Combien j’ai gagné ce semestre comme coach de vie ? Mes revenus détaillés

revenus détaillés

J’aime bien faire des bilans régulièrement pour savoir où j’en suis. Cette année j’ai poussé un peu plus dans le détail. Comme j’accompagne beaucoup d’entrepreneurs qui se lancent je me suis dit que ce serait chouette de partager des données concrètes. C’est pour ça que je t’ai préparé cet article sur mes revenus détaillés.

Qui compte se rend compte

Une phrase que mon père m’a gentillement soufflé il y a quelques mois, pour m’aider à passer le cap et entrer un maximum dans le détail de mes ventes. J’ai depuis mis en place des tableurs automatisés que je regarde chaque semaine pour savoir où j’en suis.

Ce semestre j’ai fait un chiffre d’affaire de 13 882 € HT

 

Quels étaient mes objectifs ?

Avant de démarrer un peu de contexte, sinon, les chiffres ne veulent rien dire. En créant l’entreprise, je m’étais donné deux années pour créer une audience avant de commencer à en vivre. Je me suis organisée pour prendre le temps. Je n’avais pas du tout envie de courir après l’argent. J’ai mis l’accent sur une qualité de vie, simple et ensoleillée. Et oui, c’est important la vitamine D.

Gagner sereinement ma vie en incarnant ma mission de vie

2016 : Mon objectif était de me reconstruire après une expérience professionnelle éprouvante. J’ai pris le temps d’explorer ma mission de vie. Cela a donné le programme de 21 jours pour trouver ta mission de vie.

2017 : Créer un réseau de collègues et partenaires avec qui travailler et progresser. C’est là que j’ai commencé à collaborer avec Switch Collective. J’ai aussi démarré le projet d’ interviews de 50 femmes inspirantes.

2018 : Professionnaliser mon offre de webformation. Produire du contenu structuré et de qualité. J’ai publié ma série de 30 vidéos sur les zèbres.

2019 : L’année du verdict. Trouver l’équilibre entre mes ventes et mes premiers salaires. Décortiquer mes chiffres. Vivre de ma passion sur le long terme.

Cette année je me suis aussi fixé un objectif spirituel, qui m’aide à rester motivée et donne du sens à mon travail :

> Aider un client par jour, en plus des personnes qui profitent de mes contenus gratuits.

revenus détaillés

revenus détaillés

Leçons tirées de ce semestre

J’ai compris que les efforts et les revenus ne sont pas placés au même endroit dans la répartition de mes activités pro.

Si les formations de l’académie me demandent un effort initial, ensuite cela fini par payer à condition de persister et de ne pas avoir peur de me répéter en phase de vente.

Avec Frédérique Austruy on a organisé 2 stages. Le second a été annulé par manque de participants. C’est un énorme travail que d’organiser un stage présentiel et surtout de le vendre. Pour l’instant c’est une activité qui n’est pas rentable. Je garde l’envie d’organiser d’autres stages dans d’autres conditions de ventes.

D’autre part, mon partenariat avec Switch Collective ne me demande pas d’effort de prospection ni de vente. Seulement de la régularité et de la méthode. Au bout de la 10° mission, c’est une routine mise en place qui m’apporte une bonne stabilité et beaucoup de confiance en moi. J’ai toujours autant de joie en animant ces formations en ligne.

La publication du livre m’a demandé un réel effort d’apprentissage, de dépassement de moi et de communication. Ce projet ne m’a pas apporter de bénéfice financier. Mon objectif était de faire connaître les projets de ces femmes qui m’inspirent et d’aider l’entrepreneur qui est en toi à germer un peu plus.

J’ai décidé de faire évoluer mes tarifs de coaching, car je suis largement en dessous du marché avec 89€TTC la séance de 1h30. Il faut compter le temps de prospection, vente, préparation et suivi. Pour une séance de coaching j’ai bien 3h de travail ce qui représente en réalité 30€ttc / heure (soit 25€HT). Le tarif du marché est de 100€/Heure. Donc une évolution est prévue au premier septembre dans ce sens. C’est en décortiquant mes ventes que j’ai pu mettre en évidence cette incohérence dans ma répartition du temps et des revenus.

