Comment sortir de la boucle de l’ insatisfaction ?

insatisfaction

T’arrives-t-il toi aussi de penser que tu ne sortiras jamais de cette boucle infernale de l’insatisfaction ? Oui, bien sûr … on peut faire toujours mieux, et c’est humain de vouloir aller vers le progrès. Mais quand sera-t-on capable de se satisfaire de ce que l’on a ? On nous le bazarde à longueur de journée, soit heureux avec ce que tu as.

« Le bonheur n’est pas d’avoir tout ce que l’on désire, mais d’aimer ce que l’on a ».

Mais c’est pas si facile que ça !

Personnellement j’ai mis des années, dont 12 mois à plein temps pour trouver la formule pour sortir de la boucle. Il n’y a rien de magique à cette formule. Juste une méthode en quelques pas, mélangée de beaucoup de réflexion et d’échanges avec des personnes de bon conseil.

L’origine de l’insatisfaction

Par définition, l’insatisfaction vient du fait qu’il nous manque quelque chose pour nous sentir satisfait, complet. Elle est à l’origine de cette course effrénée au succès, à l’argent, au regard d’autrui … On court sans savoir ce que l’on poursuit.

C’était particulièrement mon cas dans mes périodes workaholic (addiction au travail) et de « boulimie d’activité » comme disait si bien mon médecin généraliste. On cherche à remplir pour éviter de se sentir vide.

Je cumulais les activités sans savoir après quoi je courrais. Est-ce que cela me rendais plus heureuse à la fin de l’année ? Pas vraiment. Mes actions n’avaient pas de sens.
J’avais fais plus de choses, certes, mais l’insatisfaction restait bien là. En fait je m’éparpillais sans savoir où j’allais.

Redonner du sens à chaque pas

On entend souvent la phrase « Le bonheur c’est le chemin ». Elle est hélas souvent mal comprise. Cette phrase est imprégnée de l’énergie Yin qui donne toute son importance à l’expérience, et non pas à la finalité. La satisfaction n’est pas une destination, mais une façon de marcher.

Facile à dire n’est-ce pas ?
Mais concrètement, on fait comment ?

C’est là que la méthode du Pourquoi entre en jeu. On va se poser les bonnes questions. On va se demander pourquoi, oui, mais pas n’importe comment.

Et une fois que l’on identifie notre Pourquoi, on va entrevoir notre destination. Cette destination qui nous donne envie de nous lever de matin.
Cette destination qui nous remplie de satisfaction.
C’est en quelques sortes « le monde meilleur » que l’on cherche à mettre en place.

Nous voulons tous contribuer à créer un monde meilleur. Mais nous avons tous des échelles et des visions différentes. C’est là notre spécificité comme individu. Chaque être voit le monde depuis son propre prisme d’interprétation. Et ce point de vue personnel oriente la direction que l’on souhaite prendre. Nous nous dirigeons tous vers le bonheur, mais par des chemins différents.

Profiter de chaque instant

Notre pourquoi se cache en chaque chose que nous faisons à chaque instant. C’est notre moteur. Une fois qu’on l’identifie, on est capable de voir en quoi mes activités en ce moment même m’aident à me diriger vers ma destination personnelle. Et c’est là que l’on est capable de retrouver de la satisfaction dans les petites choses. Tout simplement, en redonnant du sens à chaque geste.

Cette méthode, c’est celle du Pourquoi Quoi Comment. J’ai rassemblé tous les exercices et les enseignements qui m’ont aidés à trouver le sens de ma vie en UN PROGRAMME d’accompagnement personnalisé. Avec cette formule de formation & coaching tu vas pouvoir trouver ton pourquoi et redonner un sens à chacun de tes pas.

Alors qu’attends tu pour, toi aussi, sortir de la boucle infernale de l’insatisfaction ?

Jusqu’au 15 octobre 2017, ce programme est en promotion à -50% ! Ce n’est pas arrivé depuis plus de 6 mois. A ta place j’en profiterais avant que la promotion disparaisse !

Transforme ta souffrance en liberté d’accomplir avec Ingrid Lebihan

ingrid lebihan

En ce moment, on se sent un peu secoué, on fait un nettoyage dans nos histoires passées. On a besoin de s’affirmer avec plus de clarté et de redéfinir nos objectifs pour prendre en main notre destin.

Si tu n’as envie de rien, que tu es un peu en mode flemme, malgré 1001 idées qui n’arrivent pas à prendre forme : c’est normal.
C’est pour nous pousser à réfléchir sur les sujets de fond avant de repartie dans l’action.

Tu te retrouves aujourd’hui peut-être dans une impasse, comme bloquée, incapable d’avancer. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui te manque de vouloir avancer et vivre une vie en accord avec ton coeur.

Malheureusement, l’envie et la volonté ne suffisent pas.
Il faut s’avoir aussi s’investir concrètement pour créer le changement que l’on désire.

>> Mais me diras-tu:
Faut il encore savoir quoi faire pour créer le changement ? <<

Ingrid Lebihan est peut-être l’alliée qui saura t’aider pas à pas à t’engager véritablement vers ce nouveau que tu désires et mérites de vivre.

Elle est coach en conscience de soi.
Elle t’aide à te libérer des blessures et du poids du passé pour que tu redeviennes capable d’être le créateur conscient de ta vie.

 

Ingrid a grandis dans un milieux très religieux
où elle se sentait étouffée, incapable d’exprimer
ce qu’elle avait sur le coeur à une vie où
aujourd’hui elle a crée son propre métier par lequel
elle aide les gens à se libérer des blessures et du poids
du passé pour qu’ils redeviennent le créateur conscient de leur vie.
Si tu veux que ta souffrance se transforme en liberté d’accomplir
alors le programme ‘Je décide d’honorer et de célébrer la vie que je suis’ est pour toi.

>> Il débute Mercredi 20 Septembre <<

Tu te reconnais dans une des situations suivantes ?
C’est l’occasion pour toi de t’offrir l’opportunité d’avancer maintenant.

▶ Tu te sens misérable ou/et incapable. Tu portes en toi comme de la honte et tu te trouves très souvent moins bien que les autres.

▶ Tu vies ta vie en rapport à ce que les autres vont dire; tu as peur d’exprimer ton avis et/ou ta différence.

Tu as très peur que l’on te juge ou te réprime; tu en arrives à faire des choses que tu n’aimes pas et ça te frustre; tu ne sais pas imposer des limites et dire non.

