Lecture des annales akashiques avec Marie-Christine Delhaye

annales akashiques

Bonjour Marie-Christine. On se connaît depuis quelques années grâce à la télé de lilou. Ta façon de parler des annales akashiques me fascine. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ?

Je suis une amoureuse de la vie, de la nature, des plaisirs simples et partagés. J’exerce en tant qu’énergéticienne, sophro-relaxologue et coach à Paris, par Skype et par téléphone. Ma passion est d’amener mes clients à se relier à leur part sacrée et intuitive et ma spécialité est la lecture des annales akashiques – la mémoire de l’âme. Je propose également des accompagnements individuels et des ateliers de développement personnel dans lesquels j’associe la créativité et la spiritualité. J’écris aussi régulièrement des articles dans Holistik Magazine et fais partie des 230 contributeurs du Petit Lexique des Nouveaux Paradigmes, un projet collaboratif et littéraire, paru fin avril 2017 aux éditions Seepia.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Autant que possible, j’essaie de ne pas être dans le jugement des autres et de moi-même car nous sommes les miroirs les uns des autres. Ce qui m’agace chez l’autre est une partie de moi que je n’ai pas envie de voir. Quand l’extérieur vient agiter mon intérieur, j’essaie d’identifier quelle est cette partie qui est blessée en moi et qui fait que l’autre, ou telle situation, m’est insupportable. Au final, je suis dans la gratitude car l’extérieur m’a permis de grandir en appuyant exactement là où j’en avais besoin !

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Que chacun se réveille et trouve son « pourquoi » justement ! Pourquoi je suis là ? Quel est le sens de tout ceci ? Qu’ai-je à accomplir dans cette vie ? Quel est mon rêve ? Comment puis-je contribuer à un monde meilleur ? Mon rêve est que chacun se reconnecte à sa vraie nature, son essence, sa dimension sacrée et intuitive, pour créer sa vie à partir de qui il est. Il y a une place pour tout le monde. A chacun de trouver la sienne et de la prendre, dans le respect de soi-même, des autres et de la vie.
annales akashiques

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à aller vers les annales akashiques ?

