Quand l’intuition nous pousse à changer de vie

changer de vie

Ces personnes sont de plus en plus à vouloir changer de vie alors qu’elles ont visiblement une vie tout comme il faut. Pourquoi ? Quelles sont les étapes ? Quels sont les résultats de ce changement ?

Pourquoi changer de vie ?

Apparemment ces personnes auraient une situation de rêve. Elles ont réussit socialement, un travail qui paie bien, en lien avec leurs longues études. Elles ont une maison tout équipée avec jardin, un mari et un chien. Mais impossible néanmoins de se sentir heureux avec ce terrible « j’avais tout ». Un vide profond nous envahis. Un manque de sens, une tristesse profonde.

Puis un jour on ressent ce besoin de sortir de cette vie cadrée et normée. Souvent c’est après la mort d’un proche ou un évènement marquant. On a besoin de respirer et de ce sentir vivant. Besoin de sentir le flow de la vie nous traverser. Le film En quête de sens, illustre bien ce long périple vers soi même.

Besoin de suivre son intuition

L’intuition nous permet de détecter instantanément un danger à travers des signaux négatifs. Elle nous envoie aussi de signaux positifs pour nous diriger vers ce qui nous fait du bien. Parfois notre intuition nous indique des directions complètement opposées à cette de la raison. Elle nous dit de faire des choses un peu folles comme de tout quitter pour aller vivre à l’autre bout du monde, alors qu’on a tout construit ici. Souvent l’intuition nous pousse à prendre des risques. Et si l’on n’ose pas, notre vie s’effondre au point que n’ayant plus rien à perdre, on finit par la suivre.

Le cas de Linda Bortoletto n’est pas un cas isolé. C’est le signe d’un grand mouvement de masse qui se prépare. Un mouvement qui est illustré par l’expression Brownout et par les activités de Switch Collective, notamment.

Les étapes de cette transformation

J’ai déjà écrit un article sur les 5 grandes étapes de la recherche de sens. Mais si l’on reprend le témoignage de cet oratrice pendant son Tedx, voici les étapes qu’elle a traversé :

  1. Situation idéale : Un travail, réussite sociale, stabilité familiale, acquisitions matérielles
  2. Un évènement tragique vient nous réveiller. On se pose des questions sur la vie et la mort.
  3. L’envie de se sentir vivant. Et sortir de ce cadre.
  4. L’envie de tout quitter, de tout recommencer. L’intuition nous siffle quelques idées.
  5. Le mental dit « non, ce n’est pas raisonnable. » C’est l’heure d’affronter ses peurs et de se débarrasser de quelques valises.
  6. Tant pis, on y vas. C’est le début d’un grand voyage.

Changer de vie était-il le bon choix ?

Après une telle expérience, on retrouve des personnes beaucoup plus présentes dans leur vie. Elles sont devenues plus intuitives et dansent avec la vie. Elle planifient beaucoup moins pour se donner la liberté de suivre leurs envies, leurs intuitions. Visiblement, changer de vie les aide à se sentir plus eux mêmes, plus heureux.


Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Entrons dans l’ère de l’entreprise féminine

entreprise féminine

On l’a vu dans l’article Comment le digital transforme les modèles d’entreprise, l’uberisation et les licornes font évoluer nos façons de travailler. Nous entrons dans l’ère de l’entreprise féminine.

Qu’est-ce que le féminin ?

L’énergie féminine est une énergie douce, calme et collaborative. Dans le YinYang, elle est associée à la nuit, la lune, la glace. C’est le nord, l’introspection, le côté passif et réceptif. Alors que la polarité Yang représente le soleil, le masculin, la lumière, la force, l’action, le chaud, le pouvoir. C’est le côté de l’extraversion, du sud, du jour et du plein.

Notre civilisation a largement mis en valeur les polarités masculines ces derniers millénaires. L’homme était mis en avant et occupait une place sociale plus important que la femme. Nous avons été guidés par les guerres, les conflits et autres combats de pouvoir. Pendant ce temps l’énergie féminine était toujours bien présente, simplement dans l’ombre. Les femmes géraient l’intendance, le foyer, l’économie à petite échelle. C’est grâce à elle que les graines sont conservées d’une année sur l’autre pour la prochaine récolte. Ce sont elles qui contrôlent le budget pour ne pas manquer en cas de coup dur.

Comment cela se concrétise-t-il dans l’entreprise féminine ?

