Psychopathe, comment le reconnaître ?

psychopathe

Qu’est-ce qu’un psychopathe ? Comment le détecter, l’éviter ou ne pas en devenir un ? Heureusement c’est un trouble qui touche une minorité de personne. Dans le doute consultez un spécialiste.

Pourquoi parler d’un tel sujet sur le blog de l’économie intuitive ? Tout simplement parce qu’il est important de prendre conscience que ce type de comportement existe. Tout n’est pas beau et rose comme j’aimerai le croise. Nous avons tous un jour croisé un pervers narcissique et faillit sombrer. Certaines relations sont toxiques, alors autant les reconnaitre le plus vite possible pour prendre nos distances. C’est ainsi que nous serons libre de réaliser notre mission de vie, sans obstacles.

Définition du psychopathe

La psychopathie est un trouble de la personnalité. On l’appelle souvent antisocial car il a du mal à tisser des liens solides dans ses relations. Ce qui est sûrement dû à son manque d’empathie et de compassion. On peut parfois le décrire comme manquant de “comportements humains”.

Un psychopathe est une personne déconnectée de ses émotions, de son intuition, de sa partie subtile, de sa conscience. Certaines personnes int une relation intime avec leur âme, d’autre beaucoup moins.

“La psychopathie est une maladie grave très peu connue qui touche 3% d’hommes et 1% de femmes.” (Source)

10 signes pour détecter un psychopathe

  1. Il est irresponsable et aime enfreindre les règles
  2. Il n’avoue jamais sa culpabilité
  3. Il ne supporte pas la frustration
  4. Il est très impulsif et parfois violent
  5. Il ne ressent rien pour les autres
  6. Il dévalorise les autres sans cesse
  7. Il n’a pas de relations sociales durables. Ses relations très intenses explosent en plein vol.
  8. Il est paranoïaque et s’énerve facilement
  9. Il a conscience du mal qu’il fait
  10. Il reste froidement indifférent aux émotions des autres

Comment éviter d’avoir un tel comportement ?

La réponse est bien simple, la psychopathie incarne un comportement manquant de sensibilité, il vous suffit d’être sensible. La vulnérabilité est une vrai force. Elle est le marqueur de notre humanité.

Voir l’article : 7 exercices pour développer mon humanité

Les 3 catégories énergétiques d’aliments pour une meilleure santé

catégories énergétiques d'aliments

La physique quantique nous explique que chaque objet, pensée, aliment possède une fréquence vibratoire. Si l’on répartie tous nos aliments en trois grandes catégories énergétiques d’aliments, qu’est-ce que cela donne ?

Mesure énergétique d’un habitat ou alimentation sur notre corps

Les trois catégories énergétiques d’aliments

Etant donné que notre corps vibre à un certain taux vibratoire, les aliments vont pouvoir se positionner sur cette échelle par rapport à là où nous en sommes. Soit ils sont plus bas, soit ils sont au même niveau ou alors plus élevés vibratoirement. L’objectif est de trouver un équilibre dans notre alimentation adapté à notre niveau de conscience, à notre fréquence vibratoire. Certains aliments sont plus lourds, d’autres nous élèvent.

C’est le même principe qu’avec l’alimentation acido-basique. Les médecines naturelles nous le disent depuis des années : notre style de vie est très acide. Sur le long terme, il est néfaste pour notre santé de consommer trop de produits acides comme les protéines, le café, les sodas, … Nous aurions tout à gagner dans notre santé en se tournant vers les aliments alcalinisants comme les fruits et légumes, en particulier la patate douce, le riz noir, la banane, les avocats, les carottes …

alimentation acidobasique
Mesure de l’impact des aliments sur le pH de notre corps

1- L’alimentation morte

catégories énergétiques d'aliments

Cette première catégorie d’aliment est celle des aliments morts. Leur taux vibratoire est très bas, elle porte la peur, la souffrance des animaux en fin de vie dans nos abattoirs. Consommer ces produits revient à injecter dans notre corps leur vibration.