Il y en a eu plusieurs parce que j’ai la tête dure !!! Un cancer à l’âge de 29 ans. Un licenciement quelques années plus tard. Un second licenciement en 2012  Là, je me suis dit : okay, j’ai compris, il n’y en aura pas un troisième. On arrête les frais !
Mais c’est réellement le 1er événement qui a marqué le début d’un long cheminement à la découverte de soi. J’en parle d’ailleurs dans un article que j’ai rédigé pour le numéro 2 du magazine en ligne Holistik Magazine paru à l’automne 2015. Cet événement fut pour moi un réveil. Je suis née à 29 ans…avant je dormais !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Chaque matin, au lever du lit, je médite. Ensuite, il m’arrive d’écrire. En dehors de ce petit rituel quotidien, mes journées ne sont jamais les mêmes et c’est ce que j’aime par-dessus tout. Chaque séance avec mes clients est différente et comme je propose plusieurs prestations je ne connais pas la routine ! L’avantage d’être à son compte est de pouvoir organiser ses journées comme on le souhaite et pour moi c’est essentiel. Cela me donne une liberté dont j’ai besoin pour cultiver ma créativité, mon inspiration et maintenir mon énergie.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Je passe sur les aspects création d’entreprise sur lesquels on peut trouver des informations un peu partout. Ce qui m’a réellement mis le pied à l’étrier c’est le bouche à oreille et donc mon réseau et mes clients. Je suis sur un créneau très particulier, qui se nomme en marketing une niche. L’essentiel de mon activité tourne autour des lectures des archives akashiques et des soins énergétiques akashiques.
Comme je suis à la base une femme très rationnelle, il m’a déjà fallu accepter ma dimension spirituelle et intuitive avant de pouvoir commencer à envisager parler de mon activité ! Cette étape d’acceptation a été cruciale pour démarrer et comme j’étais beaucoup dans mes peurs et en résistance, elle a pris un certain temps… Une fois réconciliée avec cette part de moi, j’ai pu créer mon site internet et ma page Facebook, participer à mon 1er salon Bien-être et développement personnel, donner ma 1ère conférence, écrire mon 1er article, bref, communiquer ouvertement. Aujourd’hui, je prends la parole dès que je peux car j’adore transmettre et partager.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Bien sûr, je me suis formée et suis certifiée dans toutes les pratiques et techniques que je propose (lecture des Archives Akashiques, coaching, sophro-relaxation). Mais j’ai aussi plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie à des postes de management en commercial, marketing et communication. Cela aide lorsqu’on crée son activité que ce soit pour rédiger son site internet, un flyer ou un article, prendre la parole en public lors d’une conférence ou d’un salon, gérer sa comptabilité ou entreprendre des démarches administratives.
Mais avant tout, ce qui fait la différence, c’est d’être passionné par ce que l’on fait et d’y croire. Tout le reste peut s’apprendre ou être délégué. La passion est pour moi le carburant de l’entrepreneur. Si l’envie n’est pas présente, les compétences seules ne suffiront pas à faire réussir le projet et à être épanoui. C’est ce qui explique qu’il y a tant de personnes qui ne sont pas heureuses dans leur travail. Elles ont perdu cette petite flamme intérieure, cette motivation, cette envie, d’apporter leur contribution.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Beaucoup de choses ! J’ai appris qu’il était important de rester soi-même et de ne pas systématiquement chercher à appliquer des techniques marketing avec lesquelles on ne résonne pas sinon on perd son identité. Or, dans les métiers de l’accompagnement, les personnes viennent à nous pour ce que nous sommes, ce que nous dégageons, bien plus que pour les techniques que nous proposons.
D’autre part, il est important de s’entourer des bonnes personnes, celles qui vont croire en nous, nous soutenir, nous encourager, et de fuir les autres ! Développer un réseau professionnel est aussi une des clés de réussite. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin, comme dit le proverbe africain.
Une des dernières choses que j’ai envie de partager est qu’il est primordial d’avoir une vision de là où on veut aller. Il n’est pas nécessaire de savoir comment ni quand. En revanche, tout ce que l’on fait doit venir nourrir cette vision. Si ce n’est pas le cas, alors il y a quelque chose à réajuster car le risque est soit de s’éparpiller, soit de diluer son énergie et de perdre le sens et la motivation.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Ne jamais renoncer à ses rêves. Il n’y a rien de pire que de vivre avec des regrets. Oser, car souvent après coup on se dit que finalement ce n’était pas si fou ou impossible que cela. Tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir, n’est-ce pas ? Alors, autant essayer !

Merci Marie-Christine. Comme toujours c’est un plaisir de discuter avec toi. On en apprend tellement !

On peut te retrouver sur ton site internet pour une consultation de nos annales akashiques ou un soin énergétique. Tu animes prochainement des conférences sur les annales akashiques. Et tu as créé deux groupes Facebook : Le cercle reliance, et la page Archives Akashiques.

 

–> Voir aussi l’article sur Ervin Laszlo

 

livre 25 femmes inspirantes

7 actions pour augmenter notre énergie

augmenter notre énergie

Dans les dernières vidéos que je publie sur Youtube, je parle de l’alimentation pour augmenter notre énergie. Je parle des différentes catégories d’aliments et partage mes astuces pour augmenter notre énergie. Voici comment je m’y prend pour augmenter mon taux vibratoire. Certains éléments convergent avec deux du témoignage ci-dessous.

Etudions un extrait d’une conversation avec une enfant par comme les autres. Cathy a 9 ans, elle vit dans le nord de l’Europe et dit pouvoir soigner l’eau avec le langage des étoiles. Voici l’extrait d’une conversation avec Cathy :

M: « Comment pouvons-nous nous éveiller? »

C: « Nous devons augmenter notre énergie (vibratoire) car nous n’avons pas l’énergie nécessaire; Il nous a été volé.

M: « Comment pouvons-nous protéger notre énergie? »

C: « Présentement, nous n’avons que 0,05% de notre énergie. Nous devons atteindre 1,5%.

M: Comment pouvons-nous commencer à augmenter notre énergie?

Cathy dit:

• Ne vous mettez pas en colère pour des futilités.

• Ne parlez pas longtemps sur vos téléphones mobiles.

• Ne pas mangez pas de sucre blanc.

• Ne regardez pas la télévision.

• N’utilisez pas les fours à micro-ondes.

• N’utilisez pas l’internet sans fil.

Quelque chose d’une grande importance se produira au cours des cinq prochaines années sur cette planète. Les parents doivent nous écouter. Nous devons éduquer les parents.