▶ Tu es incapable de dépasser le stade du ‘rêve’, du ‘fantasme’; tu aspires à vivre une vie merveilleuse mais rien y fait,

tu es comme bloquée lorsqu’il s’agit de passer à l’action; peut-être même que tu n’a jamais vraiment pris au sérieux tes idées ou pensé à les réaliser concrètement.

▶ Au final, tu ne sais pas non plus quoi faire concrètement pour changer ta situation pour un meilleur.
Tu as alors surement besoin d’une guérison à l’intérieure et de prendre conscience des idées inconscientes qui te dirigent.
Et le programme d’Ingrid t’aidera à le faire.

Ingrid Lebihan t’invite à retomber en amour avec toi,
un amour dans lequel tu retrouveras tout ce qu’il faut
pour transcender tes peurs et te libérer de ce qui
t’empêchent d’exprimer ta vie à ta manière.

Alors prêt à te lancer sur le chemin du changement concret
pour re-devenir le maestro de ta vie ?
Clic et découvre la lettre d’invitation au programme
‘Je décide d’honorer & de célébrer la vie que
je suis’
et vois si ce programme pourrait faire la différence dans ta vie.
https://goo.gl/LNHmYU


>> Au Programme <<

  • 7 modules de formation
  • Des chants libérateurs
  • 4 mois de coaching pour développer ton potentiel
  • Des exercices pour avancer
  • Un impact sur le plan émotionnel, mental et physique.

>> Dépêche toi ! <<

  • Elle offre 100€ de réduction et une heure de coaching individuel aux 10 premiers inscrits seulement !
  • Pour les lecteurs de l’Economie Intuitive, Ingrid offre 3 bonus exceptionnels.
  • Les inscriptions ferment mardi soir à minuit !
  • J’ai négocié avec Ingrid et elle t’offre en plus la possibilité de payer en 4 fois sans frais !!
  • Pour finir, tu disposes d’une garantie satisfait ou remboursé. Alors, qu’est-ce que tu risques ?

 

>> Des questions concernant le programme ? <<
Tu voudrais profitais simplement de l’opportunité de discuter avec elle d’une des situations que tu vis n’hésites pas, elle t’offre un rdv individuel en visio ou par écris durant lequel elle pourra déjà t’aider.

Contacte Ingrid Lebihan par mail : contactingridleb@gmail.com
ou directement par message privée via sa page Facebook: Ingrid lebihan.

Apprendre à prendre sa place après ma dépression

Apprendre à prendre sa place

La volonté de prendre sa place n’est pas quelque chose de linéaire à mon avis. tout au long de notre vie, en fonction de la confiance en nous que nous avons et de notre moral, on va avoir plus ou oins envie de prendre notre place dans ce monde.

Deux vidéos Youtube

Il y a un an je publiais mes deux première vidéos sur Youtube : Je vis sans frigo et je rallume mon étincelle. La première as eu un succès fulgurant, alors que je l’utilisais comme un prétexte pour faire un premier essaie. La seconde parlais déjà plus de choses personnelles comme ma dépression et les actions que j’ai mise en place pour en sortir.

Les symptômes de la dépression

Il y a deux ans, j’étais en plein coeur de ma dépression. C’est là que les symptômes étaient le plus fort. Elle a duré plus d’un an en tout. Je suis passée par plusieurs phase :

  • Ce que je fais n’a pas de sens
  • Je pleure tous les vendredi au travail
  • A quoi bon travailler si l’on n’a pas de temps à passer avec ses amis
  • J’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse, mais je me sens coupable de ne pas être heureuse
  • C’est honteux de se plaindre dans ma situation, je ne peux demander d’aide à personne
  • Je me sens comme un vieux vélo rouillé inutile. Je prends trop de place. Je ne sais pas où me ranger en attendant … en attendant quoi ?
  • Je n’ai pas envie de mourir, mais vivre c’est trop difficile.
  • Mais qu’elle idée de venir m’incarner sur cette foutue Terre. Hé ho, envoyez moi de l’aide là-haut !
  • Je ne suis pas digne d’être aidée.
  • Je suis de mauvaise compagnie pour les autres.

Etcetera … oui ce n’est pas beau à voir ce qui se passe dans la tête d’une personne en dépression. Dans mon cas, ça s’assimile aussi beaucoup à ce qu’on appelle la nuit noire de l’âme. Mais bon, aujourd’hui, la question n’est pas là.

Comme on peut le voir, pendant ma dépression, j’avais le sentiment de prendre trop de place. Je ne voulais pas déranger, ni être aidé ou une source de problème pour les autres. Je voulais me faire toute petite pour avoir le moins d’impact possible sur mon entourage. Je voulais disparaître ou devenir invisible.

Et je suis arrivée à Naples, la ville pour apprendre à prendre sa place

C’est dans ce contexte là que j’ai déménagé à Naples. Pas très joyeux les premiers mois. Aujourd’hui, deux ans après, je m’apprête à quitter cette ville dans une toute nouvelle démarche. J’ai besoin de respirer, d’avoir plus de place !

Aujourd’hui j’ai le sentiment d’être dans une boîte pas assez grande pour moi. j’ai besoin de changer d’endroit car ici je n’ai plus la place de rayonner toute ma lumière. Je n’arrive pas à m’exprimer totalement et partager qui je suis en toute authenticité.

Alors, qu’est-ce qui a changé pour me donner envie de trouver ma place ?

Tout d’abord, le contexte. Naples à mon avis est une excellente université pour ceux qui n’osent pas prendre leur place. Si tu ne t’imposes pas, personne ne va te laisser passer.

  • Tu dois jouer des coupes pour arriver au comptoir et obtenir un café
  • Tu dois regarder méchamment le conducteur de la voiture pour qu’il s’arrête et te laisse passer au passage piéton
  • Tu dois faire des appels de phare sur l’autoroute pour que la voiture devant toi se rabatte et te laisse doubler
  • Tu dois parler fort si tu veux acheter un ticket.
  • Tu dois te coller à la personne devant toi dans la file si tu veux pas te faire doubler par la mamie qui va acheter ses tomates.
  • Tu dois klaxoner pour passer.
  • Tu dois payer pour obtenir un mètre carré à toi sur la plage.

J’exagère à peine. Naples m’a vraiment appris à parler plus fort, à m’imposer et à ne plus me laisser marcher sur les pieds. Des valeurs assez contradictoires avec ma façon de faire très adaptative.