Dans les aliments morts, nous trouvons les viandes, poisson, oeuf, laitages, ainsi que tous les produits transformés par l’industrie. On citera ainsi les pizza surgelées, surimi, jambon, les bouillons cubes, les plats préparés, les sauces industrielles, les plats surgelés, la friture. Et on peut également ajouter les agents conservants, les colorants, l’édulcorant, les sodas, les boissons industrielles, le café, les drogues, l’alcool.

Ces aliments n’apportent pas d’énergie vitale à notre métabolisme. Ils demandent à notre corps beaucoup d’effort d’assimilation et d’élimination. Ils nous demande de consommer plus d’énergie vibratoire pour les digérer qu’ils n’en apportent.

2- Les aliments neutres

aliments neutres vibratoirement

Ce sont les aliments d’origine végétale cuits. Ce sont des produits bruts non transformés qui apportent une certaine énergie mais qui s’annule quasiment rien qu’avec le processus de digestion.

Citons ainsi : le riz, les céréales cuites maison, les légumes cuits, les confitures et compotes, les légumes au four, grillés, les lentilles, pois chiches, les sauces végétales, l’eau en bouteille … On peut aussi ajouter les fruits et légumes crus issus de l’agriculture conventionnelle (non bio, OGM, les tomates sans goût des super marchés)

Ces produits sont principalement alcalinisant, bien que les céréales et les légumineuses contiennent beaucoup de protéines et peuvent être acidifiants. L’important est de trouver un équilibre et d’écouter son corps.

3- Les aliments vivants

liste des aliments vivants

Ces aliments sont un grand apport énergétique. Ils ont une haute vibration et sont gorgés de vitalité. Ils incarnent la vie.

  • L’eau dynamisée, magnétisée. Ou l’eau consommée à la source
  • Eau de quinton
  • Les fruits et légumes crus, biologiques, frais
  • Les graines germées
  • Les aliments fermentés non stérilisés : légumes fermentés maison, kéfir, choucroute crue, Kombucha, la pâte miso, le tamari, …
  • Les super aliments : Goji, spiruline, thé vert, graines de chia, les algues, le miel, olives, avocat, açaï, shitaké, cacao cru, noix de coco, …
  • Les produits crus bruts : amandes, noix, fruits secs
  • Les jus de légumes fait maison

Tous ces aliments sont plein de vie, et ils apportent la vie en nous. Ils nous aident à élever notre taux vibratoire. C’est-à-dire à avoir des pensées et émotions plus élevée, plus positives comme la joie, l’amour, la compassion, la gratitude.

L’important est d’avoir une alimentation variée et adaptée à notre vie, notre fréquence vibratoire. Utilise des produits qui se trouvent dans les trois catégories énergétiques d’aliments pour composer ton propre équilibre. Ecoutes ton corps avant tout. 

couleurs de légumes vitamines
Chaque couleur de légume représente une vitamine

 

Enregistrer sur Pinterest :

3 types d'aliments

Pierre Rabhi à l’origine du mouvement Colibris

pierre rabhi

Vous avez forcément entendu parlé du grand Pierre Rabhi. Cet agriculteur philosophe auteur de nombreux livres est à l’origine de la définition de l’agroécologie. Cet art de vivre en harmonie avec notre Terre mère sans l’exploiter.

L’histoire de Pierre Rabhi

Né dans le Sahara d’une famille musulmane, il a été adopté à l’age de 4 ans par une famille française catholique qui l’a éduqué. Il est arrivé finalement dans le milieu ouvrier parisien. C’est là qu’il a rencontré sa femme et qu’ils ont décidé ensemble de partir à la campagne pour se rapprocher de la nature.

Consulter ici sa biographie et filmographie, car la liste est bien longue.

“Avec l’agroécologie, on peut résoudre la faim dans le monde.”

Agroécologie

Pierre Rabhi refuse d’utiliser des pesticides et des produits chimiques pour produire des aliments. Il prône l’agriculture naturelle dans le respect de la Terre. Pour lui nous devons lui apporter tout notre respect et gratitude envers l’abondance de nourriture qu’elle nous apporte gratuitement.

“Il est temps que nous prenions conscience de notre inconscience pour percevoir l’ampleur de l’horreur”.