Cathy a dit à Mary que son but ici sur Terre est d’éveiller sa famille et de protéger son petit frère, car cela est important pour l’humanité. Cela veut dire en outre qu’il deviendra son enseignant lorsqu’il grandira, et il aidera l’humanité à s’éveiller. Cathy dit alors:

« Mary a de grandes oreilles. Elle écoute. La plupart des adultes ne le font pas. »

Lire l’article complet

Lucie Robin de Haute Fréquence TV diffuse des bonnes vibrations

haute fréquence TV

Bonjour Lucie. Depuis plusieurs mois je te regarde tes vidéos Youtube sur Haute Fréquence TV. Tu offre de super enseignements qui nous aident à grandir. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Lucie Robin, j’ai 34 ans. Je suis Enseignante Spirituelle, j’éveille les gens à leur propre Lumière via des vidéos que je diffuse sur ma chaîne YouTube Haute Fréquence TV.
J’anime également des formations qui ont pour but d’élever les consciences et de donner des outils pour développer ses capacités Médiumniques et toute autres potentialités intérieures. J’ai écrit 2 livres numériques “Augmenter son Taux vibratoire en 3 semaines ” et “Détox & Bien-être Haute Fréquence”.
Je pratique l’Hypnose Spirituelle de Régression dans les Vies Antérieures depuis quelques mois avec beaucoup de succès, des moments spirituels forts passés avec les gens et leurs Guides Spirituels.
Enfin, mon chemin de vie m’amène à démystifier la spiritualité afin d’en faire quelque chose de Fun et d’accessible à tous !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ah la la..Vaste sujet. Je suis frustrée de voir autant de personnes se sentir emprisonné, limité dans leurs actions. Pour moi, ce n’est pas une question de conditions sociales (même si parfois, ça aide) qui pourrait entraver leur chemin.
Tout est une question d’état d’esprit. J’ai moi-même du me débrouiller très tôt seule, et j’ai toujours réussi à manifester ce que je désirais.

Mon but est de démontrer que … TOUT EST POSSIBLE, même en étant “à priori” moins privilégiés

Autre frustration, la peur de l’invisible, et de la spiritualité en général. Il est moins aisé de partager sur le thème de la spiritualité car soit il fait peur, soit il est tourné en dérision. Aujourd’hui, nous sommes en 2017 et il est grand temps d’ouvrir notre coeur à ce que nous ne voyons pas avec nos yeux et à ce que nous ne pouvons expliquer avec notre tête.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Mon but dans la vie est d’amener les gens à prendre conscience de leurs potentiel ET de le manifester. Dans n’importe quel domaine. J’ai aussi la capacités d’expliquer de manière simple et claire des concepts spirituels complexes, afin que cela puisse parler à tous.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer Haute fréquence TV ?

Je dirais que j’ai toujours été comme ça : poussée à motiver, à encourager, et à faire ressortir le potentiel des personnes. Sauf que cela n’a pas été aussi simple que cela…Il m’a fallu du temps pour accepter qui je suis et ce que je suis venue faire sur Terre. Le déclic a donc été plusieurs étapes plus ou moins inconfortables qui m’ont doucement remise sur ma voie 🙂

haute frequence tv

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je ne travaille pas tous les jours car j’ai besoin de temps pour moi (je suis atteinte d’endométriose ce qui occasionne de la fatigue et des douleurs). Mais mes vidéos sont visibles par qui le souhaite en tout temps. De plus, je fais des consultations aux personnes qui souhaitent un accompagnement thérapeutique (guidance spirituelle, Hypnose de Régression dans les Vies passées)

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Cela s’est fait en plusieurs étapes. J’ai eu plusieurs métier de couturière en Haute Couture (Chanel) à aide-soignante, puis à plongeuse dans un restaurant, en passant par des études d’ostéopathe, de formatrice pour adultes…Jusqu’à ce que la vie me mène à une adorable petite boutique que j’ai aménagée en espace de bien-être, à Nantes (fermé à ce jour) où je pratiquais les massages du monde (dont le massage balinais appris à..Bali !)

