Comment savoir si c’est le bon moment pour changer de métier?

oser se reconvertir, oser la reconversion

Si tu es arrivé sur mon blog, c’est sûrement que tu as tapé le mot ‘reconversion’ dans un moteur de recherche. Et si tu as tapé le mot ‘reconversion’ c’est que l’idée de changer de métier te trotte dans la tête. J’ai une bonne nouvelle pour toi: tu es tout à fait normal! Te voilà rassuré!

9 français sur 10 ont envie de changer de métier. 14% des jeunes diplômés dotés d’un bac+5 affirment avoir changé de cap professionnel 2 ans après avoir obtenu leur diplôme et 43% fuient leur premier poste après une vingtaine de mois. Ces chiffres montrent à quel point le modèle de l’emploi à vie dans la même entreprise est dépassé. 

Mais changer de métier n’est pas évident. Comment savoir si c’est le bon moment pour te reconvertir? Voici des pistes pour ta réflexion. 

Tu t’ennuies dans ton travail

Attention, l’ennui peut être mortel, ou en tout cas t’amener lentement mais sûrement vers une dépression. Comme je t’explique dans mon article, brown-out et bore-out ou quand le travail perd son sens, ne plus trouver de sens à son travail ou avoir l’impression désagréable de stagner et de ne pas exploiter assez tes compétences peuvent entraîner un profond malaise voire une pathologie. Il est bon de réagir avant d’en arriver là et de penser à une reconversion professionnelle.

Tu ne vois pas d’évolution possible

Tu as l’impression d’avoir fait le tour de ton poste et tu ne vois pas comment évoluer. Tu exécutes des tâches de manière automatique un peu comme un robot. Tu ne ressens plus aucune stimulation intellectuelle. C’est une situation difficile à tenir sur le long terme, tu ne crois pas? 

Ton travail n’est pas assez reconnu

Être reconnu pour son travail est très important et cela ne passe pas forcément par un salaire important ou des augmentations. Si ton supérieur ne te félicite jamais, si tu n’as jamais accès à des promotions, alors il est peut-être temps d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. 

oser la reconversion professionnelle, comment savoir si c'est le bon moment pour se reconvertir?

Tu ne partages plus les valeurs de ton entreprise

… ou tu ne les as jamais partagées! Chaque entreprise a des valeurs qui lui sont propres, une identité bien à elle et ne pas partager ces valeurs entraîne un sentiment de souffrance, voire des problèmes éthiques si tu attaques tes propres valeurs. Cela n’est pas tenable sur la durée et peut te mener à une dépression. 

Tu ne supportes pas ta hiérarchie

Ton manager t’insupporte, tu n’es pas d’accord avec ton DRH ou ton N+1. Soit tu t’opposes et c’est le conflit, soit tu te tais et tu rumines. Dans les 2 cas, tu n’es pas épanoui dans ton travail et la situation risque de devenir compliquée. Même si ton manager change, rien ne dit que cela s’arrangera car ce sont peut-être les façons de faire imposées par l’entreprise elle-même. 

Ton entreprise est en difficulté

Ok cela revient un peu à t’encourager à quitter le navire qui est en train de couler mais il faut être réaliste. Si tu sens que les choses vont mal, il est préférable de commencer à chercher ailleurs et cela peut-être un excellent moment pour changer de métier radicalement, qu’en penses-tu? Parfois la vie est bien faite et nous envoie les bons signaux au bon moment, encore faut-il être prêt à les interpréter. 

comment oser se reconvertir et savoir que c'est le bon moment pour une reconversion professionnelle

Ton travail risque de disparaître

Et je ne parle pas seulement d’un possible licenciement, non, je parle bien d’une disparition totale de ton métier! Pourquoi? Parce que la révolution digitale est en marche et que le monde du travail tel qu’il est aujourd’hui ne sera plus du tout le même dans quelques années. Beaucoup de métiers sont amenés à disparaître et/ou à évoluer. La nouvelle économie intuitive nous oblige à nous réinventer et pourquoi pas à créer notre propre activité. Excitant non? 

Tu n’as plus envie d’aller au travail

Tous les matins c’est la même chose: tu as l’impression d’avoir un boulet à chaque pied. Traîner les pieds est un euphémisme. Tu as plutôt l’impression de traîner tout ton corps pour aller au travail. Rien à faire, tu n’arrives plus à trouver de motivation. Aller au travail à reculon n’est pas une solution à long terme et cela indique qu’il est temps de réfléchir à un changement dans ta vie professionnelle. 

Tu penses à changer de métier de plus en plus souvent

Tu te renseignes sur internet, tu lis des témoignages de personnes qui ont sauté le pas, tu écoutes des podcasts sur le sujet. Comme je te le disais, si tu es là aujourd’hui, en train de lire cet article sur la reconversion prouve que l’idée est là en toi, comme une petite graine qui n’attend qu’une chose, pousser. 

Tu as raison de te renseigner et de prendre ton temps mais si tu te reconnais dans la description que je viens de faire, alors je t’encourage à passer à la vitesse supérieure. Je ne vais pas te faire le couplet de ‘la vie est courte’ mais je le pense très fortement! 