Mes dépenses 2019

Quand je facture 100€ de vente sur mon académie en ligne seulement 39€ finissent sur mon compte bancaire perso en salaire.

Ou part le reste ?

  • 20€ en TVA payée dans les 30 jours à L’Urssaf
  • 18€ Impôts sur les sociétés, budget formation, cotisations sociales, retraite, maladie, mutuelle
  • 13€ Prestations de services (conseil, coach, graphiste, formations) qui m’aident à développer mon activité ainsi que les honoraires de mon expert-comptable.
  • 10€ Frais professionnels liés à mon activité : services en ligne, téléphonie, banque, billets d’avions, coworking, restaurants, matériel.

Je n’optimise pas du tout la TVA !

C’est un peut le sujet qui me fait m’arracher les cheveux et qui parfois me fait regretter le statut d’EURL.

Je suis contrainte à facturer la TVA à des particuliers qui dans 99% des cas ne récupèrent pas la TVA. Donc ça leur coûte 20% plus cher que si j’étais autoentrepreneur. Et de l’autre côté, je ne paie presque aucun service qui contient de la TVA.

En théorie c’est là l’avantage d’être une société, payer les services 20% moins cher car on déduit la TVA des marchandises achetées. Sauf que moi j’ai un mode de vie très minimaliste avec très peu de frais et quasiment pas de matériel. Que la plupart de mes fournisseurs sont espagnols ou américains donc me facturent sans TVA. Et que le reste de mes frais ce sont des billets d’avions non soumis, des associations non soumises ou des autoentrepreneur non soumis.

Donc je paie clairement 20% de plus de taxes que tout le monde. Mais c’est pas grave, j’ai 60€ de frais de restau par an avec 10% de TVA et le reste je l’offre a ma patrie pour soutenir l’économie.

Budget formation difficilement exploitable

Tous les ans, je cotise un certain montant obligatoire pour la formation professionnelle. Je peux utiliser ce budget par l’intermédiaire de mon OPCA de référence : le FIFPL (pour les professions libérales).

Le truc c’est que pour utiliser les 900€ auxquels j’ai droit, je dois trouver un organisme de formation (OF) qui soit Datadocké (inscrit sur un catalogue officiel). C’est une démarche administrative lourde que tous les organismes de formation ne sont pas prêts à supporter. Par exemple moi j’ai clairement décidé de ne pas être datadockée, j’ai pas du tout le temps pour ça !

En avril j’ai passé 3 jours pour trouver un OF afin de découvrir les métiers de l’auto édition dans le numérique. Le terme est un peu daté mais je me suis dit que fréquenter des personnes d’un milieu que je ne connaissais pas du tout allait forcément m’en apprendre beaucoup.

J’avais besoin de formation théorique et pratique. J’ai trouvé une formation de 3 jours à Paris en Mai. J’étais prête à faire le déplacement depuis Séville. J’ai constitué un dossier de demande de financement que j’ai envoyé sur l’intranet du FIFPL.

Aujourd’hui je n’ai toujours pas reçu de réponse à ma demande de financement. La formation est terminé. Mon livre est publié. Et il a déjà trouvé des centaines de lecteurs. J’ai finalement trouvé toute seule comment faire sur des plateformes d’elearning americaines … pour moins de 100€.

C’est dommage pour l’économie française. Parfois j’ai pas le temps d’être compatriote.

Bilan sur mes objectifs

  • J’ai réussi à me payer avec joie et sans stress mes salaires comme prévu depuis le mois de Mars. C’est même le seul virement automatique sur mon compte pro, car j’ai décidé, ma priorité numéro un c’est me payer convenablement. Ainsi je m’assure sérénité et disponibilité d’esprit pour gérer le reste. #qualitédevie
  • J’ai accompagné plus d’un client par jour ! Donc ma vie a un sens et je suis payée pour faire ce que je fais de mieux et qui me rend heureuse. #missiondevie
  • Même si j’ai le sentiment d’être très irrégulière dans mes publications YouTube je me rends compte qu’en fait pas tan que ça… #syndromedelimposteur
  • Mon livre a été lu par 446 personnes !!! Un super bonus dans mon palmarès. Je n’aurai pas osé imaginer tout ça. La publication du livre a été une énorme sortie de zone de confort et un grand pas dans ma réconciliation avec l’écriture. #depassementdesoi
  • La valeur ajoutée = mes ventes net. C’est à dire après la fameuse TVA et les frais de transaction des plateformes du type Paypal, Stripe … si j’avais des coûts variable de production c’est là que je les enlèverais aussi. Mais je ne vends que des services et donc du temps.
  • Équilibre : finalement j’arrive à voir sur l’année un équilibre qui se crée entre mes entrées en NET et mes dépenses.