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

J’ai toujours aimé transmettre, partager, et suis assez à l’aise pour parler en public. J’ai travaillé en tant qu’aide-soignante, ce qui m’a appris à faire face à des situations émotionnelles intenses tout en gardant mon sang froid. Je suis très débrouillarde et j’ai mille idées pour un ou plusieurs projets, un peu comme plein d’onglets d’ordinateurs ouverts en même temps. J’ai aussi une forte intuition et une forte connexion avec mes guides Spirituels que j’entends naturellement me parler et me guider, donc ça m’a toujours fortement aidée sur mon chemin de vie.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Je me dépasse sans cesse. Je sors tout le temps de ma zone de confort, ce qui fait qu’avec le temps, c’est de plus en plus facile et j’arrive à manifester des projets très rapidement, et souvent, sans aucun effort ;-))
La cerise sur le gâteau ? Ne plus avoir de peurs sclérosantes, mais seulement de petites appréhension qui sont vite balayée grâce à ma confiance en la vie.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Le meilleur conseil que je puisse donner c’est qu’il n’y a pas d’échec.
On ne travaille pas “pour travailler”. C’est un outil qui nous permet d’apprendre sur nous et sur la vie … Alors, autant foncer !

Merci Lucie pour tous tes conseils.

On peut te retrouver sur ton site internet Haute Fréquence TV et ta chaîne Youtube. Tu proposes des soins à distance via Skype et tu nous prépare de nouveaux projets et de nouveaux modes de soins. Nous avons hâtes d’en savoir plus.

 

 

Les femmes sont-elles prises au sérieux sur le web ?

la transformation est en marche

Dans le cadre de la réflexion sur la place des femmes au travail, et sur le web, je suis tombée sur un documentaire passionnant. Ce documentaire a été écrit, produit et réalisé par Léa Bordier et Lisa Miquet et vient de sortir ce mois-ci. Elles interviewe plusieurs femmes qui prennent la parole sur Youtube pour parler d’autre chose que de make up.

Ici les femmes interviewées dénoncent la pression des réseaux sociaux et parfois même le harcèlement. Quand on se rend publique, on s’expose à une grande violence des inconnus qui restent anonymes. Elles partagent également leurs moments de doutes et de blocages. Ces vidéastes ont le sentiment qu’elles ont besoin d’avoir encore plus de diplômes que leur homonymes masculins pour être crédible.

Voici la liste des Youtubeuses interviewées dans ce projet :
Esther Taillifet : https://www.youtube.com/user/EstherSS…
Lola Dubini : https://www.youtube.com/user/Loladub63
Sophie Riche : https://www.youtube.com/channel/UCNUI…
Klaire – Klaire fait grr : https://www.youtube.com/channel/UCXGr…
Guilhem Malissen – Masculin Singulier / Guilhem de YouTube : https://www.youtube.com/user/Masculin… & https://www.youtube.com/channel/UCa0w…
Alma : https://www.youtube.com/channel/UCA2O…
Charlie – Les Revues du Monde : https://www.youtube.com/channel/UCnf0…
Florence Porcel : https://www.youtube.com/channel/UC9Ha…
Gwen – Sweetie : https://www.youtube.com/user/SweetieYTB
Shirley – Je Suis modeste : https://www.youtube.com/user/JeSuisMo…
Ina Mihalache – Solange Te Parle : https://www.youtube.com/user/SolangeT…
Mx Cordelia : https://www.youtube.com/user/cordelia… & https://www.youtube.com/channel/UCbIO…
Nathalie Odzierejko – Natoo : https://www.youtube.com/user/ptitenatou
Marion Seclin : https://www.youtube.com/user/ElleMady
Ginger Force : https://www.youtube.com/user/GingerFo…
Naya Ali – La Ringarde : https://www.youtube.com/channel/UCScU…
Margot – Vivre Avec : https://www.youtube.com/channel/UCH3H…
Eloïse Wagner – 911 Avocat : https://www.youtube.com/channel/UC1g4…

50 femmes inspirantes

Comme tu le sais, j’ai entrepris un projet d’interviewer 50 entrepreneuses inspirantes. Ce qui est intéressant c’est que les femmes que nous interrogeons sont complètement différentes et complémentaires. Le but est de montrer que oui, il est possible d’entreprendre quand on est une femme. Que d’autres ont osé prendre la parole et s’exposer, et qu’elles n’en sont pas mortes. Chaque témoignage est une graine d’espoir qui est semée et fait germer un projet en chacun de nous.

