La gestion des émotions des zèbres

gestion des émotions hypersensibles

Quand on parle des zèbres ou des personnes à haut-potentiel, on pense tout de suite au QI, le fameux quotient intellectuel. Mais se contenter de définir les zèbres par cette définition est très incomplet, voire erroné. Un aspect des hauts potentiels souvent ignoré par la plupart des personnes est celui des émotions et de leur hypersensibilité

Hypersensibilité et hyperesthésie

Les HP sont des personnes qui débordent d’émotions. Ils ressentent tout plus fort que les autres, que ce soient les émotions positives ou négatives. 

L’hypersensibilité est une sensibilité plus haute que la moyenne. Elaine N. Aron, la spécialiste de l’hypersensibilité caractérise les hypersensibles comme étant des personnes :

  • Capables de ressentir des degrés de stimulation, des nuances, qui échappent aux autres : lumières, sons, sensations physiques (la douleur par exemple) ;
  • Qui tolèrent beaucoup moins de choses que ceux qui les entourent ;
  • Qui réfléchissent davantage à tout ce qui les entoure et trient les données.

On comprend dès lors que l’hypersensibilité est à la fois un atout et un handicap. 

L’hyperesthésie fait partie de l’hypersensibilité mais fait référence aux 5 sens du corps humain: l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher et le goût. Chez les zèbres, ces 5 sens sont généralement tous décuplés, avec parfois un qui prédomine. Cela signifie que tout est ‘trop’ pour un zèbre: trop de bruits dans la rue, trop de lumière et d’odeurs au supermarché…là où d’autres ne seront pas importunés, le zèbre lui vit un enfer! 

Dans mon article Demain, tous hypersensibles? j’évoque la synesthésie qui fait aussi partie de l’hypersensibilité.  

zèbre comment gérer ses émotions

Les zèbres: des êtres en décalage

Malheureusement, être hypersensible dans notre société actuelle provoque plus de problèmes que d’avantages. Être sensible n’est pas vu comme une qualité. Il faut être dur, à toute épreuve. Pleurer? Une faiblesse (d’autant plus si on est un homme) De plus, là où les gens semblent être maitres de leurs émotions, les zèbres eux sont à vif. Dans son livre Trop intelligent pour être heureux? (à retrouver dans ma bibliographie) Jeanne Siaud Facchin décrit le décalage ressenti par les HP:

Avec une telle surface réactive, on comprend combien la susceptibilité est grande. Mais aussi l’humiliation. Un mot anodin, un geste minuscule, une remarque banale, et le surdoué est profondément blessé, décontenancé, surpris, de ce qu’il vit comme une agressivité dirigée. Alors il se ferme. Se verrouille. Ou explose. Ce qui, très souvent, laissera son entourage perplexe. Comment comprendre la source infime de ce comportement aussi surprenant qu’inattendu ? Nouvelle incompréhension réciproque. Nouveau malentendu. Nouvelle solitude annoncée.

Dans ces conditions, pas facile pour les HP d’accepter leur vraie nature. D’où la réaction de certains zèbres d’essayer de cacher leurs émotions. Ils seront vus comme froids, distants, hautains ou bien leurs ressentis seront totalement ignorés par l’entourage qui ne devinera pas le volcan en éruption qui se cache à l’intérieur de la personne HP! 

Très souvent, les zèbres ont une opinion et une estime d’eux-mêmes très basse, ce qui surprend énormément leur entourage. Ce manque d’estime de soi vient de ce que je viens de dire, c’est-à-dire ce décalage quasi permanent avec le monde qui les entoure. Entre se sentir différent et anormal il n’y a qu’un pas que les zèbres franchissent allègrement. Et si en plus ils n’ont pas été élevés dans un environnement familial compréhensif, le résultat à l’âge adulte peut être catastrophique. Il est courant de voir des zèbres souffrir du syndrome de l’imposteur. 

Il est essentiel que les zèbres puissent se reconnecter à leurs émotions. Être hypersensible peut être merveilleux. Ressentir les choses avec une telle intensité, s’émerveiller d’un petit rien, être capable de se connecter aux émotions des gens qui nous entourent, quel pouvoir incroyable, quelle chance! Cette hypersensibilité va de pair avec une forte intuition qui est un outil incroyable pour développer son entreprise entre autre. 

Seulement voilà, il est n’est pas toujours facile de gérer ses émotions qui débordent. 

Accepter et gérer ses émotions

Il est très important de se connaître et de comprendre pourquoi les émotions peuvent parfois nous envahir. Reconnaître qui on est nous aide à faire les bons choix. Pour le travail par exemple. Le télétravail, découvert par beaucoup lors du confinement, est une très bonne solution pour les zèbres (plus de tranquillité, plus de liberté). 

Inventer le métier qui leur correspond en créant leur propre entreprise peut aussi se révéler un choix judicieux. Il est difficile pour les HP de trouver leur place dans des entreprises encore trop frileuses à donner leur place à ces travailleurs atypiques qui finissent souvent par ne plus partager les valeurs. Les zèbres se tournent souvent vers des métiers d’accompagnement, de thérapeute. Si cela t’intéresse, je te propose de rejoindre mon accompagnement pour oser te lancer en tant qu’entrepreneur et te créer ton métier sur-mesure.  

Personnellement, j’utilise 5 outils pour m’aider à gérer mes émotions au quotidien ou en cas de coup dur. 

Pour en savoir plus sur ces méthodes, je te propose d’écouter mon podcast, Mes 5 outils pour la gestion des émotions.

Et toi, quelles méthodes utilises-tu pour gérer tes émotions? Si tu as envie d’en parler, viens nous rejoindre lors d’un atelier en ligne où tu pourras rencontrer d’autres zèbres comme toi.