1200€ de salaire c’est pas grand chose ?

pour certain c’est un gros revenu, pour d’autres c’est un mini salaire. Pour moi c’est assez confortable pour mon mode de vie actuel. Depuis 4 ans je vis avec 1000€ / mois pour payer mon quotidien à Naples ou Séville. Avec ce budget je paie mon loyer en coloc, l’alimentaire, mes loisirs et les voyages perso. J’arrive même à économiser environ 200€/mois.

Je n’ai pas de voiture, pas de téléphone perso, pas de walk in dressing, ni d’écran plasma ou de vitamix blender. Je vis depuis des années avec 3 valises (et quelques pots de fleur maintenant). Je déménage tous les 6 mois.

J’ai décidé de garder un salaire modeste le temps de trouver l’équilibre financier. Après tout c’est la première fois de ma vie que je me paie un salaire !!

J’ai identifié des leviers à activer pour faire entrer facilement plus de chiffre d’affaires dans l’entreprise au prochain semestre. J’envisage de m’augmenter très prochainement ! Yihaaa !

On en reparle dans 6 mois ?

Conclusion

Ta situation est très certainement très différente de la mienne. Tu as peut-être un statut juridique différent, un niveau de vie diffèrent, plus ou moins de temps avant de gagner de l’argent. Chaque situation est unique et je ne te demande pas de faire comme moi.

Je te partages simplement mes revenus détaillés pour que tu ai un peu plus d’info pour faire tes choix ou tes plannings prévisionnels. Recoupe ça avec tes amis et collègues. Compare le avec les tarifs de ton métier.

Plus on a d’info, plus on peut planifier.

J’espère que ça t’aura aidé ou inspiré. Personnellement étudier mes revenus détaillés m’a permis de me fixer des objectifs très précis et atteignable pour le prochain semestre. Je continu d’accompagner un client par jour pour donner du sens à ma vie, tout en trouvant un chiffre d’affaire qui me permettre de vivre convenablement.

 

 

Tu as envie de te lancer ? Devenir autoentrepreneur ou créer ton entreprise unipersonnelle ? Rejoins l’équipe des créateurs d’entreprise qui démarrent en septembre :

planning editorial

4 étapes pour sortir de la routine du salariat

sortir de la routine du salariat

Quand j’ai quitté on CDI il y a 3 ans pour créer mon entreprise en ligne, je suis passée par ces 4 étapes pour sortir de la routine du salariat et devenir entrepreneure. Ce sont des éléments extraits de mon guide de l’économie intuitive. Tu peux recevoir ce guide gratuitement en t’abonnant à ma newsletter.

guide de l'économie intuitive

 

« ON NE CHANGE PAS LES CHOSES EN COMBATTANT LA RÉALITÉ EXISTANTE. POUR CHANGER QUELQUE CHOSE, CONSTRUIS UN NOUVEAU MODÈLE QUI RENDRA L’ANCIEN OBSOLÈTE. »

1) Identifier ses blocages et s’en libérer.
Nous avons tous des peur et des croyances qui nous limitent à chaque instant. Les identifier et les traiter nous aide à nous en séparer, ou du moins les mettre en sourdine. Ainsi nous ne limitons plus notre impact, et nous pouvons utiliser notre énergie à réaliser des actions constructives, au lieu de faire du sur place.

