Pourquoi développer sa confiance en la vie quand on crée son entreprise ?

confiance

Dans la vie on a toujours le choix. N’est-ce pas ? Alors on peut également décider consciemment de choisir d’avoir confiance en la vie ou de vivre dans la crainte. D’autant plus dans la phase de création d’entreprise.

Voici deux scénarios possibles :

1- Je suis méfiant, sceptique, objectif et prudent.

J’adore les personnes qui disent qu’elles sont objectives. Dans beaucoup des cas c’est une façon de cacher qu’elles sont en fait pessimistes. Nous les humains, on n’a pas vraiment la capacité d’être objectif. Toute interprétation est forcément orientée par notre vécu et notre humeur.
J’aime bien les scientifiques aussi. Ils affirment que rien n’est vrai tant que cela n’a pas été démontré méthodiquement. Intéressant…

Et si ils passaient à côté de quelque chose d’important que leur méthode n’était pas capable de démontrer ? A-t-on démontré que l’espoir et la visualisation sont de réels outils pour développer son business ?
Ce type de personnalité se prive tout simplement de réaliser des choses qui pourraient les aider, tant que cela n’a pas été démontré par leur méthode.

Quel dommage !

2- Je suis intuitif, confiant, optimiste et j’ai foi en la vie.

Ce deuxième type de personnalité s’apparente plus au profil de l’entrepreneur dans l’économie intuitive. C’est ceux que l’on appelle les chanceux. Mais la chance, ça se provoque !

En fait, cette personne est une personne qui visualise ses objectifs, qui demande à la vie, ou au monde invisible du soutient, et qui est capable de recevoir l’aide qu’elle a demandé. Pour recevoir ce coup de main, on a besoin d’être dans la confiance, dans la bienveillance et dans la gratitude.
Une attitude de méfiance bloque ce genre de cadeaux de la vie.

La personne optimiste et intuitive en fait n’a plus vraiment besoin de démonstration méthodique pour croire que quelque chose est vrai. Elle apprend à développer son intuition et par l’expérience, vérifie que ses ressentis se confirment. Elle sait reconnaître ce qui raisonne en elle.

Apprendre à utiliser son intuition demande beaucoup de confiance en la vie en effet. Ce n’est pas facile, et c’est en s’entraînant sur de petites actions du quotidien que l’on va apprendre à l’amadouer.

La confiance se construit réciproquement avec le temps.

Qu’est-ce que cela vous coûte d’essayer ? A peut prêt rien, seulement l’effort d’y croire. Par contre ne pas essayer, cela peut vous coûter bonbon !

Mais vous ne le saurez jamais.

C’est le moment de couper des liens

couper des liens

On est tous un peu bouleversé depuis ce printemps. On sens que c’est le moment de couper des liens. Cette année 2017 dans sa globalité est le moment de faire ce gros nettoyage personnel avant de passer dans la cinquième dimension. Nous sommes au coeur de la 4° dimension.

On élimine le karma

On a parlé de ce passage avec Emilie Aurore. Elle est karmathérapeute, et nous explique pourquoi le karma est en train de disparaître. En ce moment nous réglons nos dettes karmiques. On remet les compteurs à zéro. C’est le moment de faire du ménage dans nos vies pour faire de la place au nouveau.

A quel nouveau ?

On ne le sait pas encore exactement. Mais on sait que cela va nous demander d’être conscient de nos pensées, paroles et gestes. On sait cela va nous demander la rigueur de vivre dans l’instant présent en peine conscience.

Mais pour faire cela, pas question de se trainer nos vielles casseroles. On a besoin de faire de la place, du vide. Pour vous concentrer ou méditer, préférez-vous aller dans une salle de yoga ou dans votre cave avec tous les cartons du déménagement ?

Quels sont les liens à couper ?

Il existe beaucoup de liens invisibles qui nous attachent et d’une certaine façon nous prive de liberté. Je parle ici de liberté de bouger, de penser, d’avoir la possibilité de faire le vide. Plus ma maison est remplie d’objects et de meubles, et plus j’ai des difficultés à déménager.

Les liens que nous sommes amenés à couper en ce moment sont des :

  • relations toxiques, non alignées ou limitantes
  • projets construits par notre ego, dans une dynamique d’entêtement.
    • Il va bien finir par changer et on pourra alors …
    • J’ai tout misé sur ce projet, je ne peux pas jeter 4 ans comme ça
    • je serais heureux quand …
  • objets achetés dans l’espoir que …
    • je maigrisse,
    • j’apprenne le violon,
    • j’ai des enfants,
    • j’aille à la plage,
    • qu’il m’invite au restaurant,
    • d’aller à un mariage …
  • lieux
  • amitiés
  • newsletters
  • habitudes qui ne me servent plus
  • croyances limitantes
    • On ne peut pas être riche et gentil
    • l’argent ne tombe pas du ciel
    • on ne peut pas exercer ce métier sans diplôme
    • pour faire un travail épanouissant il faut travailler 70h par semaine
    • les hommes beaux sont tous des co****rd
  • comportements alimentaires
  • addiction au travail
  • culpabilité de ne pas …
    • se lever tôt
    • faire de la méditation
    • aimer les enfants
    • manger 5 fruits par jours
    • être heureux avec ce que j’ai
    • lire des livres
  • jeux d’argent / drogues / sexe
  • mécanismes comportemental (blessures de l’âme, manipulation …)

Comment couper des liens ?

