Interview de Peggy de l’académie du développement personnel

académie développement personnel

Bonjour Peggy, tu es co-fondatrice de l’Académie du Développement Personnel et de 2 boutiques en ligne. Mais pas que …

Co-formatrice du programme « Soleil de l’énergie » et créatrice du programme « vivre son rêve professionnel », des méditations « harmonisez son yin et son yang », « se libérer des blessures du passé », « harmonisez ses chakras ». Co-fondatrice de l’académie du développement personnel et de 2 boutiques en ligne oeufs-de-yoni.com et palaisdespierres.com Co-créatrice de la Tournée Yoga on Top. Auteure de 2 livres « Je rayonne jour après jour » aux éditions Marie Claire et « Les oeufs de yoni pour révéler son potentiel féminin » aux éditions Trédaniel. Professeur de Yoga, praticienne EFT, Base PNL, Masseuse spécialité Balainaise,…

académie développement personnel

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Plein …

J’ai juste appris à les accueillir et à les transformer. C’est lorsque j’ai mes plus grosses frustrations, colères, indignations, incompréhensions que naissent mes meilleures idées. Je transforme cette forte énergie pour trouver des solutions constructives et belles.

peggy académie développement personnel

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’

Je pense que le terme mission de vie est adapté lorsque l’on a un profil « expert ». Pour les personnes qui sont multipotentielles ce terme « mission de vie » peut être assez angoissant. Je fais parti du 2eme cas.

Je suis intéressée et j’aime de nombreux sujets (et j’en découvre tous les jours). Je connais mes qualités, mes compétences, mes savoirs faire, mes savoirs être,… Je suis donc mon intuition.

Je suis ouverte aux opportunités et je fonce vers les projets qui me parlent, qui ont du sens pour moi et mon éco-système. Je fais attention à créer de la cohérence et une lisibilité dans tout ce que je fais.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Transmettre les bienfaits du yoga au plus grand nombre après de graves problèmes de santé.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Ce n’est pas très sexy : la discipline

Discipline dans tout ce que je fais quotidiennement : Sport, spiritualité et nourriture. Cette discipline me permet d’être en forme physiquement, émotionnellement, mentalement pour travailler 10 à 15h par jour 7 jours/7

Je pense que c’est avec des petits pas tous les jours que l’on arrive à concrétiser ses rêves et à créer la vie à laquelle on aspire.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Voici les points principaux :

  • être en forme et endurante
  • être régulière et disciplinée
  • être motivée et avoir une grande vision pour son entreprise
  • avoir au moins 1 service/prestation/produit à vendre
  • avoir de la visibilité (pour ventre ce service/prestation/produit)
  • construire son réseau (clients, prestataires, partenaires,…)
  • être entourée de personnes qui ont réussi leur entreprise

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer l’académie du développement personnel et tous les projets qui s’y rattachent ?

Organisation (à tous les niveaux), discipline, capacité à faire des liens entre les choses qui semblent ne pas en avoir, créativité, innovation, intuition, observation, capacité rédactionnelle (synthèse ou dév), curiosité, facilité d’apprentissage et de remise en question, capacité relationnelle, écoute, patience,…

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Plein de choses… Je dirai que le point principal c’est « osez » !

  • Osez demander
  • Osez se lancer et faire des choses
  • Osez se faire confiance
  • Osez croire en ses rêves ….

Osez, Osez, Osez !!!

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Merci Peggy, on peut te retrouver sur votre site de l’Académie du Développement Personnel et vos deux boutiques en ligne :

 

Et retrouve toutes les interviews de femmes inspirantes que j’ai déjà réalisées.

Marie-Laurence, Psychologue et digital nomade

psychologue codesigneuse de vie

Bonjour Marie-Laurence ! Peux-tu m’en dire un peu sur toi ?

Bonjour, je m’appelle Marie et j’ai 33 ans. Je suis psychologue et co-designeuse de vies professionnelles épanouissantes en ligne. J’accompagne les personnes intuitives, sensibles et multi-potentielles à se créer une vie professionnelle riche et en cohérence avec leurs priorités grâce à la connaissance de soi et la compréhension de son propre fonctionnement et de ses motivations. A côté de cela, j’habite en ce moment en Espagne et je suis passionnée par le digital nomadisme, le développement personnel et la philo.

ça en fait des passions passionnantes ! Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Ce qui m’indigne généralement c’est quand j’entends : « c’est pas possible ! », « tu n’y arriveras pas, change de projet ». Je n’aime pas l’idée selon laquelle on devrait « subir sa vie » pendant 40 ans pour enfin pouvoir en profiter un peu vers la fin de sa vie. Je veux croire, au contraire, que nous sommes les créateurs de notre vie, que l’on peut se créer une vie qui nous plaise et nous permettre de faire la multitude de choses qui nous attire ou nous passionne. Il n’y a pas qu’une seule version du succès ou de la réussite. C’est cette prise de conscience que je souhaite transmettre dans mes accompagnements.