2) Développer son intuition et prendre les bonnes décisions.
L’intuition est un outil de survie primordial en période de chaos et de grands changements. De nos jours, il y a tellement d’information autours de nous, que nous ne savons plus à quelle information nous fier pour prendre les bonnes décisions. Nous ne sommes plus capable d’analyser mentalement toute cette information. l’intuition elle, connait toujours la bonne réponse.

3) Devenir l’entrepreneur de sa propre vie.
Fini l’époque du patron, papa, président et pape. L’humain reprend son pouvoir et devient souverain de sa propre destinée. Nous apprenons à devenir 100% responsable de nos vies, de nos pensées et de nos actes. Nous passons à l’action et créons notre réalité.

4) Utiliser les outils de notre époque.
Nous avons une chance inouïe. Nous vivons à l’époque du tout est possible. Les nouvelles technologies, les objets mobiles, internet, les réseaux sociaux et la culture actuelle rendent tous nos rêves réalistes. Nous n’avons qu’à apprendre à utiliser les outils à notre disposition et réaliser les changements qui nous tiennent à coeur.

 

Pour chacune de ces étapes qui permettent de sortir de la routine du salariat, je propose des services correspondants :

  1. Identifier les blocages : C’est ce qu’on travaille en coaching individuel
  2. Développer l’intuition : C’est ce que l’on développe dans les stages que je co-anime
  3. Devenir responsable est un processus que j’accompagne notamment par ma formation 7 étapes à la création d’entreprise.
  4. Utiliser les outils de notre époque : je propose plusieurs tutoriels dans mes formations sur l’académie.

sortir de la routine du salariat

Enregister cette épingle sur Pinterest

 

Tu veux en savoir plus sur l’économie intuitive ? Comprendre les concepts de base ?

guide de l'économie intuitive

Comment mesurer l’impact de ma mission de vie ?

Pas facile de mesurer son impact professionnel quand on a décidé de suivre sa mission de vie. C’est un concept qui peut paraître si flou parfois.

Il y a trois ans j’ai quitté mon CDI pour vivre une vie professionnelle plus proche de qui je suis et de mes valeurs. Depuis j’ai créé mon entreprise en ligne, publié un livre et partagé mon chemin sur Youtube et sur mon blog. Et régulièrement je me pose la question de l’impact de mon travail sur le monde qui m’entoure.

Comment je mesure l’impact de ma mission de vie ?

Depuis 2013 j’ai l’habitude de me fixer des objectifs régulièrement, notamment avec le défi des 100 jours auquel je participe depuis 17 saisons maintenant !

Me fixer régulièrement des objectifs et faire le point tous les trois mois permet d’avancer plus vite qu’on ne l’imagine.

En janvier je me suis fixé d’aider un client par jour en 2019.

Et j’y suis arrivée ! Nous sommes au 142° jour de l’année, et j’ai déjà accompagné plus de 150 personnes par les services payants que je propose. Bien entendu, je ne comptes pas les personnes qui bénéficient du programme de 21 jours gratuit, qui ont téléchargé mon livre gratuitement ou qui regardent mes épisodes sur les zèbres. Non, ça c’est du bonus !

J’ai aidé 150 personnes qui ont payé pour être accompagnées. Dans tout ça je comptabilise les clients de coaching individuels et collectifs que j’anime, les participants aux ateliers, formations et stages que j’anime. C’est à dire que dans la majorité des cas j’ai vu chacune de ces personnes plus de 12 heures.

Comment je me suis fixé cet objectif ?

Je me suis demandée ce qui me rend réellement heureuse et qui me donne le sentiment d’être utile. Et la réponse qui est venu en m’observant c’est de voir ma satisfaction le soir en me couchant quand j’ai accompagné une personne à faire un petit pas vers son objectif de vie. Et donc je me suis dit que si j’arrive à aider une personne par jour, je vivrais dans un excellent sentiment d’accomplissement.

Résultat ?

Et bien oui, je me sens accomplie et d’avoir un objectif SMART (quantifiable, réalisable et timé) m’aide complètement à ressentir cette satisfaction.

 

En mai fais ce qu’il te plait ! Challenge & Concours Instagram

concours instagram

En mai fait ce qu’il te plait ! Voici l’intitulé du nouveau concours Instagram que je te propose pour te motiver à passer à l’action et réaliser tes rêves. Pendant un mois, nous allons choisir une action concrète à réaliser pour tendre vers notre objectif.