Matthieu Ricard, le moine qui prêche l’altruisme

matthieu ricard altruisme

Matthieu Ricard est un scientifique français qui depuis plus de 50 ans s’est convertit au bouddhisme et porte actuellement la robe safran. Il est né en Savoie d’une peintre et d’un philosophe. Après être devenu docteur en génétique cellulaire, il part dans l’Himalaya. Il devient moine et interprète du Dalaï Lama. C’est sûrement cette sensibilité à la science qui l’a attiré vers cette expérience rapprochant les neurosciences et la méditation.

Neurosciences et méditation

La méditation peut être pratiquée de façon athée, sans dimension religieuse. Il serait dommage de se priver des bénéfices de la méditation simplement parce que l’on est pas croyant.

Matthieu Ricard s’est porté volontaire pour être observé lors de recherches en neurosciences sur des méditants expérimentés. Ces expériences ont prouvé que la pratique régulière de la méditation permet d’augmenter la résistance au stress, à l’anxiété et à la douleur. Cette pratique améliore également le fonctionnement du système immunitaire.

matthieu ricard

Altruisme d’après Matthieu Ricard

Matthieu Ricard n’est pas qu’un scientifique méditant. Il est également l’auteur de nombreux livres, conférencier et photographe.

Il parle souvent de sujets comme le bonheur, la compassion, l’empathie et l’altruisme. Matthieu Ricard est le porteur du concept du Zoocide qu’il dénonce notamment dans son livre “Plaidoyer pour les animaux”.  Ce moine est particulièrement sensible à la cause animale et souhaites nous accompagner vers plus de responsabilité et de conscience envers les autres formes de vies.

Moi j’apprécie particulièrement Matthieu Ricard pour son rire léger. Un bon sage est un sage qui ne se prend pas au sérieux, et pour moi il incarne complètement cette injonction. Le deuxième élément que j’admire en lui est la façon qu’il a de parler de l’altruisme et de nous expliquer comme elle est essentielle à notre bonheur.

Regarder sa conférence TED Les habitudes du bonheur pour trouver la sérénité et l’épanouissement personnel.

Jenna Blossoms nous illumine pour trouver notre mission de vie

jenna blossoms mission de vie

Bonjour Jenna et bienvenue sur Economie Intuitive. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Jenna, une enfant indigo, coach de l’âme consciente, spirituelle et intuitive. J’accompagne les personnes à trouver leur chemin de vie, à suivre leur cœur et à révéler leur lumière.

A ton sens, quelle est ta mission ?

Je suis ici pour permettre aux âmes conscientes de se reconnecter avec leur lumière intérieure, avec ce qu’elles sont venues faire sur Terre, avec leur capacités spirituelles.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ne pas se sentir à sa place, ne pas voir à quel point nous sommes des âmes lumineuses et belles, et que nous avons tous des choses fabuleuses à faire ici sur cette Terre, pour évoluer vers une conscience nouvelle.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

jenna blossoms
J’ai toujours eu ça en moi (comme tout le monde, nous venons sur Terre avec toutes les réponses !), mais c’est lorsque j’ai véritablement décidé d’accepter qui j’étais pleinement que j’ai compris ma mission de vie, comme une évidence.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

 Je partage beaucoup, j’accompagne en individuel, et je canalise des messages des guides pour éclairer les personnes qui en ont besoin.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

J’ai suivi les conseils de mes guides ,et j’ai ouvert un blog ! Il s’est progressivement transformé en vrai site internet, puis je suis devenue autoentrepreneure et j’ai ouvert une chaîne Youtube : Jenna Blossoms

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

 Une grande confiance en l’Univers, une joie intérieure, et pas mal de lâcher-prise… Les meilleures compétences selon moi ! 😉

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que lorsque que l’on était sur le chemin de sa mission de vie, une joie et un enthousiasme nouveau arrivent.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Être dans sa mission est la chose la plus naturelle qui soit, car cela consiste avant tout à être soi-même. Aimez-vous, pleinement, entièrement, avec bienveillance, et faites-vous confiance. Le reste suivra.

Merci beaucoup Jenna pour ce témoignage.

On peut te retrouver sur ton blog Jenna Blossoms pour réserver une séance de coaching. Et également pour visualiser l’interview que tu as faite de moi.

livre 25 femmes inspirantes

Comment sortir de la matrice ?

sortir de la matrice

Avez-vous vu ce fameux film Matrix ? Ce film nous permet maintenant de comprendre la matrice dans laquelle nous vivons. Nous vivons dans une réalité virtuelle guidée par des règles du jeux.

