Les énergies du mois d’Avril 2018

énergies du mois d'avril

Parfois je ressens les énergies du mois en cours, et j’en parle sur ma chaîne Youtube, ou j’écris des articles comme en mai dernier.

J’ai envie de partager un peu plus souvent ces informations que je capte dans l’air. On m’a déjà dit plusieurs fois que j’ai en effet une capacité à capter les signaux faibles dans mon environnement direct pour comprendre ce qui se passe à un niveau plus global. J’observe le comportement des personnes dans la rue, j’écoute les gens qui croisent mon chemin et détecte les problématiques communes à tout le monde. Cela me donne une tendance globale.

Et quand je vais consulter les analyses des astrologues qui par la position des planètes expliquent les challenges que nous avons à traverser, cela coincide très très souvent ! J’ai constaté aussi que nous sommes plusieurs personnes intuitives, réparties dans plusieurs pays à capter les mêmes messages pendant les mêmes périodes. Comme si on été branchées sur les mêmes ondes radios.

Vidéo réalisée en septembre 2017 pour expliquer ce que j’entends par Météo énergétique :

Comment je capte les tendances du mois ?

Je ne regarde pas la télé, je ne lis pas le journal, je n’écoutes pas la radio. J’écoute simplement des conférences et des podcasts (en général assez intemporels et plusieurs mois après leurs publication). Je suis aussi pas mal de Influenceurs / bloggeurs / youtubeurs dans mon domaine.

Mais ma principale source d’information, c’est quand je me déconnecte du web. Quand je marche dans la rue, j’observe les passants. Quand je parle au téléphone avec mes proches, j’écoutes leurs problématiques du moment. Quand je croise un animal, un signe, un nuage, une plante … je capte son message. Je ne sais pas d’où me vient l’information, c’est de l’intuition.

Et plus je fais confiance à cette intuition, plus j’observe qu’elle se confirme. Ensuite je fais des petites études de confirmation de mes ressentis. Et le résultat est étonnant :

Je demande à mes coworkeurs s’ils ont passé une bonne journée mardi dernier, et ils me répondent qu’ils avaient un étrange sentiment d’agacement et de colère inexpliquée (bingo ! Une confirmation de ressentit). Parfois je vais leur demander s’ils ont bien dormis la nuit dernière, et ils me répondent qu’ils viennent de passer trois nuit blanche. Ils me trouvent un peu étrange à leur poser ce type de questions venues de nulle part. Mais moi cela m’aide à confirmer mes intuitions.

A quoi ça sert de connaître les énergies du mois ?

A comprendre d’où viennent certains ressentis parfois. A constater que nous ne sommes pas seul à devoir traverser un défi particulier. Faire le tri entre ce qui relève de mon histoire personnelle et les défis que je traverse en tant que membre d’un groupe qui doit également évoluer sur certains plans. Ainsi je prends conscience de l’importance de mon travail personnel à l’échelle globale.

L’humanité travaille beaucoup sur elle en ce moment, elle fait face à ses peurs, elle se libère de certains aspects de son passé pour mieux aborder l’avenir. Et en faisant mon travail personnel j’y contribue.

 

 

Les énergies du mois d’avril

Alors ce mois ci concrètement on est face à quoi ? D’après ce que je ressens les énergies du mois que nous sommes en train de vivre c’est le moment de faire notre ménage de printemps.

On commence à être fatigués et impatients après un long hivers très froid et humide (et je dis ça alors que j’habite très très proche de l’Afrique !).

Certaines colères, peurs et frustrations remontent d’on ne sait où. On ne sait même pas d’où viennent ces émotions mais on a l’impression que ce sont des vieux dossiers qui demandent à être brûlés.

Personnellement dans ces 10 derniers jours, j’ai ressentit de la colère et je l’ai laissé s’exprimer. La personne à qui elle été destinée m’a même remercié de lui avoir partagé le fond de ma pensée sur son comportement (hein?!). Etrange je sais. J’étais contente d’enfin pouvoir ressentir ce sentiment qui m’est si étranger. Et je me suis sentit comme soulagée quelque part. J’ai dit non à un comportement inacceptable auquel je n’aurais pas su dire non il y a un an.