Si tu as suivi le programme de 21 jours pour trouver ta mission de vie (que j’offre gratuitement à mes followers), tu as certainement abouti à un projet de vie.

Alors, quelle est ta mission de vie ? Et que fais tu pour te diriger tous les jours un peu plus vers cet idéal de vie ?

Je te mets au challenge pendant 30 jours

de poser une petite action par jour, répétée afin de concrétiser ton projet de vie. Quelques exemples :

  • Faire 10 min de yoga tous les matin
  • Lire un article de blog
  • Publier un post sur instagram par jour
  • Vider mon armoire d’un vêtement par jour
  • Parler à une personne de mon projet par jour
  • Ecrire une page par jour
  • Lire un chapitre par jour

Les cadeaux du concours instagram

Ce n’est pas seulement un challenge personnel, mais bien un concours en groupe ! Pour ceux qui souhaitent partager sur Instagram les avancées de leur projet, je réaliserai un tirage au sort.

Les cadeaux à gagner :

Comment participer au concours Instagram ?

  1. Abonne toi à mon compte @lucie_diez
  2. Choisis ton challenge et publie le sur Instagram en me taggant pour que je puisse le repartager dans ma story et te compter pour le tirage au sort
  3. Partage le concours à 3 amis pour t’aider à rester engagé et motivé !
  4. Publie régulièrement ton avancée sur ton compte Instagram

 

Un peu de matériel pour t’aider

Clique ici pour télécharger les modèles de calendriers 

Clique ici pour les modèles de story Instagram

Un tableau à imprimer pour cocher une case par jour

Faut-il tout perdre pour avoir le courage d’être soi même ?

courage d'être soi même

Pourquoi est-ce si important d’avoir le courage d’être soi même ? Simplement parce que cela nous permet de donner le meilleur de nous même. Comment peut-on donner notre contribution au monde quand on doit jongler avec des contraintes et jouer des rôles ? C’est une énorme perte de ressources vitales.

Alors, qu’en dis-tu si on essayer pour changer de dépenser notre énergie à réaliser nos rêves, notre oeuvre plutôt qu’à respecter les règles et contraintes extérieures ?

Moi la première, c’est une leçon de vie que j’essaie d’appliquer au quotidien, pas facile tous les jours d’être soi même et de ne pas se laisser influencer par les envies, et les besoins des personnes de mon entourage.

3 Solutions pour travailler le courage d’être soi même

1- Identifier tes peurs, tes blocages et les remettre en question. C’est un exercice très puissant que je fais faire pendant mes séances de coaching et qui aide à faire des bonds quantiques. Note tes émotions, tes peurs quand elles viennent, on analyse tout a ensemble après.

2- L’EFT (emotional freedom technique) permet de travailler ses blocages émotionnels grâce à la répétition de phrases positives en réalisant une série de tapotement sur différents points du corps. En passant sur certains points, des émotions, des souvenirs ressurgissent et permettent ainsi de nettoyer des mémoires.

3- Il existe des fleurs de Bach pour travailler cet aspect là, un thérapeute spécialisé peut préparer des solutions sur mesure pour t’aider à travailler les émotions qui te bloquent.

fleur de bach courage d'être soi même

Quelques exemples de réussites

Que l’on prenne JK Rowling qui a tout perdu et vivait dans une profonde misère au moment de l’écriture du best seller Harry Potter, ou Eckart Tolle qui vivait aussi une profonde dépression avant d’écrire ses propres best sellers. On sent bien à travers ces histoires que le fait de n’avoir presque plus rien à perdre a permis a ces deux individus de sortir les chefs d’oeuvres qui dormaient en eux.

Après l’une de ces conférences, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Baptist de Pape, l’auteur du documentaire Le pouvoir du coeur.  Lui aussi a traversé une nuit noire de l’âme, une profonde dépression et perte d’identité avant de recevoir une inspiration et changer radicalement de vie. Je lui ai demandé s’il pensait que tout le monde devait passer par une telle expérience pour être capable de se réaliser. Nous espérons tous les deux que ce ne soit pas obligatoire et que plus on fait de prévention sur le sujet, plus cela évitera les burnout nécessaires à l’éveil des consciences.

