Le passage par la 4° dimension nous destabilise

la 4° dimension

On parle beaucoup du passage de la troisième à la cinquième dimension. Mais en quoi consiste réellement la 4° dimension ?

Pour passer de la 3D à la 5D on doit passer par cette 4° dimension. Mais ce n’est pas un endroit où l’on est amené à rester, car c’est simplement un lieu de passage. Un peu comme le pont qui lie deux rives, ou le centre du sablier qui fait passer le sable.

le passage dans la 5D

Le nettoyage par le coeur

La 4° dimension, c’est celle qui correspond au chakra du coeur, une énergie féminine et bienveillante. C’est une phase de notre vie, de notre évolution pendant laquelle on va faire un grand nettoyage.

On va se débarrasser de nos mémoires encombrantes, de nos croyances limitantes. C’est le moment de régler les dettes karmiques et de s’en libérer. Cette phase correspond aussi à celle d’une purification énergétique. Ce qui explique le recours aux médecines alternatives comme le jeûne, la phytothérapie, l’homéopathie, les huiles essentielles, les fleurs de bach, les massages, …

Il est assez fréquent de sentir le besoin dans cette phase d’aller consulter des thérapeutes comme : magnétiseur, bioenergéticien, hypnothérapeute, karmathérapeute, consultant d’archives akashiques, médium, enseignant etc … D’autres personnes vont changer de vie, vider leur armoire, arrêter de regarder la télévision ou choisir leurs fréquentations. Le nettoyage se fait à tous les niveaux.

C’est ce passage de nettoyage qui va nous permettre de nous libérer de nos pensées négatives, de nos mécanismes inconscients. En sortant de cette phase, on prend de plus en plus conscience de l’impact de nos actions, mots et pensées.

On réalise à quel point on crée notre réalité.

La 5D est la dimension de la cocréation. C’est là que réellement nos pensées créent notre réalité avec une grande fluidité. Plus besoin de prier pendant des années pour obtenir quelque chose. Les choses apparaissent comme par magie, et de plus en plus vite. C’est pour cela qu’il est important d’avoir de belles pensées, et de parler en conscience. Car si l’on arrivait dans la cinquième dimension avec nos anciens mécanismes, nous créerions un monde bien triste.

L’économie du coeur

Par ailleurs, on constate également que le monde autours de nous évolue. On parle d’entreprise libérée, d’économie collaborative, de lean management, de jugaad inovation, de développement durable.

Les travailleurs ne se contentent pas de faire un travail sur eux même. Ils diffusent cette énergie bienveillante dans le milieu de l’entreprise. On veut créer des relations agréables au travail. On veut produire des objets respectueux de l’environnement et des hommes.  On veut sortir de certains schémas de manipulation et de dominance.

Il n’y a pas que les individus qui passent dans la cinquième dimension. Notre société aussi évolue. L’économie, la politique, la finance, la famille, la production, l’alimentation, la santé … tout évolue vers la 5D et doit donc passer par un grand nettoyage dans la 4° dimension.

Economy

Et vous, comment observez-vous ce passage vers la 4° dimension dans votre réalité ?

Nous sommes au passage entre deux mondes

passage

L’économie intuitive est un concept encore à définir. Il représente la nouvelle économie naissance, ce nouveau modèle sociétal émergeant. C’est en partant du constat que notre monde est en pleine transformation, que j’ai ressentit le besoin de mieux comprendre et définir ce virage. J’ai assisté à des conférences sur la transformation digitale des entreprises, l’histoire économique, les nouveaux modèles de management, la physique quantique, les soins énergétiques, le développement de l’intuition, les relations interpersonnelle, … C’est en faisant le lien entre toutes ces disciplines que l’on arrive à une évidence : de nouveaux paradigmes émergent.

C’est ce que beaucoup appellent la cinquième dimension. C’est ce que moi je vais appeler l’économie intuitive en opposition avec l’ancienne économie, celle du mammouth qui est resté dans la troisième dimension.

Mais où sommes nous au juste ?

Nous sommes entre les deux. Entre la 3D et la 5D. Nous sommes sur un pont qui sépare encore ces deux mondes. Ces deux économies cohabitent pour l’instant, elles sont assez proches. Nous pouvons facilement sauter de l’une à l’autre. Certains sont déjà passé sur la rive de l’économie intuitive, d’autres s’accrochent encore à leurs acquis sociaux, aux traditions, aux habitudes, à ce qu’ils connaissent. C’est bien normal. L’humain, et moi la première, est par nature réfractaire au changement. L’inconnu nous fait peur et nous avons tendance à préférer rester dans notre zone de confort, dans ce que l’on connait déjà.