En tant que psychologue, tu amènes tes clients à trouver leur Pourquoi. Alors, à ton sens, quelle est ta mission ?

J’aspire à aider les autres à prendre conscience qu’ils ont déjà tout en eux et que la seule démarche valable est d’apprendre à s’aimer soi-même. Ça, on va dire, c’est le pourquoi le plus fondamental. Je sers cette mission en aidant les personnes en quête de sens à transformer leur carrière pour que cette dernière s’adapte au style de vie qu’elles souhaitent avoir (et non l’inverse).

J’adore ! Je partage complètement. Dans ton histoire, quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer une nouvelle carrière ?

Mon déclic, c’est principalement 2 bouquins :
  • « Réfléchissez et devenez riche » de Napoleon Hill (qui parle de la loi de l’attraction)
  • et « La semaine de 4 heures » de Tim Ferriss.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

J’écris, je lis, je fais des recherches, puis je rédige des mails ou des cahiers d’exercices pour mes clients. Je fais aussi beaucoup de séances d’accompagnement en visio.
Puis quand j’ai terminé, je vais faire une longue marche, soit dans la nature, soit dans la ville où j’ai posé mes valises.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

La première action a été de me faire accompagner pour monter mon projet. Sans cet accompagnement, je n’aurais pas mis tout ce que j’ai mis en place.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Je dirais ma grande curiosité !

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure pour devenir psychologue ?

 J’ai appris qu’il fallait agir, se lancer et aussi, savoir poser ses propres limites.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Il faut se lancer même si on a peur. La peur ne doit pas être un argument car elle s’estompe quand on agit.

 

Merci beaucoup Marie pour ton témoignage.

On peut te retrouver sur ton site internet et ta page Facebook pour découvrir les articles que tu partage régulièrement et éventuellement tester un accompagnement avec toi.

 

 

Transforme ta souffrance en liberté d’accomplir avec Ingrid Lebihan

ingrid lebihan

En ce moment, on se sent un peu secoué, on fait un nettoyage dans nos histoires passées. On a besoin de s’affirmer avec plus de clarté et de redéfinir nos objectifs pour prendre en main notre destin.

Si tu n’as envie de rien, que tu es un peu en mode flemme, malgré 1001 idées qui n’arrivent pas à prendre forme : c’est normal.
C’est pour nous pousser à réfléchir sur les sujets de fond avant de repartie dans l’action.

Tu te retrouves aujourd’hui peut-être dans une impasse, comme bloquée, incapable d’avancer. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui te manque de vouloir avancer et vivre une vie en accord avec ton coeur.

Malheureusement, l’envie et la volonté ne suffisent pas.
Il faut s’avoir aussi s’investir concrètement pour créer le changement que l’on désire.

>> Mais me diras-tu:
Faut il encore savoir quoi faire pour créer le changement ? <<

Ingrid Lebihan est peut-être l’alliée qui saura t’aider pas à pas à t’engager véritablement vers ce nouveau que tu désires et mérites de vivre.

Elle est coach en conscience de soi.
Elle t’aide à te libérer des blessures et du poids du passé pour que tu redeviennes capable d’être le créateur conscient de ta vie.

 

Ingrid a grandis dans un milieux très religieux
où elle se sentait étouffée, incapable d’exprimer
ce qu’elle avait sur le coeur à une vie où
aujourd’hui elle a crée son propre métier par lequel
elle aide les gens à se libérer des blessures et du poids
du passé pour qu’ils redeviennent le créateur conscient de leur vie.
Si tu veux que ta souffrance se transforme en liberté d’accomplir
alors le programme ‘Je décide d’honorer et de célébrer la vie que je suis’ est pour toi.

>> Il débute Mercredi 20 Septembre <<

Tu te reconnais dans une des situations suivantes ?
C’est l’occasion pour toi de t’offrir l’opportunité d’avancer maintenant.

▶ Tu te sens misérable ou/et incapable. Tu portes en toi comme de la honte et tu te trouves très souvent moins bien que les autres.

▶ Tu vies ta vie en rapport à ce que les autres vont dire; tu as peur d’exprimer ton avis et/ou ta différence.

Tu as très peur que l’on te juge ou te réprime; tu en arrives à faire des choses que tu n’aimes pas et ça te frustre; tu ne sais pas imposer des limites et dire non.

▶ Tu es incapable de dépasser le stade du ‘rêve’, du ‘fantasme’; tu aspires à vivre une vie merveilleuse mais rien y fait,

tu es comme bloquée lorsqu’il s’agit de passer à l’action; peut-être même que tu n’a jamais vraiment pris au sérieux tes idées ou pensé à les réaliser concrètement.