Il existe plusieurs façons. Si ce sont des liens karmiques relationnels, on peut imaginer un lien invisible entre lui et moi et le couper. La prière aide aussi beaucoup. Et quelques jours de deuil sont nécessaire pour finir le nettoyage.

Pour t’aider à te libérer de tes peurs, tes blocages, mécanismes comportementaux et pensées limitantes, j’ai créé un programme pour toi :

Pourquoi est-ce le moment de couper des liens ?

Et bien parce que nous sommes au coeur de la vague. C’est le moment de faire le grand nettoyage, de régler nos affaires pour pouvoir passer tout léger dans la cinquième dimension. Là bas, il n’y a pas de place pour nos peurs, nos mémoires intergénérationelles ou nos liens karmiques. Nous avons besoin de nous alléger pour être disponible au moment présent.

Dans la cinquième dimension, nos pensées créent notre réalité. Alors vous ne voulez pas continuer à fréquenter un pervers narcissique qui vous fait croire que vous ne valez rien. Cela aurait des conséquences horribles sur votre compte en banque !

C’est le moment de prendre sa place,
de reprendre confiance en soi !

https://youtu.be/YFiFVCX2T2M

Le vitaliseur de Marion Kaplan – Interview

le vitaliseur de marion kaplan

Bonjour Marion, Je voulais vous interviewer dans le cadre du projet 50 femmes inspirantes, car vous portez un message qui me touche personnellement. Aujourd’hui vous faites la promotion du Vitaliseur de Marion que vous avez conçu pour nous aider à cuisiner simplement nos aliments tout en gardant un maximum de nutriments.

Oui, les femmes entrepreneurs, je connais ça. Vous ne le savez peut-être pas, mais ma mère était la PDG de Watermann. Vous savez, les stylos ? C’est la première femme entrepreneur connue, à l’époque de Giscard d’Estaing. Elle a créé de nouvelles lignes de stylo et rénové la marque de l’entreprise familiale. C’était une femme importante à son époque.

Donc moi je viens de ce milieu là, et dans ce milieu là on mange du beurre, du riz au lait, des pâtes … Et je suis vite tombée malade. Ca m’a poussé à me remettre en question et m’intéresser à l’alimentation. Je voulais faire médecine, hélas médecine ce n’est accessible que pour ceux qui sont bons en mathématiques.

Je me suis orienté vers Science Politiques et je suis devenue journaliste. Ensuite j’ai fait un peu de biochimie, de la comptabilité, de l’écriture. Je continuais en parallèle à m’intéresser à l’alimentation. C’est là que j’ai rencontré Robert Masson et le Docteur Kousmine. J’ai été son élève. Ensuite J’ai fait des écoles d’homéopathie, d’accupuncture, de médecine chinoise. J’ai fait des écoles de naturopathie.

le vitaliseur de marion

Et vous avez écrit un livre récemment sur le microbiote intestinal ?

L’analyse de microbiote est pour l’instant chère, mais on est tous unique par rapport à notre population macrobiotique. On a tous un microbiote très spécifique. C’est pour cela que l’on ne peut pas faire de généralisation alimentaire du style vegan, crudivore, ect … Mais Bien sûr il y a des points communs, on est tous d’accord sur le gluten et le lactose.

Comment connecter l’alimentation et la physique quantique ?

Pour allier la médecine quantique et l’alimentation il faut être un très bon thérapeute. Il faut faire un gros travail de débrouissaillage. On sait très bien que le thérapeute et l’intention du thérapeute font 90% du travail. Moi je n’ai pas abordé ça dans les 40 premières années de ma vie. Aujourd’hui je n’ai plus le temps pour cela.

J’ai repris la commercialisation du Vitaliseur de Marion, on a créé une équipe de 8 personnes. Grâce aux personnes qui achètent le Vitaliseur de Marion, on peut développer des vidéos de recettes gourmandes et baisser le tarif du produit. On est en train de faire grandir cette communauté, on est en train d’ouvrir un restaurant à Toulon avec un potager. On va faire venir des chefs pour faire des cours et des conférences.

Le Vitaliseur c’est l’outil du changement. Il né à la rencontre entre l’alimentation et la physique quantique. Cette méthode de cuisson élimine toutes les contaminations externes du légumes tout en conservant les nutriments. La cuisson ardente attendrit la fibre qui rend l’aliment beaucoup plus digeste que les aliments crus.