Plus le temps passe et plus les deux rives s’éloignent.

Pour les premiers le plus difficile a été de construire le pont mais ils ont eu l’avantage d’avoir le temps pour le faire. Maintenant la voie est tracée, le pont est construit il ne nous reste plus qu’à suivre. Chaque jour les rives s’éloignent et il devient de plus en plus risqué d’attendre pour franchir ce pas. L’avantage des derniers à passer le pont, c’est qu’ils n’ont qu’à suivre l’exemple des premiers. Ainsi on observe que les personnes qui s’éveillent depuis 15 ans ont aujourd’hui les mêmes connaissances qu’une personne qui s’éveille depuis 3 ans. Pourquoi ? Parce que tout s’accélère et que les énergies sont différentes aujourd’hui. L’inconscient collectif est nourrit du passage des premiers. Les derniers ont beaucoup moins de questions à se poser.

le passage dans la 5D

Le sablier

Je vois ce passage comme un sablier, en trois étapes.

1) Le haut du sablier

Le haut du sablier représente l’ancienne économie, l’ancien temps. C’est une société basée sur d’anciens paradigmes et règles sociales. Notre économies était basée sur la voie du plus fort et du plus riche, celle du capital. Nous avons exploré les dimensions de l’individualisme et touché ses limites. Le temps était vu comme quelque chose de linéaire et nous étions très lié à la matérialité. Les grandes institutions basées sur une hiérarchie solide renforcée par des règlements complexes assuraient la cohésion sociale et l’ordre établit. Les énergies masculines restaient dominante, dans le foyer, au travail, au niveau du vocabulaire …

2 )Le passage par la 4D.

La quatrième dimension est celle du passage. Ce n’est pas un endroit où nous sommes sensés rester. On l’associe au chakra du coeur, à la bienveillance, à l’amour, à l’altruisme. Lorsque l’on touche les limites de la 3D, on a envie de changer le monde (ou changer de monde ?). On voudrait remettre en question l’ordre en place, établir de nouvelles règles. On cherche un sens à sa vie.

C’est là que commence un travail personnel sur nos propres peurs, nos blessures, nos mémoires, notre histoire personnelle, familiale, karmique, … On lâche prise, on laisse certaines mémoires limitantes nous quitter. Avec elles s’associe souvent un vide au niveau matériel. On se débarrasse de vieux cartons, meubles, vêtements. On se coupe les cheveux. Nos relations amicales évoluent. On se libère du superflus et retourne à l’essentiel. Et on apprend ainsi à se centrer dans le coeur, à vivre dans l’instant présent. C’est là qu’on commence à s’ouvrir à la vie, l’intuition, les mondes invisibles. On fait attention à nous et apprend à s’aimer.
Chaque grain de sable qui a construit les châteaux de sable de l’économie du mammouth va devoir passer un par un dans ce tube étroit de l’entonnoir. Lorsqu’un certain nombre de grains seront passés, pas la majorité, juste une masse critique, alors les châteaux de la 3D s’effondreront n’ayant autre choix que de passer dans l’entonnoir.

3) La construction de l’économie intuitive.

C’est l’idéal, on arrive sur un nouveau terrain de jeux, tout est à construire. On peut faire du neuf avec du vieux, à condition qu’il soit passé par l’école du coeur. Maintenant que chaque grain de sable connait les avantages et les inconvénients de l’économie du mammouth. Maintenant qu’ils ont individuellement fait un travail de nettoyage et qu’ils savent interagir avec leur coeur. Tout ce sable est disponible pour construire de nouveaux châteaux et commencer un nouveau cycle.

Qu’allons nous explorer dans le bas de ce sablier ?

Et bien voici quelques premiers symptômes. Nous avons l’économie collaborative, qui est basée sur une intention de bienveillance et de partage. Les pyramides hiérarchiques disparaissent pour laisser place à des organisations plates. Les travailleurs ne cherchent plus la protection d’un supérieur, mais se regroupent autour de projets dont ils partagent une vision commune. On parle d’économie circulaire. De nouveaux systèmes monétaires se mettent en place. Le développement durable, les énergies renouvelables, les actions sociales, l’entre-aide et la responsabilité sociale se mettent en place petit à petit.
Les nouvelles technologies qui éliminent les barrières sociales, et spatio temporelles.

Tout est à inventer.