 

Le Mouvement des colibris

L’objectif du mouvement est de permettre aux gens de se mobiliser. Le nom vient d’une légende amérindienne qui parle d’un incendie de forêt pendant lequel le colibri tente d’éteindre le feu en prenant une goutte dans son bec. Le colibri fait sa part.

L’objectif du Mouvement des Colibris est de permettre à chacun de donner les moyens de faire leur part. Que chacun reprenne le pouvoir qu’il a et participe activement au changement de l’humanité.

Les colibris, mouvement pour la terre et l’humanisme. Voilà le joli nom de ce mouvement qui se donne pour mission d’inspirer, de relier et de soutenir les citoyens engagés vers un nouveau mode de vie.

Alors vous aussi seriez vous un colibri ? Quel changement voulez-vous voir dans notre société ?

Jenna Blossoms nous illumine pour trouver notre mission de vie

jenna blossoms mission de vie

Bonjour Jenna et bienvenue sur Economie Intuitive. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Jenna, une enfant indigo, coach de l’âme consciente, spirituelle et intuitive. J’accompagne les personnes à trouver leur chemin de vie, à suivre leur cœur et à révéler leur lumière.

A ton sens, quelle est ta mission ?

Je suis ici pour permettre aux âmes conscientes de se reconnecter avec leur lumière intérieure, avec ce qu’elles sont venues faire sur Terre, avec leur capacités spirituelles.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ne pas se sentir à sa place, ne pas voir à quel point nous sommes des âmes lumineuses et belles, et que nous avons tous des choses fabuleuses à faire ici sur cette Terre, pour évoluer vers une conscience nouvelle.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

jenna blossoms
J’ai toujours eu ça en moi (comme tout le monde, nous venons sur Terre avec toutes les réponses !), mais c’est lorsque j’ai véritablement décidé d’accepter qui j’étais pleinement que j’ai compris ma mission de vie, comme une évidence.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

 Je partage beaucoup, j’accompagne en individuel, et je canalise des messages des guides pour éclairer les personnes qui en ont besoin.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

J’ai suivi les conseils de mes guides ,et j’ai ouvert un blog ! Il s’est progressivement transformé en vrai site internet, puis je suis devenue autoentrepreneure et j’ai ouvert une chaîne Youtube : Jenna Blossoms

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

 Une grande confiance en l’Univers, une joie intérieure, et pas mal de lâcher-prise… Les meilleures compétences selon moi ! 😉

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que lorsque que l’on était sur le chemin de sa mission de vie, une joie et un enthousiasme nouveau arrivent.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Être dans sa mission est la chose la plus naturelle qui soit, car cela consiste avant tout à être soi-même. Aimez-vous, pleinement, entièrement, avec bienveillance, et faites-vous confiance. Le reste suivra.

Merci beaucoup Jenna pour ce témoignage.

On peut te retrouver sur ton blog Jenna Blossoms pour réserver une séance de coaching. Et également pour visualiser l’interview que tu as faite de moi.

livre 25 femmes inspirantes

Peut-on allier altruisme et business ?

altruisme

L’altruisme est-il compatible avec le monde de l’entreprise ? De plus en plus de publications témoignent de cette tendance de fond. Les managers transforment leur démarche pour devenir plus humanistes. Moins de chiffres et d’objectif, plus de motivation et d’encouragements. C’est la transformation du manager qui fouette en leader qui guide.

“Nous avons intérêt au succès de nos voisins, des générations suivantes, de nos clients” Jacques Attali

La nouvelle entreprise

Avant on déléguait aux ONG et grandes organisations le changement social, maintenant on a pris conscience que les choix des entreprises et des personnes qui travaillent dans leur équipe sont un facteur d’évolution de la société.

La nouvelle entreprise a pris conscience qu’en restant dans un esprit compétitif et individualiste, elle n’irai pas bien loin. Nous sommes obligé de nous intéresser au bonheur de l’autre, car c’est par lui qui passe le sentiment de complétude de notre propre bonheur. La vie ne peut-être que par l’altruisme.

