Nous sommes les 5 personnes qui nous entourent

les 5 personnes qui nous entourent

Est-ce qu’il t’arrive parfois d’avoir l’impression de ne pas être au bon endroit ? De ne pas correspondre à l’énergie des personnes qui nous entourent ? Il est important de faire attention à l’énergie des personnes avec qui on passe le plus de temps. Il est aussi très important de choisir de qui l’on souhaites s’entourer.

L’énergie des personnes qui nous entourent est contagieuse

Quelles sont les préoccupations des personnes de ton entourage ? A quoi penses-t-il ? Quel films regardent-ils ? Quelles sont leurs sources d’inspiration ? As-tu changé depuis que tu les connais ? Es-tu aligné avec cette énergie là ?

Chaque pensée, chaque mot, chaque action, chaque objet contient une énergie particulière. L’énergie circule. Elle est partout.

L’énergie peut se mesurer sur une échelle et se classer par taux vibratoire. Dans quelle énergie es-tu en ce moment ? Téléphone à quelqu’un qui se trouve dans une énergie différente de la tienne, comment te sens-tu ?

Nous sommes la moyenne des 5 personnes qui nous entourent

Quand nous passons du temps avec certaines personnes nous nous sentons bien. Par contre d’autres personnes qui ont tendance à se plaindre nous plombent le moral et nous épuisent. Les préoccupations des uns orientent les préoccupations des autres.

Nous avons besoin de nous entourer de personnes qui ont des problématiques similaires aux nôtre. Cela nous aide à avancer car à plusieurs on peut échanger des bons plans sur ce qui nous occupe.

Passer à l’action, choisir les personnes qui nous entourent

Quand on a besoin de changer quelque chose, ce n’est pas toujours évident. Parfois cela peut impliquer d’avoir besoin de couper des liens. Ouch, pas facile.

Alors pour simplifier les choses, si tu n’es pas prêt à tout lâcher d’un coup sans savoir où tu vas, je te propose ceci :

  • Commence à créer les conditions de vie du choix que tu es en train de faire.
  • Commence à rencontrer des personnes qui font le métier que tu souhaites faire.
  • Lis des témoignages, écoute leurs histoires, regarde les problèmes qu’ils ont et les solutions qu’ils trouvent.
  • Ecoute des podcast de personnes inspirantes et plonge dans leur vibration

Vous avez le droit de dire ce que vous pensez

droit de dire

Ca vous arrive parfois de ne pas parler ? De vous autocensurer ? Parfois on a l’impression que l’on a pas le droit de dire ce que l’on pense.

Si tel est votre cas, je vous recommande d’aller faire un tour sur mon article au sujet des liens à couper.

Certaines relations ou croyances nous empêchent d’exprimer qui nous sommes vraiment. Et vous trouvez ça normal ? Et bien pas moi.

Chaque fois que j’ai le sentiment que je n’ai pas le droit de dire quelque chose, j’analyse pourquoi.

  • Est-ce que cela vient d’une peur ?
  • Peur de l’opinion de quelqu’un ?
  • Peur du regard des autres ?
  • Peur de me tromper ?
  • Peur de contredire une opinion ?
  • Peur de sembler à côté de la plaque ?
  • Peur d’être brûler sur un bûcher ou pire, envoyée en enfers !

Quelle que soit la peur, je remonte avec ma méthode pour me libérer de mes blocages. Et je prends mon courage à deux mains pour dire ce que j’ai à dire.

Vous avez le droit de dire ce que vous pensez

La vérité est-elle toujours bonne à dire ? Elle n’est pas toujours facile à entendre en tout cas. Mais ce sont les remarques des autres qui nous poussent à grandir, à nous améliorer.

C’est suite à plusieurs messages que l’on a osé me dire, que finalement j’ai osé me lancer :

  1. une partenaire m’a dit qu’elle n’aimait pas les photos de mes articles de blog
  2. une cliente m’a dit qu’elle ne se reconnais pas dans les photos de mes produits
  3. une collègue m’a dit qu’elle faisait ses photos elle même pour son blog
  4. une blogueuse très influente m’a dit qu’elle avait la phobie des photos au début de sa carrière.