Il y a de la place pour tout le monde. Nous avons besoin de la créativité de chacun. C’est en utilisant nos indignations dans le passé que nous trouvons la force de construire de nouvelles règles. C’est pour cela qu’il est très important maintenant d’oser parler, exprimer qui nous sommes. En étant nous même nous autorisons les autres à en faire de même. Et en agissant pour construire du mieux là où nous voyons des choses qui nous indignent, c’est comme cela que nous construisons un monde qui nous ressemble plus.

Alors, vous sentez-vous prêt à emprunter ce passage vers l’économie intuitive ?

Pour vous aider à visualiser cette économie, j’interviewe 50 femmes inspirantes qui à mon avis ont déjà fait ce switch. Si elles l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Lulumineuse nous invite à rester à l’écoute de nous m’aime

lulumineuse

Aujourd’hui je rencontre Lucile, plus connue sous le pseudo Lulumineuse. Elle a créé le blog lulumineuse .com dans lequel elle explique comment développer son intuition et vivre en toute simplicité. Son approche atypique attise notre curiosité.

lulumineuse

Quel est ton métier Lucile ? Comment peut-on te présenter ?

Bah « présent-t’es ». En étant dans le présent tout simplement.

Je suis en inspiration tout le temps. je suis nomade. Et puis je partage des outils qui peuvent aider à développer l’intuition chez les gens. C’est un truc trop important que les gens apprennent à s’écouter. J’ai fais un blog et je mets en ligne des conférences. J’ai écrit des modes d’emploi ludiques hyper simple. J’ai des supports par articles, par vidéo, pdf, des audios, j’en ai sous toutes les formes. Ca aide à croire cette petite voie à l’intérieur. J’ai aussi une BD : « Allo moi m’aime ».

J’ai aussi fait trois applications : les guidances, les pierres et développeur d’ intuition.

Quel est ton parcours avant d’arriver à créer le blog lulumineuse ?

En fait depuis petite j’ai gardé ma connexion avec mon intuition et tout ce qui va avec. Au début on garde pour soi les expériences que l’on vit. Et puis ensuite, je n’ai jamais imaginé me mettre dans un boulot dirigé par quelqu’un dans une entreprise pyramidale. Pour moi c’est pas possible, c’est l’inverse de l’être humain. C’est comme les prêts à la consommation. On pourrait se prêter l’argent en famille. En fait ils nous considèrent comme un produit. Et ça c’est pas possible. On est là, on va à l’école, on trouve un boulot et après on crève. Rien que le fait de devoir se lever à une heure précise pour aller à l’école c’est pas possible. Y’en a ils sont pas du matin.

Du coup ce que j’ai fait, c’est que je me suis autorisé à être comme je suis.

Je suis allé un peu à la fac, mais c’est la déception en permanence. Tu penses que tu vas apprendre un domaine, mais en fait tu apprend seulement ce que l’on veut que tu apprenne. Je ne peux pas travailler pour quelqu’un qui n’est pas dans l’inspiration et qui va rendre des comptes à une autre personne. En fait je ne peux pas travailler pour quelqu’un. Le plus long que j’ai fait dans un boulot, c’est 2 mois.

A quel moment as-tu décidé de te mettre à ton compte ?

A 15 ans je gérais déjà un bar à shisha. J’ai dû rapidement apprendre à être indépendante financièrement. En fait dans notre vie on apprend des expériences qui nous rendent unique. J’avais une expérience de photo modèle parce que j’ai un Bac dans l’audiovisuel. J’ai décidé de me mettre à mon compte en tant que conseillère en image. J’ai ouvert ma boite en deux minutes sur internet.

<< On a besoin de rien pour faire une entreprise, si on a nous même déjà on a tout. >>

Les connaissances elles sont là, sur un moteur de recherche on a tout ce que tu veux. Est-ce que tu veux passer ton temps à être formé ou être autodidacte et apprendre toi même ? T’apprends tout seul. Souvent on se croit seul au monde, mais pas du tout. Mon banquier voulait me vendre une assurance un plan d’épargne vie. Je lui ai dit ne pariez pas sur ma mort. S’il arrive un drame à mes proches, évidemment que je vais l’aider.

Comment tu t’organises Lulumineuse ?

Je n’ai pas d’agenda. Je vis dans le présent. On croit qu’on va être vachement efficace avec une todolist, mais c’est tout le contraire. Tu supprime toutes tes pensées sur ce que tu dois faire. Et tu te concentre sur ce que tu veux faire. Résultat, le soir tu as fait tout, tu ne sais pas dans quel sens. Mais tout est fait et tu as même fait plus ! Ya des moments ou t’es à fond. Y’a des moments où tu as besoin de ralentir. Mais si tu planifié tout, tu ne peux pas être dans le flux. Il faut un minimum. On programme beaucoup trop de chose parce qu’on essaie de contrôler les choses. Moi je pose une date, elle est posée. je ne la note pas. Le gain de sable est là et quand je passerai sur cette partie du chemin, je verrai le grain de sable. Et de toute façon si j’oublie, et ça arrive très rarement. Si j’oublie c’est qu’il fallait que j’oublie.