L’économie collaborative et l’entreprise libérée sont des mots féminins. Ce sont des concepts emprunts d’une grande féminité car ils sont basé sur la collaboration, la coopération. C’est une force opposée à cette du pouvoir et du conflit représentée dans le Yang.

Notre civilisation délaisse peu à peu les infrastructures basées sur la compétition pour entrer dans la coopération. Prenez l’exemple du cloud. Nous ne sommes plus à l’ère de la protection des données dans une chambre forte. Aujourd’hui nous partageons les données au sein des entreprises. Nous les déposons sur un cloud externalisé, car coopérer avec un fournisseur cloud nous permet de mutualiser nos frais et de profiter de la puissance de ces outils collaboratifs. C’est une relation gagnant-gagnant qui s’installe au lieu de s’engager dans une relation de conflit concurrentiel pour faire mieux que Google.

Certaines société partagent même leurs données publiquement afin de mieux servir leurs clients ou d’inspirer d’autres confrères. Là aussi les confrères sont vus comme de potentiels partenaires et non plus comme de méchants concurrents. Et si tout le monde publiait les salaires de ses collaborateurs sur son site internet comme chez Buffer ? Ou bien, imaginez que les salaires soient collaborativement établis par les salariés pendant que le patron est en vacances ?

Comme ils l’expliquent bien chez ChronoFlex, pour entrer dans l’entreprise libérée, chaque collaborateur a besoin de faire un travail sur son ego. C’est là le passage de l’entreprise masculine, guidée par les conflits de pouvoir, à l’entreprise féminine, celle qui se construit discrètement dans l’ombre grâce une entre aide permanente.

Dans l’entreprise féminine

  • On s’entre-aide mutuellement
  • L’information n’est plus réservée au pouvoir, mais partagée pour donner à chacun les moyens de faire au mieux son travail
  • On se partage en toute transparence nos difficultés personnelles, notre partie sombre pour mieux se dépasser.
  • La sensibilité aux signaux faibles aide à prendre les bonnes décisions. C’est là que l’intuition entre en jeux !
  • On voit les autres comme des aides potentielles et non plus comme des menaces. Qu’ils soient dans mon entreprise ou non, ils peuvent m’apporter quelque chose.
  • On ne fait pas les choses seulement parce qu’elles sont visibles. On passe aussi du temps à construire des choses dans l’invisible, dans les coulisses, dans l’ombre. Ces efforts dans la durée permettront de construire une entreprise stable, pérenne.

Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

L’intuition, moteur de changement d’après les neurosciences

Depuis quelques dizaines d’années, nous découvrons les pouvoirs de notre cerveau. Il ne serait utilisé qu’à 10% ou 1% en fonction des théories. Nous sommes également dans une grande période de transformations sociales, économiques et individuelles. Et si l’intuition était notre moteur de changement ?

Les neurosciences s’intéressent à l’intuition

Tout d’abord, Jacques Fradin est un scientifique. Il est chercheur en médecine. Jacques est venu faire un exposé TEDx dans mon école de commerce KEDGE Business School. Il explique à des futurs managers pourquoi la neuroscience représente un intérêt pour nous tous. Nous disposons de beaucoup d’informations, et nous avons besoin de les faire circuler.

Jacques Fradin se base sur les travaux d’Antonio Damasio pour comprendre la conscience et démontrer comment l’intuition est un moteur de changement. Ce dernier localise la conscience dans une petite partie très précise du tronc cérébral (au centre du cerveau). En outres, il explique en quoi ce nid de la conscience est la base de notre identification au soi. Antonio Damasio s’oppose à la théorie qui déclare que la conscience serait seulement un don donné à l’Homme et non à l’animal. Pour lui le cortex (la partie supérieure du cerveau) n’aurait rien à voir avec la conscience.

Notre cerveau, frein et moteur de changement

Revenons au discours de Jacques Fradin. En fait, il existe deux moyens de trouver une solution en utilisant son cerveau. C’est pour cela que des chercheurs se sont amusés par des consignes à stimuler chacune des deux parties. La première façon de trouver une solution est le mode automatique. Cette méthode est basé sur le passé et cherche dans l’expérience une solution au problème. L’autre moyen de trouver une solution est l’intuition, ce mode de pensé qui se base sur l’avenir, c’est le mode adaptatif. Pour solliciter cette partie de notre esprit, il faut se mettre en situation de détente, sans stress social.

90% des étudiants ne trouvant pas la solution en situation de compétition sociale sont capables de trouver la solution dans une situation détendue.