Interview avec Emilie Aurore, Karmathérapeute

karmatherapeute

Bonjour Emilie Aurore, et bienvenue sur le blog de l’Economie Intuitive. Tu es karmathérapeute et partage tes enseignements sur ta page Facebook. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Emilie Aurore, Depuis petite je vis des choses extraordinaires, des moments célestes avec Mes Guides, Mes Êtres de Lumière, Mes Archanges, Mes Amours!!! Ayant la clairaudience, clairvoyance et le clair ressenti, j’ai été guidé tout au long de mon enfance et encore aujourd’hui, pour une mission bien particulière… Je ne crois pas au hasard, ni aux rencontres fortuites, je crois au Destin, à la Destinée.
Curieuse de la Vie, je me répète sans cesse, une phrase magique, qu’un Homme Merveilleux me disait :
« Chaque chose en son temps et le temps pour chaque chose ».
<3 Notre destin nous appartient ! Et souvent il est périlleux (ahahah). Je me suis toujours dit que c’est pour en tirer des apprentissages, des leçons, un vécu… A nous de faire le maximum pour prendre les chemins les plus doux, les plus tendres…
J’ai eu une enfance très particulière, une maman biologique qui est décédé d’overdose à 31 ans et j’ai été adoptée par une famille, elle aussi avec leurs problématiques. Sans mes facultés, je ne serais pas ici aujourd’hui. Cela m’a sauvé et surtout m’a permise de grandir avec de réelles prises de conscience.
J’ai fais pendant longtemps du passage d’âme, puis j’ai été poussé par les soins énergétiques et aujourd’hui je suis karmathérapeute, je travaille en nettoyage karmique (vies antérieures), le transgénérationnel (les lignées de hommes et des femmes), et donc le karma actuel que nous avons. Depuis petite je voyais les vies antérieures des personnes que je côtoyais, que je rencontrais et que je croisais, sans savoir pourquoi.
Maintenant je connais la raison et je suis très heureuse de pratiquer enfin ce que j’avais au plus profond de moi <3 Merci l’Univers, merci à mes guides, à toutes ces merveilleuses énergies positives, qui m’entoure.
karmathérapeute

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Mes frustrations, mes indignations dans cette vie, sont l’injustice, l’hypocrisie, le mensonge.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’ ?

Ma mission est d’éveiller les consciences avec l’aide de nos guides, de ceux qui nous entoure, en gardant notre libre arbitre et donc, notre indépendance. Mon but, et donc de débloquer les cadenas, toutes formes négatives émotionnelles, nos boulets du présent, et du passé (karmique et transgénérationnel), qui nous empêche d’avancer correctement, malgré nos efforts et notre travail personnel.
Je n’ai pas vraiment de « pourquoi », c’est ainsi, j’ai appris tout au long de ma vie, de mes 33 ans, à être patiente, à ne pas chercher pourquoi, car sinon mon mental me pollue, mais tout simplement à recevoir, accueillir ce qui m’arrive, en écoutant toujours ma première intuition et en agissant en pleine conscience.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Le déclic, je l’ai eu très jeune, toute petite, et j’ai donc travailler mon mental, car comme tout le monde, comme tous thérapeutes, je ne pensais jamais être là ou je suis. J’avais dans l’optique d’avoir un métier pépère et de vivre « Normalement ».
Donc j’ai enchaîné les boulots, notamment dans le commerce, jusqu’au moment ou des signes sont apparus, des ressentis de mal être, de ne pas être à ma place, mais je n’écoutais pas, alors le corps à parlé pour moi!!! Et là, j’ai bien été obligé d’arrêter de me voiler la face!!!
Puis j’ai fais des rencontres, et ces belles lumières m’ont poussé, m’ont donné un coup de pied aux fesses et c’est comme ça que je suis arrivé à être thérapeute, médium.
<3 Merci d’ailleurs à toutes ces merveilleuses personnes, à qui je dois mon avancée professionnelle <3

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je travailler au domicile des personnes, dans la région Bordelaise. Mes horaires sont du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h30, parfois je bosse aussi le samedi, suivant les disponibilités des personnes qui viennent me voir. Et le reste du temps, je le consacre à ma famille et à mon corps ainsi qu’à mon esprit (méditation, relaxation, yoga, pilate, écritures, canalisations, ballades en forêt, car je suis très relié à la nature…).

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Au départ, j’ai fais des offres promotionnelles sur les séances de médiumnité, puis les soins énergétiques, et enfin les nettoyage karmique, transgénérationnel et interdimentionnel. Et très souvent je propose aux personnes qui suivent ma page fb, des jeux, pour gagner des séances à prix réduit.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Ma médiumnité (claireaudience, clairevoyance, clair ressenti), les connaissances de mes anciennes vies pour la guérison, le passage d’âmes, le karmique transgénérationnel, et surtout l’intuition et les ressentis.

Qu’as-tu appris en devenant karmathérapeute ?