Plein de petits messages qui mis bout à bout finissent par me dire :

« Lucie, tu n’as cas faire tes photos toi même pour ton blog, pas besoin de faire appel à un photographe professionnel pour démarrer. Tu n’as rien à perdre après, tout, ce sera toujours mieux »

Et voilà comment je me suis retrouvée devant la fenêtre de ma cuisine à me prendre en photo dans des pauses saugrenues avec mon smartphone.

Rupture Amoureuse : Si toi aussi tu a quitté ton copain ce printemps 2017

rupture amoureuse

Ca semble une réelle épidémie, on attire sûrement à nous des personnes qui nous attirent, mais là … Depuis quelques mois je ne rencontre que des filles qui ont quitté leur petit ami ces derniers mois. Et les schémas relationnels sont étrangement similaires …

J’ai accueilli 7 couchsurfeurs dernièrement sur mon canapé dont 4 femmes qui ont quitté leur appartement, et leur petit ami ce printemps 2017. Elles ont toutes décidé de partir plusieurs mois en voyage pour se retrouver avec elles-même et faire ce qu’elles ne pouvaient pas faire en couple.

C’est quand même un gros pourcentage, tu crois pas ? Surtout que c’est aussi un peu mon cas … Tu as lu mon article sur le coupage de liens ?

Toutes en pleine rupture amoureuse

Jour 72

Publié par Lucie Diez sur jeudi 20 juillet 2017

Si toi aussi …

  • Tu te rends compte que finalement entre vous il ne reste que de l’amitié
  • Tu l’apprécie surtout pour sa compagnie, mais pas pour sa personnalité
  • Tu es fatiguée d’attendre qu’il change, qu’il comprenne, qu’il prenne des initiatives …
  • En fait t’es plutôt tombée amoureuse du potentiel de ce mec, pas de lui à l’instant T.
  • Il ne semble pas vouloir sortir de son petit confort pour construire quelque chose avec toi. Pourtant ça fait quelques années que vous êtes ensemble …
  • Tu es du genre à penser « Si je m’en occupe pas, il ne fera jamais le premier pas » ou « Si on doit attendre que ça vienne de lui, on est pas sortit de l’auberge ».
  • Tu as du mal à te faire offrir un restau parce que t’es plutôt du genre Femme active, indépendante et forte.
  • Tu as peur de ne pas recevoir assez d’amour et d’attention de ton partenaire, donc tu as des comportements un peu étrange qui finalement ne l’aide pas.
  • Tu fais passer l’autre avant toi, en espérant que quand il ira bien il s’occupera de toi.
  • Tu ne prends pas le temps d’écouter tes besoins, et encore moins de les verbaliser.

Pour te renforcer après cette rupture amoureuse, je te conseille de …

  • Travailler ton chakra Racine par des méditations et visualisations.
  • Puis travailler ton chakra Sacré, par la musculation de ton vagin (oeuf de Yoni). Le sexe féminin est un réceptacle, l’énergie féminine est lié à l’ombre, à la réception, à l’introspection.
  • Travailler ton équilibre masculin / féminin (Yin/Yang)
  • Prends soin de toi, de ton corps, aime toi –> Rejoins l’aventure ci-dessous.
  • Analyser ta relation, les mécanismes présents entre vous et comprendre ses origines.
  • Localiser les peurs à l’origine de tes comportements et les traiter.

>> Voir le Programme « Je me libère de mes peurs« 

Nous sommes plusieurs en pleine rupture amoureuse, et ce n’est pas pour rien. Les énergies du moment s’y prêtent. Nous sommes à une intersection, nous avons besoin de faire le ménage, de nous libérer pour être plus léger. On ne sait pas exactement ce qui nous attend. Ou plutôt, si, on sait que pour la suite, on a besoin de voyager léger et être disponible pour écouter notre intuition.

Rien ne sert de résister et de s’accrocher, ça ne ferait qu’empirer les choses. Alors laisse toi porter par ton intuition ! C’est le message de Lulumineuse à la minute 4.

