’étranger. Le plus dur est de se repérer parmi les centaines de formations disponibles.  Certaines écoles proposent des formations sur plusieurs mois, d’autres sur quelques jours seulement. Vous pouvez suivre des cours en présentiel, d’autres à distance. Les prix varient parfois du simple au double sans garantie au niveau de la qualité de l’enseignement qui y est prodigué. Ces écoles vous promettent toutefois une certification. Mais que vaut-elle vraiment ? Il faut savoir que pour le moment, aucune certification n’est exigée en France pour devenir coach , il n’y a aucune réglementation. On peut donc logiquement se demander si le prix de 15 000 euros pour une formation, comme on le voit souvent, est justifiée…

Je vous livre ici mon point de vue personnel, libre à vous de vous renseigner sur les programmes de ces différentes écoles (vous devez d’ailleurs le faire, je vous y encourage!). Je n’ai pas suivi de formation certifiante pour devenir coach. Je ne nie aucunement la qualité de certaines de ces formations mais selon moi, beaucoup de personnes font le choix de se tourner vers une formation certifiante (souvent hors de prix il faut bien l’avouer) pour se donner une légitimité à eux-mêmes! Mais un diplôme, aussi prestigieux soit-il ne fait pas tout. A lui seul, il ne va pas effacer un syndrome de l’imposteur s’il est votre ami depuis toujours! Je reste persuadée qu’il vaut mieux s’appuyer sur les qualités que vous possédez déjà et surtout sur votre réelle envie de devenir coach pour vous proposer un accompagnement qui vous correspond et qui vous apporte des outils concrets comme je le fais dans ma formation collective, 7 étapes pour devenir thérapeute.

Formation permanente

Que vous fassiez le choix d’une formation certifiante ou non, vous devez garder à l’esprit que, tout au long de votre activité de coaching, vous allez devoir vous former en permanence. Si vous possédez la qualité n°5, c’est à dire la curiosité, vous devez être en train de sauter au plafond! Pour ce faire, il existe une quantité infinie de ressources. Je vous livre ici un extrait des ressources que j’utilise et que je recommande lors de mes formations.

Livres

Podcasts

Blogs et sites

Un coach doit très bien se connaître lui-même, comme je l’ai déjà évoqué, et doit se faire superviser tout au long de sa pratique. Cela doit se faire individuellement avec un coach ou un thérapeute et je recommande également des sessions collectives, comme le mentoring que je propose régulièrement, afin d’échanger avec d’autres coachs et pouvoir ainsi confronter des méthodes, les consolider et échanger les bonnes pratiques .

Comment trouver ses premiers clients?

Devenir coach, c’est bien. Pouvoir en vivre, c’est encore mieux.  Et pour ce faire, il faut trouver des clients. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Il reste encore, selon moi, une dernière étape.

Définir et dépasser ses obstacles

Je parle bien ici de vos propres obstacles, pas des problèmes extérieurs qui peuvent se dresser sur votre route. Pourquoi cela me semble important de vous alerter sur ce sujet? Parce que vous aurez beau mettre en place les meilleures stratégies marketing au monde, si vous ne vous sentez pas légitime, vous n’obtiendrez pas de résultats probants. 

Je rencontre souvent lors de mes formations et sessions de mentoring des coachs qui se plaignent de ne pas trouver assez de clients et qui ne comprennent pas pourquoi les techniques qu’ils ont mises en place fonctionnent pour les autres mais pas pour eux. 

En échangeant avec eux, je me rends compte que les blocages viennent d’eux. Nous avons tous des pensées limitantes et il faut absolument en avoir conscience, les repérer pour pouvoir les dépasser. Je parle ici du manque de confiance en soi, du syndrôme de l’imposteur, de la peur d’échouer…ou de réussir! Il peut également y avoir un tabou au sujet de l’argent et de devoir faire payer les personnes qui viennent vous voir. Les pauvres, elles ont des problèmes et en plus vous allez les faire payer (à lire avec une pointe d’ironie dans la voix!).

Si vous ne dépassez pas ces barrières que vous vous imposez à vous-même, la prospection de clients sera difficile voire impossible.

Les méthodes pour trouver ses premiers clients

Nous y voici enfin! Comment trouver ses premiers clients quand on devient coach de vie? Vous êtes prêt? Malheureusement, LA recette magique qui marche à tous les coups n’existe pas, désolée. Mais il existe quand même des conseils à appliquer et qui marchent. Ah, soulagement. 

Premier conseil, qui vaut d’ailleurs pour tout entrepreneur désirant se lancer: vous devez parler de votre projet ou de votre nouvelle activité à tout le monde. Votre entourage proche ou moins proche, sur les réseaux sociaux si vous y êtes déjà, à votre boulangère. Oui, à tout le monde! Pourquoi? Pour 2 raisons. D’abord, cela vous permettra de voir si vous êtes capable de pitcher votre projet (ou activité). Etes-vous capable de montrer de l’enthousiasme, de la clarté? Si ce n’est pas le cas, retravaillez votre projet. Si oui, bravo. Deuxième avantage: vous allez pouvoir vous faire connaître, récolter des conseils et pourquoi pas vos premiers clients. C’est ce qui s’est passé pour moi. 

Si vous voulez vous faire connaître, il va falloir vous montrer. Pour cela, au-delà d’aller parler avec votre boulangère, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux et créer un site internet qui sera la vitrine de votre activité.

Enfin, il existe des plateformes sur lesquelles vous pouvez proposer vos services de coaching et qui peuvent vous aider à lancer votre activité:

Alors, êtes-vous prêt à vous lancer? Vous avez encore des doutes ou vous aimeriez vous faire accompagner et profiter d’une formation en sessions collectives? Je vous invite à réserver votre place pour ma prochaine formation 7 étapes pour créer votre activité de thérapeute.