En réalité ton intérieur il n’est pas dépendant du temps.

En fait ton secret c’est d’être disponible à 100 % pour les idées quand elles arrivent ?

On ne sait même plus ce qu’est une pensée et une idée. la pensée c’est quand c’est récurrent dans ta tête, un monologue intérieur. Alors qu’une idée tu sais pas d’où ça vient mais ça vient. C’est des choses minuscules comme l’idée de se faire un thé.

C’est le vide qui crée les choses utiles. C’est faire le vide en nous qui nous aide à écouter notre intuition. Les gens ont peur du vide à l’intérieur, avec que c’est le vide qui nourrit.

Que peux-tu nous dire sur l’économie intuitive ?

C’est une économie qui est basée sur le principe du féminin sacré, la coupe, le graal en fait. A partir du moment ou tu comprends que tu es un antenne, c’est là que tu reçois les informations. Les femmes elles sont plus habituées à s’ouvrir. Les hommes les pauvres ils n’ont pas le droit de chialer devant un film. Ils n’ont pas le droit d’avoir une sensibilité. Si je m’écoute vraiment, ce qui va m’aider, c’est ce qui va aider les autres. Dans une économie circulaire, chacun va profiter des compétences des uns et des autres. Ou dans une entreprise, un boss serait conscient qu’il a besoin de son assistante. Il n’est pas au-dessus d’elle, mais ils sont au même niveau. C’est réciproque et complémentaire les compétences des uns et des autres.

Et nous on doit faire les choses qui nous font envie. Si tout le monde fait ça, on est heureux de faire ce qu’on fait. Et si tout le monde est heureux, personne ne s’entre tue.

Comment va se passer la transition vers cette économie intuitive ?

Et c’est ce qui va arriver mais là d’abord on va passer une phase très chaotique. Il va falloir qu’on brise les désillusions. Parce qu’il faut qu’on se remette en question. Ya des informations qui vont être percées à jour. Beaucoup d’anciens modèles qui vont exploser (religion, politique …) il y a énormément de choses qui nous maintiennent dans l’ignorance. Et à partir de ce moment là, les personnes qui verront leurs désillusions détruites vont voir que cette chose d’immuable à l’intérieur d’eux est là. Ca va se passer dans tous les domaines. Partout autours de nous on peut voir des gens qui ne s’écoutent pas du tout.

Un mot de la fin ?

Franchement, videz-vous la tête. Eliminez tout ce qui peut être anxiogène comme la télé, les informations, les amis négatifs, la nourriture. Et surtout, prendre soin de votre jardin intérieur. Ca veut dire aussi qu’on a le pouvoir de planter nos graines. On ne fait pas pousser les graines, les choses poussent toutes seules.

Merci Lulumineuse !

On peut te retrouver sur ton site internet Lulumineuse.com, sur ta page facebook et sur les groupes Facebook « on s’entraine avec lulu » et « lâche la grappe ». En fait tout le monde peut être une lulumineuse.

L’économie du mammouth et de la licorne

économie du mammouth

Je démarre une nouvelle série de vidéos sur l’économie en transition de la 3D à la 5D. Mais qu’est-ce que c’est ? Je vais t’expliquer plus en détail ce que j’appelle l’économie du mammouth et celle de la licorne.

L’économie du mammouth

C’est une façon de parler de l’ancienne économie, celle qui est en voie de disparition. Même si aujourd’hui on voit encore principalement les restes de l’économie du mammouth, en fait elle est en déclin. C’est la société dans laquelle on basait l’activité économique sur la compétitivité, la concurrence, la compétition et la force. Une société principalement gouvernée par des hommes car c’est l’énergie masculine qui était dominante. L’apport de capital est un élément principal de la création d’une activité et de richesse.

Quelques exemples d’institutions du temps des mammouths c’est les grandes entreprises multinationales comme Nike, McDo, Microsoft, la SNCF, l’église, ect … Ce sont des organisations qui gèrent des millions de personnes grâce à des règles et des rôles bien définis. On connait tous aujourd’hui les travers ce ces rôles.