Alors, prête à passer à la prochaine étape de ta vie ?

rupture amoureuse

Tristana et la magie protectrice de la lithotérapie

lithotérapie

Bonjour Tristana. Bienvenu sur le blog de l’économie intuitive. Tu es passionnée de lithotérapie, tu partage avec une grande authenticité ton parcours sur Youtube. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Tristana, je suis quelqu’un qui a eu un départ difficile dans la vie avec notamment des parents maltraitants… mais finalement la découverte de la spiritualité, la lithotérapie, des thérapies alternatives et d’autres choses qui constituent qui je suis (le syndrome d’asperger, la non-binarité…) m’ont permis de me reconstruire ; et aujourd’hui je tiens une boutique ésotérique en ligne, j’ai aussi une chaîne Youtube où j’aime conseiller et orienter les personnes en besoin.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Je déteste l’injustice, les basses vibrations qui me pèsent au quotidien (je ressens énormément les énergies, c’est très fatiguant et donc j’ai besoin de m’en protéger, c’est pour cela que je suis en télétravail). Le manque de connaissances en matière de psychologie, maltraitance, manipulations et jeux de pouvoirs ; aussi, ce que j’appelle la « culpabilisation des adolescents » faite au sein de notre société.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ?

Tout d’abord, ma première mission a été de survivre… Grâce à une personne qui m’est plus que très chère (mais qui malheureusement n’est pas incarnée), j’ai réussi cette étape. Maintenant, je dirais que mon but est d’aider les autres à aller mieux : je me reconnais souvent dans les témoignages que je peux avoir, et j’aimerai que tout le monde soit heureux, que personne ne connaisse la souffrance. A mon petit niveau, et tout en me protégeant, j’essaye de faire avancer les choses…
lithotérapie

Quel a été ton déclic ?

La découverte de la spiritualité, des notions de psychologies, mon auto-apprentissage de l’anglais qui m’a ouvert des portes… Et aussi le fait de m’être entourée d’humains gentils qui me font sentir biens…

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Avant tout j’estime qu’il est important de prendre soin de soi : on ne peux pas aider les autres lorsqu’on est pleins de peurs, de blessures et de doutes. Il faut avant tout travailler sur soi avant de travailler sur les autres : sinon on risque de projeter ses problèmes sur les autres. Le reste se fait naturellement, c’est simplement cette étape que je répète souvent à travers l’introspection, les méditations profondes, etc.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ton site sur la lithotérapie ?

Je me suis renseignée seule, sur internet, j’ai quasiment tout appris moi même. A mon avis, pour réaliser ses objectifs, il faut avant tout une grande motivation.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ta boutique en ligne?

Comme déjà dit j’ai appris l’anglais seule, et ça m’aide beaucoup au quotidien. J’ai aussi quelques connaissances en magie, spiritualité, thérapies alternatives… qui sont issues de mes lectures et expériences.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que ce n’était pas évident et qu’il ne faut jamais baisser les bras ; qu’être soutenue est presque vital.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Entourez-vous de personnes positives, et surtout faites vos propres expériences et basez vous là dessus pour votre évolution personnelle.

Merci beaucoup d’avoir accepté de participer à cette aventure des 50 femmes inspirantes.

Comme je te l’ai dit, j’admire ton courage et l’authenticité avec laquelle tu parles sur ta chaine. On peut te retrouver sur ta boutique en ligne www.totemturquoiseau.com et ta chaine Youtube.

Mon profil Arc En Ciel et la méthode DISC

méthode disc

Bonjour à toi. J’ai récemment eu l’occasion de passer une demie journée avec une coach avec qui on a étudié mon profil ARC EN CIEL. C’est un questionnaire de personnalité basé sur la méthode DISC.

La méthode DISC prend son nom pour les mots : Dominant, Influent, Stable, Conforme.

méthode DISC

Mon but aujourd’hui n’est bien sûr pas de te former à cette méthode mais simplement de te dire qu’elle existe et qu’elle est très intéressante. Elle apporte des éléments de compréhension sur qui nous sommes et comment nous interagissons avec notre environnement. Mieux se connaître nous aide à nous aimer nous même t à mieux comprendre l’autre. C’est en ça que les tests de personnalité

La méthode DISC

C’est un graphique qui divise quatre type d’énergie dans notre comportement. Quelle est notre relation à notre environnement ? Est-ce que je vois mon environnement comme favorable ou défavorable ? Est-ce que je me sens plus fort que lui ou plus faible ?