▶ Au final, tu ne sais pas non plus quoi faire concrètement pour changer ta situation pour un meilleur.
Tu as alors surement besoin d’une guérison à l’intérieure et de prendre conscience des idées inconscientes qui te dirigent.
Et le programme d’Ingrid t’aidera à le faire.

Ingrid Lebihan t’invite à retomber en amour avec toi,
un amour dans lequel tu retrouveras tout ce qu’il faut
pour transcender tes peurs et te libérer de ce qui
t’empêchent d’exprimer ta vie à ta manière.

Alors prêt à te lancer sur le chemin du changement concret
pour re-devenir le maestro de ta vie ?
Clic et découvre la lettre d’invitation au programme
‘Je décide d’honorer & de célébrer la vie que
je suis’
et vois si ce programme pourrait faire la différence dans ta vie.
https://goo.gl/LNHmYU


>> Au Programme <<

  • 7 modules de formation
  • Des chants libérateurs
  • 4 mois de coaching pour développer ton potentiel
  • Des exercices pour avancer
  • Un impact sur le plan émotionnel, mental et physique.

>> Dépêche toi ! <<

  • Elle offre 100€ de réduction et une heure de coaching individuel aux 10 premiers inscrits seulement !
  • Pour les lecteurs de l’Economie Intuitive, Ingrid offre 3 bonus exceptionnels.
  • Les inscriptions ferment mardi soir à minuit !
  • J’ai négocié avec Ingrid et elle t’offre en plus la possibilité de payer en 4 fois sans frais !!
  • Pour finir, tu disposes d’une garantie satisfait ou remboursé. Alors, qu’est-ce que tu risques ?

 

>> Des questions concernant le programme ? <<
Tu voudrais profitais simplement de l’opportunité de discuter avec elle d’une des situations que tu vis n’hésites pas, elle t’offre un rdv individuel en visio ou par écris durant lequel elle pourra déjà t’aider.

Contacte Ingrid Lebihan par mail : contactingridleb@gmail.com
ou directement par message privée via sa page Facebook: Ingrid lebihan.

28 jours pour le féminin sacré

féminin sacré

Après un printemps assez bouleversé, une rupture, un déménagement et la découverte incongrue de l’existence du féminin sacré … me voilà face à moi même dans cette quête de découvrir ce qui se cache de sacré en ma féminité.

https://youtu.be/_sfKfTFojNE

J’ai décidé d’y consacrer 28 jours

Pendant un cycle lunaire, je me suis fixée de faire une action par jour pour développer et nourrir ce féminin sacré en moi. C’est un parcours de découverte que j’alimente d’expériences, de rituels, de lectures et d’échanges.

Voici quelques idées d’actions que tu peux toi aussi réaliser si tu souhaites vivre une expérience similaire, à la recherche de ton féminin sacré :

  • Chanter
  • Danser
  • Peindre
  • Prier
  • Méditer
  • T’habiller
  • te maquiller
  • te faire un cadeau
  • te rapprocher de la nature
  • manger en conscience
  • t’offrir des fleurs
  • honorer la femme que tu es
  • manger des fruits
  • boire de l’eau
  • bénir son utérus
  • marcher pied nus
  • se rapprocher de son corps
  • recueillir l’énergie de l’univers dans son deuxième chakra
  • libérer les mémoires stockées dans le bas ventre
  • utiliser un quartz rose pour s’apporter un peu de tendresse

Je suis certaine que tu trouveras plein d’autres idées envoutantes pour te faire du bien.

Nous sommes plusieurs en ce moment à reprendre notre place de femme dans la société, dans nos relations et dans notre vie. En ce moment, je travaille avec le Yiking pour approfondir cette recherche de l’équilibre Yin et Yang d’après la sagesse taoïste.

Si toi aussi tu souhaites explorer ton féminin sacré

si tu souhaites consulter tous les livres et les vidéos qui m’aident à avancer sur ce chemin : Clique ici. Tu accèderas à la liste complète des informations qui m’ont aidé à avancer ces deux derniers mois.

Alors ? Motivée ? on y va ! c’est le moment de prendre du temps pour soi et de se reconnecter avec qui nous sommes. Le mois d’août est le mois du féminin sacré. Et cette année 2017 semble vouloir dire aux femmes de reprendre leur place, d’incarner leur féminin sacré.

Du féminisme au féminin sacré : Mon parcours

feminisme

Bon voilà, je me lance. Je vais écrire un article sur le féminisme. Je risque de me mettre une bonne partie de ma famille à dos ; chez nous ça va de soit d’être féministe. Si grand-père l’était, alors moi en tant que femme, c’est normal que je défende les droits des femmes, ou personnes dotées d’un utérus.

J’écris occasionnellement pour un magazine autours de l’entrepreneuriat féministe. Mais dernièrement, je suis restée un peu bloquée car mon rapport à la féminité est en pleine évolution. Je me pose des questions. Je me demande si je suis toujours alignée avec ces idées.