J’avais l’habitude de m’adapter à la situation pour que tout se passe bien. J’ai appris à imposer mon point de vue dès le début pour ne plus péter les plombs sur le long terme.

Par instinct de survie, j’ai dût apprendre à m’exprimer pour ne pas mourir écraser. Un super exercice pour m’obliger à extérioriser qui je suis, même si j’ai été très maladroite au début.

Trouver ma mission de vie

En parallèle, j’ai travaillé sur ma mission de vie et mon Pourquoi-Quoi-Comment :

J’ai mis en place des actions concrètes pour me sentir mieux dans ma vie :

  • Quitter mon job
  • Créer mon entreprise
  • Changer d’appartement
  • Inviter des amis
  • Développer ma créativité
  • Faire taire mes monstres intérieurs
  • Contacter des personnes inspirantes
  • Couper des liens avec certaines personnes

Chaque petit pas m’a conduit vers une phase d’expansion. J’ai de plus en plus besoin de partager ce qu’il y a en moi. Ca grouille d’idées et d’inspiration. Il est normal dans mon cas d’avoir besoin de changer de lieux car quand je suis arrivée, je voulais prendre le moins de place possible, ne pas déranger. Aujourd’hui j’ai besoin de m’exprimer et de me montrer.

C’est le moment de prendre sa place !

Après avoir coupé les liens avec ce qui vous tire vers le bas, on peut travailler sur qui on est. J’ai un programme de 21 jours pour trouver sa mission de vie. J’anime aussi des formations et des coaching pour aider chacun à promouvoir de son projet, prendre la parole sur les réseaux sociaux.

Alors si toi aussi tu as besoin de prendre ta place, contacte moi, ou abonne toi pour être tenu au courant de mes prochains article sur ce sujet.

Comment définir et parler de mon projet ?

parler de mon projet

Nous avons tous un rêve à l’intérieur de nous, un projet que l’on aimerai vraiment réaliser. Mes clients viennent vers moi pour les aider à réaliser ce rêve. Mais la première étape est d’apprendre à bien définir les buts et objectifs pour apprendre à parler de mon projet.

La différence entre but et objectif

Souvent quand on parle de notre projet, on se concentre sur l’expression d’objectifs à cours terme, d’objectifs, de moyens, de choses visibles. C’est important, oui, mais pour que l’interlocuteur ai envie d’écouter, et de contribuer à ce projet il doit être sur la même longueur d’onde. Pour qu’une personne soit motivé à vous aider, de quelque façon que ce soit, il doit partager votre vision.

Un but est une destination ultime que l’on donne à notre projet, c’est vers là que l’on tend. Alors qu’un objectif est simplement un moyen d’y arriver, une étape intermédiaire.

La différence entre mission de vie et « Le pourquoi »

La mission de vie est ce but vers lequel on doit tendre, tout au long de notre vie. C’est une direction, un chemin vers lequel on va et qui nous rend heureux. Quand on s’éloigne trop de celui-ci, on peut vivre des moments difficiles comme des maladies, accidents, burnout, dépression … Définir notre mission de vie nous aide à donner un sens à notre vie. C’est un concept très global.

Alors que notre Pourquoi, c’est définir le sens que l’on donne à chaque chose que l’on fait. Dans chacune des actions que nous avons fait dans notre vie, nous y avons mis une même intention. Trouver notre pourquoi revient à comprendre quel est ce fil conducteur de notre vie. Quelle est notre moteur, facteur de motivation dans tout ce que l’on entreprend. Il est unique à chaque personne. C’est une vibration très personnelle.

Quand on comprend notre propre pourquoi, on se rapproche facilement de personnes qui entrent en vibration, en résonance avec notre pourquoi.

Exprimer clairement ma vision

Définir sa vision est une étape essentielle dans la création d’un projet. On a besoin d’exprimer clairement notre vision avant d’entrer en collaboration avec d’autres acteurs. C’est quand notre vision et nos valeurs sont mises à plat que l’on est capable de parler de son projet avec plus de clarté.

La vision détermine le champs d’action sur lequel je veux avoir un impact. Elle contient un espace-temps délimité, une tranche de la population, une zone géographie, un aspect de la réalité de cet espace-temps. Ensuite, on va identifier la frustration première. C’est elle qui nous pousse à vouloir monter un projet pour changer quelque chose.

La vision contient donc nos valeurs, nos frustrations / indignations ainsi que la solution que l’on propose pour résoudre ce problème, et comment on compte s’y prendre pour le résoudre.

Exprimer mon intention avec ce projet

Pour parler de mon projet, je vais avoir besoin d’exprimer une intention. On a vu plus haut comment définir le champs d’action et l’action que l’on va mettre en place. Parler d’intention va nous aider à exprimer clairement quelle modification notre action va avoir sur l’environnement.

Définir mon projet

Définir le cadre me permet de pouvoir parler de mon projet plus facilement, avec une plus grande fluidité. On va devoir répondre aux questions suivantes :

  • A qui s’adresse mon projet ?
  • Dans quel objectif ?
  • Par quels moyens ?
  • Quelle action mettre en place ?
  • Quelles sont mes aptitudes pour y arriver ?
  • Quels bénéfices ces personnes là en tirent-elles ?

En gros cela revient à trouver son Pourquoi / Quoi et Comment


 

Parler de mon projet

Finalement on y arrive, la phase finale : parle de mon projet aux différents acteurs ou facilitateurs de mon projet.

C’est seulement une fois que tout le reste a été éclaircit, que l’on va être capable de formuler un message clair en choisissant les mots justes adaptés à notre cible.

 

Si tu ressens le besoin de travailler ses aspects là, je propose une formation collective qui démarre le 1° juillet 2017 et des parcours de coaching individuels pour définir ton projet avec toi.

50 métiers de Digital Nomade

métiers de digital nomade

Pourquoi avons-nous envie de trouver des métiers de digital nomade ? Si tu as visionné le film En Quête De Sens, tu as entendu Satish Kumar expliquer que pour lui le meilleur conseil qu’il donne aux étudiants est « A la sortie de l’Université, ne cherches pas un emploi. Mais crée un emploi et un mode de vie qui te permette de gagner de l’argent ». Il explique que pour lui, accepter de travailler pour quelqu’un d’autre, c’est accepter de devenir un outil qui permet à l’autre de se faire de l’argent.

métiers de digital nomade

Un digital nomade est une personne qui peut travailler depuis n’importe quel lieux, en voyageant.