L’éveil

Ce que l’on appel l’éveil, l’éveil des consciences, la prise de conscience c’est ce moment où l’on comprend que l’on est en train de jouer un rôle dans un jeux vidéo.

Qu’est-ce que la matrice ?

C’est ce système dans lequel nous vivons, nous travaillons, consommons. Nos peurs nous enferment dans la matrice. On a peur si l’on ne travaille plus, si l’on étudie pas assez ou n’achète pas assez de ne plus être accepté ou survivre dans ce monde. Peut-on vivre sans être propriétaire ? Sans avoir un job, des enfants, une voiture, un diplôme, un smartphone ?

Souhaitons nous réellement rester dans cette matrice ?

Comment en sortir ?

  1. Sortir des grandes villes et s’émanciper mentalement de votre ville de référence. Ne vous identifiez plus aux valeurs de votre ville.
  2. Accepter l’idée que le travail n’est pas une obligation. Nous sommes capables de vivre sans travailler. Nous pouvons trouver de quoi manger sans faire partie du marché du travail. Cette étape a été assez difficile à accepter pour moi, mais c’est un grand pas que j’ai réalisé il y a 11 mois.
  3. Être soi même et authentique. Oui parce qu’en fait quand on vit dans la matrice, on nous bombarde de peurs qui nous empêchent d’être nous même. On est convaincu que si l’on est nous même, on ne sera pas aimé ni accepté.
  4. Suis ta mission. Si tu réalises réellement ta mission de vie, la matrice n’aura plus d’ascendant sur toi car tu n’agis plus en fonction d’elle mais de tes envies internes.
  5. Être bien conscient de nos actes et de leurs conséquences. Pratiquer la pleine conscience et éviter les substances qui nous déconnectent (alcool, drogues, café, addictions, tabac, jeux vidéos, mal bouffe …)
  6. Rester concentrer sur ce qui se passe à l’intérieur, dans notre corps. Porter notre attention sur ce qui nous fait du bien et résonne en nous.

 

 

 


Crée ton activité de coach / thérapeute en ligne  :

Inscris toi au prochain départ ici

Réserve ta place pour créer ton activité de thérapeute dès maintenant sur https://academie.economieintuitive.com/les-7-competences-cles-de-la-nouvelle-economie

Les places sont limités et cette formation n’est proposée qu’une fois par semestre. Alors ne laisse pas passer ta chance de vivre enfin de tes talents !

Imprimer une maison écologique en 3D pour 48 euros

maison écologique

Massimo Moretti est l’heureux inventeur de cette imprimante 3D qui sera bientôt capable de construire une maison écologique à moindre coût. Oui, oui, vous avez bien compris.

Une maison en terre

Massimo Moretti explique dans sa conférence TED que la crise du logement va devoir résoudre de nouvelles problématiques. Dans quelques années, nous devrons loger 3 milliard de personnes pour un coût inférieur à 300 $ par maison. En s’inspirant de la guêpe qui utilise la terre et l’eau qu’elle trouve sur place pour construire sa ruche.

L’imprimante tient sur 3 pied pliables ce qui lui permet d’être facilement déplacée. La tête de l’imprimante est légère et fonctionne avec peu d’énergie. L’énergie solaire peut suffire pour construire une telle habitation.

maison écologique imprimante 3D

Cet italien a exploré le monde des imprimantes 3D pour les mettre à profit des constructions respectueuses de l’environnement. Vous savez ce qu’on appelle Earthship, des maisons construites en terre, au raz du sol pour profiter des vertus isolantes du sol. Ce sont des constructions très économiques et respectueuses. C’est ce que l’on appelle souvent des habitats passifs, car ils n’ont pas d’impact sur l’environnement.

La maison que projette d’être capable de construire Massimo devrait coûter 48 euros et être construite en une semaine par seulement deux personnes.

La matière première à insérer dans l’imprimante 3D pour construire cette maison écologique est simplement de la terre, de la paille et du sable. Des matériaux qui se trouvent facilement dans la plupart de nos paysages européens.

 

Il existe d’autres projets d’impression 3D de maisons à base d’autres matériaux, comme le ciment par exemple. Cette innovation permettrait de construire des maisons à bas coût à partir d’un modèle libre de droit téléchargeable en ligne.