On observe ces graines d’altruisme dans le commerce équitable, l’agriculture biologique, l’entreprise libérée, l’économie collaborative, le lean management et tous ces mouvements émergents.

L’entreprise altruiste.

Vous l’avez compris, nous n’avons plus le choix, nous devons faire évoluer le modèle économique dans lequel nous travaillons. L’altruisme n’est plus un choix, c’est une obligation. De la même façon que nous avions fait une révolution pour instaurer les droits de l’homme, nous allons maintenant construire une société où l’homme prend ces responsabilités envers les autres.

Pour mon bien être, j’ai tout intérêt à ce que les personnes autour de moi soient heureuses. Bien que les religions aient tentées de nous instruire comme vivre les uns avec les autres, dans la bienveillance et l’empathie, nous avions besoin de l’expérimenter par nous même. Nous avons expérimenté la liberté individuelle, ses conséquences et ses limites. Nous décidons aujourd’hui de mettre le bonheur, individuel et altruiste, au coeur de nos préoccupations.
Laisser la place à l’expression, à l’authenticité, à l’erreur.

“J’espère que vous trouverez plus votre bonheur dans l’altruisme que dans la solitude” Jacques Attali


Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Géraldine Graux-Fronty quitte la SNCF pour vivre 7 dimanches par semaine

7 dimanches par semaine

Bonjour Géraldine, tu as créé le blog 7 dimanches par semaine. Peux-tu nous en dire un peu sur toi ?

Je suis coach, conférencière et créatrice du blog 7 Dimanches par Semaine. J’ai un diplôme d’Ingénieur qui ne me sert absolument pas dans mon activité actuel (!), et je suis passionnée par le levier de déployer ses ailes au travers de l’entreprenariat.

Ma spécialité ?
Vous aider à mettre le doigt sur votre Quintessence profonde, votre véritable Moi, pour le transcender dans votre Activité. Déployer vos ailes dans une Activité parfaitement alignée avec votre Âme et votre Cœur.

Sans concession de Réussite : croissance d’activité et reliance font très bon ménage !

J’adore utiliser de nouveaux codes d’entreprenariat qui dépassent les démarches conventionnelles de réussite …

Comment formules-tu ta mission de vie, ton pourquoi ?

Ah!!!! Tadaam ! Je crois que mon Grand Pourquoi est Universel : c’est Être au sens le plus lumineux de la Vie. Mais je crois que, pour être plus précise, ce qui m’anime tourne toujours autour de “l’huile essentielle” de l’autre, lui faire toucher du doigt sa Raison d’Être, rallumer sa lumière pour se déployer Grandement (avec un grand G), être autonome, libre, ne plus marcher avec des “béquilles”

Quelles sont tes sources de frustration et d’indignation ?

Je pense que ce qui me fait sortir de mes gonds assez facilement, c’est de ne pas respecter le sens naturel de la Vie, penser que l’on sait mieux que le sens premier de la nature et imposer des points de vue. C’est ce qui m’agace notamment au travers du système scolaire, ne pas laisser les enfants exprimer leur créativité et leur besoin d’apprendre selon leur propre désir, tout de suite leur dire ce qui sera “bon” pour eux, alors que nous n’en savons rien. C’est pour moi une façon de les détourner dès le départ de leur nature profonde.

Quel a été ton déclic ?

A vrai dire, j’étais fonctionnaire à la SNCF, gros poste à responsabilité avec un salaire bien douillet à la fin du mois, puis j’ai commencé à me faner, perdre ma joie de vivre, tout devenait lourd, y compris sur un plan personnel. Je ne supportais plus grand chose et j’avais perdu tout entrain … Alors j’ai fait le Grand Saut – sans parachute- une démission sans rien, ni même chômage !

Wouahou, pas évident ! Moi qui croyais avoir pris des risques. Toi t’as pas fait semblant ! Comment s’organise ta vie aujourd’hui ?

Je crois que c’est très atypique ! et 7 dimanches par Semaine est né avec cette relation au quotidien. Je voulais vibrer passionnément tous les jours et non attendre le Dimanche, et ensuite, je voulais faire “ce que je veux quand je veux”, ce qui peut paraître un peu prétentieux mais qui était une grande aspiration pour moi.