Mardi 10 avril j’ai ressenti une vrai grosse vague déstabilisatrice. Des émotions qui ne nous ressemblent pas nous ont traversé. Plusieurs décès, suicide, arrestations, naissance anticipées. C’est de la violence globalement qui vient nous déranger là où nous étions bien installés.

Personnellement cela s’est matérialisé par un râle bol des réseaux sociaux et des commentaires méprisants. Une étape nécessaire pour me pousser à faire un bon gros nettoyage numérique. J’ai supprimé toutes mes notifications facebook, unfollow mes 306 pages FB, désinstallé instagram de mon téléphone, archivé plus de 1000 mails, désactivé FB messenger et supprimé l’accès aux commentaires Youtube depuis mon smartphone.

Cela fait du bien un peu d’espace pour mes pensées et ma créativité.

Nous sommes en lune descendante.
Dans quelques jours nous arrivons à la nouvelle lune.

C’est donc la semaine parfaite pour se débarrasser de l’inutile, faire le vide, s’épiler. Couper les herbes mortes, pour laisser de l’espace aux nouvelles graines que nous planterons la semaine prochaine. Exprimons nos vielles émotions, sortons les de la cave pour faire de l’espace aux nouveaux projets qui arrivent à toute vitesse.

J’ai aussi le sentiment que nous sommes en train de nous assoir en haut d’un toboggan, et que les 4 prochains mois vont passer à toute vitesse. Dans deux jours nous nous retrouverons déjà en juillet. Alors pour ralentir la ligne du temps, vivons chaque instant dans le présent. Voilà ce que me disent les énergies du mois.

Le bonheur en lumière, interview avec Emeline

emeline

Bonjour Emeline, bienvenue dans cette série d’interviews. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis thérapeute clairvoyante énergéticienne. Mais tout ça d’un point de vue professionnel.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

L’inégalité, la matrice 3D , le système aliénants ancien monde. Et en même temps il faut vivre avec et ne pas s’en indigner pour pouvoir évoluer à partir de ce système et s’en émanciper.

A ton sens, Emeline, quelle est ta mission ?

Mission pour moi est trop militaire!! mdr!! je me donnerai comme objectif de répondre à ma joie pour être alignée sur ma lumière. Mon système énergétique s’étend quand je suis en lien avec les gens dans le partage et la lumière d’où le travail d’accompagnement.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

C’était comme un accouchement, une évidence. Fallait pas le choix mdr!
Je travaillais avant d’être à mon compte . Quand c’est devenu ingérable de faire les deux en même temps (éducatrice et à mon compte) j’ai du partir.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Bien rempli.
Boulot de 9H30 à 16H30
Et après c’est la vie de famille

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

les notions d’accompagnement, psychologie mais bon sur la notion du ressenti il n’y a pas de formation. C’est surtout la confiance en soi.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

A me positionner. Savoir que je suis vraiment, l’évolution au quotidien grâce aux autres.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

oulala plein plein!
j’en ai fait une video de 1H30 .
Le premier c’est de s’entourer de miroir positif le temps d’avoir une confiance et assise assez solides pour faire face à un plus large public et à ses proches septiques.

Merci beaucoup Emeline pour ce bel échange

On peut te retrouver sur ton site Lebonheurenlumiere

Sortir du cadre avec Cécile Bonnet

cécile bonnet zèbre anticonformiste

Bienvenu dans cette interview.  Aujourd’hui je reçois Cécile Bonnet.

cécile bonnet

Bonjour Cécile, Peux-tu te présenter rapidement pour commencer ?

Une anticonformiste, qui fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. J’aime questionner les règles pour s’inventer, se réinventer, avec conscience et sens.

Quelles sont tes principales frustrations ?

Oh la la il y en a tellement. Je déteste la bêtise humaine (il faudrait que je puisse définir ce terme attention !) mais par dessus tout ce qui me met « en action » c’est la pression de conformité, celle qui enferme les gens, les empêche d’être et de faire

A ton sens, quel est ton pourquoi ?

