Pourquoi j’ai choisi de publier mon livre sur amazon ?

amazon

Je ne pensais pas recevoir ce type de question quand j’ai publié mon livre sur amazon. Je pensais qu’on me demanderait comment j’ai fait, ou quelles sont les étapes de la publication d’un livre. Je n’imaginais pas une seconde recevoir des questions sur la disponibilité du livre sur d’autres plateformes. Ni sur les modalités de distribution du livre papier.

En fait, je pensais pas qu’il y avait encore des gens qui lisaient sur papier. Quelle naïve je suis 😉 En fait les plateformes que je choisis pour publier mon contenu sont tout simplement le reflet des contenus que je consomme moi aussi. Je regarde beaucoup Youtube, écoute beaucoup de livres audios, de podcast et consulte des blogs. J’aime lire sur Kindle et commander parfois via amazon.

Pourquoi j’ai choisi la plateforme amazon ?

Mon projet d’interview de 50 femmes inspirantes est déjà diffusé sur Youtube, sur mon blog depuis 2 ans. Et sur 11 plateformes de podcast depuis novembre 2018 (après de long mois de galère technique, j’en suis venu à bout d’apple podcast !).

J’avais envie de diffuser un ebook contenant l’ensemble de toutes ces interviews, car j’aime beaucoup cette image d’ensemble qui constitue le projet. Au départ, mon projet de livre été destiné à être distribué gratuitement en ligne.

Mais Mathilde m’a poussé à amener le projet jusqu’au rendu papier. Sacré challenge pour la 100% digital que je suis ! Du coup plusieurs options se présentaient à moi :

  • Trouver un éditeur : pas du tout envisageable pour moi dans un cadre de projet collaboratif comme celui ci.
  • Publier un livre en autoédition : une aventure qui m’appelle depuis un moment (pour suivre le chemin de papi)

En autoédition, pour imprimer un livre on peut :

  • Avancer un gros chèque et passer une grosse commande à l’imprimeur. Ensuite on attend et on reçoit un gros stock de livre, ne sachant pas si le livre va fonctionner ni comment il va être distribué >> Gros risque …
  • Faire une campagne de crowdfunding (comme l’a fait Chloé du blog des Rayures et des ratures) pour obtenir des précommandes avant l’impression du livre. C’est des mois de travail de communication + des semaines de gestion de stock et d’envoie de colis et de cadeaux >> Gros taff
  • Passer par une plateforme clé en main de “Print On Demand“. Pas de gestion de stock, pas de contraintes éditeur, zéro risque financier (sauf si tu paies quelqu’un pour la correction, la mise en page et la couverture) >> Gros soulagement !

Et là, dans le Print On Demande, à ma connaissance il y a deux options

  • La plateforme lulu.com :  Ce site permet de vendre sur lulu.com mais aussi sur d’autres plateformes comme amazon, et d’autres distributeurs web américains. Franchement rien que le nom, ça m’appelait et j’ai hésité un moment. Mais on m’a expliqué qu’amazon est plus exigeant que lulu du coup c’est une bonne école que de démarrer par le plus exigeant.
  • Amazon : avant la plateforme s’appelait CreatorSpace et maintenant elle a fusionné avec kdp.com (la plateforme Kindle). Et franchement comme de toute façon, l’option Kindle était non négociable car c’est là que je lis 75% de mes livres, j’étais soulagée de pouvoir faire d’une pierre deux coups.

Est-ce qu’on peut se procurer le livre sur Fnac ?

Pas pour l’instant. Et à vrai dire j’ai pas encore le temps matériel de me poser la question “Comment on fait pour publier son livre chez Fnac ? Et kobo comment ça marche ?

J’ai jamais utilisé un kobo et il n’y a pas de Fnac dans ma ville donc ça me semble bien loin tout ça …
J’ai vu que chez Cultura ils proposent des livres autopubliés, mais là encore, je n’ai pas eu le temps d’aller chercher comment on fait.