J’ai appris l’amour inconditionnel, la paix intérieur, le partage, que nous sommes tous des effets miroirs, que le jugement sur les autres n’est autre que le jugement sur soi même… de beaux enseignements également sur la lune, sur les missions de vie, sur la karma (vies antérieures), des leçons de vie aussi grâce aux personnes qui me consulte… De beaux enseignements, riches en émotions et en apprentissages.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

De toujours écouter son cœur, sa première intuition, car nous avons tous et toutes, les clefs de notre bonheur à l’intérieur de nous <3 D’écouter aussi toujours ses envies, à la limite du possible, bien sûr!!! Mais surtout d’écouter son corps et son esprit !!! Car se sont bien eux, qui nous aide à avancer ici, sur notre Terre Mère.

 

>> Voir l’interview de Tristana <<

Merci Emilie Aurore pour ton témoignage.

On peut te retrouver sur ta page Facebook et sur ton site internet pour réserver une séance avec toi.

10 façons de se faire voler de l’énergie

voler de l'énergie

Nous avons déjà vu dans les articles précédents 7 façons d’augmenter notre vibration. Il est également important de se mettre à l’abri. Alors comment peut-on se faire voler de l’énergie ?

Les 10 astuces utilisées pour nous voler de l’énergie

  1. Les personnes plaintives. Râler et se plaindre est une excellente façon d’attirer l’attention des gens quand on est en manque d’amour et que l’on ne sait pas comment se ressourcer. SI vous cherchez à ne plus vous faire vampiriser, protégez-vous des personnes plaintives qui vous épuisent.
  2. Les dettes et les comptes à rendre. C’est un bruit qui vient troubler notre calme mental et nous encombre. Avoir sans cesse à penser à l’argent que l’on doit nous tire vers le bas et nous empêche d’avancer. C’est un moyen de nous puiser de l’énergie très utilisé dans les systèmes corrompus comme la mafia par exemple.
  3. Le désordre. Vivre dans une pièce ou un habitat désordonné nous fatigue sans que nous nous en rendions compte. Vivre avec moins d’objets, dans un style de vie minimaliste aide à comprendre la fatigue que génèrent les objets autours de nous. Parfois un simple livre va nous rappeler la culpabilité que nous ressentons de ne pas le lire.
  4. Ne pas s’écouter et se forcer à faire des choses que l’on n’aime pas. Apprenez à déléguer pour vous concentrer là où vous avez de la valeur ajouté.
  5. Rester dans la phase où je n’agis pas mais je ne me repose pas non plus. Apprendre à choisir un temps de repos, pour être plus productif lorsque cela sera le moment.
  6. Les promesses en suspend. Vous avez promis à quelqu’un de faire quelque chose, et vous ne le faites pas. Pourquoi ? Et si en fait vous n’en aviez pas envie ? Libérez vous de ce poids et de cet engagement.
  7. Ne pas prendre soin de sa santé. La santé est une priorité, sans elle on ne fait rien. Alors même si il faut s’arrêter quelques temps pour être plus productif après, cela vaut le coup !
  8. Les situations toxiques
  9. Être dans le dénis : apprenons à accepter les évènements de la vie
  10. Ne pas pardonner : Le pardon est une source de libération. On lâche un poids en pardonnant.

Lire l’article complet

Tristana et la magie protectrice de la lithotérapie

lithotérapie

Bonjour Tristana. Bienvenu sur le blog de l’économie intuitive. Tu es passionnée de lithotérapie, tu partage avec une grande authenticité ton parcours sur Youtube. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Tristana, je suis quelqu’un qui a eu un départ difficile dans la vie avec notamment des parents maltraitants… mais finalement la découverte de la spiritualité, la lithotérapie, des thérapies alternatives et d’autres choses qui constituent qui je suis (le syndrome d’asperger, la non-binarité…) m’ont permis de me reconstruire ; et aujourd’hui je tiens une boutique ésotérique en ligne, j’ai aussi une chaîne Youtube où j’aime conseiller et orienter les personnes en besoin.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Je déteste l’injustice, les basses vibrations qui me pèsent au quotidien (je ressens énormément les énergies, c’est très fatiguant et donc j’ai besoin de m’en protéger, c’est pour cela que je suis en télétravail). Le manque de connaissances en matière de psychologie, maltraitance, manipulations et jeux de pouvoirs ; aussi, ce que j’appelle la « culpabilisation des adolescents » faite au sein de notre société.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ?

Tout d’abord, ma première mission a été de survivre… Grâce à une personne qui m’est plus que très chère (mais qui malheureusement n’est pas incarnée), j’ai réussi cette étape. Maintenant, je dirais que mon but est d’aider les autres à aller mieux : je me reconnais souvent dans les témoignages que je peux avoir, et j’aimerai que tout le monde soit heureux, que personne ne connaisse la souffrance. A mon petit niveau, et tout en me protégeant, j’essaye de faire avancer les choses…
lithotérapie

Quel a été ton déclic ?

