Pourquoi notre intention est-elle si importante ?

intention

Bonjour et bienvenu à nouveau sur ce blog de l’économie intuitive. Tout au long de ces articles nous cherchons et modélisons les idées qui jaïssent et se transforment pour faire naître cette nouvelle société dans laquelle nous arrivons. Aujourd’hui nous parlerons de l’intention. Quel est-elle ? A quoi sert-elle ? Et pourquoi est-elle plus important aujourd’hui que jamais ?

Qu’est-ce que l’intention ?

L’intention c’est ce mouvement de volonté qui né en nous avant de se matérialiser en action. C’est l’action qui est encore dans l’invisible et qui s’apprête à devenir visible. C’est le moteur qui nous pousse à concrétiser une idée. L’intention est le résultat que l’on souhaites obtenir en réalisant cette action. C’est une notion intimement liée à notre POURQUOI, ainsi qu’à notre mission de vie.

Pourquoi cherche-t-on à comprendre l’intention de l’autre ?

Si on t’a déjà proposé plusieurs fois de participer à un projet, si tu traine souvent dans des cercles d’entrepreneurs qui ont mille idée à la minutes et qui essayent sans arrêt de t’inclure dans un projet … alors tu vois de quoi je parle.

Quand on te parle d’un nouveau super projet, tu écoute attentivement l’autre tout en essayant de faire le tri et de trouver l’information qui t’intéresse.

En effet, tu veux comprendre POURQUOI cette personne veut ton aide. Qu’est-ce qu’elle veut de toi, où elle veut aller et l’objectif qu’elle souhaites atteindre. Tant que ces idées là ne sont pas claires, tu ne lui donnera pas ton accords pour continuer à collaborer.

C’est pour cela que comprendre l’intention de l’autre est nécessaire pour accorder notre confiance et décider de nous impliquer avec lui. Quelque soit ton rôle : client, partenaire, collaborateur, fournisseur; tu as besoin de comprendre où il va.

Comment voit-on l’intention des autres ?

L’intention, même si elle n’est pas toujours verbalisée, transparait dans les actions de chacun d’entre nous. Elle est le fil conducteur de chaque gestes que nous réalisons en lien avec celle ci.

On peut détecter les traces de mon intention dans la façon dont je fais les choses. Si je coupe une carotte pour la manger cru, je la couperai différemment que si je la coupais pour la faire revenir à la poêle, ou dans une soupe, ou en faire une sculpture artistique. Mais dans tous les cas, je suis en train de couper une carotte. Le COMMENT est déterminé par mon intention.

https://youtu.be/rtRu3rxWIpQ

Comment utiliser mon intention pour créer ?

Le pouvoir de l’intention est une grande source d’énergie créatrice. Au moment où nous avons rassemblé notre intention, 50% du travail est déjà fait. Pourtant rien n’est encore visible, et nous ne sommes pas encore passé à l’action. Mais si l’intention est là, l’énergie pour créer cette tâche est générée. C’est avec cette énergie que naît l’action.

Alors, quelle est ton intention ?

As-tu déjà identifié ce qui te motive à créer ton projet de vie ? As-tu besoin d’aide pour mieux ciblée ton projet ? Réserve ta séance de coaching avec moi :

Pourquoi développer sa confiance en la vie quand on crée son entreprise ?

confiance

Dans la vie on a toujours le choix. N’est-ce pas ? Alors on peut également décider consciemment de choisir d’avoir confiance en la vie ou de vivre dans la crainte. D’autant plus dans la phase de création d’entreprise.

Voici deux scénarios possibles :

1- Je suis méfiant, sceptique, objectif et prudent.

