10 façons de se faire voler de l’énergie

voler de l'énergie

Nous avons déjà vu dans les articles précédents 7 façons d’augmenter notre vibration. Il est également important de se mettre à l’abri. Alors comment peut-on se faire voler de l’énergie ?

Les 10 astuces utilisées pour nous voler de l’énergie

  1. Les personnes plaintives. Râler et se plaindre est une excellente façon d’attirer l’attention des gens quand on est en manque d’amour et que l’on ne sait pas comment se ressourcer. SI vous cherchez à ne plus vous faire vampiriser, protégez-vous des personnes plaintives qui vous épuisent.
  2. Les dettes et les comptes à rendre. C’est un bruit qui vient troubler notre calme mental et nous encombre. Avoir sans cesse à penser à l’argent que l’on doit nous tire vers le bas et nous empêche d’avancer. C’est un moyen de nous puiser de l’énergie très utilisé dans les systèmes corrompus comme la mafia par exemple.
  3. Le désordre. Vivre dans une pièce ou un habitat désordonné nous fatigue sans que nous nous en rendions compte. Vivre avec moins d’objets, dans un style de vie minimaliste aide à comprendre la fatigue que génèrent les objets autours de nous. Parfois un simple livre va nous rappeler la culpabilité que nous ressentons de ne pas le lire.
  4. Ne pas s’écouter et se forcer à faire des choses que l’on n’aime pas. Apprenez à déléguer pour vous concentrer là où vous avez de la valeur ajouté.
  5. Rester dans la phase où je n’agis pas mais je ne me repose pas non plus. Apprendre à choisir un temps de repos, pour être plus productif lorsque cela sera le moment.
  6. Les promesses en suspend. Vous avez promis à quelqu’un de faire quelque chose, et vous ne le faites pas. Pourquoi ? Et si en fait vous n’en aviez pas envie ? Libérez vous de ce poids et de cet engagement.
  7. Ne pas prendre soin de sa santé. La santé est une priorité, sans elle on ne fait rien. Alors même si il faut s’arrêter quelques temps pour être plus productif après, cela vaut le coup !
  8. Les situations toxiques
  9. Être dans le dénis : apprenons à accepter les évènements de la vie
  10. Ne pas pardonner : Le pardon est une source de libération. On lâche un poids en pardonnant.

Lire l’article complet

Psychopathe, comment le reconnaître ?

psychopathe

Qu’est-ce qu’un psychopathe ? Comment le détecter, l’éviter ou ne pas en devenir un ? Heureusement c’est un trouble qui touche une minorité de personne. Dans le doute consultez un spécialiste.

Pourquoi parler d’un tel sujet sur le blog de l’économie intuitive ? Tout simplement parce qu’il est important de prendre conscience que ce type de comportement existe. Tout n’est pas beau et rose comme j’aimerai le croise. Nous avons tous un jour croisé un pervers narcissique et faillit sombrer. Certaines relations sont toxiques, alors autant les reconnaitre le plus vite possible pour prendre nos distances. C’est ainsi que nous serons libre de réaliser notre mission de vie, sans obstacles.

Définition du psychopathe

La psychopathie est un trouble de la personnalité. On l’appelle souvent antisocial car il a du mal à tisser des liens solides dans ses relations. Ce qui est sûrement dû à son manque d’empathie et de compassion. On peut parfois le décrire comme manquant de « comportements humains ».

Un psychopathe est une personne déconnectée de ses émotions, de son intuition, de sa partie subtile, de sa conscience. Certaines personnes int une relation intime avec leur âme, d’autre beaucoup moins.

« La psychopathie est une maladie grave très peu connue qui touche 3% d’hommes et 1% de femmes. » (Source)

10 signes pour détecter un psychopathe

  1. Il est irresponsable et aime enfreindre les règles
  2. Il n’avoue jamais sa culpabilité
  3. Il ne supporte pas la frustration
  4. Il est très impulsif et parfois violent
  5. Il ne ressent rien pour les autres
  6. Il dévalorise les autres sans cesse
  7. Il n’a pas de relations sociales durables. Ses relations très intenses explosent en plein vol.
  8. Il est paranoïaque et s’énerve facilement
  9. Il a conscience du mal qu’il fait
  10. Il reste froidement indifférent aux émotions des autres

Comment éviter d’avoir un tel comportement ?

La réponse est bien simple, la psychopathie incarne un comportement manquant de sensibilité, il vous suffit d’être sensible. La vulnérabilité est une vrai force. Elle est le marqueur de notre humanité.

Voir l’article : 7 exercices pour développer mon humanité

Le flow serait le secret du bonheur d’après Mihaly Csikszentmihalyi

le flow

Mihaly Csikszentmihalyi s’est passionné par la recherche du bonheur après avoir vécu la seconde guerre mondiale enfant. Il se base sur le travail de Carl Jung pour établir ce qu’il appelle le Flow. C’est un concept largement repris dans le domaine de la psychologie positive et du développement personnel.