Crise individuelle

On arrive aujourd’hui à une crise de sens. Les salariés, les travailleurs ont besoin de donner un sens à leur vie. On cherche à exprimer notre créativité. De plus en plus de personnes se mettent à leur compter car c’est la seule façon qu’ils ont trouvé pour exprimer qui ils sont, sans les limites d’un patron.

Nouvelle économie

Dans ma série d’interview sur les 50 femmes inspirantes, je cherche justement à montrer qu’une autre économie est possible. Ces femmes sont dans la collaboration, la bienveillance. Elles osent exprimer leurs émotions, leur spiritualité, leur intimité. Ces entrepreneures font des choix avec le coeur et non pas dans la peur. Elles osent exprimer qui elles sont et utilisent tous les jours leur intuition.

Pour moi elles sont la preuve qu’il est possible de devenir la même personne au travail que dans notre vrai vie. Et elles me donnent le courage de faire ce que je fais.

Les énergies du mois de mai

énergies du mois de mai

Coucou tout le monde. Ca y est les élections sont passées mais visiblement ça n’a pas finit de secouer. Ce week-end j’avais du mal à comprendre pourquoi je me sentais si mal alors que visiblement tout devait aller pour le mieux (repas en famille, soleil, jardin, sommeil …). Je viens de comprendre que je ne suis pas la seule, et qu’il est possible que ce soit les énergies du mois de mai.

Voici quelques explications :

Les symptômes

Epuisement général, envie de pleurer, angoisse, nervosité, nausées, agacement, désagréabilité, tensions, colère …

Quelles sont ces énergies du mois de mai ?

Certains parlent d’accélération vibratoire de la Terre. Cela ferait partie de la fin du cycle annoncé par la calendrier Maya, la fin d’un temps et la transition vers un nouveau cycle.

Le taux vibratoire de la Terre aurai augmenté de 7 à 16,5 Hertz entre 2012 et 2015. Alors qu’il n’avait pas évolué depuis des milliers d’années. Ces augmentations sont mesurées par le Space Observing System. C’est un observatoire russe qui mesure les résonances de Schumann.

On voit bien dans ce graphique deux vagues fortes ce dimanche 8 mai et Lundi 8 mai en début d’après-midi.

les énergies de mai 2017

Il y a plusieurs années lorsque la fréquence de la résonance de Schumann a atteint les niveaux de 15 à 25 Hz alors que sa fréquence habituelle était de 7,83, cela a été considéré comme une anomalie étrange qui se produisait sur terre.

Pour la première fois, depuis qu’elle est mesurée, la principale Résonance de Schumann est passée au-dessus de 118 Hz ce lundi.

Un autre site nous prévenait déjà il y a deux semaines car des premières vagues d’augmentation de la résonance de Schuman pointaient leur nez fin mars.

énergies du mois de mai

Que faire avec les énergies du mois de mai ?

La meilleure protection, et on ne le dira jamais assez, c’est l’ancrage. Une bonne méditation d’ancrage, marcher pieds nus, respirer avec le ventre, faire du sport, du jardinage.

Une fois qu’on est bien ancré, et éventuellement que l’on s’est libéré d’énergies lourdes, on peut se concentrer pour élever notre vibration personnelle. Plus notre énergie va être légère, et mieux on supportera ces vagues d’augmentation vibratoire.

Comment élever notre taux vibratoire ?

En expérimentant des sentiments plus élevés que ceux dont on a l’habitude : la joie, la gratitude, la fierté, l’amour, l’amitié, le partage …

On peut aussi se retrouver entre amis, rire, écouter nos chansons préférées, faire des arts créatifs, se faire couler un bon bain, faire une sieste, offrir un bouquet de fleur à quelqu’un, sourire, penser à une personne aimée, téléphoner à un ami, manger des fraises, regarder humoriste, visualiser nos photos de vacances, regarder un arbre bouger dans le vent.

Evitons la télé, la radio, le sucre, le microonde, les personnes pessimistes de notre entourage … Mangeons moins, et buvons plus d’eau.

Pour aller plus loin va voir ici, et .

7 actions pour augmenter notre énergie

augmenter notre énergie

Dans les dernières vidéos que je publie sur Youtube, je parle de l’alimentation pour augmenter notre énergie. Je parle des différentes catégories d’aliments et partage mes astuces pour augmenter notre énergie. Voici comment je m’y prend pour augmenter mon taux vibratoire. Certains éléments convergent avec deux du témoignage ci-dessous.