La découverte de la spiritualité, des notions de psychologies, mon auto-apprentissage de l’anglais qui m’a ouvert des portes… Et aussi le fait de m’être entourée d’humains gentils qui me font sentir biens…

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Avant tout j’estime qu’il est important de prendre soin de soi : on ne peux pas aider les autres lorsqu’on est pleins de peurs, de blessures et de doutes. Il faut avant tout travailler sur soi avant de travailler sur les autres : sinon on risque de projeter ses problèmes sur les autres. Le reste se fait naturellement, c’est simplement cette étape que je répète souvent à travers l’introspection, les méditations profondes, etc.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ton site sur la lithotérapie ?

Je me suis renseignée seule, sur internet, j’ai quasiment tout appris moi même. A mon avis, pour réaliser ses objectifs, il faut avant tout une grande motivation.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ta boutique en ligne?

Comme déjà dit j’ai appris l’anglais seule, et ça m’aide beaucoup au quotidien. J’ai aussi quelques connaissances en magie, spiritualité, thérapies alternatives… qui sont issues de mes lectures et expériences.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que ce n’était pas évident et qu’il ne faut jamais baisser les bras ; qu’être soutenue est presque vital.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Entourez-vous de personnes positives, et surtout faites vos propres expériences et basez vous là dessus pour votre évolution personnelle.

Merci beaucoup d’avoir accepté de participer à cette aventure des 50 femmes inspirantes.

Comme je te l’ai dit, j’admire ton courage et l’authenticité avec laquelle tu parles sur ta chaine. On peut te retrouver sur ta boutique en ligne www.totemturquoiseau.com et ta chaine Youtube.

Alys Boucher fabrique ses cosmétiques naturels

cosmétiques

Bonjour Alys. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Alys BOUCHER, j’ai 25 ans et je suis passionné de cosmétiques naturels depuis avril 2011. Je partage donc toutes mes recettes peau/cheveux au 100% naturel sur ma chaine YouTube afin de les rendre accessibles à tous et toutes. Je suis également étudiante en troisième année de théâtre à l’Université !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Beaucoup de choses me frustre et m’énerve dans la vie. Les jugements trop hâtifs par exemple ou les injustices quelles qu’elles soient, la liste est assez longue. Cela dit, j’essaie de ne pas leur donner trop d’importance car ce qui compte vraiment, ce n’est pas tant ce qui se passe mais la manière dont nous décidons/choisissons de le vivre. Nos pensées sont comme nos yeux, c’est nous qui décidons vers quoi ils se tournent alors tant qu’à faire, autant choisir d’accorder son énergie au positif dans notre vie. Je ne dis pas non plus qu’il faut mettre des oeuillères ou faire l’autruche, mais beaucoup de petits désagréments prennent souvent trop de place dans la vie de tous les jours, les remettre à leurs (petite) place permet souvent de faire plus d’espace pour le positif et surtout de résoudre les petits tracas sans dramatiser…

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ?

Je n’aime pas trop avoir la prétention de dire que j’ai une « mission à accomplir », j’essaie simplement de vivre ma vie et mes passions. Le déroulement des choses ont fait que ma chaine YouTube m’a amené à être en contact avec beaucoup de gens et faire beaucoup de rencontre, vivre pleins de choses géniales – même si le meilleur est encore à venir 😉 Les choses qui me poussent à avancer et toujours aller plus loin, c’est principalement les Merci reçu ! Il n’y a rien de plus gratifiant que de savoir que l’ont fait ce que l’on aime dans la vie et que ça rend en plus service à d’autres… Et recevoir un Merci sincère pour quelque chose de gratuit que l’on à donné, ça n’a pas de prix…

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

La découverte du premier ingrédient ? Imaginez la scène, je suis en mode « dimanche » au fond de mon canapé, ordi sur les genoux et cheveux gras. Sur un site peu connu, au détour d’une page, je découvre qu’il est possible de laver ses cheveux avec un oeuf et que le jus d’oignon fait pousser les cheveux plus vite. Nickel : Il y a les deux dans ma cuisine ! J’attrape les deux ingrédients, lance à ma mère un « bon, je vais sous la douche » et disparait dans la salle de bain. Il n’en fallait pas plus pour que je révolutionne ma cosmétique (jusqu’alors tout chimique et synthétique !) Par la suite, le manque d’informations claires et accessibles m’ont poussé à me lancer sur YouTube (car l’audio-visuel est une autre de mes passions). Depuis, plus de 5 ans se sont écoulé et je n’ai pas l’intention de m’arrêter !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

J’ai un emplois du temps assez précis : tel jour je film, tel jour je monte, tel jour je vais chercher les ingrédients dont j’ai besoin, tel jour je fais des recherches… Le tout, c’est surtout de s’imposer un emplois du temps rigide et organisé comme au lycée et de s’y tenir à la lettre. Le contenu s’adapte et évolue au fil du temps. Pour le moment, je dois coller à l’emplois du temps de mes cours à la fac qui change toutes les semaines donc je n’ai pas de semaine type, mais mes créneaux sont très bien défini car je sais exactement combien de temps j’ai besoin pour faire tel ou tel action. Partant de là, c’est très facile de bien s’organiser même au dernier moment. Et c’est surtout un rythme à prendre. Un autre point clé de mon organisation est également de systématiquement tout noter : rendez-vous, démarches, cours, temps de repas (très important ^^) et temps de repos, journée bloquée pour consacrer du temps à sa famille et ses amies… En notant toujours tout, je suis sûr de ne jamais rien oublier et de ne pas me faire surprendre !