Et de toute façon, afin d’avoir la possibilité de distribuer mon Kindle gratuitement pendant 5 jours, j’ai donné l’exclusivité du livre à Amazon pour 90 jours. Donc je me poserai la question en Août, si vous le voulez bien 😉

Est-ce que je suis consciente du manque d’éthique d’amazon ?

Oui, en 2013 j’ai lu sur mon Kindle “En Amazonie : infiltré dans le meilleur des mondes” que je vous recommande. Je suis consciente de la maltraitance dans les entrepôts de chez Amazon en France. Comme de l’impact écologique des avions que je prends chaque année et du plastique qui entoure mes brocolis.

Mais bon, on peut pas non plus arrêter de vivre. Chacun son combat. Pour moi le zéro papier, le minimalisme matériel et la mission de vie des entrepreneurs en devenir c’est là que je concentre mes priorités.

Tu boycotte amazon ?

Pas de problème, je comprends complètement. Retrouves toutes mes interviews sur Youtube, Podcast et sur le blog.

A quand le livre en espagnol ?

Ma question préférée. j’ai déjà passé assez d’années à me demander dans quelle langue je devais publier mon contenu. J’ai pris le parti de la facilité, je publie en français. Ce qui faisait râler mes amis italiens, et qui fait râler mes amis espagnols. Alors ce livre a pour objectif de faire connaître des entrepreneures francophones, donc pas grand intérêt de le traduire. Mais pourquoi pas un prochain livre ?

J’accepte cependant volontiers l’aide bénévole de personnes bilingue qui souhaitent aider à sous-titrer les vidéos !

Tu n’arrives pas à télécharger le livre ou laisser un commentaire ?

Mon papa non plus … Oui, je sais, la plateforme Amazon beug parfois, et j’irai même jusqu’à dire qu’elle est un peu lente. Les commentaires mettent plus de 4 jours à se publier sur la page du livre. Parfois le livre numérique est indisponible. Allez comprendre …

A l’ère de l’instantanéité où l’on publie un livre en une demi journée, ces délais peuvent nous sembler une éternité. Je peux juste vous dire de persister et de garder foi et patience !

Comment obtenir le livre en Suisse ?

Une librairie suisse m’a contacté pour se procurer la version papier. De mémoire le marché du livre est un peu complexe en Suisse. Je connais encore très mal ce pays (que je découvres tous les mois à travers mes clients en coaching).

J’ai essayé de voir comment envoyer des copies d’auteur et de les faire livrer en Suisse. Pas possible via amazon. N’ayant pour l’instant pas de version papier, et ne désirant pas du tout stocker des livres écrits en français chez moi en Espagne … Je n’ai pas d’autre chose à proposer, pour l’instant, que de se fournir directement sur Amazon.

> Ou alors, ma solution de baroudeur qui passe beaucoup de temps à l’étranger : le kindle !

Et pour quand le livre audio ?

Mon coworkeur a fait des bond tout à l’heure quand il m’a entendu parler de livre audio. “Ah non, vous allez pas vous y mettre vous aussi, les livres ça se lit sur du papier pour faire des connexions neuronales“. Bon dans le cas des livres sur l’histoire du cinéma comme les siens, je comprends. Mais à chaque projet sa plateforme dédiée.

Personnellement j’adore écouter les livres audio sur Audible en cuisinant. Encore une plateforme amazon, mais écoutez, c’est aussi la plateforme qui offre le plus de qualité et de quantité en livre audio, un format encore rare sur le marché.

Mon projet d’interview se prête parfaitement au format audio, puisque j’ai déjà les mp3 de toutes les interviews. Ce serai du gâchis de ne pas les proposer aux clients de la plateforme Audible qui ne connaissent pas encore mon podcast. Non ?

Pourquoi je ne l’ai pas déjà publié en audio ?