J’adore les personnes qui disent qu’elles sont objectives. Dans beaucoup des cas c’est une façon de cacher qu’elles sont en fait pessimistes. Nous les humains, on n’a pas vraiment la capacité d’être objectif. Toute interprétation est forcément orientée par notre vécu et notre humeur.
J’aime bien les scientifiques aussi. Ils affirment que rien n’est vrai tant que cela n’a pas été démontré méthodiquement. Intéressant…

Et si ils passaient à côté de quelque chose d’important que leur méthode n’était pas capable de démontrer ? A-t-on démontré que l’espoir et la visualisation sont de réels outils pour développer son business ?
Ce type de personnalité se prive tout simplement de réaliser des choses qui pourraient les aider, tant que cela n’a pas été démontré par leur méthode.

Quel dommage !

2- Je suis intuitif, confiant, optimiste et j’ai foi en la vie.

Ce deuxième type de personnalité s’apparente plus au profil de l’entrepreneur dans l’économie intuitive. C’est ceux que l’on appelle les chanceux. Mais la chance, ça se provoque !

En fait, cette personne est une personne qui visualise ses objectifs, qui demande à la vie, ou au monde invisible du soutient, et qui est capable de recevoir l’aide qu’elle a demandé. Pour recevoir ce coup de main, on a besoin d’être dans la confiance, dans la bienveillance et dans la gratitude.
Une attitude de méfiance bloque ce genre de cadeaux de la vie.

La personne optimiste et intuitive en fait n’a plus vraiment besoin de démonstration méthodique pour croire que quelque chose est vrai. Elle apprend à développer son intuition et par l’expérience, vérifie que ses ressentis se confirment. Elle sait reconnaître ce qui raisonne en elle.

Apprendre à utiliser son intuition demande beaucoup de confiance en la vie en effet. Ce n’est pas facile, et c’est en s’entraînant sur de petites actions du quotidien que l’on va apprendre à l’amadouer.

La confiance se construit réciproquement avec le temps.

Qu’est-ce que cela vous coûte d’essayer ? A peut prêt rien, seulement l’effort d’y croire. Par contre ne pas essayer, cela peut vous coûter bonbon !

Mais vous ne le saurez jamais.

12 moyens de faire connaître mon activité

faire connaître mon activité

Pour faire connaître mon activité je peux choisir de communiquer par deux principaux biais. La voie du digital ou bien celle du monde physique. Les deux sont complètement compatible et complémentaires. Chacun peut bien sûr associer et assembler les modalités qui lui ressemblent le plus. Voici les méthodes que choisissent le plus souvent mes clients entrepreneurs.

Faire connaître mon activité sur le web

– Par un site internet vitrine bien référencé, enrichit d’articles pertinents publiés régulièrement pour augmenter ma visibilité auprès des moteurs de recherche.
– Je crée une liste d’emailling pour promouvoir mes offres et partager mon expertise. Je propose pour cela un bonus gratuit à télécharger, ainsi plus de personnes vont venir s’inscrire à ma liste.
– Je crée une page Facebook que j’associe à de la publicité Facebook pour toucher une cible spécifique
– Je partage mon expertise sur Youtube pour trouver de nouveaux prospects. C’est le meilleur moteur de recherche vidéo, et c’est là que beaucoup d’internaute vont chercher des réponses à leurs questions.
– J’active mon réseau sur Linkedin ou Video. Je suis actif sur les forums et groupes liés à ma thématique. Je partage du contenu intéressant et à forte valeur ajoutée.
– J’utilise la pub Google Adwords pour trouver rapidement des clients dans ma niche
– Je crée des partenariat avec des bloggers qui font la promotion de mes produits en échange d’une pourcentage des ventes réalisées. En général on propose entre 15 et 30 % du montant des ventes, en fonction des secteurs.

Faire connaître mon activité sur le terrain

– J’utilise le bouche à oreille. Je propose à mes amis de parainer des connaissances pour développer mon réseau.
– Je m’inscris à des clubs. Il existe plusieurs clubs de networking comme le BNI conçus pour aider les entrepreneurs à se faire connaître et échanger des contacts.
– Je participe à des évènements clés dans mon secteur. Salons, rencontres, congrès, conférences, réunions sur mes thématiques m’aide à rencontrer des personnes intéressées par mes services.
– Je distribue des flyers dans mon quartier. Cela me permet de présenter oralement mon projet aux commerçants du coin. Au fur et à mesure je prends confiance et je suis de plus en plus fluide en présentant mon activité.
– Je crée des partenariats avec des acteurs de mon quartier. Pour une coupe de cheveux chez ma voisine la coiffeuse, j’offre -20% sur un portrait photo réalisé dans mon studio.