Deux modes mentaux

  • Le mode automatique. Il s’appuie sur la routine, la persévérance, la simplification, les certitudes, l’empirisme et l’image sociale. Il est efficace dans un environnement connu, maîtrisé, mais face à l’inconnu, il n’est pas adapté.
  • Le mode adaptatif : Il s’appuie sur la curiosité, la souplesse, la nuance, la relativité, la réflexion logique, l’opinion personnelle.

Aujourd’hui, la connaissance des fonctionnements de ces modes mentaux peut aider tout un chacun à réaliser ces projets.

cerveau droit cerveau gauche

Cerveau droit – Cerveau Gauche

Pour commencer, on assimile le cerveau gauche à notre partie logique, rationnelle. C’est cette partie de notre cerveau qui nous permet de trouver des solutions en nous basant sur notre expérience et apprentissages. A l’école, on nous encourage à développer cette partie gauche. Le cerveau gauche stocke nos connaissances en calcul, langage, écriture, et autre méthode d’expression. Il nous permet de sentir notre individualité. C’est qui qui est musclé quand on est organisé, précis, que l’on aime planifier, et diriger.

Tandis que le cerveau droit sera assimilé à notre partie émotionnelle, imaginative, créative. C’est là que se loge notre psyché. Cette partie de notre cerveau est l’artiste qui sommeille en nous, qui entre en synergie avec son environnement. Le cerveau droit développe des liens, des connexions entre les sujets. C’est notre partie intuitive, elle reçoit les informations de façon aléatoires et non linéaire comme le cerveau gauche.

Vous l’avez compris, c’est notre cerveau gauche qui reste attaché au passé et au domaine du connu. Et c’est notre cerveau droit qui nous pousse à aller vers l’inconnu, vers le changement car il détient ces informations de façon intuitive et aléatoire.

Le but n’est pas ici de défendre l’un des deux côtés. Il faut simplement en avoir conscience, et développer ces deux parties de notre cerveau. Ainsi on sera enclin à prendre de meilleures décisions.

Le chamanisme dans l’entreprise

chamanisme dans l'entreprise

Est-ce vraiment raisonnable de parler de chamanisme dans l’entreprise ? Ne raisonnons pas, mais écoutons plutôt ce qui résonne en nous. Arnaud Riou est l’un des nombreux exemple qui m’ont inspiré l’écriture de ce blog sur l’Economie Intuitive. Pour moi il allie complètement la partie rationnelle et professionnelle du monde de l’entreprise avec son grand pouvoir intuitif qui guide complètement sa vie.

Entrée du chamanisme dans l’entreprise

Il est auteur des livres « Réveillez le chaman qui est en vous », « Oracle du peuple animal », « Calme, mon carnet de méditation », « Pour une parentalité bienveillante », « Jouer le rôle de sa vie ». Il réalise des séances de coaching et des retraites avec des particuliers. Arnaud Riou est également coach en entreprise, en management et en cohésion d’équipe. Il introduit le chamanisme et la méditation dans l’entreprise à travers des séances de coaching et des stages.

Pour avoir suivit des ateliers avec Arnaud Riou, il est touchant de le voir communiquer avec l’invisible en permanence. Même lors de prise de parole en public, il reste dans cette joie enfantine légère qui le caractérise. Les synchonicités s’invitent dans son quotidien. Par exemple, il commençait à expliquer une anecdote autour du « bâton de parole » du chaman, quand on micro (un bâton de parole moderne) a cessé de fonctionner. Nous avons tous ris au éclats.

Pour Arnaud, le plus gros obstacle à l’intuition, c’est le mental. Quand on pense à une problématique, une idée arrive sous forme de flash. Puis quelques secondes après, arrive le raisonnement, le mental qui analyse et déconstruit l’intuition.

« La volonté n’est pas l’intention. L’intention est dénuée de toute tension. La volonté est tendue »

Comment obtenir une information intuitive ?

  1. Clarifier mon intention
  2. Trouver ma problématique
  3. Se demander quelle est notre part de disponibilité dans cet instant. Identifier notre fréquence vibratoire.
  4. Se connecter à la fréquence vibratoire de l’intuition : Dans l’instant présent, sans volonté.
  5. Ecouter la première idée, spontanée et non raisonnée.

Tambour et chamanisme dans l’entreprise, est-ce possible ?