Généralement, je travaille sur mon blog et avec mes clients les matins. Ensuite, j’ai besoin de ne pas être derrière un ordinateur pour être inspiré, trouver mes idées, avancer sur mes projets donc je pars souvent dans la nature les après-midi.

Je passe également du temps avec mon mari qui a également décidé de ne travailler que les matins. Et j’aide mon fils de 12 ans dans son apprentissage autonome, il ne va pas à l’école, et je me rends disponible pour l’aider dans ses apprentissages sur des sujets que nous explorons ensemble comme l’hypnose, les pierres naturelles … etc Ce qui me fait également apprendre beaucoup, c’est ce que j’adore, m’émerveiller comme une enfant à 42 ans !

Pour démarrer, j’ai mis la priorité sur le message que je voulais transmettre, la Ligne Directrice forte qui devait “transpirer” un morceau de moi. Ensuite, j’ai pris un coaching de haut niveau avec un guide pour m’aider à ordonner mes idées et surtout dépasser la petite voix qui me disait “mais t’es complètement folle” !

Quelles compétences avais-tu avant de démarrer ton projet ?

Ca va paraître bizarre mais je crois que c’est ma Vision. Je suis une visionnaire et j’ai besoin de transmettre des messages forts qui font sortir les personnes des clivages. J’avais énormément travaillé en développement personnel et j’étais une mordue de numérologie humaniste 🙂

Passionnant … Et qu’as-tu appris avec 7 dimanches par semaine ?

J’ai appris qu’on vivait en roulant en 2nde alors qu’on avait 6 vitesses, j’ai appris à me connaître profondément dans mes moindres détails, j’ai compris que mon Activité était un fabuleux miroir de ce que j’avais à dépasser, qu’elle était un incroyable vecteur de ce que je pouvais mettre en oeuvre, j’ai appris à me détacher complètement du regard des autres et de vivre à pleine mesure ma spontanéité , mon originalité !

Quel conseil aimerais-tu donner aux autres femmes qui hésitent à faire leur saut en parachute ?

De se relier à son Être et de s’écouter avant de prendre à bras le corps tout ce qui peut être dit ou penser à l’extérieur, y compris avec ses proches.

Un grand merci Géraldine pour ton témoignage inspirant.  

On peut te retrouver sur ton blog 7 dimanches par semaine. Tu as également créé un ebook pour nous aider à déployer nos ailes.

 

Quitter les Amishs, comment sortir d’un système ?

sortir d'un systeme

Aujourd’hui nous parlerons de la difficulté de sortir d’un système. Qu’il soit communautaire, économique ou politique il peut être parfois difficile de quitter le monde dans lequel nous avons grandit, pour intégrer un monde inconnu qui nous semble plus aligné avec nos valeurs.

Qui sont les amish ?

Les Amish sont une communauté d’origine Alsacienne aujourd’hui basée en particulier en Amérique du Nord. Ils vivent à l’écart de la la société moderne, des voitures, téléphones, télévision et autres églises. C’est une communauté religieuse basée sur le travail en famille à la ferme. Ils circulent en calèches, vivent en autosuffisance et ont gardé leurs traditions et style vestimentaire depuis 1693. Ils respectent tout un tas de règles et leurs rôles sont biens définis. Chez les amish le crime n’existe pas et tout le monde partage le même avis. La différence n’est pas visible. Ils se tiennent à l’écart de ce qu’ils appellent “Le monde”, et qui à leurs yeux est plein de tentation n’honorant pas Jésus.

La première règle amish est :

« Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure ».

Sortir d’un système

Cette communauté est un témoignage passionnant d’un mode de vie ancien. C’est également un exemple exceptionnel nous permettant de comprendre les difficultés que peuvent vivre les membres d’un système en quittant celui-ci. Si l’on ne s’identifie plus dans notre communauté, que l’on remet en question ses croyances, nous nous sentons poussé vers la porte de sortie.