Chacune des couleurs est associée à un type de comportement. J’explique tout ce que j’ai retenu dans cette vidéo.

Le questionnaire ARC EN CIEL

C’est une façon d’analyser les résultats après avoir passé un questionnaire avec un coach agrégé. On va en tirer un profil naturel et un profil en fonction d’une certaine situation. Il faut savoir qu’au fur et à mesure de la journée, l’intensité de nos énergies va varier. C’est également le cas quand on change d’activité professionnelle ou que l’on grandit. Un profil ARC EN CIEL n’est donc pas figé, il faut le voir comme dynamique.

méthode disc

 

La méthode DISC se rapproche pas mal des grandes lignes du MBTI. On retrouve diverses dimensions comme l’introversion / extraversion, l’intuition, l’organisation …

J’aime bien aussi cette approche du DISC autours des quatre éléments. C’est un rapprochement qui en dit long sur chaque type d’énergie et qui pourrait se rapprocher des profils Ayurvédiques.

 

Alice Descoux pratique l’hypnose régressive quantique de Dolores Canon

hypnose alice descoux

Bonjour Alice. Je t’ai découvert sur Youtube lors d’une interview au sujet du livre de Dolores Canon que tu viens de traduire pour les éditions BLE. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Alice Descoux, je suis praticienne en hypnose, spécialisée dans l’hypnose régressive quantique. Mais pas que ! Je suis aussi traductrice, conférencière, illustratrice, graphiste… même si l’hypnose est devenue ma principale activité, je n’ai aucune limite quand il s’agit d’apprendre avec passion!

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

 Je n’en ai plus beaucoup. Grâce à un travail sur soi quotidien et une ouverture de conscience de plus en plus accrue, je lâche prise sur de plus en plus de choses, préférant me consacrer aux choses et actions positives qui m’entourent plutôt que de nourrir le négatif. Le sens que l’on veut donner aux choses ne dépend que de la teinte que l’on leur donne, j’ai choisi la Joie (et ça va beaucoup mieux depuis!)

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’ ?

Être soi-m’aime, peu importe ce que l’on fait. Aujourd’hui, je travaille dans l’accompagnement des personnes sur leur cheminement personnel, et c’est une très belle expérience à vivre. Je n’aime pas le mot mission, qui connote pour moi le fait d’être un être spécial. Nous sommes tous à notre juste place: nous sommes des engrenages inter-reliés et chacun apporte le mouvement individuel qui engendre un mouvement collectif. Mon but, c’est la vie en elle-même ! Réaliser mes rêves, apprendre des expériences qui me sont offertes pour devenir de plus en plus connectée avec ma partie divine, en diffusant de la lumière et en me faisant plaisir… je crois que j’approche de la bonne définition que je souhaite donner au sens de cette incarnation !

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Un éveil de conscience, une ouverture de cœur… C’était en 2014. J’ai toujours été « connectée », mais il a fallu que je fasse un travail thérapeutique important sur moi pour être prête à ouvrir à nouveau cette porte qui me faisait peur. Sans ce travail, je n’aurais pas pu venir en aide aux autres. Ce travail continue chaque jour car tant que nous sommes ici, nous avons toujours quelque chose à travailler. Je dois avouer que je suis magnifiquement bien guidée aussi de l’autre côté, mais pour les entendre, encore fallait-il que je m’écoute en premier !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