Lorsqu’on doit effectuer un changement, c’est toujours le premier pas qui coûte le plus. Les autres suivent plus facilement. 

Tu hésites encore? Tu as besoin d’aide supplémentaire pour être sûr de prendre la bonne décision avant d’oser une reconversion professionnelle? Je te propose de t’aider grâce à mon cahier d’exercice interactif à télécharger. Tu vas pouvoir te poser les bonnes questions, trouver ta vraie mission de vie afin de choisir un métier qui te correspond vraiment. Être heureux au travail, c’est possible!

Brown-out et bore-out, ou quand le travail n’a plus de sens

ennui au travail, quand le travail n'a plus de sens, brwon out et bore out

Tu connais sans doute le burn-out, ce mal provoqué par un travail trop exigeant et intrusif qui consume de l’intérieur toute ton énergie et qui te laisse sur le carreau. Je t’en parle dans cet article par exemple. Un patron tyrannique, des mails envoyés à une heure du matin avec URGENT écrit comme objet, la boule au ventre en allant au travail tous les jours, bref le stress absolu. Ce terme est entré dans le langage de tous les jours. Mais connais-tu ses petits cousins, messieurs brown-out et bore-out? Non? Laisse-moi te les présenter, ils sont pas mal dans leur genre. 

Le bore-out

‘Bore’ signifie littéralement ‘s’ennuyer’ en anglais. Cette pathologie est engendrée par un ennui au travail pouvant conduire à un état dépressif. 

Si certains voient le fait d’être payé à ne rien faire comme le rêve absolu, la plupart d’entre nous le voyons comme un cauchemar! Passer ses journées (ou une bonne partie) à ne rien faire, tuer le temps comme on peut, voilà ce que 32% des salariés européens disent vivre au quotidien. 

En cause, un manque de stimulation avec des tâches qui ne sont pas à la hauteur de leurs compétences, une mise à l’écart ou placardisation, un métier non supprimé mais vidé de son sens. 

Contrairement à son cousin le burn-out, le syndrome d’épuisement au travail, le bore-out est encore tabou. Pourquoi? Parce qu’oser dire que l’on est payé pour s’ennuyer dans un monde où le chômage est important parait indécent. Mais les nouvelles générations dénoncent ce genre d’emploi de plus en plus car elles sont en quête de sens. La sécurité de l’emploi tellement appréciée et recherchée auparavant ne suffit plus à les attirer. 

Tu souffres peut-être de bore-out si tu ressens ces symptômes: 

  • Anxiété
  • Déprime
  • Désintérêt pour ton travail 
  • Erreurs à répétition
  • Lenteur dans les tâches effectuées
  • Sentiment de fatigue
  • Isolement par rapport à tes collègues de travail
  • Fait de te sentir frustré, sous-évalué ou inutile
  • Si tu as développé des habitudes palliatives (grignotages, cigarettes, alcool…)
brown out, bore out ou quand le travail n'a plus de sens, bullshit jobs

Le brown-out

Le brown-out se traduit littéralement par ‘baisse de courant’. Il exprime la douleur et le malaise face à un travail qui n’a pas/plus de sens, dont on ne comprend pas l’intérêt ou quand sa place même dans l’entreprise ne fait plus sens. En gros, on a du travail mais on a l’impression désagréable qu’il ne sert strictement à rien. Ce sont les fameux ‘bullshit jobs’ dont on entend de plus en plus parler. Mais ça peut être également un métier qu’on voulait réellement faire et qui nous déçoit, comme un enseignant déçu par l’attitude des élèves. 

Contrairement au burn-out qui provoque un épuisement rendant la personne qui en souffre incapable de continuer à travailler, la perte de sens liée au brown-out met du temps à se traduire dans les faits. La personne souffrant de brown-out reste opérationnelle mais des symptômes apparaissent. 

Tu souffres peut-être de brown-out si tu te reconnais dans les points ci-dessous

  • Tu as l’impression de plus en plus travailler mais sans aucun intérêt
  • Tu as l’impression d’être inutile dans ton travail
  • Tu penses que ton travail est inutile
  • Tu traînes les pieds pour aller aux réunions et quand tu y es, tu ne participes plus du tout
  • Tu trouves des excuses pour ne pas aller au travail

Si tu veux en savoir plus sur le brown-out je t’invite à lire mon article Brown out : La recherche de sens dans son métier

Que peux-tu faire si tu souffres de bore-out ou de brown-out?

Ces 2 pathologies sont synonymes de souffrance au travail et je vais te dire une chose: non, le travail n’est pas obligé d’être synonyme de souffrance! Tu peux aimer ton travail, oui, oui, c’est tout à fait possible et même souhaitable! 

Prends du temps pour te poser les bonnes questions: que veux-tu faire réellement? Quelle est ta mission de vie? Que te manque-t-il dans ton travail? 

Je te propose mon aide pour trouver ta mission de vie et un travail adapté à tes envies. Pour cela, télécharge mon cahier interactif dont les exercices interactifs et les vidéos t’aideront à enfin te poser les bonnes questions et à avancer.