Corine Sombrun, auteur notamment de « Journal d’une apprentie chamane » (2002) et « Les tribulations d’une chamane à Paris » est une autre ambassadrice de l’intuition. Elle fait le lien entre la transe enseignée en Mongolie et les neurosciences occidentales. Nous n’avons pas forcément besoin de tambour et de transe à proprement parlé pour accéder au monde de l’invisible. L’invisible communique en permanence par messages envoyés sous la forme d’intuition. Le chamanisme aujourd’hui s’adapte à notre société. Il peut être pratiqué par de petits exercices proposés par ces chamans modernes.

 

Pour conclure, je suis heureuse que des personnes comme Corinne Sombrun et Arnaud Riou prennent le courage de parler de chamanisme dans l’entreprise. Comme ce dernier dit si bien :

« On ne peut pas parler de spiritualité dans l’entreprise. Il est mal vu de parler d’argent chez les thérapeutes spirituels. Il est temps que les choses changent. »

Justement, nous avons besoins de connecter ces deux domaines. De la même façon, la physique quantique fait le lien entre science et spiritualité. De toute évidence, l’heure est venue maintenant d’utiliser notre intuition dans l’entreprise. Ainsi, nous faisons le lien entre les deux parties de notre cerveau, de notre personnalité.

La spiritualité est-elle en train de quitter le monde de la religion ?

la spiritualité

La spiritualité est-elle forcément liée à la religion ? Quelle différence fais-tu entre religion et spiritualité ? Une question que l’on me pose régulièrement sur les réseaux sociaux.

On observe une tendance dans le monde des religions des pays occidentaux depuis quelques dizaines d’années. L’homme a toujours besoin de faire une quête spirituelle mais elle n’est plus forcément encadrée par la religion. D’où vient ce changement ? Du fait que des personnes sont maintenant née dans des familles, dans des cultures non organisées autour de la religion comme c’était le cas précédemment.

Le besoin fondamental de comprendre les monde invisibles et les lois de la vie reste le même. C’est le moyen par lequel le chercheur en quête de sens va avancer qui évolue.

Grâce à la littérature qui se démocratise, avec tous les moyens de communication peer-to-peer, le chercheur peut accéder à des ouvrages rédigés par d’autres courants de pensées. Au par avant, seules les grandes institutions avaient la possibilité de réaliser des publications. Aujourd’hui tout le commun des mortels, les laïques, sont en mesure de publier un livre sur leurs expériences intimes.

La spiritualité aujourd’hui n’est plus nécessairement associée à une grande religion. Elle existe partout, en chaque être humain. C’est vers la spiritualité que l’on se tourne quand on est en quête de sens. Et c’est parfois en dehors d’une institution paradoxale que l’on trouve des réponses qui font sens.

La spiritualité quitte la vie catholique

Entre 1990 et 2015 le nombre de fidèle et de prêtes a été divisé par deux. Les églises sont désertées, mais on n’a jamais autant parlé de spiritualité. Le message est clair, la spiritualité a bien quitté l’enceinte de l’église.

crise spirituelle catholique

Il est clair que l’on assiste à un réel schisme entre religion et spiritualité. L’homme n’a plus besoin d’être encadré par une institution pour gérer son économie ou sa politique. Il ne désire plus appartenir à une institution religieuse pour pouvoir pratiquer sa spiritualité.

Finalement, la disparition progressive du pouvoir de la religion pose néanmoins des questions. Comment pratiquer des cultes communs quand on a pas de dogme commun ? Où se retrouver et à quelle régularité ? Autours de quoi organiser des rencontres pour alimenter la foi ? Certains besoins sont toujours là et la structure ne demande qu’à être réinventée.

Coming out spirituel

Cette semaine justement, Abdennour Bidar vient de publier une pétition sur Change.org pour encourager les chercheurs à faire leur coming out spirituel. Une drôle d’initiative relayée par le Huffington Post. Une communauté Facebook a même été créée pour soutenir le mouvement.

Qu’est-ce qu’un coming out spirituel ? C’est simplement oser dire à son entourage que l’on a une spiritualité. Vous me direz, c’est pas nouveau, tout le monde en a plus ou moins une. Mais quand on a des croyances un peu différentes de ce qu’enseignent l’école et l’église, on a parfois du mal à l’exprimer. Le coming out spirituel vient comme consolider une phase de recherche personnelle dans l’intimité pour passer sur le plan de la transmission. Et à l’époque de la religion qui se marginalise et de la spiritualité tabou, ce n’est finalement pas si évident.

coming out spirituel et la spiritualité

Si on ajoute à cela le vainqueur du Festival de San Remo, en Italie la semaine dernière, désigné par les votes des téléspectateurs, le besoin de faire son coming out spirituel se fait de plus en plus évident. Oser chanter une chanson qui s’appelle Occidental’s Karma dans le pays qui héberge le Vatican encore incroyablement puissant, c’est culotté ! On sent cette volonté chez les jeunes italiens d’exprimer une spiritualité en marge, mais bien présente. Parler de Karma, Buddha, Mantra et Namasté devient un acte de rébellion !

