Doit-on vraiment se fixer des objectifs ?

Comment se fixer des objectifs ? Comment se définit un but ? Quelles sont mes intentions ? Tant de questions que mes clients se posent en coaching. Voici quelques grandes lignes pour vous aider à comprendre l’intérêt de chacune de ces étapes.

Qu’est-ce qu’un but ?

Un but est une destination. On le voit au loin, on veut marcher vers lui. Il nous donne la direction à suivre. C’est le “Pourquoi” on fait les choses.  C’est la vision qui nous guide, le facteur de motivation. Plus notre but est fort, précis et ancré, plus notre moteur personnel est puissant.

Un but a la particularité de ne pas être quantifiable. C’est quelque chose de très grand qui peut sembler parfois démoralisant car on ne sait pas par quel bout le prendre. Le but se veut par définition très ambitieux. Et c’est ok.

Quelques exemples de buts :

  • Manger un éléphant
  • Trouver un mari
  • Construire une maison
  • Prendre des vacances
  • Vivre de ma passion
  • Aider les enfants en Afrique
  • Supprimer les inégalités
  • Faire un marathon

Pas facile à mettre en place ! On commence par où ?

Comment se fixer des objectifs ?

Un objectif va être une petite étape qui nous permet de nous diriger vers notre but. C’est comme si on coupait notre gâteau (ou éléphant) en plusieurs petites portions digestes. Ce sont des petits pas, qui répétés et assemblés forment un grand projet ambitieux.

Certains appellent ça les micro actions. D’autres vont établie des habitudes dans leur routine quotidienne pour profiter de la puissance de la répétition. Il ne faut pas avoir peur de couper en trop petites portions vos énormes objectifs. Plus cela semble facile à faire, et plus vous les ferez facilement. C’est là qu’il faut faire preuve d’humilité.

Les objectifs sont plus de l’ordre de notre “comment“. Pour arriver à un même but, je vais m’y prendre différemment que mon voisin. Et c’est très bien, car j’ai des compétences et des envies différentes.

Peter Drucker a définit les objectifs SMART. Selon ce paradigme, un objectif répond à plusieurs critères dont en voici six qui se regroupent sous l’acronyme

SMART :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporel

Quelques exemples d’objectifs :

  • Couper l’éléphant en petit cubes de 2 cm3 et manger 3 bouchées par jour.
  • Acheter 1 journal de petites annonces et passer 1 coup de téléphone par jour.
  • Contacter 3 associations et leur proposer de l’aider, cette semaine.
  • Consacrer 1h par jour à mon projet, dans mon bureau au calme.
  • Suivre une formation de 2h en ligne, avant vendredi.
  • Ecrire 300 mots par jour.
  • Contacter 1 personne par jour pour développer mon réseau.
  • Courir 30 min tous les jours cette semaine.

Voilà, c’est pas si difficile que ça de se fixer des objectifs simples, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. Plus les objectifs sont simples, petits et digestes, plus vous aurez envie de les réaliser.

Pour y arriver j’adore utiliser mon Bullet Journal pour cocher les objectifs que j’ai réalisé. Cela me permet de voir l’avancement de mes objectifs intermédiaire (mensuel ou hebdomadaire). Parfois je fais mon action simplement pour le plaisir de cocher ou colorier la case dans mon cahier. C’est aussi simple que ça la productivité.

Et les intentions dans tout ça ?

On parle de plus en plus d’intention et de moins en moins de but ou d’objectif. C’est dût à notre vision des choses qui évolue, et c’est normal. C’est dans l’ère du temps.

  • On ne parle plus de stock, mais de flux
  • On ne parle plus de but, mais d’intention
  • On ne parle plus d’objectif, mais d’habitudes
  • On ne parle plus de portefeuille client, mais de taux d’acquisition

Tu l’auras remarqué, c’est la dimension du temps qui est ajouté à notre expression. L’important n’est pas de réussir à faire une action, mais c’est la répétition de chaque action.

Dans l’expression “intention” on a cette notion de mouvement. Dans le but, on pourrait avoir l’impression que c’est une action binaire.

  1. But atteint
  2. But non atteint.

Alors que dans l’intention, on va voir cette notion d’évolution au fur et à mesure que l’on avance. “J’ai l’intention d’aller à Pékin à pied, mais si je finis à Shanghai, c’est bien aussi. Mon intention est de découvrir l’Asie“.

L’intention n’est pas finie, ni atteignable. Elle nous met en mouvement. Elle nous donne envie de nous fixer des objectifs mais sans nous enfermer dans un protocole à suivre. Car la vie évolue, et nous aussi. L’intention nous permet plus de flexibilité que le but.


Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Tu as aimé cet article ? Partages le avec tes amis
YouTube
Instagram
Pinterest
Pinterest
LinkedIn
Twitter
Facebook
RSS