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Je me suis posé des questions et j’ai observé : blog ou chaine YT ? Quel style ? Voix off ou non ? Quels sujets ? Et chez les autres, c’est comment ? Une fois la majorité des questions répondues, il n’y a plus qu’à passer à l’action. Savoir où l’on veut aller permet de ne pas se jeter totalement dans l’inconnu, c’est plus rassurant. Autre chose, ce n’est pas la peur et les « oui mais » qui aide à faire avancer les choses mais les « trop cool j’adore » ! Garder une liste à porté de main avec les raisons qui font que l’on aime ce que l’on fait permet de garder le cap, en particulier au début lorsque les fruits de notre travail n’ont pas encore émergé !

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer cette chaîne sur les cosmétiques naturels ?

Une certaine maitrise de la vidéo ! Sortant d’un bac option audio-visuel, je savais déjà comment filmer, monter, ajouter voix off et musique, j’avoue que ce savoir faire m’a été très utile même si je continue d’apprendre un peu chaque jour.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Beaucoup de chose ! Ne pas prendre personnellement les commentaires gratuitement méchants, ne pas juger trop vite les personnes qui les postent, ne pas (moins !) avoir peur du regard des autres, oser s’affirmer, oser s’épanouir… YouTube m’a beaucoup fait grandir et j’ai tiré des tas de leçon de cette aventure ! De toute façon, on a toujours beaucoup à apprendre.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

D’oublier sa peur ! C’est la joie qui devrait dominer chacune de nos actions alors oublier ses peurs et foncer avec toute notre joie, c’est le meilleur moyen de commencer… et de réussir surtout !

Merci Alys de nous avoir partagé ton parcours.

On peut te retrouver sur ta chaîne youtube pour découvrir tes dernières trouvailles, expérimentations et apprendre à fabriquer nous aussi nos cosmétiques bio.

Pourquoi augmenter son taux vibratoire ? 5 vidéos pour tout comprendre

augmenter son taux vibratoire

J’en parle depuis plusieurs jours et je partage mon parcours personnel sur le groupe Facebook. Voici la question que l’on se pose avant de commencer à augmenter son taux vibratoire.

 

A quoi ça sert d’augmenter son taux vibratoire ?

Tout autours de nous est composé d’énergie : les pierres, les bâtiments, les aliments, les pensées, les personnes que l’on fréquente, les situations, les livres … L’énergie vibratoire se mesure en unité de Bovis qui peut être mesurée par un pendule. Nous avons nous même un certain taux vibratoire.

Si l’on s’entoure d’objets ou situations dont l’énergie est plus élevée (comme par exemple un objet sacré, le chant d’un dauphine, une personne agréable …) alors notre taux est contaminé de cette énergie et notre taux augmente. Si au contraire nous sommes en contact avec des situations qui ont une énergie plus basse (télévision, personne déprimée, pollution, ondes électromagnétiques … ), notre taux vibratoire va baisser. Quand notre énergie est très basse, on peut contracter des maladies et avoir un effet négatif sur les personnes autours de nous.

Plus on augmente notre vibration plus on va attirer des choses cool dans notre vie. C’est une mesure qui nous permet de déterminer l’état dans lequel on se trouve à un instant. On peut mesurer notre vibration à tout instant. Chaque moment de la journée fait évoluer notre vibration en fonction de nos pensées, actions, et de l’environnement dans lequel on se trouve.

Nous avons une maitrise sur notre énergie. On peut choisir d’augmenter ou de diminuer notre taux. Lorsque l’on est dans de la tristesse  ou que l’on ne se sens pas bien, c’est que l’on a des vibrations assez basses. Alors que lorsque l’on est dans de la joie, de l’amour, alors notre taux vibratoire est plus élevé.

Lorsque l’on a des vibrations élevées, on attire à nous des énergies similaires. C’est en comprenant la loi d’attraction que l’on attire consciemment des situations agréables et de belles surprises que certains peuvent appeler des miracles.

Vibrer à de hautes fréquences ne nous empêche pas d’avoir à faire face à des épreuves dans notre vie. Par contre cela va nous aider à mieux dépasser chaque épreuve et la transformer en opportunité d’apprentissage.

Comment augmenter son taux vibratoire ?

  • S’ancrer, habiter pleinement son corps physique.
  • Se centrer sur nous même, vivre dans son essence, être soi même.
  • Vivre dans le coeur, ouvrir son coeur au lieu de vivre dans le mental.
  • Pratiquer la pleine conscience quand on est dans l’action, dans chaque geste de la vie quotidienne.
  • Danser, rire, chanter.
  • S’alimenter de nutriment sains et de prana.
  • Se situer dans un lieu qui nous fait du bien, un lieu sacré, paradisiaque …
  • Et plein d’autres actions que je vais répertorier au fur et à mesure des 100 prochains jours.