Et toi ? As-tu besoin de tout perdre ?

As-tu besoin comme ces auteurs de ne plus avoir rien à perdre pour trouver le courage de montrer tes talents au monde ? Peux-tu commencer dès aujourd’hui à avancer dans cette direction ?

Tu as besoin d’un coup de main pour trouver du sens à ton travail et avancer dans ton projet de vie ? Je propose des séances de coaching individuel en visioconférence.

Vivre avec le TDAH – Trouble du déficit de l’attention

atelier en ligne zèbre TDAH dys

Vivre avec le TDAH n’est pas simple tous les jours. Impulsivité, hyperactivité et inatention peuvent poser des problèmes en société et au travail. Comment pallier à ces “troubles” et en tirer profit ? Quelles méthodes mettre en place ? Comment transformer ce handicap en avantage ?

Suite à la série de 30 vidéos sur les zèbres, j’ai découvert ces pathologies régulièrement associées aux personnes neuroatypiques. Comprendre comment fonctionne le cerveau me passionne. J’aime aussi beaucoup animer des groupes de discussion. C’est pour cela que j’organise régulièrement des ateliers autours des thématiques zèbres.

Chacun est libre de partager son expérience, ses questionnements et d’apporter des ressources ou références intéressantes. L’émulation positive de ces échanges aide tout le monde à se sentir moins seul et avancer personnellement. Alors rejoins nous toi aussi à l’une de ces sessions pour voir comment tu pourrais toi aussi mieux vivre avec le TDAH.

Inscription à l’atelier “Vivre avec le TDAH et les troubles Dys”

atelier en ligne zèbre TDAH dys

Le TDAH concernerai plus de garçons que de filles. Mais comme les filles sont diagnostiquées surdouées plus tard que les garçons en général, on peu là aussi se poser la question d’un déséquilibre dans les symptômes. Le TDAH serait héréditaire dans 75% des cas. Il peut être associé à des addictions à l’âge adulte et un potentiel échec scolaire s’il n’est pas traité correctement.

Mais ce n’est pas que ça, c’est aussi une capacité à capter beaucoup d’information là out d’autre personnes on une inhibition naturelle des “détails sans importance”. Il existe d’ailleurs une longue liste de métiers qui semblent convenir à ce type de profil habituellement. Peut-être t’y reconnaitras-tu ?

Si c’est le cas, rejoins-nous lors de cet atelier et viens partager ton parcours, ton témoignage, et les méthodes que tu utilises et qui t’aident à t’en sortir.

Quand les hémisphères droits travaillent avec les cerveaux gauches

hémisphères droits 9 types d'intelligence

Dans cette vidéo, l’auteure Béatrice Millêtre nous explique les spécificités des personnes hémisphères droits. Elle expose la différence entre les types de population en fonction de leur préférence neurologique. Certains utilisent plus volontiers le cerveau droit, d’autre le gauche. C’est comme un  droitier ou un gaucher qui utilisera avec plus de facilité une main ou l’autre.

Cerveau gauche

  • Personne analytique
  • Qui réalise une action puis l’autre : un pied après l’autre
  • Pensée linéaire
  • Facilité de langage, choix des mots
  • Expert ou personne manuelle
  • Aime les choses concrètes
  • Raisonnement méthodique
  • Pensée organisée

Hémisphères droits

  • Personne créative
  • Qui voit la vision d’ensemble avant de voir les détails
  • difficulté à prioriser les choses, à passer à l’action, à faire des choix
  • Difficulté à choisir les mots dans une phrase
  • Personne polyvalente
  • Difficulté à trouver sa place dans le monde du travail
  • Grande curiosité et sensibilité
  • Fulgurances d’idées, intuition

Faire équipe dans la diversité

Travailler en équipe et mixer le type de profils est une excellente stratégie permettant l’innovation et les résultats dans l’entreprise. La complémentarité des hémisphères droits et des personnes plus analytique permet d’enrichir les projets et de résoudre des problématiques complexes avec méthode.