Qu’est-ce que le flow ?

C’est un état du cerveau lors d’une activité qui nous donne un plaisir immédiat. Cela se produit lorsque l’activité ne demande pas d’effort pour réaliser un produit de notre créativité. On pourrait le rapprocher en quelque sorte de la pleine conscience ou de la transe. Le cerveau réceptionne un flux continue d’idées et dispose d’une énorme concentration.

Comment l’identifier ?

  1. Nous sommes dans un moment de concentration intense  en réalisant l’activité. On sent que tout notre cerveau est disponible pour l’activité en question.
  2. La connexion au moment présent est un autre signe de cet état de flow. Plus de pensées tournées vers le passé ou l’avenir. On est présent, ici et maintenant.
  3. On perd la conscience des autres, on est dans notre bulle. La seule chose qui importe c’est ce qui se déroule dans l’activité que nous sommes en train de mener.
  4. Notre corps disparaît et nos sensation physiques sont suspendues temporairement. On peut oublier nos besoins physiologiques tant la concentration est intense.
  5. Même notre identité personnelle peut disparaître.
  6. On éprouve alors une grande sensation de contrôle et de puissance.
  7. Être dans le flow procure le sentiment d’être vivant. Et c’est là un des ingrédients du bonheur.

    A quoi ça sert le flow ?

Noter nos moments de flow nous aide à trouver ce qui nous fait vibrer. Cet état est le marqueur des activités qui nous alimentent et nous font du bien. Cela peut nous aider à trouver là où nous sommes performant et utile. Nos talents sont des activités qui ne nous demandent pas d’efforts alors qu’elles en demandent à d’autres personnes. La découverte de nos talents est l’une des étapes de la recherche de notre mission de vie.

Et vous ? Quand était la dernière fois que vous avez ressentit le flow ?

7 conseils pour éviter le brown out

éviter le brown out

De plus en plus de travailleurs ont l’impression que leur métier est inutile. Ils tombent dans cette fameuse crise de sens qu’est le brown out. Alors voici 5 conseils pour vous éviter le brown out et vivre une vie épanouie au travail.

1- Faites une pause

Prenez le temps de vous arrêter de temps en temps. Sans téléphone, sans musique, sans notification, sans livre même. Prenez le temps de fermer les yeux et d’écouter ce qui se passe en vous. Autorisez-vous à exister, au moins pour vous même.

2- Développer son intuition

Ecouter plus souvent son intuition nous aide à suivre une voie qui est bonne pour nous. En écoutant nos pressentiments on évite de se mettre dans une situation qui nous causera du tort. L’intuition nous guide vers un chemin qui nous aide à exprimer notre meilleur potentiel. C’est la voie de la bienveillance.

3- Surfer sur la vague

Il suffit de se laisser guider par les signes que nous envoie notre intuition. Ce sens interne qui nous permet de sentir en nous si une décision va nous porter de beaux fruits. La vague c’est ce flux d’énergie qui nous porte. En fait c’est comme un courant d’eau qui ne demande qu’à nous transporter vers notre destination. Nous n’avons qu’à nous laisser faire. Les signes indiquent la direction à suivre … le sens de la vie.

4- S’armer de courage

Prendre le courage de suivre les signes. Ce n’est pas tout d’avoir une bonne lecture de notre intuition. Encore faut-il passer à l’action et mettre en place ce qui nous est conseillé par notre guide intérieur.

5- Lâcher prise

Parfois on se fatigue à vouloir changer des choses sur lesquelles nous n’avons aucun pouvoir. Evitons de lutter contre la terre entière sur des aspects qui nous dépassent et sur lesquels nous avons aucune emprise. Concentrons nous sur notre périmètre d’action. Agissons peu mais bien.

6- Aller à l’essentiel

S’entrainer à voir le positif, en particulier les aspects sur lesquels nous avons une emprise et qui vont dans la direction de nos valeurs personnelles. Investissons du temps et de l’énergie là où nous avons une valeur.

7- Envisager un switch

S’il est trop tard pour éviter le brown out et que vous vous sentez déjà largement endommagé par ce syndrome. Et si en plus vous ne vous sentez plus capable de remonter la pente dans votre poste actuel. Alors là, vous pourriez envisager de switcher. Oui vous avez bien compris, de changer de métier. Envisagez une reconversion professionnelle.

Posez-vous les questions qui vont bien pour éviter le brown out:

  • Quelle est ma mission de vie ?
  • Quels sont mes talents ?
  • Qu’est-ce qui est le plus important pour  moi dans un travail ?
  • Comment puis-je contribuer à ce monde ?