Rejoins le défi dès aujourd’hui

Toi aussi tu souhaites mettre en place une action quotidienne pour augmenter ton énergie, rejoins nous dans le groupe Facebook « Je prends soin de mes rêves« .

Lucie Robin de Haute Fréquence TV diffuse des bonnes vibrations

haute fréquence TV

Bonjour Lucie. Depuis plusieurs mois je te regarde tes vidéos Youtube sur Haute Fréquence TV. Tu offre de super enseignements qui nous aident à grandir. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Lucie Robin, j’ai 34 ans. Je suis Enseignante Spirituelle, j’éveille les gens à leur propre Lumière via des vidéos que je diffuse sur ma chaîne YouTube Haute Fréquence TV.
J’anime également des formations qui ont pour but d’élever les consciences et de donner des outils pour développer ses capacités Médiumniques et toute autres potentialités intérieures. J’ai écrit 2 livres numériques « Augmenter son Taux vibratoire en 3 semaines  » et « Détox & Bien-être Haute Fréquence ».
Je pratique l’Hypnose Spirituelle de Régression dans les Vies Antérieures depuis quelques mois avec beaucoup de succès, des moments spirituels forts passés avec les gens et leurs Guides Spirituels.
Enfin, mon chemin de vie m’amène à démystifier la spiritualité afin d’en faire quelque chose de Fun et d’accessible à tous !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ah la la..Vaste sujet. Je suis frustrée de voir autant de personnes se sentir emprisonné, limité dans leurs actions. Pour moi, ce n’est pas une question de conditions sociales (même si parfois, ça aide) qui pourrait entraver leur chemin.
Tout est une question d’état d’esprit. J’ai moi-même du me débrouiller très tôt seule, et j’ai toujours réussi à manifester ce que je désirais.

Mon but est de démontrer que … TOUT EST POSSIBLE, même en étant « à priori » moins privilégiés

Autre frustration, la peur de l’invisible, et de la spiritualité en général. Il est moins aisé de partager sur le thème de la spiritualité car soit il fait peur, soit il est tourné en dérision. Aujourd’hui, nous sommes en 2017 et il est grand temps d’ouvrir notre coeur à ce que nous ne voyons pas avec nos yeux et à ce que nous ne pouvons expliquer avec notre tête.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Mon but dans la vie est d’amener les gens à prendre conscience de leurs potentiel ET de le manifester. Dans n’importe quel domaine. J’ai aussi la capacités d’expliquer de manière simple et claire des concepts spirituels complexes, afin que cela puisse parler à tous.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer Haute fréquence TV ?

Je dirais que j’ai toujours été comme ça : poussée à motiver, à encourager, et à faire ressortir le potentiel des personnes. Sauf que cela n’a pas été aussi simple que cela…Il m’a fallu du temps pour accepter qui je suis et ce que je suis venue faire sur Terre. Le déclic a donc été plusieurs étapes plus ou moins inconfortables qui m’ont doucement remise sur ma voie 🙂

haute frequence tv

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je ne travaille pas tous les jours car j’ai besoin de temps pour moi (je suis atteinte d’endométriose ce qui occasionne de la fatigue et des douleurs). Mais mes vidéos sont visibles par qui le souhaite en tout temps. De plus, je fais des consultations aux personnes qui souhaitent un accompagnement thérapeutique (guidance spirituelle, Hypnose de Régression dans les Vies passées)

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Cela s’est fait en plusieurs étapes. J’ai eu plusieurs métier de couturière en Haute Couture (Chanel) à aide-soignante, puis à plongeuse dans un restaurant, en passant par des études d’ostéopathe, de formatrice pour adultes…Jusqu’à ce que la vie me mène à une adorable petite boutique que j’ai aménagée en espace de bien-être, à Nantes (fermé à ce jour) où je pratiquais les massages du monde (dont le massage balinais appris à..Bali !)

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

J’ai toujours aimé transmettre, partager, et suis assez à l’aise pour parler en public. J’ai travaillé en tant qu’aide-soignante, ce qui m’a appris à faire face à des situations émotionnelles intenses tout en gardant mon sang froid. Je suis très débrouillarde et j’ai mille idées pour un ou plusieurs projets, un peu comme plein d’onglets d’ordinateurs ouverts en même temps. J’ai aussi une forte intuition et une forte connexion avec mes guides Spirituels que j’entends naturellement me parler et me guider, donc ça m’a toujours fortement aidée sur mon chemin de vie.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Je me dépasse sans cesse. Je sors tout le temps de ma zone de confort, ce qui fait qu’avec le temps, c’est de plus en plus facile et j’arrive à manifester des projets très rapidement, et souvent, sans aucun effort ;-))
La cerise sur le gâteau ? Ne plus avoir de peurs sclérosantes, mais seulement de petites appréhension qui sont vite balayée grâce à ma confiance en la vie.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Le meilleur conseil que je puisse donner c’est qu’il n’y a pas d’échec.
On ne travaille pas « pour travailler ». C’est un outil qui nous permet d’apprendre sur nous et sur la vie … Alors, autant foncer !