Etudions un extrait d’une conversation avec une enfant par comme les autres. Cathy a 9 ans, elle vit dans le nord de l’Europe et dit pouvoir soigner l’eau avec le langage des étoiles. Voici l’extrait d’une conversation avec Cathy :

M: « Comment pouvons-nous nous éveiller? »

C: « Nous devons augmenter notre énergie (vibratoire) car nous n’avons pas l’énergie nécessaire; Il nous a été volé.

M: « Comment pouvons-nous protéger notre énergie? »

C: « Présentement, nous n’avons que 0,05% de notre énergie. Nous devons atteindre 1,5%.

M: Comment pouvons-nous commencer à augmenter notre énergie?

Cathy dit:

• Ne vous mettez pas en colère pour des futilités.

• Ne parlez pas longtemps sur vos téléphones mobiles.

• Ne pas mangez pas de sucre blanc.

• Ne regardez pas la télévision.

• N’utilisez pas les fours à micro-ondes.

• N’utilisez pas l’internet sans fil.

Quelque chose d’une grande importance se produira au cours des cinq prochaines années sur cette planète. Les parents doivent nous écouter. Nous devons éduquer les parents.

Cathy a dit à Mary que son but ici sur Terre est d’éveiller sa famille et de protéger son petit frère, car cela est important pour l’humanité. Cela veut dire en outre qu’il deviendra son enseignant lorsqu’il grandira, et il aidera l’humanité à s’éveiller. Cathy dit alors:

« Mary a de grandes oreilles. Elle écoute. La plupart des adultes ne le font pas. »

Lire l’article complet

Lucie Robin de Haute Fréquence TV diffuse des bonnes vibrations

haute fréquence TV

Bonjour Lucie. Depuis plusieurs mois je te regarde tes vidéos Youtube sur Haute Fréquence TV. Tu offre de super enseignements qui nous aident à grandir. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Lucie Robin, j’ai 34 ans. Je suis Enseignante Spirituelle, j’éveille les gens à leur propre Lumière via des vidéos que je diffuse sur ma chaîne YouTube Haute Fréquence TV.
J’anime également des formations qui ont pour but d’élever les consciences et de donner des outils pour développer ses capacités Médiumniques et toute autres potentialités intérieures. J’ai écrit 2 livres numériques « Augmenter son Taux vibratoire en 3 semaines  » et « Détox & Bien-être Haute Fréquence ».
Je pratique l’Hypnose Spirituelle de Régression dans les Vies Antérieures depuis quelques mois avec beaucoup de succès, des moments spirituels forts passés avec les gens et leurs Guides Spirituels.
Enfin, mon chemin de vie m’amène à démystifier la spiritualité afin d’en faire quelque chose de Fun et d’accessible à tous !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ah la la..Vaste sujet. Je suis frustrée de voir autant de personnes se sentir emprisonné, limité dans leurs actions. Pour moi, ce n’est pas une question de conditions sociales (même si parfois, ça aide) qui pourrait entraver leur chemin.
Tout est une question d’état d’esprit. J’ai moi-même du me débrouiller très tôt seule, et j’ai toujours réussi à manifester ce que je désirais.

Mon but est de démontrer que … TOUT EST POSSIBLE, même en étant « à priori » moins privilégiés

Autre frustration, la peur de l’invisible, et de la spiritualité en général. Il est moins aisé de partager sur le thème de la spiritualité car soit il fait peur, soit il est tourné en dérision. Aujourd’hui, nous sommes en 2017 et il est grand temps d’ouvrir notre coeur à ce que nous ne voyons pas avec nos yeux et à ce que nous ne pouvons expliquer avec notre tête.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Mon but dans la vie est d’amener les gens à prendre conscience de leurs potentiel ET de le manifester. Dans n’importe quel domaine. J’ai aussi la capacités d’expliquer de manière simple et claire des concepts spirituels complexes, afin que cela puisse parler à tous.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer Haute fréquence TV ?

Je dirais que j’ai toujours été comme ça : poussée à motiver, à encourager, et à faire ressortir le potentiel des personnes. Sauf que cela n’a pas été aussi simple que cela…Il m’a fallu du temps pour accepter qui je suis et ce que je suis venue faire sur Terre. Le déclic a donc été plusieurs étapes plus ou moins inconfortables qui m’ont doucement remise sur ma voie 🙂

haute frequence tv

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je ne travaille pas tous les jours car j’ai besoin de temps pour moi (je suis atteinte d’endométriose ce qui occasionne de la fatigue et des douleurs). Mais mes vidéos sont visibles par qui le souhaite en tout temps. De plus, je fais des consultations aux personnes qui souhaitent un accompagnement thérapeutique (guidance spirituelle, Hypnose de Régression dans les Vies passées)

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Cela s’est fait en plusieurs étapes. J’ai eu plusieurs métier de couturière en Haute Couture (Chanel) à aide-soignante, puis à plongeuse dans un restaurant, en passant par des études d’ostéopathe, de formatrice pour adultes…Jusqu’à ce que la vie me mène à une adorable petite boutique que j’ai aménagée en espace de bien-être, à Nantes (fermé à ce jour) où je pratiquais les massages du monde (dont le massage balinais appris à..Bali !)