Et bien parce que j’ai galéré une semaine avec la maquette de la quatrième de couverture papier.
Que depuis deux semaines je travaille 8 heures par jour, 7 jours sur 7 sur la technique et communication autours de la publication de ce livre.
Que j’adore être capable de réaliser 95% du projet seule et d’apprendre plein de choses par la même occasion.
Et que pour l’instant j’ai du mal à trouver des tutoriels à jour et adaptés à l’Europe, pour apprendre à publier un livre audio.

Je sens que c’est possible et pas si compliqué que ça, mais ça va encore me demander quelques semaines. Après, est-ce que je pourrais proposer mon livre audio gratuitement ? Je n’en sais absolument rien pour l’instant. On le saura une fois que le travail de recherche et d’apprentissage sera fait !

Est-ce que j’ai prévu de publier d’autres livres ?

Ho que oui !

Déjà le tome 2 des Rencontres avec 25 femmes inspirantes avance à grand pas. J’interviewe en moyenne une femme par semaine en ce moment. A ce rythme on va vite arriver au bout de ce deuxième livre.

Et puis d’avoir expérimenté toutes les phases de la publication d’un livre et compris les tenants et les aboutissants, ça me donne dix mille idées ! Je comprends que publier un livre c’est consolider des connaissances dans un domaine, c’est poser une balise à la fin d’un projet.

La question maintenant est de savoir par lequel on commence ? Ah non c’est vrai, j’ai pas terminé de faire la promotion de ce premier. Restons concentrée !

Quel est le bilan de ce premier lancement ?

Je suis vraiment heureuse du déroulé de cette première publication. J’ai hâtes de recevoir le livre papier et constater l’aboutissement de ces deux années de rencontres.

J’ai eu des échecs, j’ai trainé des pieds et trébuché parfois. Mais heureusement, je suis bien consciente d’être parfaitement imparfaite. Donc ça ne fait pas trop mal à l’égo.

J’ai aussi constaté dans une situation concrête que quand j’ai besoin de soutient, j’ai une sacrée équipe d’amis, collègues, famille, lecteurs et clients qui me suis. Merci à tous d’être là ! J’ai hâtes de lire vos commentaires (quand amazon aura décidé de les publier).

Les chiffres du livre

  • Deux ans d’interviews
  • 25 interviews réalisées sur 44 emails de proposition envoyés
  • 73 pages dans le livre numérique
  • 131 pages dans le livre papier
  • 0,99 € pour le Kindle
  • 4,00 € le livre papier
  • 411 lecteurs 10 jours après la publication
  • Depuis 4 jours il est n°1 des ventes d’Ebook gratuit dans la catégorie Biographies historiques (devant Obama !!!)
  • Et plein de retours super positifs des personnes qui l’ont lu et qui envisagent de prendre rdv avec certaines de ces entrepreneures / thérapeutes.

n°1 ventes amazon obama

 

 

Alors pour tout ça,

MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

livre 25 femmes inspirantes

Comment aller au bout des choses quand on déborde d’idées ?

aller au bout de ses idées

Dans l’épisode d’aujourd’hui, j’ai envie de te parler de ces personnes que j’accompagne. Je suis coach en reconversion professionnelle et mes clients sont souvent des entrepreneurs trop créatifs. Comment peut-ont avoir trop d’idées ? Et bien quand l’équilibre idées / concret n’est pas respecter. C’est tout le travail que je réalise en les accompagnant : les aider à trouver cet équilibre.

Un cahier pour noter ses idées

Quand on est un catalyseur et que l’on capte les idées c’est souvent que l’on une intuition bien développée. On en parle dans les livres cités ci-dessous. Le processus créatif n’est pas maîtrisable, ça vient comme l’envie de ch***r.

Tout le travail est de se tenir prêt à agir quand ça débarque. Un peu comme un chasseur en alerte disponible à tirer sur sa palombe quand elle survole sa cabane. Prépare ton fusil, rode ton procesus afin d’être prêt quand le vent te souffle ta prochaine idée.