En conclusion, les personnes fonctionnant avec leurs hémisphères droits sont ce qu’on appelle aussi les zèbres, surdoués, hypersensibles. J’ai fait toute une série de vidéos sur le sujet, et réunit une bibliographie aussi autours de la thématique.

La méthode Agile dans la nouvelle entreprise

méthode agile

On en entend beaucoup parler ces dernières années dans les entreprises en transition vers de nouveaux modes d’organisation. C’est la méthode agile, ou méthode Scrum. L’agilité est là pour permettre à une entreprise ou une idée de créer un produit rapidement et au plus proche du besoin du client.

On sort de l’ancienne façon de travailler qui nous demandait de faire des grosses études prévisionnelles avant d’avoir une validation de la direction. Ici on teste l’idée par une petite mise en place auprès d’un segment client. Puis on procède par itérations.

Régulièrement, on va démarrer un nouveau mini projet d’amélioration du produit déjà existant. Ainsi on se base sur les retours clients, les difficultés rencontrés lors de l’utilisation du produit et les statistiques, pour s’améliorer. On ne travaille pas des mois sur une hypothèse. On teste directement sur le terrain, puis on améliore à nouveau.

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle permet d’être beaucoup plus en phase avec le marché qui évolue si vite. L’équipe travaillant ainsi a une grande capacité d’adaptation et de réactivité aux challenges réguliers de son marché.

 

La méthode Scrum

Le Scrum signifie la mêlée du Rugby. Dans la méthode agile, on réunit tous les efforts de l’équipe pour atteindre le même objectif. C’est une façon de travailler en équipe sur des micro objectifs à cours terme. On appelle cela des sprints.

  • Sprint de 1 à 4 semaines.
  • On divise les objectifs en tâches
  • Equipes de 5 personnes environ avec :
    • un Scrum Master : il donne les outils à ses équipiers
    • le product owner : il représente le besoin client
    • l’équipe de développement : mandatée pour réaliser le produit

On compte 4 réunions agiles strictement délimitées dans le temps :

  • Sprint planning : Comprendre le besoin
  • Daily scrum : réunions quotidiennes de 15 min pour faire état de l’avancement
  • Sprint review : Réunion bilan de l’itération devant le client
  • La rétrospective : Amélioration continue

 

 

Pourquoi notre intention est-elle si importante ?

intention

Bonjour et bienvenu à nouveau sur ce blog de l’économie intuitive. Tout au long de ces articles nous cherchons et modélisons les idées qui jaïssent et se transforment pour faire naître cette nouvelle société dans laquelle nous arrivons. Aujourd’hui nous parlerons de l’intention. Quel est-elle ? A quoi sert-elle ? Et pourquoi est-elle plus important aujourd’hui que jamais ?

Qu’est-ce que l’intention ?

L’intention c’est ce mouvement de volonté qui né en nous avant de se matérialiser en action. C’est l’action qui est encore dans l’invisible et qui s’apprête à devenir visible. C’est le moteur qui nous pousse à concrétiser une idée. L’intention est le résultat que l’on souhaites obtenir en réalisant cette action. C’est une notion intimement liée à notre POURQUOI, ainsi qu’à notre mission de vie.

Pourquoi cherche-t-on à comprendre l’intention de l’autre ?

Si on t’a déjà proposé plusieurs fois de participer à un projet, si tu traine souvent dans des cercles d’entrepreneurs qui ont mille idée à la minutes et qui essayent sans arrêt de t’inclure dans un projet … alors tu vois de quoi je parle.

Quand on te parle d’un nouveau super projet, tu écoute attentivement l’autre tout en essayant de faire le tri et de trouver l’information qui t’intéresse.

En effet, tu veux comprendre POURQUOI cette personne veut ton aide. Qu’est-ce qu’elle veut de toi, où elle veut aller et l’objectif qu’elle souhaites atteindre. Tant que ces idées là ne sont pas claires, tu ne lui donnera pas ton accords pour continuer à collaborer.