Hier soir j’écoutais un podcast sur une femme entrepreneur créatrice d’une marque de fringues féministe. J’ai tiqué. Y’a un truc qui n’est plus aligné avec moi.

Oui, moi aussi je porte en moi beaucoup d’énergie Yang. Je suis dans la force, dans l’action, dans la prise de parole, dans le rentre dedans quand il faut. On m’attribue souvent les adjectifs de solaire, courageuse, indépendante, entrepreneuse, décidée. Beaucoup d’adjectifs liés au principe du masculin finalement. A quand remonte la dernière fois qu’on m’a qualifié d’un adjectif lié au principe du féminin ?

Je crois que je ne me reconnais plus dans le féminisme

Le féminisme est un mouvement militant qui lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

Dans cette phrase il y a 5 choses qui me dérangent :

  1. Tout ce qui finit en « isme » semble vouloir me couper d’une certaine liberté de vivre dans l’instant.
  2. Mouvement : En soit je n’ai rien contre l’action, mais c’est un principe Yang. Alors pourquoi le mettre dans une phrase liée au féminin ?
  3. Militant : Militer signifie revendiquer des droits. On parle toujours là de prise de parole, haut et fort. On fonctionne sur un mode masculin qui tourne autours du pouvoir.
  4. Lutte : Toujours ce champs lexical de la guerre … pas très féminin tout ça
  5. Egalité homme femme : Je croyais qu’on était passé dans le paradigme de la complémentarité ! Parler d’égalité signifie que l’on se compare à l’autre au lieu de voir en lui ce qu’il y a de plus beau et de magnifier ce qu’il y a en moi de beau.

En fait être féministe c’est choisir de concentrer notre attention sur ce qu’il nous manque. Mais on oublie complètement de voir ce qui existe déjà en nous. On se compare aux hommes, on veut être leur égal, mais la vie ne nous a pas créé comme eux. Et on ne voit pas qu’en fait on n’a rien à leur envier.

Relation amoureuse féministe

J’ai récemment écrit un article autours des ruptures amoureuses qui ont eu lieu ce printemps. La mienne a été une vraie source d’enseignements. Je n’arrives plus à compter les leçons que je tire de cette expérience de couple.

  • Je me rends compte que c’est moi qui suis à l’initiative de la relation. J’ai fais le premier pas, je suis venue vivre dans son pays, j’ai pris le rôle de l’homme.
  • Je ne lui ai pas laissé le temps ni l’espace de prendre des initiatives et donc de jouer son rôle d’homme.
  • J’attendais de lui qu’il soit sensible, qu’il parle de ses émotions, qu’il écoute son intuition, qu’il suive son coeur dans sa vie professionnelle.
  • Nous sommes d’accords qu’il est plus doux que moi. Avec lui je suis une vrai brute.
  • Je gagne de l’argent et pas lui. Cela le rend malheureux et coupable dans sa relation à moi.

L’effet miroir du féminisme

En développement personnel cet effet miroir est bien connu. Tout ce que je reproche à l’autre c’est en fait en moi que je dois le chercher. 

Demander à un homme de développer sa féminité est en fait un besoin personnel de développer ma propre féminité. Et OUI ! C’est tellement vrai. Je lui demande de faire ce que moi je ne suis pas capable de faire en tant que femme. Comment voulez-vous qu’un homme en soit capable ?

J’agis dans la force, il agit dans la douceur. Aucun de nous deux n’est en position de donner le meilleur de lui même. Aucune de nous deux ne sublime son essence divine. Et tout ça c’est la faute à qui ? A Bibi ! C’est moi qui ai initié la relation. Je ne peux pas lui en vouloir.

Quelques concepts que je n’avais pas compris

  • Une femme forte n’est pas une fille qui gagne au bras de fer.
  • Une femme forte est une femme qui connait son pouvoir féminin, le développe et choisit avec qui elle le partage.
  • Une femme forte n’a pas besoin d’aller vers l’autre, son énergie attire à elle, elle as plus besoin de se protéger que de faire le premier pas.

Le féminin sacré

Ce que je vois en fait maintenant que je fais ce travail sur moi, c’est des féministes fatiguées. Elles sont dans la lutte, elle jouent sur le terrain des hommes avec les outils des hommes. Mais elles n’ont pas encore pris le temps de développer leur pouvoir de femmes pour jouer sur le terrain des femmes.

Ma rupture amoureuse m’a mené à rencontrer des personnes et des idées qui m’étaient totalement inconnues jusque là. C’est ça la magie du féminin. Il se tapisse dans l’ombre, il est timide, il faut aller l’explorer dans l’intimité, le calme, la douceur.