Si toi aussi tu souhaites créer ton site vitrine en 1h, et être 100% autonome sans faire appel à un pro, ni apprendre à coder :
Alors cette formation est pour toi ! Une heure de formation pas à pas en vidéo, avec des partages d’écrans + une heure de coaching pour ajuster ensemble le contenu de ton site web.

Transforme ta souffrance en liberté d’accomplir avec Ingrid Lebihan

ingrid lebihan

En ce moment, on se sent un peu secoué, on fait un nettoyage dans nos histoires passées. On a besoin de s’affirmer avec plus de clarté et de redéfinir nos objectifs pour prendre en main notre destin.

Si tu n’as envie de rien, que tu es un peu en mode flemme, malgré 1001 idées qui n’arrivent pas à prendre forme : c’est normal.
C’est pour nous pousser à réfléchir sur les sujets de fond avant de repartie dans l’action.

Tu te retrouves aujourd’hui peut-être dans une impasse, comme bloquée, incapable d’avancer. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui te manque de vouloir avancer et vivre une vie en accord avec ton coeur.

Malheureusement, l’envie et la volonté ne suffisent pas.
Il faut s’avoir aussi s’investir concrètement pour créer le changement que l’on désire.

>> Mais me diras-tu:
Faut il encore savoir quoi faire pour créer le changement ? <<

Ingrid Lebihan est peut-être l’alliée qui saura t’aider pas à pas à t’engager véritablement vers ce nouveau que tu désires et mérites de vivre.

Elle est coach en conscience de soi.
Elle t’aide à te libérer des blessures et du poids du passé pour que tu redeviennes capable d’être le créateur conscient de ta vie.

 

Ingrid a grandis dans un milieux très religieux
où elle se sentait étouffée, incapable d’exprimer
ce qu’elle avait sur le coeur à une vie où
aujourd’hui elle a crée son propre métier par lequel
elle aide les gens à se libérer des blessures et du poids
du passé pour qu’ils redeviennent le créateur conscient de leur vie.
Si tu veux que ta souffrance se transforme en liberté d’accomplir
alors le programme ‘Je décide d’honorer et de célébrer la vie que je suis’ est pour toi.

>> Il débute Mercredi 20 Septembre <<

Tu te reconnais dans une des situations suivantes ?
C’est l’occasion pour toi de t’offrir l’opportunité d’avancer maintenant.

▶ Tu te sens misérable ou/et incapable. Tu portes en toi comme de la honte et tu te trouves très souvent moins bien que les autres.

▶ Tu vies ta vie en rapport à ce que les autres vont dire; tu as peur d’exprimer ton avis et/ou ta différence.

Tu as très peur que l’on te juge ou te réprime; tu en arrives à faire des choses que tu n’aimes pas et ça te frustre; tu ne sais pas imposer des limites et dire non.

▶ Tu es incapable de dépasser le stade du ‘rêve’, du ‘fantasme’; tu aspires à vivre une vie merveilleuse mais rien y fait,

tu es comme bloquée lorsqu’il s’agit de passer à l’action; peut-être même que tu n’a jamais vraiment pris au sérieux tes idées ou pensé à les réaliser concrètement.

▶ Au final, tu ne sais pas non plus quoi faire concrètement pour changer ta situation pour un meilleur.
Tu as alors surement besoin d’une guérison à l’intérieure et de prendre conscience des idées inconscientes qui te dirigent.
Et le programme d’Ingrid t’aidera à le faire.

Ingrid Lebihan t’invite à retomber en amour avec toi,
un amour dans lequel tu retrouveras tout ce qu’il faut
pour transcender tes peurs et te libérer de ce qui
t’empêchent d’exprimer ta vie à ta manière.