Personnellement j’ai choisis de créer mon propre métier, et de pouvoir l’exercer de n’importe quelle destination dans le monde à partir du moment où j’ai partiellement une connexion internet. En effet, j’ai créé un système dans lequel je gagne de l’argent grâce à des revenus passifs et actifs. Je travaille de façon synchrone (lors de séances de coaching individuelles et en groupe) aussi bien qu’asynchrone (quand je produit du contenu pour alimenter mon système). On se demande souvent quels sont les métiers de digital nomade que l’on peut exercer avec nos compétences.

La vrai question reste de trouver quel est le réel message que l’on souhaites passer. Ensuite le choix des métiers de digital nomade, c’est une simple question de concrétisation du rêve. Le métier représente simplement le Quoi et le Comment. Si tu as besoin d’aide pour bien définir ton Pourquoi, Quoi et Comment, je propose un parcours intensif de coaching individuel. Mais considérons que ton Pourquoi est déjà bien clair et passons sans plus tarder à quelques idées pour définir tes métiers de digital nomade.

50 idées de métiers de digital nomade

  1. Assistant virtuel : Tu proposes tes services en ligne pour répondre aux mails d’un entrepreneur, faire son travail administratif, réserver des avions, écrire des articles de blog ou service après-vente.
  2. Prof de langue en ligne : En visioconférence, par téléphone ou via chat écrit. Ca marche aussi pour prof de maths, chimie, …
  3. Prof sur Udemy, Khan academy ou autre plateforme de formation en ligne. Tu crée du contenu une fois, et tu vends ton programme.
  4. Dropshiping : créer un site pour une marque qui fabrique un produit et s’occuper de leur promotion en ligne. La marque s’occupe des livraisons et toi de la vente en ligne.
  5. Vlogger et Youtubeur : Après quelques mois / années, tu arrives à monétiser tes vidéos ou vendre tes services / produits grâce à l’audience que tu t’es créé.
  6. Blogger : Tu utilises l’audience que tu as construite pour la monétiser grâce à la publicité, aux partenariats ou à tes propres produits / services.
  7. Copywritter : écrire des newsletter de vente, des articles de blogs pour des tiers, écrire des ebooks ou livres blancs sur demande.
  8. Vendre tes produits artisanaux sur Etsy ou ta propre boutique en ligne.
  9. Auteur de livres, ebooks, sur Kindle, Amazon ou autre plateforme.
  10. Graphiste : Créer l’identité visuelle pour des clients ne nécessite pas forcément d’un contact physique.
  11. Développeur Web : Un métier très demandé. Si tu as déjà ces compétences, tu n’es sûrement pas en train de lire cet article, tu te poses plutôt la question de la destination où partir travailler.
  12. Coach de vie : Aider tes clients à trouver uns solution dans leur vie autours de différents sujets comme la reconversion professionnelle, les relations de couple, l’organisation, la santé, l’identité visuelle, le relooking …
  13. Prof de yoga
  14. Télétravailleur : Tu gardes ton CDI dans une entreprise classique, mais tu négocie avec ton patron de pouvoir travailler à distance. Je l’ai fait personnellement pendant un an depuis l’italie. La plus part des clients n’y ont vu que du feu.
  15. Réseaux sociaux : Gérer ton propre compte en ligne pour vendre tes services
  16. Community manager : Animer la communauté en ligne sur les réseaux sociaux pour le compte de tes clients.
  17. Photographe : Tu peux proposer tes services pour des évènements, mais également vendre tes propres photos sur des sites comme Stock Photos.
  18. Gardien de maison : Tu te charges de nourrir le chat, nettoyer la piscine ou arroser les plantes pendant que les propriétaires sont en vacances. Cela t’évite de payer un loyer, et c’est parfois rémunéré.
  19. Baby sitter ou fille au paire : Nourri, logé, blanchi avec souvent un peu d’argent de poche. Cette solution est idéale si tu adores les enfants et souhaites découvrir un nouveau pays en intégration complète.
  20. Marketing d’affiliation : tu publies des articles de blog, vidéos, newsletter faisant la promotion d’un produit (par exemple un livre sur Amazon) et tu touches une commission sur chaque vente réalisée grâce à ton lien. Tu peux également créer des partenariats avec les marques comme les bloggeuses de mode / make up mais dans ton secteur d’activité.
  21. Trader sur les marchés financiers
  22. Musicien : Tu peux faire ta promotion en ligne, vendre tes morceaux sur internet et organiser tes concerts.
  23. Acteur, humoriste
  24. Journaliste : Beaucoup de journalistes travaillent en ligne, à domicile.
  25. Traducteur : De livres, de blogs, de documents officiels, de sous-titres de vidéos … Il y a out un tas de plateformes pour mettre en relation les traducteurs et leurs clients. Il existe même un service Youtube pour proposer ses traductions de sous-titres rémunérées.
  26. Propriétaire : tu as un capital à investir tu peux acheter des produits dans l’immobilier et vivre des loyers.
  27. Digital marketeur : Vendre tes conseils pour aider des entreprises à optimiser leur taux de conversion grâce à leur stratégie marketing
  28. Business analyste : Consultant en stratégie d’entreprise autours de l’analyse des chiffres
  29. Relecteur, éditeur : Tu peux proposer tes services pour relire des thèses, des livres, corriger des fautes d’orthographe de documents écrits.
  30. Voix off : Tu peux proposer d’enregistrer ta voix pour doubler des vidéos, des interviews en différentes langues. Tu as seulement besoin d’un excellent micro.
  31. Vidéaste : Tu proposes tes services pour monter et éditer des vidéos ou podcasts. Beaucoup d’entrepreneurs ont compris l’intérêt de publier régulièrement, mais ont besoin de main d’oeuvre pour déléguer.
  32. Consultant : En ventes, réseaux sociaux, stratégie
  33. Expert-comptable : ils sont rares et on les cherche les bons comptables qui acceptent de travailler en 100% digital.
  34. Docteur ou thérapeute : certains médecins sont capables de réaliser des premiers diagnostics en ligne. Cela demande d’adapter ton activité mais c’est possible.
  35. Psychologue en ligne : Certains clients sont expatriés et ont besoin d’un psy qui viennent de leur pays d’origine. D’autres clients préfèrent l’écrit car ils se sentent plus à l’aise pour se dévoiler. Parfois prendre une séance de psy à distance est plus facile que de se rendre chez un thérapeute ayant pignon sur rue.
  36. Agent de voyage : Si tu voyages beaucoup, tu auras des facilité à trouver les bons plans et organiser des voyages pour les autres. Tu peux te faire rémunérer pour organiser les vacances des autres.
  37. Designer d’intérieur / architecte : Le plus gros du travail est réalisé à distance. Il ne te reste plus qu’à t’organiser pour trouver des missions qui te plaisent.
  38. Service client : En fonction de ta Time Zone, tu vas pouvoir compléter les horaires de disponibilités de service client d’une entreprise en répondant par e-mail ou même par téléphone. Il existe des services de téléphone en ligne comme Aircall. Beaucoup de startup américaines cherchent des personnes capable d’un excellent service client.
  39. Support administratif : Tu te charges de toute la partie administrative que ton client souhaites te déléguer.
  40. Recruteur : Faire le lien entre la réception de CV et les entreprises proposant des missions. Dans certains cas tu n’as pas besoin de rencontrer physiquement les personnes. Utilise Skype
  41. Designer de produit ou de packaging.
  42. UX Design d’expérience : C’est un métier du web, qui consiste à optimiser et rendre le plus agréable et exceptionnel possible l’expérience d’un client à travers toutes les étapes de son expérience. UX = User Experience
  43. Campagne de publicité en ligne : Si tu es un expert de Facebook Ads, Google Adwords, Linkedin Ads, Twitter Ads tu vas pouvoir aider beaucoup d’entrepreneurs à optimiser leurs ventes en ligne.
  44. Coach en nutrition, conseillé santé : Tu peux facilement suivre tes clients en relations à distance, synchrone ou asynchrone.
  45. Planification d’évènements
  46. Vendre tes propres produits sur Amazon : La plateforme propose de gérer ton stock sans que les produits ne passent entre tes mains.
  47. Illustrateur
  48. ONG : créer une association ou travailler pour une organisation
  49. SEO référencement : Il est facile de se former en ligne mais moins facile de rester à jour. Le référencement est une technique qui évolue tous les mois. Si tu es passionné par ce sujet, tu vas pouvoir aider tes clients à optimiser leur référencement sur les moteurs de recherches et donc leurs ventes.
  50. Styliste, fashion designer : C’est le dernier des métiers de digital nomade de cette liste. Il peut être exercer de n’importe quel pays, à ton compte ou pour une entreprise avec laquelle tu as bâtit une bonne relation.