Moins cher qu’une maison imprimée en béton

Apis Cor a déjà construit une maison habitable en 24h. Ce premier essai ouvre de nouvelles possibilités pour répondre rapidement à des besoins de relogement rapide. Monter la machine ne prendrait qu’une heure et n’aurait besoin que de ciment comme matière première. Pour une maison en béton de 38 m2 imprimée en 24 heures, il faut compter 10 134$ de coût de construction (matière première et main d’oeuvre pour les finitions).

Johanna Awakening, l’éveilleuse du Cambodge

johanna awakening

Bonjour Johanna, peux-tu nous parler un peu de toi, qui es-tu ?

Johanna ! qui je suis … je n’ai pas encore trouvé la réponse … une fille qui essaie de répandre l’amour sur terre, comme on plante des graines de tournesol !? je crois que c’est ce qui me correspond le plus !

johanna awakening

Ma mission de vie : être un tremplin pour les autres, autant que possible ! les aider à se trouver eux même autant qu’ils m’aident à me trouver moi ! c’est ma seule et unique raison d’être. Servir les autres.

Quelles sont tes indignations dans la vie ?

L’injustice dans ce monde ! Les disparités, les gens qui crèvent de faim pendant que d’autre ne savent plus comment dépenser leur argent … j’agis à mon échelle, mais je ne trouve jamais cela suffisant !

Quel a été le déclic qui ta fait changer de vie ?

Un jour, je me suis levée, puis je me suis dis que malgré le fait que j’adore l’architecture, je ne me sentais plus à ma place. Je soignais déjà des amis, la famille avec le magnetisme depuis quelques temps, et puis ma vie était déjà pleine d’anecdotes “énergétiques” (depuis ma formation reiki en janvier 2013)… et du coup, je me suis dit … “pourquoi ne pas faire de ce que j’aime mon métier, ma tache de vie ? ça fait 3 ans maintenant … 🙂

Et c’est comme ça que Johanna Awakening est né. Félicitation, bravo pour ce courage. Comment ça se passe concrètement pour réaliser ta mission de vie ? Comment t’y prends-tu ?

Elle est déjà réalisée, enfin … cette partie là ! après, au quotidien, pour continuer d’être un tremplin, j’agis dans mon propre pays qu’est le Cambodge, avec plusieurs projets humanitaires, dont le dernier qui est de monter une école pour les gamins d’ici !

cambodge

Quelles actions as-tu mise en place pour passer d’une phase à l’autre ?

Arrêter mon ancien job, et … commencer le nouveau, j’ai juste acheter un agenda ! c’est tout !

Quelles sont les compétences que tu utilises ?

La clair audience ! j’ai attendu de l’avoir de façon … claire ! autre point PRIMORDIAL, j’ai fait une thérapie de 3 ans avec un psychothérapeute et je me suis soigné moi-même pendant près de 7 ans… avant de vouloir soigner les autres !

Comment faire couler de l’eau propre, si l’on est un tuyau sale ?

J’avais donc une majorité d’amour et non de souffrance en moi, avant de commencer quelconque soin sur autrui !

Qu’as-tu appris en créant Johanna Awakening ?

Rho … j’apprends tous les jours ! Les patients ne se rendent pas compte, mais en les soignant, je me soigne aussi ! Chaque pathologie trouvée sur un patient fait écho avec mon être … par exemple en ce moment, je soigne une jeune fille pour l’endométriose, je ne sais pas ce que l’on va obtenir à la fin, je la soigne sur 21 jours, et en la soignant, j’apprends de nouvelles compétences … souvent, quand les patients me disent merci, je réponds que j’aide par pur égoïsme, car les aider m’aide en fait moi : nous sommes UN ! j’apprends donc à chaque seconde ! et dans tous les domaines !

C’est beau … Quel conseil voudrais-tu nous partager pour conclure ?

Qu’il faut toujours agir en se demandant ce que l’on ferait si l’on devait mourir demain … à chaque fois que j’hésite, je me dis “et si demain j’étais sur mon lit de mort, est ce que je regretterai? ” si la réponse est oui, alors je fonce !!

Génial, merci beaucoup Johanna de nous avoir partagé ton histoire inspirante. J’espère que cela aidera nos lecteurs à oser franchir le cap.

Rejoignez Johanna Awakening et toute sa communauté sur sa page Facebook et sa chaîne Youtube.

 

livre 25 femmes inspirantes

Témoignage de Cilou de Crusine Académie

crusine académie

crusine academie

Aujourd’hui nous interviewons Cilou, la fondatrice de Crusine Académie que j’ai le plaisir de suivre sur Youtube et qui m’a inspiré la conservation de mes légumes fermentés dans des bocaux, et sans frigo.