C’est pour cela que comprendre l’intention de l’autre est nécessaire pour accorder notre confiance et décider de nous impliquer avec lui. Quelque soit ton rôle : client, partenaire, collaborateur, fournisseur; tu as besoin de comprendre où il va.

Comment voit-on l’intention des autres ?

L’intention, même si elle n’est pas toujours verbalisée, transparait dans les actions de chacun d’entre nous. Elle est le fil conducteur de chaque gestes que nous réalisons en lien avec celle ci.

On peut détecter les traces de mon intention dans la façon dont je fais les choses. Si je coupe une carotte pour la manger cru, je la couperai différemment que si je la coupais pour la faire revenir à la poêle, ou dans une soupe, ou en faire une sculpture artistique. Mais dans tous les cas, je suis en train de couper une carotte. Le COMMENT est déterminé par mon intention.

Comment utiliser mon intention pour créer ?

Le pouvoir de l’intention est une grande source d’énergie créatrice. Au moment où nous avons rassemblé notre intention, 50% du travail est déjà fait. Pourtant rien n’est encore visible, et nous ne sommes pas encore passé à l’action. Mais si l’intention est là, l’énergie pour créer cette tâche est générée. C’est avec cette énergie que naît l’action.

Alors, quelle est ton intention ?

As-tu déjà identifié ce qui te motive à créer ton projet de vie ? As-tu besoin d’aide pour mieux ciblée ton projet ?

Créer son activité en ligne  :

Inscris toi ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Pourquoi développer sa confiance en la vie quand on crée son entreprise ?

confiance

Dans la vie on a toujours le choix. N’est-ce pas ? Alors on peut également décider consciemment de choisir d’avoir confiance en la vie ou de vivre dans la crainte. D’autant plus dans la phase de création d’entreprise.

Voici deux scénarios possibles :

1- Je suis méfiant, sceptique, objectif et prudent.

J’adore les personnes qui disent qu’elles sont objectives. Dans beaucoup des cas c’est une façon de cacher qu’elles sont en fait pessimistes. Nous les humains, on n’a pas vraiment la capacité d’être objectif. Toute interprétation est forcément orientée par notre vécu et notre humeur.
J’aime bien les scientifiques aussi. Ils affirment que rien n’est vrai tant que cela n’a pas été démontré méthodiquement. Intéressant…

Et si ils passaient à côté de quelque chose d’important que leur méthode n’était pas capable de démontrer ? A-t-on démontré que l’espoir et la visualisation sont de réels outils pour développer son business ?
Ce type de personnalité se prive tout simplement de réaliser des choses qui pourraient les aider, tant que cela n’a pas été démontré par leur méthode.

Quel dommage !

2- Je suis intuitif, confiant, optimiste et j’ai foi en la vie.

Ce deuxième type de personnalité s’apparente plus au profil de l’entrepreneur dans l’économie intuitive. C’est ceux que l’on appelle les chanceux. Mais la chance, ça se provoque !

En fait, cette personne est une personne qui visualise ses objectifs, qui demande à la vie, ou au monde invisible du soutient, et qui est capable de recevoir l’aide qu’elle a demandé. Pour recevoir ce coup de main, on a besoin d’être dans la confiance, dans la bienveillance et dans la gratitude.
Une attitude de méfiance bloque ce genre de cadeaux de la vie.

La personne optimiste et intuitive en fait n’a plus vraiment besoin de démonstration méthodique pour croire que quelque chose est vrai. Elle apprend à développer son intuition et par l’expérience, vérifie que ses ressentis se confirment. Elle sait reconnaître ce qui raisonne en elle.

Apprendre à utiliser son intuition demande beaucoup de confiance en la vie en effet. Ce n’est pas facile, et c’est en s’entraînant sur de petites actions du quotidien que l’on va apprendre à l’amadouer.

La confiance se construit réciproquement avec le temps.

Qu’est-ce que cela vous coûte d’essayer ? A peut prêt rien, seulement l’effort d’y croire. Par contre ne pas essayer, cela peut vous coûter bonbon !

Mais vous ne le saurez jamais.

 

Si tu souhaites développer ta confiance en toi, revoir ta relation à l’argent pour créer ton activité en ligne :

Inscris toi ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !