Comment être soi même sans passer par la phase douloureuse ?

Etre soi même est peut être la chose la plus difficile à découvrir. Comment savoir qui nous sommes quand nous ne nous identifions plus à notre nom, métier, sexe, nationalité, caractère,  physique, … ?

On a parfois besoin de tout perdre pour mieux de retrouver soi même. C’est le cas de Laurent Gounelle et Lilou Macé, comme ils l’expliquent dans leur conférences TED ci dessous. C’est aussi l’expérience à travers laquelle sont passés Baptiste De Pape, JK Rowling et Eckhart Tolle.

Justement, Tolle raconte qu’il était déprimé la plus grande partie de sa vie jusqu’à ce qu’il connût, à l’âge de 29 ans, une « transformation intérieure » avant de devenir un enseignant spirituel heureux et libre.

Laurent Gounelle est l’auteur de plusieurs livres Best Sellers, mais quand les journalistes lui demande de parler de lui ils sont déçus. Car cet auteur a bien changé après avoir traversé une dépression, une période de chômage et avoir tout perdu. Laurent Gounelle est une personne simple, qui va à l’essentiel, qui se connecte à son essence. Il a compris que s’identifier à sa position sociale, son corps ou ses possessions ne faisait que l’éloigner de lui même. Aujourd’hui il nous partage sa méthode pour nous aussi revenir à l’essentiel et être soi même.

Lilou Macé était directrice marketing à Londres quand elle a perdu son emploi du jour au lendemain. Elle s’est retrouvée sans le sous et a dût repartir vivre chez sa mère à l’âge de 32 ans. C’est là, quand elle n’a plus rien eu à perdre qu’elle a osé faire ce grand saut dans le vide. Elle a démarré une tournée en Amérique du Nord pour interviewer ses auteurs préférés. Sa tournée, le “Juicy Living Tour” a été financé par les donations des internautes sur son blog.

4 étapes pour être soi même en douceur

Un wiki référence toutes les micro étapes pour mieux devenir soi même. Cliquez sur le lien pour étudier cela avec précisions. Voici un résumé des grandes lignes de ce guide fort intéressant et plein de sens.

Je me découvres

Dans cette phase, on apprend à se définir avec nos propres mots, sans le filtre du regard des autres. C’est une phase d’introspections. Mon programme de 21 jours pour trouver sa mission de vie vient nourrir cette réflexion. On cherche nos forces, nos talents. On digère le passé et cherche à passer à autre chose.

Je gère les autres

Ah la relation à l’autre. Pas facile comme phase. Dans cette étape, les livres comme les “4 accords Toltèques” ou  “les 5 blessures qui empêchent d’être soi même” de Lise Bourbeau peuvent bien nous aider.

Cela prend du temps de ne pas s’identifier au regard des autres, ni se comparer à eux ou se laisser déstabiliser par leurs peurs. L’idéal est d’essayer de s’entourer des personnes positives qui nous aident à nous sentir nous même.

On apprend à ce moment là que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. Donc inutile de perdre son temps pour essayer de concilier les désirs de tout le monde. Concentrons nous sur être nous même.

Je cultive mon vrai moi

Ce qui nous amène naturellement à la phase trois. Cette phase dans laquelle on apprend à s’aimer, à se donner une place et l’attention que l’on mérite. On arrête d’être injuste envers soi même.

Je m’y tiens

Finalement la dernière étape est celle de se tenir à nos résolutions dans la durée. C’est un effort constant de rester soi même et ne plus se laisser marcher sur les pieds. On apprend tous les jours à donner de l’importance à qui nous sommes sans laisser passer le regarde des autres avant le notre.