Dans ce documentaire, ce jeune couple et ses enfants sont excommuniés car ils préfèrent les croyances de l’église évangélique de la charité au lieu de l’église amish. On observe ce genre ce situation avec une énorme difficulté pour sortir d’un système chez les témoins de Jéhovah ou les Juifs ultra-orthodoxes.

Et si nous aussi nous étions dans un endoctrinement ?

Vous êtes vous déjà posé la question ? A quel point nous avons une liberté de penser, de parler, de rencontrer des personnes différentes de nous ? Sommes nous réellement libres de nos choix de vie ? A quel point l’école, notre entourage influe sur notre façon de penser et de faire des choix ?

Et si nous voulions sortir du système, serions nous excommunié ? Comment réagirait notre entourage ?

Toutes ces questions, je me les pose souvent. Notre système économique ressemble parfois à une prison dorée. Les valeurs laïques, républicaines soit-disant égalitaires semblent souvent en décalage avec notre réalité. Mais si je décidais de pratiquer un mode de vie drastiquement différent de celui de mes proches, serais-je obligée de les quitter définitivement ?

amish sortir d un systeme

Sommes nous prêts à renoncer à nos cartes de crédit, nos téléphones portables, nos télévisions, nos frigos, nos diplômes, nos voitures, nos avions, nos salaires, nos banques, nos cinémas, nos boutiques ? Et si nos croyances entraient en collisions avec celles du monde qui nous a vu naître ? Pourrions nous tout quitter pour sortir du système et vivre dans une nouvelle communauté, loin de notre famille ?

Comment sortir de la matrice ?

sortir de la matrice

Avez-vous vu ce fameux film Matrix ? Ce film nous permet maintenant de comprendre la matrice dans laquelle nous vivons. Nous vivons dans une réalité virtuelle guidée par des règles du jeux.

L’éveil

Ce que l’on appel l’éveil, l’éveil des consciences, la prise de conscience c’est ce moment où l’on comprend que l’on est en train de jouer un rôle dans un jeux vidéo.

Qu’est-ce que la matrice ?

C’est ce système dans lequel nous vivons, nous travaillons, consommons. Nos peurs nous enferment dans la matrice. On a peur si l’on ne travaille plus, si l’on étudie pas assez ou n’achète pas assez de ne plus être accepté ou survivre dans ce monde. Peut-on vivre sans être propriétaire ? Sans avoir un job, des enfants, une voiture, un diplôme, un smartphone ?

Souhaitons nous réellement rester dans cette matrice ?

Comment en sortir ?

  1. Sortir des grandes villes et s’émanciper mentalement de votre ville de référence. Ne vous identifiez plus aux valeurs de votre ville.
  2. Accepter l’idée que le travail n’est pas une obligation. Nous sommes capables de vivre sans travailler. Nous pouvons trouver de quoi manger sans faire partie du marché du travail. Cette étape a été assez difficile à accepter pour moi, mais c’est un grand pas que j’ai réalisé il y a 11 mois.
  3. Être soi même et authentique. Oui parce qu’en fait quand on vit dans la matrice, on nous bombarde de peurs qui nous empêchent d’être nous même. On est convaincu que si l’on est nous même, on ne sera pas aimé ni accepté.
  4. Suis ta mission. Si tu réalises réellement ta mission de vie, la matrice n’aura plus d’ascendant sur toi car tu n’agis plus en fonction d’elle mais de tes envies internes.
  5. Être bien conscient de nos actes et de leurs conséquences. Pratiquer la pleine conscience et éviter les substances qui nous déconnectent (alcool, drogues, café, addictions, tabac, jeux vidéos, mal bouffe …)
  6. Rester concentrer sur ce qui se passe à l’intérieur, dans notre corps. Porter notre attention sur ce qui nous fait du bien et résonne en nous.

 

 

 


Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Le changement est l’unique chose qui ne change pas

le changement

J’ai grandit avec cette phrase comme enseignement : “La seule chose qui ne change pas, c’est le changement”. Et je suis on ne peut plus d’accord avec cette injonction. C’est sûrement dût à mon profil MBTI contenant la lettre P. Ou à mon caractère d’entrepreneur et d’aventurière ? Ce n’est pas bien important.