J’accorde beaucoup de temps aux personnes qui me consultent. Les séances durent entre 4 et 6h, énergiquement c’est prenant. J’ai énormément donné ces derniers mois, car au-delà des séances d’hypnose régressive quantique, je monte des vidéos de mes séances pour les partager publiquement, j’ai co-traduit un livre de Dolores Cannon, dont j’applique la méthode hypnotique, j’ai traduit des interviews, je donne des conférences… Mon cas est unique, j’en suis consciente, et il a fallu que j’apprenne à bien prendre soin de moi pour pouvoir continuer à donner aux autres. Je travaille toujours à cela, j’ai tout de même frisé le burn-out le mois dernier. J’ai aménagé mon emploi du temps sur toute l’année pour me permettre des pauses.
hypnose regressive quantique
C’est primordial de prendre bien soin de soi.
L’autre jour, dans l’avion l’hôtesse de l’air montrait comment mettre son masque à oxygène. Elle a précisé qu’avant même de mettre celui à ses enfants, il fallait s’assurer que le sien était mis. J’ai eu une révélation, c’est tellement évident ! Il s’agit de trouver le juste équilibre.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Rien, je n’ai toujours pas de cartes de visite et pourtant mon agenda est booké jusqu’à janvier 2018. Les actions que j’ai précédemment cité ont été posées pour partager les messages spirituel et faire connaître Dolores Cannon et l’hypnose régressive quantique. L’effet boule de neige a fait le reste.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer la pratique de l’hypnose régressive quantique ?

Je me suis formée à diverses techniques d’hypnose. Outre un gros travail en thérapie sur moi, j’ai lu énormément de livres sur la psychologie, la parapsychologie, les neurosciences, le développement personnel, la spiritualité, la physique quantique, la communication non-verbale… Je continue à m’informer. Après je laisse mon intuition faire le reste !

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Croire en soi est la clé. Se faire plaisir en est une autre.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Écoute ton coeur, et ta tête deviendra une allié plutôt qu’une ennemie.

Merci beaucoup Alice de nous avoir partagé ton parcours.

On peut te retrouver pour prendre rendez-vous sur ton site web. Et en attendant, on peut visualiser tes séances d’hypnose sur ta chaîne Youtube.

Le bonheur au travail a-t-il un lien avec la motivation des salariés ?

le bonheur au travail

On rêve tous de bonheur au travail. Mais est-ce possible ou un simple utopie ? Depuis la publication du documentaire d’ARTE sur le sujet, en janvier 2015, les dirigeants ne parlent plus que de ça avec leurs consultants. C’est le nouveau sujet à la mode dans le milieu du management. Et on le comprend, qui ne serait pas séduit pas un tel concept ?

Comment appliquer le bonheur au travail ?

Beaucoup d’entreprises tentent de le mettre en place dans leur organisation. Rares sont celles qui y arrivent rapidement et complètement. Le modèle est passionnant et de plus en plus de témoignages apparaissent heureusement sur le net pour nous aider à franchir le cap.

Un cap qui n’est pas si facile à passer pour un dirigeant qui doit jouer franc jeux et adhérer à la philosophie à 300%. Il va devoir ester extrêmement constant dans son comportement afin d’arriver à finalement appliquer le bonheur au travail dans son organisation.

Au début, ses collaborateurs ne comprendront pas ce nouveau comportement et auront besoin de tester les limites pour comprendre les nouvelles règles du jeux. Finalement au bout de quelques années, ces nouvelles règles pleines de bon sens seront vues comme normales. Mais qu’est-ce vraiment ce bonheur au travail ?

Quelques exemples d’entreprises libérées en France

  • A la MAIF, les pointeuses ont disparût pour laisser place à un système plus accès sur l’épanouissement des salariés.
  • Innov-On publie régulièrement des vidéos pour partager leur façon de faire
  • Favi a publié un livre et son ancien directeur Jean-François Zobrist se déplace régulièrement pour donner des conférences
  • La biscuiterie Poult publie ouvertement sa culture d’entreprise sur son site.
  • MOM21 est un mouvement pour l’organisation et le management du 21iem siècle.

Le bonheur au travail est illégal

C’est édifiant mais c’est vrai, aujourd’hui les lois françaises interdisent le bonheur au travail. Il me semble évident que nous arrivons aujourd’hui à la limite de ce système. Nous avons besoin de sortir de ce modèle basé sur la concurrence du marché et la démocratie. Cet ancien modèle empêche la naissance du prochain modèle, basé sur le bonheur au travail comme partout, la bienveillance et la confiance.

3 types de salariés

Isaac Getz, le pape de l’entreprise libérée explique que pour lui il existe trois type de collaborateurs. Ceux qui font avancer la barque, ceux qui font semblant de la faire avancer, et ceux qui la tire en arrière.