Alors prêt à te lancer sur le chemin du changement concret
pour re-devenir le maestro de ta vie ?
Clic et découvre la lettre d’invitation au programme
‘Je décide d’honorer & de célébrer la vie que
je suis’
et vois si ce programme pourrait faire la différence dans ta vie.
https://goo.gl/LNHmYU


>> Au Programme <<

  • 7 modules de formation
  • Des chants libérateurs
  • 4 mois de coaching pour développer ton potentiel
  • Des exercices pour avancer
  • Un impact sur le plan émotionnel, mental et physique.

>> Dépêche toi ! <<

  • Elle offre 100€ de réduction et une heure de coaching individuel aux 10 premiers inscrits seulement !
  • Pour les lecteurs de l’Economie Intuitive, Ingrid offre 3 bonus exceptionnels.
  • Les inscriptions ferment mardi soir à minuit !
  • J’ai négocié avec Ingrid et elle t’offre en plus la possibilité de payer en 4 fois sans frais !!
  • Pour finir, tu disposes d’une garantie satisfait ou remboursé. Alors, qu’est-ce que tu risques ?

 

>> Des questions concernant le programme ? <<
Tu voudrais profitais simplement de l’opportunité de discuter avec elle d’une des situations que tu vis n’hésites pas, elle t’offre un rdv individuel en visio ou par écris durant lequel elle pourra déjà t’aider.

Contacte Ingrid Lebihan par mail : contactingridleb@gmail.com
ou directement par message privée via sa page Facebook: Ingrid lebihan.

Vous avez le droit de dire ce que vous pensez

droit de dire

Ca vous arrive parfois de ne pas parler ? De vous autocensurer ? Parfois on a l’impression que l’on a pas le droit de dire ce que l’on pense.

Si tel est votre cas, je vous recommande d’aller faire un tour sur mon article au sujet des liens à couper.

Certaines relations ou croyances nous empêchent d’exprimer qui nous sommes vraiment. Et vous trouvez ça normal ? Et bien pas moi.

Chaque fois que j’ai le sentiment que je n’ai pas le droit de dire quelque chose, j’analyse pourquoi.

  • Est-ce que cela vient d’une peur ?
  • Peur de l’opinion de quelqu’un ?
  • Peur du regard des autres ?
  • Peur de me tromper ?
  • Peur de contredire une opinion ?
  • Peur de sembler à côté de la plaque ?
  • Peur d’être brûler sur un bûcher ou pire, envoyée en enfers !

Quelle que soit la peur, je remonte avec ma méthode pour me libérer de mes blocages. Et je prends mon courage à deux mains pour dire ce que j’ai à dire.

Vous avez le droit de dire ce que vous pensez

La vérité est-elle toujours bonne à dire ? Elle n’est pas toujours facile à entendre en tout cas. Mais ce sont les remarques des autres qui nous poussent à grandir, à nous améliorer.

C’est suite à plusieurs messages que l’on a osé me dire, que finalement j’ai osé me lancer :

  1. une partenaire m’a dit qu’elle n’aimait pas les photos de mes articles de blog
  2. une cliente m’a dit qu’elle ne se reconnais pas dans les photos de mes produits
  3. une collègue m’a dit qu’elle faisait ses photos elle même pour son blog
  4. une blogueuse très influente m’a dit qu’elle avait la phobie des photos au début de sa carrière.

Plein de petits messages qui mis bout à bout finissent par me dire :

« Lucie, tu n’as cas faire tes photos toi même pour ton blog, pas besoin de faire appel à un photographe professionnel pour démarrer. Tu n’as rien à perdre après, tout, ce sera toujours mieux »

Et voilà comment je me suis retrouvée devant la fenêtre de ma cuisine à me prendre en photo dans des pauses saugrenues avec mon smartphone.