Je ne t’en ai pas parlé mais j’ai fait un stage pour découvrir mon excellence, cela se rapproche de sa mission de vie, du « why » et du « What for ». Donc mon excellence est de libérer les personnes de la pression de conformité (j’en parle sur mon site dans ma page de présentation), de leur permettre de trouver leur « authenticité » et de la vivre.

Qu’est-ce qui t’a poussé à te mettre à ton compte ?

L’envie de ne pas avoir de regret, de montrer (à moi d’abord) que c’est possible !

Comment s’organise ton quotidien ?

Actuellement, j’ai lâché prise, je suis mon « flow » et mon énergie, je ne lutte pas contre, ni pour d’ailleurs. C’est un nouvel apprentissage pour moi que de ne plus chercher à contrôler et à être à la maîtrise de ce que je vis (c’est difficile !)

Quelle action as-tu mis en place pour démarrer ?

Aucune, je me suis lancée « sérieusement sans me prendre au sérieux » mais toujours avec l’intention du coeur, par goût de l’aventure et du défi.

A ton avis, quelle compétence avais-tu avant de démarré et qui t’a aidé ?

Mon fonctionnement mais je n’en avais pas conscience 😉

Qu’as-tu appris en travaillant à ton compte ?

Que tout est possible, qu’on peut tout faire vraiment.

Quels conseils aimerais-tu donner à une femme qui hésite encore à s’installer à son compte ?

Qu’elle mesure le « coût » de l’inaction (cf sur mon blog : la matrice des freins) ?

Merci Cécile pour ces échanges enrichissants,

on peut te retrouver sur ta chaîne Youtube.

 

Demain, tous hypersensibles ?

hypersensible

Toi aussi tu entends de plus en plus parler des hypersensibles ? Est-ce qu’il y en a plus qu’avant ? Je penses que c’est comme l’homosexualité, à mon avis, si on en rencontre de plus en plus souvent c’est plutôt que le sujet est banalisé et que l’on peut en parler plus facilement.

J’ai découvert il y a quelques mois que j’étais hypersensible. Je  sentais bien que je pouvais avoir un truc qui ressembler à une sensibilité exacerbée. Mais je n’avais pas vraiment de moyen de mesurer cela. Maintenant que j’ai été détectée et que j’ai pu en parler avec plusieurs personnes concernées, j’ai identifié 4 grandes façon d’être hypersensible.

A mon avis les hypersensibles réunissent ces quatre éléments dans des mesures différentes :

  •  Hyperesthésie : Capacité à capter de l’information par nos 5 sens de façon très développée. Sensibilité aux odeurs subtiles, à la lumière, au bruit, aux textures, aux goûts …
  • Synesthésie : C’est le fait de connecter deux sens entre eux de façon inconsciente. Par exemple on associe les couleurs aux chiffres, ou des paysages aux lettres.
  • Hyperémotivité : C’est le fait d’avoir des émotions très envahissantes et présentes. Ce mécanisme permet d’améliorer la mémoire du zèbre.
  • Hyperempathie : C’est la capacité à capter et ressentir les émotions des autres de façon tellement envahissante qu’on a du mal à faire la différence avec nos propres émotions.

Alors est-ce que demain nous seront tous hypersensibles ?

Je penses que pas dans les termes de cette description exactement. Mais le fait de rendre le sujet plus accessible au grand public, cela peut permettre d’aider les hypersensibles à s’assumer.

En s’assumant, ils vont pouvoir partager la richesse de leur monde intérieur, et attirer l’attention des autres sur certains aspects.

Si l’on écoute Daniel Tammet, la synesthésie est une compétence qui peut se développer si l’on y porte notre attention. Pour lui sa langue maternelle est la langue des chiffres. Il explique dans son livre comment développer cette capacité par tout un chacun.

Donc si l’on fait un effort, l’hyper émotivité, l’hyperesthésie et l’empathie peuvent également se développer et s’utiliser à bon escient dans notre mission de vie.