La pensée du nouveau monde d’après Audrey Cansot

la pensée du nouveau monde

Nos habitudes et nos croyances évoluent tous les jours. Les comportements de la société sont en pleine mutation. Nous voyons bien que nous prenons un grand virage. Nous ne savons simplement pas comment définir et nommer ce grand changement. Plusieurs penseurs sont à l’oeuvre pour tenter de modéliser cette pensée du nouveau monde. Ce qui est absolument extraordinaire, c’est de constater que cette tendance est présente dans un nombre de domaine extrêmement varié. On en parle dans la technologie, la science, l’économie, le développement personnel, la spiritualité, l’écologie, la consommation, le travail …

Pour commencer, les récentes découvertes en matière de physique quantique remettent en questions les paradigmes sur lesquels nous nous sommes construit. Jusqu’à présent nous avions opposé la pensée religieuse de la pensée scientifique. Et si finalement elle se rejoignaient pour expliquer la même réalité ? La pensée du nouveau monde est révolutionnaire car elle remet en question toutes les histoires sur lesquelles sont fondées nos civilisations. Les légendes sont à réécrire.

Audrey Cansot est une auteur, scénariste bloggeuse. Elle publie des tutoriels du nouveau monde. Cette chercheuse étudie les tendances émergentes et met en forme des modes d’emploi pour démocratiser ce changement. Elle modélise cette pensée du nouveau monde sur son blog. Ici elle est interviewé par la Télé du Grand Changement. Pour elle il est l’heure d’allier les moyens financiers aux idées du nouveau monde. Nous devons passer à l’action aussi dans l’entrepreneuriat pour mettre en forme ces idées, cette pensée du nouveau monde.

Les grandes lignes de la pensée du nouveau monde

  • Un monde basée sur l’énergie d’amour et de bienveillance.
  • Les pensées créent notre réalité. L’attention est créatrice.
  • L’intuition nous guide. Nous collaborons avec l’invisible. La connaissance est en nous.
  • Nous lâchons des mémoires et nous libérons de mécanismes, d’habitudes.
  • L’authenticité devient une évidence, on s’aligne avec soi même. On éprouve même des difficultés à jouer un rôle.
  • Nous sommes bien plus que ce qui est visible.
  • Je fais le ménage en moi, et la réalité autours de moi se remet en harmonie. Travailler sur moi même a un impact sur mon monde.
  • Le niveau énergétique de la planète est en ascension. Et cela a un impact sur la conscience globale.

 

livre 25 femmes inspirantes

Et si le manager devenait intuitif ?

managers intuitif

L’intuition toque à la porte de l’entreprise, elle souhaite entrer. Ouvrez-lui !
Elle vient aider le manager intuitif à prendre les bonnes décisions dans le monde de l’entreprise chaotique.

L’intuition nous invite d’abord à regarder les choses sous un autre angle en prenant de la distance. Les dirigeants se partagent discrètement ce secret, mais entre eux il savent bien que l’intuition aide à piloter le navire à travers la marrée de décision à prendre pour bien diriger. La méthode intuitive fonctionne mieux que les méthodes rationnelles dans des domaines comme les études de marché.

Astuces pour devenir un manager intuitif

Suite à un entretien d’embauche, un rendez-vous important, on peut se connecter à notre intuition pour savoir si c’est une bonne décision de suivre cette collaboration. Pour savoir si on sens cette collaboration, on se met à l’écoute de notre ressentit. Ce n’est pas exactement une émotion comme la joie et la colère.

Pour Isabelle Fontaine, auteur du livre « Développer votre intuition pour prendre de meilleures décisions » : L’intuition est la capacité de capter une information de façon non conventionnelle (qui passe par les 5 sens). Aussi, l’intuition passe par nos sens intérieurs, une image intérieur, ou un ressentit physique intérieur.

En fait ce qui est compliqué aujourd’hui en entreprise c’est que nous sommes bombardés d’information extérieure, on a du mal à faire le silence. Nous avons besoin de silence en nous et autour de nous pour pouvoir être à l’écoute de notre intuition. Le manager intuitif prend le temps de faire des pauses, de sortir prendre l’air quelques minutes sans son téléphone portable.