Personnellement, après avoir testé toutes les applications web ci-dessous, c’est le cahier papier qui s’avère être le plus productif chez moi. J’utilise comme tu le sais certainement (parce que je le répète à tout va) un BULLET JOURNAL ! Et j’aime ça … ho yeah !

L’important dans tout le processus créatif est de trouver l’équilibre entre l’être (créatif), l’avoir (des idées) et le faire (des projets).

Si tes anges gardiens t’envoient des idées, c’est pas seulement pour que tu les regarde défiler. Ils ont envie que tu en fasses quelque chose ! Alors ramasse les, notes les, tri les, et exploite les ! (tu peux même leur dire merci)

C’est quand tu seras sur la deuxième marche que la prochaine idée te viendra, et de là tu seras capable de voir des choses que tu ne vois pas encore aujourd’hui.

7 applications pour noter tes inspirations

  • Evernote
  • Todoist
  • Google Drive
  • Google Keep
  • Notes d’Apple
  • Telegram
  • Whatsapp

5 Livres pour comprendre d’où viennent les idées et comment trouver l’inspiration

Google est mon ami – Mes techniques de référencement naturel

referencement naturel google

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je te partage mon histoire avec Google. Comment cet outil m’a aidé à trouver des réponses, à apprendre la collaboration. Et maintenant il me sert comme principal outil de référencement naturel pour trouver des clients. C’est une mine d’or qui parfois peut prendre l’allure d’un tyran. L’important est de savoir comment lui parler. Alors dans cet épisode je te donne mes techniques de référencement naturel pour que toi aussi tu puisses trouver tes premiers clients grâce à Google. Ou plutôt … que tes premiers clients soient capables de te trouver.

Les liens pour aller plus loin

Résumé de l’épisode

  1. Trouver ton message, ce que tu veux partager
  2. Comprendre ton audience, qui tu souhaites attirer
  3. Parler le langage de tes clients, quelles sont les questions qu’ils posent ?
  4. Définir ta liste de mots clés
  5. Créer du contenu régulièrement et optimisé pour le référencement naturel
  6. Tisser des liens sur un maximum de plateformes

Il est important de trouver le juste équilibre en quantité et qualité. Inutile de créer un article magnifique une fois par trimestre, cela ne vas pas aider les moteurs de recherche à te trouver. Inutile aussi de faire des articles à la chaîne vide de sens, ils ne vont pas inciter tes lecteurs à rester sur le site et repartager tes contenus.

Que tu publie du contenu écrit, visuel, audio ou vidéo, il y a toujours moyen de glisser tes mots clés au moins 3 fois derrière chaque contenu. Cela aide les moteurs de recherche à mieux te référencer.

Si tu as un site internet existant, essaie de le garder, car il a déjà une certaine notoriété qui aide à mieux le référencer.

Rayures et Ratures

rayures et ratures

J’aime beaucoup les projets collaboratifs, et aujourd’hui je vais te parler de celui de Chloé Romengas, auteure du blog Rayures et Ratures. Elle a publié un livre grâce à une campagne de financement participatif très ludique et explicite. Je t’en parle dans le podcast du 26 décembre 2018.

C’est une chouette livre bien coloré et rempli d’illustrations. Il explique de façon simple et imagée les tenants et aboutissants de ce fonctionnement neuroatypique. Il est enrichi d’une bibliographie sur le sujet.

Les thèmes comme le couple, le travail et le syndrome de l’imposteur sont abordés avec humour pour permettre d’expliquer et comprendre l’origine des ces comportements si peu appropriés en société qu’adoptent parfois les personnes à haut potentiel.

rayures et ratures zebre

Tu peux retrouver le blog des Rayures et Ratures sur le site et tu peux encore trouver le livre illustré sur Amazon ici .