  • 9% des salariés se sentent engagés dans leur société
  • 61% des salariés sont désengagés, ils viennent le matin pour attendre l’heure de la sortie
  • 28% des salariés sont ACTIVEMENT désengagés, et démotivent les salariés engagés.

La philosophie de l’entreprise libérée

Ce mouvement philosophique est basé sur trois croyances communes à toutes les entreprises qui se disent libérées.

  1. Les êtres humains sont dignes de confiance
  2. Certaines personnes ont des dons
  3. Chaque être humain aime être libre de ses actes

L’entreprise libérée n’est pas un modèle et ne suit pas de règles précises. Chaque organisation est unique et adapte à sa façon ces principes. La seule façon de se faire une idée du fonctionnement d’une entreprise libérée est de consulter des témoignages

 

Nous sommes tous interdépendants : Psycho, Economie, Science et Religions

tous interdépendants

Certains l’appellent la loi de l’Un, d’autre perlent de la conscience de l’Unité. En fin de compte, ce que tout le monde essaie d’expliquer là, c’est que nous sommes tous interdépendants et que ce que nous faisons à l’autre c’est à nous que nous le faisons. Mais concrètement, ça se passe comment ?

En partant de la psychologie

C’est en particulier l’approche holistique de la Gestalt Therapie. Nous nous construisons depuis l’enfance en fonction de nos proches. Nos parents ont un rôle majeur dans les masques que nous allons développer et qui vont faire une grande partie de notre personnalité. Nous faisons des choix en réaction ou dans la continuité des leurs. Chaque conversation, observation ou dispute avec l’autre vient nous enrichir et développer une partie de ce que nous sommes aujourd’hui.

Nous ne serions rien sans l’autre.

Par l’économie de la mondialisation

Avec la mondialisation de notre économie, nous sommes maintenant tous interdépendants. Une crise boursière américaine, ou un tsunami en Asie a un impact direct sur les produits que l’on consomme au quotidien.

Au sien de l’entreprise, pour que le dirigeant soit content, il faut que les salariés soient heureux, ainsi ils travaillent mieux et apportent de meilleurs résultats. Le bonheur des uns fait le bonheur des autres. Et l’inverse est vrai également.

La confiance et la bienveillance sont des vertus contagieuses permettant de faire du bien aux autres, tout en se faisant du bien à soi même. Matthieu Ricard a beaucoup écrit sur l’altruisme et explique bien que pour être heureux, nous avons besoin de partager notre bonheur avec les autres.

Ce qu’en dit la physique quantique

Les physiciens quantiques découvrent depuis plus d’un siècle de nouvelles lois qui régissent l’infiniment grand et l’infiniment petit. Ces lois se rejoignent et ressemblent étrangement aux grands enseignements spirituels de tout temps. On retrouve dans chaque particule la structure de ce qu’elle compose. C’est flagrant avec l’exemple du choux romanesco. Chaque petite florette représente le choux dans son ensemble.

Ce que nous enseigne également la physique quantique, c’est que lorsque l’on sépare deux tomates d’un même pied, elles restent intimement interconnectées. Si l’on s’approche de l’une de ces tomates avec de mauvaises intentions, la seconde tomate placée à des kilomètres de là réagit chimiquement. Ce type d’expérimentation prouve bien que ce que l’on fait à l’autre, c’est à nous même que nous le faisons.

Les traditions spirituelles aussi nous le répète : nous sommes tous interdépendants

Il y a tout à l’intérieur de chacun de nous. Un est tout et tout est un. Ce type de phrases que l’on entend dans les enseignements spirituels ou religieux nous explique simplement la loi de l’UN. Nous sommes tous connectés entre nous pour n’être en fin de compte qu’un. Et en chacun de nous, nous retrouvons l’entièreté de l’univers.

 

Psychopathe, comment le reconnaître ?

psychopathe

Qu’est-ce qu’un psychopathe ? Comment le détecter, l’éviter ou ne pas en devenir un ? Heureusement c’est un trouble qui touche une minorité de personne. Dans le doute consultez un spécialiste.