Apprendre à prendre sa place après ma dépression

Apprendre à prendre sa place

La volonté de prendre sa place n’est pas quelque chose de linéaire à mon avis. tout au long de notre vie, en fonction de la confiance en nous que nous avons et de notre moral, on va avoir plus ou oins envie de prendre notre place dans ce monde.

Deux vidéos Youtube

Il y a un an je publiais mes deux première vidéos sur Youtube : Je vis sans frigo et je rallume mon étincelle. La première as eu un succès fulgurant, alors que je l’utilisais comme un prétexte pour faire un premier essaie. La seconde parlais déjà plus de choses personnelles comme ma dépression et les actions que j’ai mise en place pour en sortir.

Les symptômes de la dépression

Il y a deux ans, j’étais en plein coeur de ma dépression. C’est là que les symptômes étaient le plus fort. Elle a duré plus d’un an en tout. Je suis passée par plusieurs phase :

  • Ce que je fais n’a pas de sens
  • Je pleure tous les vendredi au travail
  • A quoi bon travailler si l’on n’a pas de temps à passer avec ses amis
  • J’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse, mais je me sens coupable de ne pas être heureuse
  • C’est honteux de se plaindre dans ma situation, je ne peux demander d’aide à personne
  • Je me sens comme un vieux vélo rouillé inutile. Je prends trop de place. Je ne sais pas où me ranger en attendant … en attendant quoi ?
  • Je n’ai pas envie de mourir, mais vivre c’est trop difficile.
  • Mais qu’elle idée de venir m’incarner sur cette foutue Terre. Hé ho, envoyez moi de l’aide là-haut !
  • Je ne suis pas digne d’être aidée.
  • Je suis de mauvaise compagnie pour les autres.

Etcetera … oui ce n’est pas beau à voir ce qui se passe dans la tête d’une personne en dépression. Dans mon cas, ça s’assimile aussi beaucoup à ce qu’on appelle la nuit noire de l’âme. Mais bon, aujourd’hui, la question n’est pas là.

Comme on peut le voir, pendant ma dépression, j’avais le sentiment de prendre trop de place. Je ne voulais pas déranger, ni être aidé ou une source de problème pour les autres. Je voulais me faire toute petite pour avoir le moins d’impact possible sur mon entourage. Je voulais disparaître ou devenir invisible.

Et je suis arrivée à Naples, la ville pour apprendre à prendre sa place

C’est dans ce contexte là que j’ai déménagé à Naples. Pas très joyeux les premiers mois. Aujourd’hui, deux ans après, je m’apprête à quitter cette ville dans une toute nouvelle démarche. J’ai besoin de respirer, d’avoir plus de place !

Aujourd’hui j’ai le sentiment d’être dans une boîte pas assez grande pour moi. j’ai besoin de changer d’endroit car ici je n’ai plus la place de rayonner toute ma lumière. Je n’arrive pas à m’exprimer totalement et partager qui je suis en toute authenticité.

Alors, qu’est-ce qui a changé pour me donner envie de trouver ma place ?

Tout d’abord, le contexte. Naples à mon avis est une excellente université pour ceux qui n’osent pas prendre leur place. Si tu ne t’imposes pas, personne ne va te laisser passer.

  • Tu dois jouer des coupes pour arriver au comptoir et obtenir un café
  • Tu dois regarder méchamment le conducteur de la voiture pour qu’il s’arrête et te laisse passer au passage piéton
  • Tu dois faire des appels de phare sur l’autoroute pour que la voiture devant toi se rabatte et te laisse doubler
  • Tu dois parler fort si tu veux acheter un ticket.
  • Tu dois te coller à la personne devant toi dans la file si tu veux pas te faire doubler par la mamie qui va acheter ses tomates.
  • Tu dois klaxoner pour passer.
  • Tu dois payer pour obtenir un mètre carré à toi sur la plage.

J’exagère à peine. Naples m’a vraiment appris à parler plus fort, à m’imposer et à ne plus me laisser marcher sur les pieds. Des valeurs assez contradictoires avec ma façon de faire très adaptative.