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

J’ai toujours aimé transmettre, partager, et suis assez à l’aise pour parler en public. J’ai travaillé en tant qu’aide-soignante, ce qui m’a appris à faire face à des situations émotionnelles intenses tout en gardant mon sang froid. Je suis très débrouillarde et j’ai mille idées pour un ou plusieurs projets, un peu comme plein d’onglets d’ordinateurs ouverts en même temps. J’ai aussi une forte intuition et une forte connexion avec mes guides Spirituels que j’entends naturellement me parler et me guider, donc ça m’a toujours fortement aidée sur mon chemin de vie.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Je me dépasse sans cesse. Je sors tout le temps de ma zone de confort, ce qui fait qu’avec le temps, c’est de plus en plus facile et j’arrive à manifester des projets très rapidement, et souvent, sans aucun effort ;-))
La cerise sur le gâteau ? Ne plus avoir de peurs sclérosantes, mais seulement de petites appréhension qui sont vite balayée grâce à ma confiance en la vie.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Le meilleur conseil que je puisse donner c’est qu’il n’y a pas d’échec.
On ne travaille pas « pour travailler ». C’est un outil qui nous permet d’apprendre sur nous et sur la vie … Alors, autant foncer !

Merci Lucie pour tous tes conseils.

On peut te retrouver sur ton site internet Haute Fréquence TV et ta chaîne Youtube. Tu proposes des soins à distance via Skype et tu nous prépare de nouveaux projets et de nouveaux modes de soins. Nous avons hâtes d’en savoir plus.

Docteur Ervin Laszlo, la conscience quantique et l’Akasha

ervin laszlo conscience quantique akasha

Qu’est-ce que la conscience quantique ? Dans le nouveau paradigme, on pense qu’il y a deux choses dans l’univers : La matière et l’espace. Le temps n’est pas si important, car il n’a pas d’impact. Le Docteur Ervin Laszlo explique que par la physique quantique on peut comprendre qu’il y a de l’information qui circule d’une façon qui surpasse les limites classiques du temps et de l’espace. L’information circule simultanément en divers endroits simultanément.

Qu’est-ce que la conscience quantique ?

Pour Laszlo, la conscience quantique est celle qui est ouverte à la connexion, à la guérison, à l’intuition. C’est le fait de comprendre que l’information circule d’une façon non linéaire dans l’espace-temps. On a toujours pensé que les évolutions se font petit à petit. Or on se rend compte maintenant que les systèmes complexes arrivent à un point critique que l’on appelle point de bifurcation.

Le Docteur Ervin Laszlo nous invite à entrer dans le nouveau paradigme dicté par les découvertes de la physique quantique. Nous constatons maintenant qu’au niveau infiniment petit et infiniment grand, les lois de la physiques ne respectent pas les mêmes règles que la physique classique, celle de notre dimension terrestre.

Ces découvertes ouvrent de nouvelles possibilités. Aujourd’hui nous sommes capable de comprendre scientifiquement ce que les grands sages tentent de nous expliquer depuis des années. Le vide est en fait vibration. Cette vibration est une information. Et l’information est à l’origine de la matière, du manifesté. Ainsi on comprend l’impact des vibrations sur la matière, du vide sur les objets, des pensées sur notre réalité.

Entrer dans l’univers de la conscience quantique permet d’ouvrir un nouveau monde devant nous.

Jenna Blossoms nous illumine pour trouver notre mission de vie

jenna blossoms mission de vie

Bonjour Jenna et bienvenue sur Economie Intuitive. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Jenna, une enfant indigo, coach de l’âme consciente, spirituelle et intuitive. J’accompagne les personnes à trouver leur chemin de vie, à suivre leur cœur et à révéler leur lumière.

A ton sens, quelle est ta mission ?