En ce moment je travaille beaucoup sur mon chakra sacré justement. J’explore la force de création du corps de la femme. Je comprends pourquoi les hommes peuvent avoir peur du pouvoir des femmes et comment ils en sont dépendants. Il existe beaucoup d’exercices et de pratiques pour réveiller le principe du féminin sacré et redonner des étincelles dans les yeux des femmes.

Une femme dans sa divinité fait circuler l’énergie du couple

Si une femme développe son énergie Yin en elle, qu’elle apprend à la garder, elle sera d’autant plus attractive pour les hommes. Ils capteront en elle cette énergie sexuelle qu’ils cherchent car eux ne sont pas capables de la créer.

Dans une relation amoureuse, l’homme donne l’énergie au niveau du chakra racine. Sa force est là pour sécuriser la femme, la famille, il protège. Laissons lui exprimer son masculin sacré.

Combien d’hommes sont perdus de nos jours à ne plus trouver leur place face à toutes ces femmes indépendantes et émancipées ?

La femme donne l’énergie au niveau du deuxième chakra, celui du plaisir et de la création. Elle reçoit l’énergie du masculin sacré au niveau du 3° chakra … etc …

En ne développant pas notre principe du féminin nous nions quelque part le principe du masculin. En me m’autorisant pas à être une femme épanouie, j’empêche l’épanouissement de mon homme. J’empêche l’énergie de circuler. Peut-on en vouloir aux hommes d’avoir des comportements violents, même inconscients, envers les femmes ?

Nous sommes à l’origine de toutes nos relations. Ce qui se passe autours de moi est le reflet de ce qui se cache en moi.

Il ne tient qu’à nous de changer le monde dans lequel on vit. Je n’ai plus envie de revendiquer mon féminisme, je préfère développer mon féminin sacré maintenant.

rupture amoureuse

 

Rupture Amoureuse : Si toi aussi tu a quitté ton copain ce printemps 2017

rupture amoureuse

Ca semble une réelle épidémie, on attire sûrement à nous des personnes qui nous attirent, mais là … Depuis quelques mois je ne rencontre que des filles qui ont quitté leur petit ami ces derniers mois. Et les schémas relationnels sont étrangement similaires …

J’ai accueilli 7 couchsurfeurs dernièrement sur mon canapé dont 4 femmes qui ont quitté leur appartement, et leur petit ami ce printemps 2017. Elles ont toutes décidé de partir plusieurs mois en voyage pour se retrouver avec elles-même et faire ce qu’elles ne pouvaient pas faire en couple.

C’est quand même un gros pourcentage, tu crois pas ? Surtout que c’est aussi un peu mon cas … Tu as lu mon article sur le coupage de liens ?

Toutes en pleine rupture amoureuse

Jour 72

Publié par Lucie Diez sur jeudi 20 juillet 2017

Si toi aussi …

  • Tu te rends compte que finalement entre vous il ne reste que de l’amitié
  • Tu l’apprécie surtout pour sa compagnie, mais pas pour sa personnalité
  • Tu es fatiguée d’attendre qu’il change, qu’il comprenne, qu’il prenne des initiatives …
  • En fait t’es plutôt tombée amoureuse du potentiel de ce mec, pas de lui à l’instant T.
  • Il ne semble pas vouloir sortir de son petit confort pour construire quelque chose avec toi. Pourtant ça fait quelques années que vous êtes ensemble …
  • Tu es du genre à penser « Si je m’en occupe pas, il ne fera jamais le premier pas » ou « Si on doit attendre que ça vienne de lui, on est pas sortit de l’auberge ».
  • Tu as du mal à te faire offrir un restau parce que t’es plutôt du genre Femme active, indépendante et forte.
  • Tu as peur de ne pas recevoir assez d’amour et d’attention de ton partenaire, donc tu as des comportements un peu étrange qui finalement ne l’aide pas.
  • Tu fais passer l’autre avant toi, en espérant que quand il ira bien il s’occupera de toi.
  • Tu ne prends pas le temps d’écouter tes besoins, et encore moins de les verbaliser.

Pour te renforcer après cette rupture amoureuse, je te conseille de …

  • Travailler ton chakra Racine par des méditations et visualisations.
  • Puis travailler ton chakra Sacré, par la musculation de ton vagin (oeuf de Yoni). Le sexe féminin est un réceptacle, l’énergie féminine est lié à l’ombre, à la réception, à l’introspection.
  • Travailler ton équilibre masculin / féminin (Yin/Yang)
  • Prends soin de toi, de ton corps, aime toi –> Rejoins l’aventure ci-dessous.
  • Analyser ta relation, les mécanismes présents entre vous et comprendre ses origines.
  • Localiser les peurs à l’origine de tes comportements et les traiter.