J’avais l’habitude de m’adapter à la situation pour que tout se passe bien. J’ai appris à imposer mon point de vue dès le début pour ne plus péter les plombs sur le long terme.

Par instinct de survie, j’ai dût apprendre à m’exprimer pour ne pas mourir écraser. Un super exercice pour m’obliger à extérioriser qui je suis, même si j’ai été très maladroite au début.

Trouver ma mission de vie

En parallèle, j’ai travaillé sur ma mission de vie et mon Pourquoi-Quoi-Comment :

J’ai mis en place des actions concrètes pour me sentir mieux dans ma vie :

  • Quitter mon job
  • Créer mon entreprise
  • Changer d’appartement
  • Inviter des amis
  • Développer ma créativité
  • Faire taire mes monstres intérieurs
  • Contacter des personnes inspirantes
  • Couper des liens avec certaines personnes

Chaque petit pas m’a conduit vers une phase d’expansion. J’ai de plus en plus besoin de partager ce qu’il y a en moi. Ca grouille d’idées et d’inspiration. Il est normal dans mon cas d’avoir besoin de changer de lieux car quand je suis arrivée, je voulais prendre le moins de place possible, ne pas déranger. Aujourd’hui j’ai besoin de m’exprimer et de me montrer.

C’est le moment de prendre sa place !

Après avoir coupé les liens avec ce qui vous tire vers le bas, on peut travailler sur qui on est. J’ai un programme de 21 jours pour trouver sa mission de vie. J’anime aussi des formations et des coaching pour aider chacun à promouvoir de son projet, prendre la parole sur les réseaux sociaux.

Alors si toi aussi tu as besoin de prendre ta place, contacte moi, ou abonne toi pour être tenu au courant de mes prochains article sur ce sujet.

Doit-on vraiment se fixer des objectifs ?

se fixer des objectifs

Comment se fixer des objectifs ? Comment se définit un but ? Quelles sont mes intentions ? Tant de questions que mes clients se posent en coaching. Voici quelques grandes lignes pour vous aider à comprendre l’intérêt de chacune de ces étapes.

Qu’est-ce qu’un but ?

Un but est une destination. On le voit au loin, on veut marcher vers lui. Il nous donne la direction à suivre. C’est le « Pourquoi » on fait les choses.  C’est la vision qui nous guide, le facteur de motivation. Plus notre but est fort, précis et ancré, plus notre moteur personnel est puissant.

Un but a la particularité de ne pas être quantifiable. C’est quelque chose de très grand qui peut sembler parfois démoralisant car on ne sait pas par quel bout le prendre. Le but se veut par définition très ambitieux. Et c’est ok.

Quelques exemples de buts :

  • Manger un éléphant
  • Trouver un mari
  • Construire une maison
  • Prendre des vacances
  • Vivre de ma passion
  • Aider les enfants en Afrique
  • Supprimer les inégalités
  • Faire un marathon

Pas facile à mettre en place ! On commence par où ?

Comment se fixer des objectifs ?

Un objectif va être une petite étape qui nous permet de nous diriger vers notre but. C’est comme si on coupait notre gâteau (ou éléphant) en plusieurs petites portions digestes. Ce sont des petits pas, qui répétés et assemblés forment un grand projet ambitieux.

Certains appellent ça les micro actions. D’autres vont établie des habitudes dans leur routine quotidienne pour profiter de la puissance de la répétition. Il ne faut pas avoir peur de couper en trop petites portions vos énormes objectifs. Plus cela semble facile à faire, et plus vous les ferez facilement. C’est là qu’il faut faire preuve d’humilité.

Les objectifs sont plus de l’ordre de notre « comment« . Pour arriver à un même but, je vais m’y prendre différemment que mon voisin. Et c’est très bien, car j’ai des compétences et des envies différentes.