Je suis ici pour permettre aux âmes conscientes de se reconnecter avec leur lumière intérieure, avec ce qu’elles sont venues faire sur Terre, avec leur capacités spirituelles.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ne pas se sentir à sa place, ne pas voir à quel point nous sommes des âmes lumineuses et belles, et que nous avons tous des choses fabuleuses à faire ici sur cette Terre, pour évoluer vers une conscience nouvelle.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

jenna blossoms
J’ai toujours eu ça en moi (comme tout le monde, nous venons sur Terre avec toutes les réponses !), mais c’est lorsque j’ai véritablement décidé d’accepter qui j’étais pleinement que j’ai compris ma mission de vie, comme une évidence.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

 Je partage beaucoup, j’accompagne en individuel, et je canalise des messages des guides pour éclairer les personnes qui en ont besoin.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

J’ai suivi les conseils de mes guides ,et j’ai ouvert un blog ! Il s’est progressivement transformé en vrai site internet, puis je suis devenue autoentrepreneure et j’ai ouvert une chaîne Youtube : Jenna Blossoms

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

 Une grande confiance en l’Univers, une joie intérieure, et pas mal de lâcher-prise… Les meilleures compétences selon moi ! 😉

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que lorsque que l’on était sur le chemin de sa mission de vie, une joie et un enthousiasme nouveau arrivent.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Être dans sa mission est la chose la plus naturelle qui soit, car cela consiste avant tout à être soi-même. Aimez-vous, pleinement, entièrement, avec bienveillance, et faites-vous confiance. Le reste suivra.

Merci beaucoup Jenna pour ce témoignage.

On peut te retrouver sur ton blog Jenna Blossoms pour réserver une séance de coaching. Et également pour visualiser l’interview que tu as faite de moi.

Quitter les Amishs, comment sortir d’un système ?

sortir d'un systeme

Aujourd’hui nous parlerons de la difficulté de sortir d’un système. Qu’il soit communautaire, économique ou politique il peut être parfois difficile de quitter le monde dans lequel nous avons grandit, pour intégrer un monde inconnu qui nous semble plus aligné avec nos valeurs.

Qui sont les amish ?

Les Amish sont une communauté d’origine Alsacienne aujourd’hui basée en particulier en Amérique du Nord. Ils vivent à l’écart de la la société moderne, des voitures, téléphones, télévision et autres églises. C’est une communauté religieuse basée sur le travail en famille à la ferme. Ils circulent en calèches, vivent en autosuffisance et ont gardé leurs traditions et style vestimentaire depuis 1693. Ils respectent tout un tas de règles et leurs rôles sont biens définis. Chez les amish le crime n’existe pas et tout le monde partage le même avis. La différence n’est pas visible. Ils se tiennent à l’écart de ce qu’ils appellent « Le monde », et qui à leurs yeux est plein de tentation n’honorant pas Jésus.

La première règle amish est :

« Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure ».

Sortir d’un système

Cette communauté est un témoignage passionnant d’un mode de vie ancien. C’est également un exemple exceptionnel nous permettant de comprendre les difficultés que peuvent vivre les membres d’un système en quittant celui-ci. Si l’on ne s’identifie plus dans notre communauté, que l’on remet en question ses croyances, nous nous sentons poussé vers la porte de sortie.

Dans ce documentaire, ce jeune couple et ses enfants sont excommuniés car ils préfèrent les croyances de l’église évangélique de la charité au lieu de l’église amish. On observe ce genre ce situation avec une énorme difficulté pour sortir d’un système chez les témoins de Jéhovah ou les Juifs ultra-orthodoxes.

Et si nous aussi nous étions dans un endoctrinement ?

Vous êtes vous déjà posé la question ? A quel point nous avons une liberté de penser, de parler, de rencontrer des personnes différentes de nous ? Sommes nous réellement libres de nos choix de vie ? A quel point l’école, notre entourage influe sur notre façon de penser et de faire des choix ?

Et si nous voulions sortir du système, serions nous excommunié ? Comment réagirait notre entourage ?

Toutes ces questions, je me les pose souvent. Notre système économique ressemble parfois à une prison dorée. Les valeurs laïques, républicaines soit-disant égalitaires semblent souvent en décalage avec notre réalité. Mais si je décidais de pratiquer un mode de vie drastiquement différent de celui de mes proches, serais-je obligée de les quitter définitivement ?

amish sortir d un systeme

Sommes nous prêts à renoncer à nos cartes de crédit, nos téléphones portables, nos télévisions, nos frigos, nos diplômes, nos voitures, nos avions, nos salaires, nos banques, nos cinémas, nos boutiques ? Et si nos croyances entraient en collisions avec celles du monde qui nous a vu naître ? Pourrions nous tout quitter pour sortir du système et vivre dans une nouvelle communauté, loin de notre famille ?