Voilà, c’est tout pour les métiers de digital nomade. Il en existe plein d’autres mais ceux ci peuvent te donner des idées pour construire ton propre job.

Quels sont mes métiers de digital nomade ?

Personnellement je pratique plusieurs de ces métiers de digital nomade en même temps et en ai pratiqué d’autres au cours de ma petite carrière :

  • J’ai télétravaillé en Chine pour une ONG depuis des Starbucks.
  • Je vendais en porte à porte des bijoux artisanaux en Espagne pour une entreprise française.
  • Je vendais des gros projets de transformation digitale à des PME française depuis l’Italie. A l’époque j’étais en CDI et travaillais via visioconférences et mails.
  • Je coachais une équipe de webformateurs franco-belge depuis l’Italie.
  • Je vendais des régimes alimentaires par téléphone.
  • J’ai mis en place la stratégie digitale d’une entreprise familiale, depuis chez moi.
  • J’animais une communauté en ligne de traducteurs bénévoles.
  • J’anime des formations en ligne tous les mercredis pour un groupe de 25 personnes (depuis la France, Italie, Grèce, Espagne … partout)
  • Je coach mes clients sur leur mission de vie par des séances en visioconférence. Je les aide à définir leur idée de business et se lancer.
  • Vendre des formations en ligne me permet d’avoir des revenus passifs grâce à ma mailing liste.
  • Je fais des recherches, des lectures, de la veille qui me permet de partager beaucoup de contenu. J’anime mon blog et une chaîne Youtube. Je travailles mon SEO tous les jours pour nourrir ma liste.
  • J’écris des ebooks.
  • Je fais des sites internet pour d’autres.
  • Je m’occupe aussi du webmarketing pour d’autres bloggeurs (emailing, blog, vidéos …)

Voilà, il existe des centaines de métiers de digital nomade, à toi d’adapter la lite à tes besoins, d’organiser ces opportunités en fonction de tes envies. Mais l’essentiel est de rester concentrer sur ton Pourquoi et le message que tu souhaites passer. Le reste ira tout seul.

Ouverture de l’incubacteur en juillet

incubacteur

Bonjour tout le monde. Cet année, pour vous aider à développer ce projet qui vient nourrir votre mission de vie, j’ai décider de proposer un coaching collectif réservé à un petit groupe de 10 personnes. Je l’appelle l’incubacteur !

 

Pour qui ai-je créé l’incubacteur ?

  • Tu as un projet en tête qui te démange mais tu n’as pas encore osé te lancer. Tu sens que c’est le moment de te jeter à l’eau et de passer à l’action. Tu as besoin d’exprimer ce qu’il y a au fond de toi et de le partager avec le monde. Tes frustrations te motivent à faire ta part, comme le colibri.
  • Tu ne sais pas encore par quel bout le prendre et par où commencer. Mais tu sens que c’est le moment de s’y mettre.
  • Tu as besoin d’une validation externe de ton idée et de conseils personnalisés pour être sûr de ne pas te planter. Que tu rêves de créer une association, une webTV, te lancer comme entrepreneur, vivre de ta passion ou simplement vendre tes créations à ligne, cette formation est pour toi.

Comment ça se passe ?

  • Cette formation intensive incubacteur va se dérouler en ligne sur une période d’un mois. On démarre le 1° Juillet et on termine le 30 juillet.
  • Pendant ce parcours, tu participeras à 5 séances de coaching collectif en visioconférence tous les dimanches soirs avec les autres membres de la formation.
  • Tu feras partit d’un petit groupe de 10 personnes qui construisent ensemble leurs projets individuels et s’entre aident avec bienveillance.
  • Tu recevras tous les jours des contenus de formation et des exercices pratiques pour t’aider à construire ton projet.

De quoi ai-je besoin pour participer à l’incubacteur ?