 

Bonjour Cilou, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Qui es-tu ?

J’ai 53 ans, je suis une passionnée, rien ne me semble impossible à réaliser, j’ai l’immense chance d’avoir un époux qui me soutient dans toutes mes démarches et il faut reconnaitre que cela facilite les choses. Tout ce qui peut se réaliser avec les mains m’apporte satisfaction, cuisine, jardin, couture, peinture, menuiserie, mes abeilles et mes poules.

Ma mission : être heureuse et rendre heureux.

Quelles sont tes frustrations ?

J’ai du mal avec la misère, des frustrations je ne pense pas en avoir, j’ai toujours fait ce qu’il me plaisait et toujours à fond et j’aurais aimé que la vie soit aussi généreuse avec tout le monde qu’elle ne l’est avec moi. Ce qui m’indigne c’est de voir comment nous détruisons notre écosystème, et là, j’ai vraiment du mal à être optimiste ! Alors je fais le colibris, ma part.

Quel a été ton déclic ?

A force d’accumuler des stages pour mon épanouissement personnel, j’ai eu envie de transmettre à mon tour. Notre maison s’y prêtait, puis les rencontres ont fait le reste. Le challenge de se dépasser et le plaisir de faire plaisir avec une nourriture saine.

Comment tu t’y prends ?

J’ai beaucoup travaillé au début car dans mon secteur, l’alimentation crue, il y avait tout à faire en France. Mais en tant que passionnée, passer des heures sur le sujet ce n’était pas un problème. J’ai inventé beaucoup de recettes que je partageai gratuitement sur ma chaine Youtube et, comme disait Platon “Donne et tu recevras”, et c’est ce qui c’est passé. J’ai mis en place des stages pratiques qui ont remportés un vif succès. Aujourd’hui, je ressens le besoin de reprendre du temps pour moi, j’ai donc adapté mon travail en donnant des cours en vidéo, je touche beaucoup plus de monde et cela me permets de travailler à mon rythme. Les stages, il n’y en aura sûrement plus qu’un ou deux par an.

Ce n’est pas facile d’expliquer ce que j’ai mis en place car mon moteur c’est prendre du plaisir. Je suis très intuitive et donc naturellement je sens les choses, ce qu’il faut faire, avec qui, comment. Je crois qu’à chaque fois que l’on fait les choses avec le coeur, ça marche, et quand cela ne fonctionne pas, il faut se poser les bonnes questions, ne pas s’acharner et rectifier le tir comme on dit. Peut être aussi que les choses sont plus simple lorsqu’on a pas l’obligation de résultat, ce qui est mon cas. En tout, cas j’ai une règle de base c’est

“si je fais quelque chose, je le fais bien ou pas du tout! “

Quelles compétences avais-tu avant de commencer Crusine Académie ?

J’ai toujours été douée en cuisine et très curieuse des saveurs depuis toute petite. Lorsque ma mère, elle même excellente cuisinière, changeait un ingrédient d’une recette je lui disait tout de suite ” tu as changé ça ou ça par rapport à la dernière fois” alors que mon père , lui n’y voyait que du feu ! Au restaurant j’adorais trouver tous les ingrédients qui composaient le plat et j’aimais demander confirmation au cuisinier. J’ai aussi exploré les cuisines du monde entier en pratique ce qui me donne une palette de goût très variée. En suite je pense que le fait d’être très dynamique et très enthousiaste facilite aussi la communication.

Qu’as-tu appris avec cette aventure ?

Ce que j’ai appris avec Crusine Académie, c’est que beaucoup de gens ont besoin d’un modèle, d’idées, de pouvoir s’identifier, de faire comme … et moi au contraire j’aime ne pas être comme tout le monde, depuis toute petite. Alors j’essaye d’être inspirante et je trouve super lorsque quelqu’un me raconte qu’en me voyant faire ça ou ça, il a fait pareil et que cela l’a rendu fier de lui.

Un dernier conseil ?

Lorsque l’on fait les choses avec le coeur, avec enthousiasme, la vie met sur notre chemin les ingrédients pour réussir.

Merci de nous avoir partagé ton histoire Cilou

Retrouvez Cilou sur sa chaîne Youtube et son site Crusine Academie. 

 

livre 25 femmes inspirantes