Ceci étant, je suis une passionnée du changement. Je l’aime et je lui dédie ma vie. Que l’on parle de conduite de changement, de transformation digitale, d’innovation managériale ou de changer ses habitudes. Je réponds toujours présente.

le changement

Le changement c’est la vie

Imaginez un enfant qui ne change pas ? Il ne grandirait pas, et donc serai mort. Imaginez un arbre qui ne change pas au fil des saisons ni au cours des années. Ce serai un arbre en plastique. Tout ce qui est emprunt de vie est contraint de changer. Le temps fair changer les choses, il les fait évoluer.

La résistance au changement

Il est bien normal de résister au changement. Moi aussi j’ai mes résistances au changement. En particulier quand il s’agit de chausser mes tennis pour aller courir. Même quand il s’agit de devoir utiliser une nouvelle application web, je vois d’abord les inconvénients avant de voir les avantages.

C’est propre à notre nature humaine. Quand on se trouve dans une situation confortable, on a envie de le garder. Et comme notre conception du temps est linéaire, nous prenons le passé pour acquis mais nous avons peur de l’avenir qui représente une inconnue. C’est un mécanisme naturel du mental.

Si au lieu de trop prendre des décisions par le mental, nous développions notre intuition, nous serions capable d’avoir confiance en l’avenir, bien qu’il soit invisible dans l’instant présent.

Embrasser le changement

Accepter le changement et lui faire entièrement confiance est un grand exercice de travail sur soi. Avec quelques années d’entrainement j’ai bon espoir de pouvoir vivre en totale harmonie avec la vie et la nature. Car, c’est une relation qui se construit avec le changement.

Et vous ? Quelle est votre relation au changement ?

Imprimer une maison écologique en 3D pour 48 euros

maison écologique

Massimo Moretti est l’heureux inventeur de cette imprimante 3D qui sera bientôt capable de construire une maison écologique à moindre coût. Oui, oui, vous avez bien compris.

Une maison en terre

Massimo Moretti explique dans sa conférence TED que la crise du logement va devoir résoudre de nouvelles problématiques. Dans quelques années, nous devrons loger 3 milliard de personnes pour un coût inférieur à 300 $ par maison. En s’inspirant de la guêpe qui utilise la terre et l’eau qu’elle trouve sur place pour construire sa ruche.

L’imprimante tient sur 3 pied pliables ce qui lui permet d’être facilement déplacée. La tête de l’imprimante est légère et fonctionne avec peu d’énergie. L’énergie solaire peut suffire pour construire une telle habitation.

maison écologique imprimante 3D

Cet italien a exploré le monde des imprimantes 3D pour les mettre à profit des constructions respectueuses de l’environnement. Vous savez ce qu’on appelle Earthship, des maisons construites en terre, au raz du sol pour profiter des vertus isolantes du sol. Ce sont des constructions très économiques et respectueuses. C’est ce que l’on appelle souvent des habitats passifs, car ils n’ont pas d’impact sur l’environnement.

La maison que projette d’être capable de construire Massimo devrait coûter 48 euros et être construite en une semaine par seulement deux personnes.

La matière première à insérer dans l’imprimante 3D pour construire cette maison écologique est simplement de la terre, de la paille et du sable. Des matériaux qui se trouvent facilement dans la plupart de nos paysages européens.

 

Il existe d’autres projets d’impression 3D de maisons à base d’autres matériaux, comme le ciment par exemple. Cette innovation permettrait de construire des maisons à bas coût à partir d’un modèle libre de droit téléchargeable en ligne.

Moins cher qu’une maison imprimée en béton

Apis Cor a déjà construit une maison habitable en 24h. Ce premier essai ouvre de nouvelles possibilités pour répondre rapidement à des besoins de relogement rapide. Monter la machine ne prendrait qu’une heure et n’aurait besoin que de ciment comme matière première. Pour une maison en béton de 38 m2 imprimée en 24 heures, il faut compter 10 134$ de coût de construction (matière première et main d’oeuvre pour les finitions).