  • Un profil Facebook (on peut le créer ensemble si tu as besoin)
  • Un ordinateur et/ou smartphone avec des écouteurs (kit main libre) et une bonne connexion internet.
  • Tu auras également besoin de temps pour suivre le programme, environ 5h par semaine.
  • Plus tu investis de temps dans l’incubacteur, plus tu ramasseras de fruits de ton parcours. C’est un séminaire intensif !

Combien ça coûte ?

  • Je propose ce coaching collectif à 200 euros alors qu’il a une valeur de 600 euros si c’était un coaching individuel (et sans exercices quotidiens). Tu vas en plus profiter de la dynamique de groupe enrichissante et stimulante que tu n’aurais pas en suivi individuel.
  • Si tu t’inscris avant le 15 juin, tu peux bénéficier d’une réduction de 25%.
  • En résumé tu obtiens un coaching d’une valeur de 600 euros pour 150 euros, et tu rencontres des personnes qui vivent la même aventure que toi pour partager ce moment clé.

Quand sera la prochaine session ?

Il n’y en aura pas. Cette formation est unique, je ne la propose que cet été. Je proposerai des formations différentes par la suite, car j’aime trop innover et me renouveler.

Combien de places disponibles ?

Cet incubateur est limité à 10 personnes maximum car j’ai besoin de connaître et comprendre le projet de chaque participant. Cela me permet de l’accompagner de façon personnalisé et d’être sûre qu’il a tous les éléments pour réussir à la sortie du programme.

Tu obtiens quoi à la sortie de l’incubacteur ?

Tu as développé et testé ton idée auprès d’une petite équipe pour faire des premiers ajustements. On a identifié tes peurs et tes blocages. Tu as des clés pour avancer malgré les obstacles et transformer les difficultés en avantages. Tu as formulé ton pourquoi, ton quoi et ton comment. Ainsi tu peux communiquer clairement sur ton projet pour réaliser tes premières démarches. Tu as un plan d’action et tu sais exactement par où commencer. Tu as découvert et testé des outils de communication pour promouvoir ton projet en ligne facilement et avoir un maximum d’impact.


Lecture des annales akashiques avec Marie-Christine Delhaye

annales akashiques

Bonjour Marie-Christine. On se connaît depuis quelques années grâce à la télé de lilou. Ta façon de parler des annales akashiques me fascine. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ?

Je suis une amoureuse de la vie, de la nature, des plaisirs simples et partagés. J’exerce en tant qu’énergéticienne, sophro-relaxologue et coach à Paris, par Skype et par téléphone. Ma passion est d’amener mes clients à se relier à leur part sacrée et intuitive et ma spécialité est la lecture des annales akashiques – la mémoire de l’âme. Je propose également des accompagnements individuels et des ateliers de développement personnel dans lesquels j’associe la créativité et la spiritualité. J’écris aussi régulièrement des articles dans Holistik Magazine et fais partie des 230 contributeurs du Petit Lexique des Nouveaux Paradigmes, un projet collaboratif et littéraire, paru fin avril 2017 aux éditions Seepia.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Autant que possible, j’essaie de ne pas être dans le jugement des autres et de moi-même car nous sommes les miroirs les uns des autres. Ce qui m’agace chez l’autre est une partie de moi que je n’ai pas envie de voir. Quand l’extérieur vient agiter mon intérieur, j’essaie d’identifier quelle est cette partie qui est blessée en moi et qui fait que l’autre, ou telle situation, m’est insupportable. Au final, je suis dans la gratitude car l’extérieur m’a permis de grandir en appuyant exactement là où j’en avais besoin !

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Que chacun se réveille et trouve son « pourquoi » justement ! Pourquoi je suis là ? Quel est le sens de tout ceci ? Qu’ai-je à accomplir dans cette vie ? Quel est mon rêve ? Comment puis-je contribuer à un monde meilleur ? Mon rêve est que chacun se reconnecte à sa vraie nature, son essence, sa dimension sacrée et intuitive, pour créer sa vie à partir de qui il est. Il y a une place pour tout le monde. A chacun de trouver la sienne et de la prendre, dans le respect de soi-même, des autres et de la vie.
annales akashiques

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à aller vers les annales akashiques ?