Finalement, un manager intuitif est une personne à l’écoute de lui même, et de ses collaborateurs. Il prend des décisions avec bienveillance et sans se connecter à ses émotions telles que la peur ou la colère. Pour faire un bon choix finalement il ne faut pas travailler plus dur que le voisin. Il suffit simplement de prendre le temps d’être à l’écoute de son intuition et d’avoir le courage de la suivre.

« Trop d’information tue l’intuition »

Qu’est-ce que l’intuition ?

l'intuition feminine

L’intuition est le sixième sens. C’est un moyen de recevoir de l’information instantanément. Etymologiquement, le mot vient du latin intuitio qui signifie « acte de voir d’un seul coup d’œil ». Il y a une notion d’instantanéité. Comme c’est un sens c’est également un moyen que nous avons pour recevoir des informations. C’est un récepteur qui n’est pas associé aux 5 sens car il n’a pas vraiment d’organe dédié comme l’oreille pour l’ouïe.

Mais si on devait associer un organe physique à ce sixième sens, je propose que ce soit le coeur et non pas la tête. Car même si l’intuition prend la forme d’idées, c’est en ouvrant son coeur (au sens figuré bien sûr) que l’on reçoit les messages.

On parle d’intuition féminine car les femmes sont réputées pour être plus sensible et sûrement plus à l’écoute des signes. Elles savent également donner toute sa place à un ressentit physique et l’interpréter. C’est de là que vient leur sagesse que l’on appelle l’intuition féminine. Peut-être est-ce parce que la société les autorises plus que les hommes à se connecter à leur sensibilité, ou hypersensibilité émotionnelle ?

Combien de fois avez-vous entendu une femme dire « Non je ne le sens pas ce truc » et puis le projet s’est finalement avéré désastreux ?

albert einstein intuition mental

Pour Isabelle Fontaine, l’intuition est le plus court chemin vers le bonheur. Et je veux bien la croire. Notre intuition nous livre des messages nous donnant des instructions assez incongrues. Si l’on prend le courage de suivre ces directives, on se retrouve avec de belles surprises. Comme cette fois où j’ai eu l’idée de faire un détour de 10 min en rentrant à pied après le travail et j’ai trouvé un tabouret abandonné, exactement ce dont j’avais besoin !

Pour Albert Einstein, comme pour Steve Jobs le mental intuitif est un don qui nous relie au sacré, à une conscience élevée. Alors que le mental rationnel, celui qui nous permet d’analyser et de peser le pour et le contre devrait être utilisé comme un outil pour nous servir. Hélas nous avons parfois tendance à laisser trop de place à la raison et nous en devenons esclave.

 

l'intuition

Enregistrer sur Pinterest

 

Comment fonctionne l’intuition ?

Le mental rationnel construit une démonstration à partir d’informations passées qu’il a collecté grâce aux cinq ou six sens qu’il utilise (l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher, la vue et l’intuition).

Une décision prise par le mental rationnel est basée sur le passé mais ne prend pas en compte les changements invisibles qui ont eu lien entre temps. La capacité de calcul de notre mental a des limites et nous ne pouvons pas contrôler les choix des autres.

Alors que l’intuition est un sens qui se connecte au présent et reçoit les informations sans avoir besoin de calculer. C’est pour cela que les informations peuvent surprendre parfois. Elles surprennent par leur contenu et par leur véracité. Comme tous les sens elle se travaille, s’affine et s’aiguise.

Alors j’ai une question pour vous aujourd’hui. Combien de fois avez-vous entendu votre intuition cette semaine ? Combien de fois l’avez-vous écouté et pris le courage de suivre ses conseils ? Quels en ont été les résultats ?

L’intuition et le cerveau droit

Il semblerai que les personnes hypersensibles disposant d’un cerveau droit plus développé que la moyenne soient très intuitives. Ces personnes apprennent par l’émotion qu’elles ressentent. Et elles vont visualiser des images liées à leur ressentit pour aller stocker le tout dans leur mémoire.

Le cerveau droit fonctionne par association d’idées en arborescences et non de façon linéaire. C’est ce qui rend assez incompréhensible le lien de cause à effet entre deux informations. Mais l’intuition ainsi reçue par l’inconscient est bien fiable. Vous n’avez qu’à vérifier par votre expérience.

 

Pour aller plus loin avec l’intuition dans ta vie professionnelle

 

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore »

 

 

guide de l'économie intuitive