Merci Lucie pour tous tes conseils.

On peut te retrouver sur ton site internet Haute Fréquence TV et ta chaîne Youtube. Tu proposes des soins à distance via Skype et tu nous prépare de nouveaux projets et de nouveaux modes de soins. Nous avons hâtes d’en savoir plus.

Alice Descoux pratique l’hypnose régressive quantique de Dolores Canon

hypnose alice descoux

Bonjour Alice. Je t’ai découvert sur Youtube lors d’une interview au sujet du livre de Dolores Canon que tu viens de traduire pour les éditions BLE. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Alice Descoux, je suis praticienne en hypnose, spécialisée dans l’hypnose régressive quantique. Mais pas que ! Je suis aussi traductrice, conférencière, illustratrice, graphiste… même si l’hypnose est devenue ma principale activité, je n’ai aucune limite quand il s’agit d’apprendre avec passion!

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

 Je n’en ai plus beaucoup. Grâce à un travail sur soi quotidien et une ouverture de conscience de plus en plus accrue, je lâche prise sur de plus en plus de choses, préférant me consacrer aux choses et actions positives qui m’entourent plutôt que de nourrir le négatif. Le sens que l’on veut donner aux choses ne dépend que de la teinte que l’on leur donne, j’ai choisi la Joie (et ça va beaucoup mieux depuis!)

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’ ?

Être soi-m’aime, peu importe ce que l’on fait. Aujourd’hui, je travaille dans l’accompagnement des personnes sur leur cheminement personnel, et c’est une très belle expérience à vivre. Je n’aime pas le mot mission, qui connote pour moi le fait d’être un être spécial. Nous sommes tous à notre juste place: nous sommes des engrenages inter-reliés et chacun apporte le mouvement individuel qui engendre un mouvement collectif. Mon but, c’est la vie en elle-même ! Réaliser mes rêves, apprendre des expériences qui me sont offertes pour devenir de plus en plus connectée avec ma partie divine, en diffusant de la lumière et en me faisant plaisir… je crois que j’approche de la bonne définition que je souhaite donner au sens de cette incarnation !

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Un éveil de conscience, une ouverture de cœur… C’était en 2014. J’ai toujours été « connectée », mais il a fallu que je fasse un travail thérapeutique important sur moi pour être prête à ouvrir à nouveau cette porte qui me faisait peur. Sans ce travail, je n’aurais pas pu venir en aide aux autres. Ce travail continue chaque jour car tant que nous sommes ici, nous avons toujours quelque chose à travailler. Je dois avouer que je suis magnifiquement bien guidée aussi de l’autre côté, mais pour les entendre, encore fallait-il que je m’écoute en premier !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

J’accorde beaucoup de temps aux personnes qui me consultent. Les séances durent entre 4 et 6h, énergiquement c’est prenant. J’ai énormément donné ces derniers mois, car au-delà des séances d’hypnose régressive quantique, je monte des vidéos de mes séances pour les partager publiquement, j’ai co-traduit un livre de Dolores Cannon, dont j’applique la méthode hypnotique, j’ai traduit des interviews, je donne des conférences… Mon cas est unique, j’en suis consciente, et il a fallu que j’apprenne à bien prendre soin de moi pour pouvoir continuer à donner aux autres. Je travaille toujours à cela, j’ai tout de même frisé le burn-out le mois dernier. J’ai aménagé mon emploi du temps sur toute l’année pour me permettre des pauses.
hypnose regressive quantique
C’est primordial de prendre bien soin de soi.
L’autre jour, dans l’avion l’hôtesse de l’air montrait comment mettre son masque à oxygène. Elle a précisé qu’avant même de mettre celui à ses enfants, il fallait s’assurer que le sien était mis. J’ai eu une révélation, c’est tellement évident ! Il s’agit de trouver le juste équilibre.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Rien, je n’ai toujours pas de cartes de visite et pourtant mon agenda est booké jusqu’à janvier 2018. Les actions que j’ai précédemment cité ont été posées pour partager les messages spirituel et faire connaître Dolores Cannon et l’hypnose régressive quantique. L’effet boule de neige a fait le reste.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer la pratique de l’hypnose régressive quantique ?

Je me suis formée à diverses techniques d’hypnose. Outre un gros travail en thérapie sur moi, j’ai lu énormément de livres sur la psychologie, la parapsychologie, les neurosciences, le développement personnel, la spiritualité, la physique quantique, la communication non-verbale… Je continue à m’informer. Après je laisse mon intuition faire le reste !

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Croire en soi est la clé. Se faire plaisir en est une autre.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Écoute ton coeur, et ta tête deviendra une allié plutôt qu’une ennemie.

Merci beaucoup Alice de nous avoir partagé ton parcours.

On peut te retrouver pour prendre rendez-vous sur ton site web. Et en attendant, on peut visualiser tes séances d’hypnose sur ta chaîne Youtube.