Il y en a eu plusieurs parce que j’ai la tête dure !!! Un cancer à l’âge de 29 ans. Un licenciement quelques années plus tard. Un second licenciement en 2012  Là, je me suis dit : okay, j’ai compris, il n’y en aura pas un troisième. On arrête les frais !
Mais c’est réellement le 1er événement qui a marqué le début d’un long cheminement à la découverte de soi. J’en parle d’ailleurs dans un article que j’ai rédigé pour le numéro 2 du magazine en ligne Holistik Magazine paru à l’automne 2015. Cet événement fut pour moi un réveil. Je suis née à 29 ans…avant je dormais !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Chaque matin, au lever du lit, je médite. Ensuite, il m’arrive d’écrire. En dehors de ce petit rituel quotidien, mes journées ne sont jamais les mêmes et c’est ce que j’aime par-dessus tout. Chaque séance avec mes clients est différente et comme je propose plusieurs prestations je ne connais pas la routine ! L’avantage d’être à son compte est de pouvoir organiser ses journées comme on le souhaite et pour moi c’est essentiel. Cela me donne une liberté dont j’ai besoin pour cultiver ma créativité, mon inspiration et maintenir mon énergie.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Je passe sur les aspects création d’entreprise sur lesquels on peut trouver des informations un peu partout. Ce qui m’a réellement mis le pied à l’étrier c’est le bouche à oreille et donc mon réseau et mes clients. Je suis sur un créneau très particulier, qui se nomme en marketing une niche. L’essentiel de mon activité tourne autour des lectures des archives akashiques et des soins énergétiques akashiques.
Comme je suis à la base une femme très rationnelle, il m’a déjà fallu accepter ma dimension spirituelle et intuitive avant de pouvoir commencer à envisager parler de mon activité ! Cette étape d’acceptation a été cruciale pour démarrer et comme j’étais beaucoup dans mes peurs et en résistance, elle a pris un certain temps… Une fois réconciliée avec cette part de moi, j’ai pu créer mon site internet et ma page Facebook, participer à mon 1er salon Bien-être et développement personnel, donner ma 1ère conférence, écrire mon 1er article, bref, communiquer ouvertement. Aujourd’hui, je prends la parole dès que je peux car j’adore transmettre et partager.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Bien sûr, je me suis formée et suis certifiée dans toutes les pratiques et techniques que je propose (lecture des Archives Akashiques, coaching, sophro-relaxation). Mais j’ai aussi plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie à des postes de management en commercial, marketing et communication. Cela aide lorsqu’on crée son activité que ce soit pour rédiger son site internet, un flyer ou un article, prendre la parole en public lors d’une conférence ou d’un salon, gérer sa comptabilité ou entreprendre des démarches administratives.
Mais avant tout, ce qui fait la différence, c’est d’être passionné par ce que l’on fait et d’y croire. Tout le reste peut s’apprendre ou être délégué. La passion est pour moi le carburant de l’entrepreneur. Si l’envie n’est pas présente, les compétences seules ne suffiront pas à faire réussir le projet et à être épanoui. C’est ce qui explique qu’il y a tant de personnes qui ne sont pas heureuses dans leur travail. Elles ont perdu cette petite flamme intérieure, cette motivation, cette envie, d’apporter leur contribution.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Beaucoup de choses ! J’ai appris qu’il était important de rester soi-même et de ne pas systématiquement chercher à appliquer des techniques marketing avec lesquelles on ne résonne pas sinon on perd son identité. Or, dans les métiers de l’accompagnement, les personnes viennent à nous pour ce que nous sommes, ce que nous dégageons, bien plus que pour les techniques que nous proposons.
D’autre part, il est important de s’entourer des bonnes personnes, celles qui vont croire en nous, nous soutenir, nous encourager, et de fuir les autres ! Développer un réseau professionnel est aussi une des clés de réussite. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin, comme dit le proverbe africain.
Une des dernières choses que j’ai envie de partager est qu’il est primordial d’avoir une vision de là où on veut aller. Il n’est pas nécessaire de savoir comment ni quand. En revanche, tout ce que l’on fait doit venir nourrir cette vision. Si ce n’est pas le cas, alors il y a quelque chose à réajuster car le risque est soit de s’éparpiller, soit de diluer son énergie et de perdre le sens et la motivation.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Ne jamais renoncer à ses rêves. Il n’y a rien de pire que de vivre avec des regrets. Oser, car souvent après coup on se dit que finalement ce n’était pas si fou ou impossible que cela. Tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir, n’est-ce pas ? Alors, autant essayer !

Merci Marie-Christine. Comme toujours c’est un plaisir de discuter avec toi. On en apprend tellement !

On peut te retrouver sur ton site internet pour une consultation de nos annales akashiques ou un soin énergétique. Tu animes prochainement des conférences sur les annales akashiques. Et tu as créé deux groupes Facebook : Le cercle reliance, et la page Archives Akashiques.

 

–> Voir aussi l’article sur Ervin Laszlo

7 actions pour augmenter notre énergie

augmenter notre énergie

Dans les dernières vidéos que je publie sur Youtube, je parle de l’alimentation pour augmenter notre énergie. Je parle des différentes catégories d’aliments et partage mes astuces pour augmenter notre énergie. Voici comment je m’y prend pour augmenter mon taux vibratoire. Certains éléments convergent avec deux du témoignage ci-dessous.

Etudions un extrait d’une conversation avec une enfant par comme les autres. Cathy a 9 ans, elle vit dans le nord de l’Europe et dit pouvoir soigner l’eau avec le langage des étoiles. Voici l’extrait d’une conversation avec Cathy :

M: « Comment pouvons-nous nous éveiller? »

C: « Nous devons augmenter notre énergie (vibratoire) car nous n’avons pas l’énergie nécessaire; Il nous a été volé.

M: « Comment pouvons-nous protéger notre énergie? »

C: « Présentement, nous n’avons que 0,05% de notre énergie. Nous devons atteindre 1,5%.

M: Comment pouvons-nous commencer à augmenter notre énergie?

Cathy dit:

• Ne vous mettez pas en colère pour des futilités.

• Ne parlez pas longtemps sur vos téléphones mobiles.

• Ne pas mangez pas de sucre blanc.

• Ne regardez pas la télévision.

• N’utilisez pas les fours à micro-ondes.

• N’utilisez pas l’internet sans fil.

Quelque chose d’une grande importance se produira au cours des cinq prochaines années sur cette planète. Les parents doivent nous écouter. Nous devons éduquer les parents.

Cathy a dit à Mary que son but ici sur Terre est d’éveiller sa famille et de protéger son petit frère, car cela est important pour l’humanité. Cela veut dire en outre qu’il deviendra son enseignant lorsqu’il grandira, et il aidera l’humanité à s’éveiller. Cathy dit alors:

« Mary a de grandes oreilles. Elle écoute. La plupart des adultes ne le font pas. »

Lire l’article complet

Lucie Robin de Haute Fréquence TV diffuse des bonnes vibrations

haute fréquence TV

Bonjour Lucie. Depuis plusieurs mois je te regarde tes vidéos Youtube sur Haute Fréquence TV. Tu offre de super enseignements qui nous aident à grandir. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je suis Lucie Robin, j’ai 34 ans. Je suis Enseignante Spirituelle, j’éveille les gens à leur propre Lumière via des vidéos que je diffuse sur ma chaîne YouTube Haute Fréquence TV.
J’anime également des formations qui ont pour but d’élever les consciences et de donner des outils pour développer ses capacités Médiumniques et toute autres potentialités intérieures. J’ai écrit 2 livres numériques « Augmenter son Taux vibratoire en 3 semaines  » et « Détox & Bien-être Haute Fréquence ».
Je pratique l’Hypnose Spirituelle de Régression dans les Vies Antérieures depuis quelques mois avec beaucoup de succès, des moments spirituels forts passés avec les gens et leurs Guides Spirituels.
Enfin, mon chemin de vie m’amène à démystifier la spiritualité afin d’en faire quelque chose de Fun et d’accessible à tous !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ah la la..Vaste sujet. Je suis frustrée de voir autant de personnes se sentir emprisonné, limité dans leurs actions. Pour moi, ce n’est pas une question de conditions sociales (même si parfois, ça aide) qui pourrait entraver leur chemin.
Tout est une question d’état d’esprit. J’ai moi-même du me débrouiller très tôt seule, et j’ai toujours réussi à manifester ce que je désirais.