>> Voir le Programme « Je me libère de mes peurs« 

Nous sommes plusieurs en pleine rupture amoureuse, et ce n’est pas pour rien. Les énergies du moment s’y prêtent. Nous sommes à une intersection, nous avons besoin de faire le ménage, de nous libérer pour être plus léger. On ne sait pas exactement ce qui nous attend. Ou plutôt, si, on sait que pour la suite, on a besoin de voyager léger et être disponible pour écouter notre intuition.

Rien ne sert de résister et de s’accrocher, ça ne ferait qu’empirer les choses. Alors laisse toi porter par ton intuition ! C’est le message de Lulumineuse à la minute 4.

Alors, prête à passer à la prochaine étape de ta vie ?

rupture amoureuse

L’aventurière fauchée, interview de Sarah Gysler

l'aventurière fauchée

Bonjour Sarah. Tu es l’aventurière fauchée, tu traverse le globe sans argent. Tu partages tes aventures au départ de l’Europe en passant par le transsibérien et la traversée transatlantique. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Sarah, j’ai 22 ans, je viens de Suisse et depuis trois ans je parcours le monde en solitaire.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Notre manque de liberté individuelle, de liberté intérieur.

Quel est le but de ta vie ?

La recouvrer 😀

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Il y a eu beaucoup de petits événements durant des années, et un jour l’un d’eux à fait craquer la chaîne. Mais je crois que le déclic profond est né après une opération médicale importante que j’ai reçu.

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je voyage, je rencontre énormément de gens, j’écris. J’évite la routine.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Je me suis beaucoup renseignée sur les gens qui ont vécu des expériences similaires avant.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Aucune. Je ne parlais pas d’autre langue que je français, je ne savais rien faire de mes dix doigts. Je pense que le talent n’existe pas, c’est le travail, la persévérance et la sueur qui font que l’on réussit. Le talent c’est une escroquerie.

Qu’as-tu appris en devenant l’aventurière fauchée ?

Que le mot  »impossible » n’a pas vraiment de sens.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

C’est normal d’avoir peur, mais il ne faut pas avoir peur de ta peur. Je te jure que ça va aller. Et puis si ça ne va pas, tu pourras toujours revenir en arrière. Je ne connais personne qui regrette d’avoir suivi son rêve.

Merci Sarah d’avoir pris le temps de répondre à cette interview pendant ton voyage.

On peut te retrouver sur ton blog www.laventurierefauchee.com pour suivre tes aventures grâce aux articles que tu écris et à tes vidéos.

Le vitaliseur de Marion Kaplan – Interview

le vitaliseur de marion kaplan

Bonjour Marion, Je voulais vous interviewer dans le cadre du projet 50 femmes inspirantes, car vous portez un message qui me touche personnellement. Aujourd’hui vous faites la promotion du Vitaliseur de Marion que vous avez conçu pour nous aider à cuisiner simplement nos aliments tout en gardant un maximum de nutriments.

Oui, les femmes entrepreneurs, je connais ça. Vous ne le savez peut-être pas, mais ma mère était la PDG de Watermann. Vous savez, les stylos ? C’est la première femme entrepreneur connue, à l’époque de Giscard d’Estaing. Elle a créé de nouvelles lignes de stylo et rénové la marque de l’entreprise familiale. C’était une femme importante à son époque.

Donc moi je viens de ce milieu là, et dans ce milieu là on mange du beurre, du riz au lait, des pâtes … Et je suis vite tombée malade. Ca m’a poussé à me remettre en question et m’intéresser à l’alimentation. Je voulais faire médecine, hélas médecine ce n’est accessible que pour ceux qui sont bons en mathématiques.

Je me suis orienté vers Science Politiques et je suis devenue journaliste. Ensuite j’ai fait un peu de biochimie, de la comptabilité, de l’écriture. Je continuais en parallèle à m’intéresser à l’alimentation. C’est là que j’ai rencontré Robert Masson et le Docteur Kousmine. J’ai été son élève. Ensuite J’ai fait des écoles d’homéopathie, d’accupuncture, de médecine chinoise. J’ai fait des écoles de naturopathie.

le vitaliseur de marion

Et vous avez écrit un livre récemment sur le microbiote intestinal ?

L’analyse de microbiote est pour l’instant chère, mais on est tous unique par rapport à notre population macrobiotique. On a tous un microbiote très spécifique. C’est pour cela que l’on ne peut pas faire de généralisation alimentaire du style vegan, crudivore, ect … Mais Bien sûr il y a des points communs, on est tous d’accord sur le gluten et le lactose.

Comment connecter l’alimentation et la physique quantique ?

Pour allier la médecine quantique et l’alimentation il faut être un très bon thérapeute. Il faut faire un gros travail de débrouissaillage. On sait très bien que le thérapeute et l’intention du thérapeute font 90% du travail. Moi je n’ai pas abordé ça dans les 40 premières années de ma vie. Aujourd’hui je n’ai plus le temps pour cela.