Pourquoi parler d’un tel sujet sur le blog de l’économie intuitive ? Tout simplement parce qu’il est important de prendre conscience que ce type de comportement existe. Tout n’est pas beau et rose comme j’aimerai le croise. Nous avons tous un jour croisé un pervers narcissique et faillit sombrer. Certaines relations sont toxiques, alors autant les reconnaitre le plus vite possible pour prendre nos distances. C’est ainsi que nous serons libre de réaliser notre mission de vie, sans obstacles.

Définition du psychopathe

La psychopathie est un trouble de la personnalité. On l’appelle souvent antisocial car il a du mal à tisser des liens solides dans ses relations. Ce qui est sûrement dû à son manque d’empathie et de compassion. On peut parfois le décrire comme manquant de « comportements humains ».

Un psychopathe est une personne déconnectée de ses émotions, de son intuition, de sa partie subtile, de sa conscience. Certaines personnes int une relation intime avec leur âme, d’autre beaucoup moins.

« La psychopathie est une maladie grave très peu connue qui touche 3% d’hommes et 1% de femmes. » (Source)

10 signes pour détecter un psychopathe

  1. Il est irresponsable et aime enfreindre les règles
  2. Il n’avoue jamais sa culpabilité
  3. Il ne supporte pas la frustration
  4. Il est très impulsif et parfois violent
  5. Il ne ressent rien pour les autres
  6. Il dévalorise les autres sans cesse
  7. Il n’a pas de relations sociales durables. Ses relations très intenses explosent en plein vol.
  8. Il est paranoïaque et s’énerve facilement
  9. Il a conscience du mal qu’il fait
  10. Il reste froidement indifférent aux émotions des autres

Comment éviter d’avoir un tel comportement ?

La réponse est bien simple, la psychopathie incarne un comportement manquant de sensibilité, il vous suffit d’être sensible. La vulnérabilité est une vrai force. Elle est le marqueur de notre humanité.

Voir l’article : 7 exercices pour développer mon humanité

Peut-on allier altruisme et business ?

altruisme

L’altruisme est-il compatible avec le monde de l’entreprise ? De plus en plus de publications témoignent de cette tendance de fond. Les managers transforment leur démarche pour devenir plus humanistes. Moins de chiffres et d’objectif, plus de motivation et d’encouragements. C’est la transformation du manager qui fouette en leader qui guide.

« Nous avons intérêt au succès de nos voisins, des générations suivantes, de nos clients » Jacques Attali

La nouvelle entreprise

Avant on déléguait aux ONG et grandes organisations le changement social, maintenant on a pris conscience que les choix des entreprises et des personnes qui travaillent dans leur équipe sont un facteur d’évolution de la société.

La nouvelle entreprise a pris conscience qu’en restant dans un esprit compétitif et individualiste, elle n’irai pas bien loin. Nous sommes obligé de nous intéresser au bonheur de l’autre, car c’est par lui qui passe le sentiment de complétude de notre propre bonheur. La vie ne peut-être que par l’altruisme.

On observe ces graines d’altruisme dans le commerce équitable, l’agriculture biologique, l’entreprise libérée, l’économie collaborative, le lean management et tous ces mouvements émergents.

L’entreprise altruiste.

Vous l’avez compris, nous n’avons plus le choix, nous devons faire évoluer le modèle économique dans lequel nous travaillons. L’altruisme n’est plus un choix, c’est une obligation. De la même façon que nous avions fait une révolution pour instaurer les droits de l’homme, nous allons maintenant construire une société où l’homme prend ces responsabilités envers les autres.

Pour mon bien être, j’ai tout intérêt à ce que les personnes autour de moi soient heureuses. Bien que les religions aient tentées de nous instruire comme vivre les uns avec les autres, dans la bienveillance et l’empathie, nous avions besoin de l’expérimenter par nous même. Nous avons expérimenté la liberté individuelle, ses conséquences et ses limites. Nous décidons aujourd’hui de mettre le bonheur, individuel et altruiste, au coeur de nos préoccupations.
Laisser la place à l’expression, à l’authenticité, à l’erreur.

« J’espère que vous trouverez plus votre bonheur dans l’altruisme que dans la solitude » Jacques Attali