Mon but est de démontrer que … TOUT EST POSSIBLE, même en étant « à priori » moins privilégiés

Autre frustration, la peur de l’invisible, et de la spiritualité en général. Il est moins aisé de partager sur le thème de la spiritualité car soit il fait peur, soit il est tourné en dérision. Aujourd’hui, nous sommes en 2017 et il est grand temps d’ouvrir notre coeur à ce que nous ne voyons pas avec nos yeux et à ce que nous ne pouvons expliquer avec notre tête.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Mon but dans la vie est d’amener les gens à prendre conscience de leurs potentiel ET de le manifester. Dans n’importe quel domaine. J’ai aussi la capacités d’expliquer de manière simple et claire des concepts spirituels complexes, afin que cela puisse parler à tous.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer Haute fréquence TV ?

Je dirais que j’ai toujours été comme ça : poussée à motiver, à encourager, et à faire ressortir le potentiel des personnes. Sauf que cela n’a pas été aussi simple que cela…Il m’a fallu du temps pour accepter qui je suis et ce que je suis venue faire sur Terre. Le déclic a donc été plusieurs étapes plus ou moins inconfortables qui m’ont doucement remise sur ma voie 🙂

haute frequence tv

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je ne travaille pas tous les jours car j’ai besoin de temps pour moi (je suis atteinte d’endométriose ce qui occasionne de la fatigue et des douleurs). Mais mes vidéos sont visibles par qui le souhaite en tout temps. De plus, je fais des consultations aux personnes qui souhaitent un accompagnement thérapeutique (guidance spirituelle, Hypnose de Régression dans les Vies passées)

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Cela s’est fait en plusieurs étapes. J’ai eu plusieurs métier de couturière en Haute Couture (Chanel) à aide-soignante, puis à plongeuse dans un restaurant, en passant par des études d’ostéopathe, de formatrice pour adultes…Jusqu’à ce que la vie me mène à une adorable petite boutique que j’ai aménagée en espace de bien-être, à Nantes (fermé à ce jour) où je pratiquais les massages du monde (dont le massage balinais appris à..Bali !)

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

J’ai toujours aimé transmettre, partager, et suis assez à l’aise pour parler en public. J’ai travaillé en tant qu’aide-soignante, ce qui m’a appris à faire face à des situations émotionnelles intenses tout en gardant mon sang froid. Je suis très débrouillarde et j’ai mille idées pour un ou plusieurs projets, un peu comme plein d’onglets d’ordinateurs ouverts en même temps. J’ai aussi une forte intuition et une forte connexion avec mes guides Spirituels que j’entends naturellement me parler et me guider, donc ça m’a toujours fortement aidée sur mon chemin de vie.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Je me dépasse sans cesse. Je sors tout le temps de ma zone de confort, ce qui fait qu’avec le temps, c’est de plus en plus facile et j’arrive à manifester des projets très rapidement, et souvent, sans aucun effort ;-))
La cerise sur le gâteau ? Ne plus avoir de peurs sclérosantes, mais seulement de petites appréhension qui sont vite balayée grâce à ma confiance en la vie.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Le meilleur conseil que je puisse donner c’est qu’il n’y a pas d’échec.
On ne travaille pas « pour travailler ». C’est un outil qui nous permet d’apprendre sur nous et sur la vie … Alors, autant foncer !

Merci Lucie pour tous tes conseils.

On peut te retrouver sur ton site internet Haute Fréquence TV et ta chaîne Youtube. Tu proposes des soins à distance via Skype et tu nous prépare de nouveaux projets et de nouveaux modes de soins. Nous avons hâtes d’en savoir plus.

Les femmes sont-elles prises au sérieux sur le web ?

femmes

Dans le cadre de la réflexion sur la place des femmes au travail, et sur le web, je suis tombée sur un documentaire passionnant. Ce documentaire a été écrit, produit et réalisé par Léa Bordier et Lisa Miquet et vient de sortir ce mois-ci. Elles interviewe plusieurs femmes qui prennent la parole sur Youtube pour parler d’autre chose que de make up.

Ici les femmes interviewées dénoncent la pression des réseaux sociaux et parfois même le harcèlement. Quand on se rend publique, on s’expose à une grande violence des inconnus qui restent anonymes. Elles partagent également leurs moments de doutes et de blocages. Ces vidéastes ont le sentiment qu’elles ont besoin d’avoir encore plus de diplômes que leur homonymes masculins pour être crédible.

Voici la liste des Youtubeuses interviewées dans ce projet :
Esther Taillifet : https://www.youtube.com/user/EstherSS…
Lola Dubini : https://www.youtube.com/user/Loladub63
Sophie Riche : https://www.youtube.com/channel/UCNUI…
Klaire – Klaire fait grr : https://www.youtube.com/channel/UCXGr…
Guilhem Malissen – Masculin Singulier / Guilhem de YouTube : https://www.youtube.com/user/Masculin… & https://www.youtube.com/channel/UCa0w…
Alma : https://www.youtube.com/channel/UCA2O…
Charlie – Les Revues du Monde : https://www.youtube.com/channel/UCnf0…
Florence Porcel : https://www.youtube.com/channel/UC9Ha…
Gwen – Sweetie : https://www.youtube.com/user/SweetieYTB
Shirley – Je Suis modeste : https://www.youtube.com/user/JeSuisMo…
Ina Mihalache – Solange Te Parle : https://www.youtube.com/user/SolangeT…
Mx Cordelia : https://www.youtube.com/user/cordelia… & https://www.youtube.com/channel/UCbIO…
Nathalie Odzierejko – Natoo : https://www.youtube.com/user/ptitenatou
Marion Seclin : https://www.youtube.com/user/ElleMady
Ginger Force : https://www.youtube.com/user/GingerFo…
Naya Ali – La Ringarde : https://www.youtube.com/channel/UCScU…
Margot – Vivre Avec : https://www.youtube.com/channel/UCH3H…
Eloïse Wagner – 911 Avocat : https://www.youtube.com/channel/UC1g4…

50 femmes inspirantes

Comme tu le sais, j’ai entrepris un projet d’interviewer 50 entrepreneuses inspirantes. Ce qui est intéressant c’est que les femmes que nous interrogeons sont complètement différentes et complémentaires. Le but est de montrer que oui, il est possible d’entreprendre quand on est une femme. Que d’autres ont osé prendre la parole et s’exposer, et qu’elles n’en sont pas mortes. Chaque témoignage est une graine d’espoir qui est semée et fait germer un projet en chacun de nous.