J’ai repris la commercialisation du Vitaliseur de Marion, on a créé une équipe de 8 personnes. Grâce aux personnes qui achètent le Vitaliseur de Marion, on peut développer des vidéos de recettes gourmandes et baisser le tarif du produit. On est en train de faire grandir cette communauté, on est en train d’ouvrir un restaurant à Toulon avec un potager. On va faire venir des chefs pour faire des cours et des conférences.

Le Vitaliseur c’est l’outil du changement. Il né à la rencontre entre l’alimentation et la physique quantique. Cette méthode de cuisson élimine toutes les contaminations externes du légumes tout en conservant les nutriments. La cuisson ardente attendrit la fibre qui rend l’aliment beaucoup plus digeste que les aliments crus.

Interview avec Emilie Aurore, Karmathérapeute

karmatherapeute

Bonjour Emilie Aurore, et bienvenue sur le blog de l’Economie Intuitive. Tu es karmathérapeute et partage tes enseignements sur ta page Facebook. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Emilie Aurore, Depuis petite je vis des choses extraordinaires, des moments célestes avec Mes Guides, Mes Êtres de Lumière, Mes Archanges, Mes Amours!!! Ayant la clairaudience, clairvoyance et le clair ressenti, j’ai été guidé tout au long de mon enfance et encore aujourd’hui, pour une mission bien particulière… Je ne crois pas au hasard, ni aux rencontres fortuites, je crois au Destin, à la Destinée.
Curieuse de la Vie, je me répète sans cesse, une phrase magique, qu’un Homme Merveilleux me disait :
« Chaque chose en son temps et le temps pour chaque chose ».
<3 Notre destin nous appartient ! Et souvent il est périlleux (ahahah). Je me suis toujours dit que c’est pour en tirer des apprentissages, des leçons, un vécu… A nous de faire le maximum pour prendre les chemins les plus doux, les plus tendres…
J’ai eu une enfance très particulière, une maman biologique qui est décédé d’overdose à 31 ans et j’ai été adoptée par une famille, elle aussi avec leurs problématiques. Sans mes facultés, je ne serais pas ici aujourd’hui. Cela m’a sauvé et surtout m’a permise de grandir avec de réelles prises de conscience.
J’ai fais pendant longtemps du passage d’âme, puis j’ai été poussé par les soins énergétiques et aujourd’hui je suis karmathérapeute, je travaille en nettoyage karmique (vies antérieures), le transgénérationnel (les lignées de hommes et des femmes), et donc le karma actuel que nous avons. Depuis petite je voyais les vies antérieures des personnes que je côtoyais, que je rencontrais et que je croisais, sans savoir pourquoi.
Maintenant je connais la raison et je suis très heureuse de pratiquer enfin ce que j’avais au plus profond de moi <3 Merci l’Univers, merci à mes guides, à toutes ces merveilleuses énergies positives, qui m’entoure.
karmathérapeute

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Mes frustrations, mes indignations dans cette vie, sont l’injustice, l’hypocrisie, le mensonge.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ? Ton ‘Pourquoi’ ?

Ma mission est d’éveiller les consciences avec l’aide de nos guides, de ceux qui nous entoure, en gardant notre libre arbitre et donc, notre indépendance. Mon but, et donc de débloquer les cadenas, toutes formes négatives émotionnelles, nos boulets du présent, et du passé (karmique et transgénérationnel), qui nous empêche d’avancer correctement, malgré nos efforts et notre travail personnel.
Je n’ai pas vraiment de « pourquoi », c’est ainsi, j’ai appris tout au long de ma vie, de mes 33 ans, à être patiente, à ne pas chercher pourquoi, car sinon mon mental me pollue, mais tout simplement à recevoir, accueillir ce qui m’arrive, en écoutant toujours ma première intuition et en agissant en pleine conscience.

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

Le déclic, je l’ai eu très jeune, toute petite, et j’ai donc travailler mon mental, car comme tout le monde, comme tous thérapeutes, je ne pensais jamais être là ou je suis. J’avais dans l’optique d’avoir un métier pépère et de vivre « Normalement ».
Donc j’ai enchaîné les boulots, notamment dans le commerce, jusqu’au moment ou des signes sont apparus, des ressentis de mal être, de ne pas être à ma place, mais je n’écoutais pas, alors le corps à parlé pour moi!!! Et là, j’ai bien été obligé d’arrêter de me voiler la face!!!
Puis j’ai fais des rencontres, et ces belles lumières m’ont poussé, m’ont donné un coup de pied aux fesses et c’est comme ça que je suis arrivé à être thérapeute, médium.
<3 Merci d’ailleurs à toutes ces merveilleuses personnes, à qui je dois mon avancée professionnelle <3

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Je travailler au domicile des personnes, dans la région Bordelaise. Mes horaires sont du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h30, parfois je bosse aussi le samedi, suivant les disponibilités des personnes qui viennent me voir. Et le reste du temps, je le consacre à ma famille et à mon corps ainsi qu’à mon esprit (méditation, relaxation, yoga, pilate, écritures, canalisations, ballades en forêt, car je suis très relié à la nature…).

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Au départ, j’ai fais des offres promotionnelles sur les séances de médiumnité, puis les soins énergétiques, et enfin les nettoyage karmique, transgénérationnel et interdimentionnel. Et très souvent je propose aux personnes qui suivent ma page fb, des jeux, pour gagner des séances à prix réduit.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ?

Ma médiumnité (claireaudience, clairevoyance, clair ressenti), les connaissances de mes anciennes vies pour la guérison, le passage d’âmes, le karmique transgénérationnel, et surtout l’intuition et les ressentis.

Qu’as-tu appris en devenant karmathérapeute ?

J’ai appris l’amour inconditionnel, la paix intérieur, le partage, que nous sommes tous des effets miroirs, que le jugement sur les autres n’est autre que le jugement sur soi même… de beaux enseignements également sur la lune, sur les missions de vie, sur la karma (vies antérieures), des leçons de vie aussi grâce aux personnes qui me consulte… De beaux enseignements, riches en émotions et en apprentissages.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

De toujours écouter son cœur, sa première intuition, car nous avons tous et toutes, les clefs de notre bonheur à l’intérieur de nous <3 D’écouter aussi toujours ses envies, à la limite du possible, bien sûr!!! Mais surtout d’écouter son corps et son esprit !!! Car se sont bien eux, qui nous aide à avancer ici, sur notre Terre Mère.

 

>> Voir l’interview de Tristana <<

Merci Emilie Aurore pour ton témoignage.

On peut te retrouver sur ta page Facebook et sur ton site internet pour réserver une séance avec toi.

Les pauline partent en voyage autours du monde

les pauline voyage

Bonjour Les Pauline, merci d’avoir accepté de participer à ce projet. Qui êtes-vous ? Pouvez-vous vous présenter ?

Nous sommes Les Pauline, deux amies d’enfance fan de voyages qui avons lancé notre concept de guide de voyage pour jeunes aventuriers branchés !

Quelles sont vos frustrations, indignations dans cette vie ?

Ca nous agace que l’on soit tous dans des moules et que l’on traite de marginal ou qu’on n’essaie pas de comprendre pourquoi certains jeunes aujourd’hui ont soif d’expériences, que ce soit pour une année de PVT, un VIE, un ERASMUS ou un tour du monde entre deux jobs !

D’après vous, quelle est votre mission ?

Aider les gens à faire ce qu’ils aiment, sans se soucier du reste. Le manque de temps et d’argent ne doivent pas être un frein (nombreuses sont les histoires de voyageurs partis avec rien et nous-même, on baroude vraiment low-cost) mais c’est surtout les freins de la société (oser tout lâcher, le regard des autres etc) qui nous empêchent de sauter le pas et c’est bien dommage !

Quel a été le déclic ? Ce qui vous a poussé à démarrer ?

Pendant notre tour du monde (avant notre blog), on cherchait des adresses sympas, des clubs pour faire la teuf, des bars atypiques, des spots shoppings cosy etc bref tout ce qui plait à des jeunes filles de 23 ans. Et on avait peu d’infos ! A notre retour, on a donc décidé de créer notre propre blog et de « démocratiser » le voyage version féminin !
les pauline voyage

Identifier sa propre mission de vie n’est pas tout. On reste souvent bloqués parce que l’on ne sait pas comment mettre en pratique nos idées. Comment s’organise votre quotidien pour réaliser cette mission ?

On passe en tout une dizaine d’heures par semaine sur le blog, entre la newsletter (pour les bons plans voyage du moment), le site (avec les city-guides), les montages vidéos & nos réseaux sociaux. Ca prend du temps mais c’est une passion et c’est notre carnet de voyage à nous !

Quelles actions avez-vous mises en place pour démarrer ?

On a créé nos statuts d’auto-entrepreneur, on s’est rendues au Salon du Tourisme, on a fait marché notre réseau (#SudOuestPower) pour se faire connaitre au début !

Quelles compétences utiles aviez-vous avant de démarrer ?

Nos études & nos métiers nous ont beaucoup servis ! Toutes deux chargées de communication, on adore rédiger, on connait le community management et on maîtrise pas mal les montages, créas & planning édito.

Qu’avez-vous appris en démarrant ce blog?

Qu’il faut toujours démarrer par passion et par envie et non par obligation ou attentes spécifiques ! Donner sans forcément recevoir en retour 🙂

Quel conseil aimeriez-vous donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Tout dépend du projet mais rien n’est insurmontable et il suffit de l’allier à sa passion pour que le temps passe très vite 🙂

Merci Les Pauline pour votre témoignage.

On peut vous retrouver sur le blog pour des bons plans voyages. A très vite !