Peter Drucker a définit les objectifs SMART. Selon ce paradigme, un objectif répond à plusieurs critères dont en voici six qui se regroupent sous l’acronyme

SMART :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporel

Quelques exemples d’objectifs :

  • Couper l’éléphant en petit cubes de 2 cm3 et manger 3 bouchées par jour.
  • Acheter 1 journal de petites annonces et passer 1 coup de téléphone par jour.
  • Contacter 3 associations et leur proposer de l’aider, cette semaine.
  • Consacrer 1h par jour à mon projet, dans mon bureau au calme.
  • Suivre une formation de 2h en ligne, avant vendredi.
  • Ecrire 300 mots par jour.
  • Contacter 1 personne par jour pour développer mon réseau.
  • Courir 30 min tous les jours cette semaine.

Voilà, c’est pas si difficile que ça de se fixer des objectifs simples, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. Plus les objectifs sont simples, petits et digestes, plus vous aurez envie de les réaliser.

Pour y arriver j’adore utiliser mon Bullet Journal pour cocher les objectifs que j’ai réalisé. Cela me permet de voir l’avancement de mes objectifs intermédiaire (mensuel ou hebdomadaire). Parfois je fais mon action simplement pour le plaisir de cocher ou colorier la case dans mon cahier. C’est aussi simple que ça la productivité.

Et les intentions dans tout ça ?

On parle de plus en plus d’intention et de moins en moins de but ou d’objectif. C’est dût à notre vision des choses qui évolue, et c’est normal. C’est dans l’ère du temps.

  • On ne parle plus de stock, mais de flux
  • On ne parle plus de but, mais d’intention
  • On ne parle plus d’objectif, mais d’habitudes
  • On ne parle plus de portefeuille client, mais de taux d’acquisition

Tu l’auras remarqué, c’est la dimension du temps qui est ajouté à notre expression. L’important n’est pas de réussir à faire une action, mais c’est la répétition de chaque action.

Dans l’expression « intention » on a cette notion de mouvement. Dans le but, on pourrait avoir l’impression que c’est une action binaire.

  1. But atteint
  2. But non atteint.

Alors que dans l’intention, on va voir cette notion d’évolution au fur et à mesure que l’on avance. « J’ai l’intention d’aller à Pékin à pied, mais si je finis à Shanghai, c’est bien aussi. Mon intention est de découvrir l’Asie« .

L’intention n’est pas finie, ni atteignable. Elle nous met en mouvement. Elle nous donne envie de nous fixer des objectifs mais sans nous enfermer dans un protocole à suivre. Car la vie évolue, et nous aussi. L’intention nous permet plus de flexibilité que le but.

Ouverture de l’incubacteur en juillet

incubacteur

Bonjour tout le monde. Cet année, pour vous aider à développer ce projet qui vient nourrir votre mission de vie, j’ai décider de proposer un coaching collectif réservé à un petit groupe de 10 personnes. Je l’appelle l’incubacteur !

 

Pour qui ai-je créé l’incubacteur ?

  • Tu as un projet en tête qui te démange mais tu n’as pas encore osé te lancer. Tu sens que c’est le moment de te jeter à l’eau et de passer à l’action. Tu as besoin d’exprimer ce qu’il y a au fond de toi et de le partager avec le monde. Tes frustrations te motivent à faire ta part, comme le colibri.
  • Tu ne sais pas encore par quel bout le prendre et par où commencer. Mais tu sens que c’est le moment de s’y mettre.
  • Tu as besoin d’une validation externe de ton idée et de conseils personnalisés pour être sûr de ne pas te planter. Que tu rêves de créer une association, une webTV, te lancer comme entrepreneur, vivre de ta passion ou simplement vendre tes créations à ligne, cette formation est pour toi.

Comment ça se passe ?

  • Cette formation intensive incubacteur va se dérouler en ligne sur une période d’un mois. On démarre le 1° Juillet et on termine le 30 juillet.
  • Pendant ce parcours, tu participeras à 5 séances de coaching collectif en visioconférence tous les dimanches soirs avec les autres membres de la formation.
  • Tu feras partit d’un petit groupe de 10 personnes qui construisent ensemble leurs projets individuels et s’entre aident avec bienveillance.
  • Tu recevras tous les jours des contenus de formation et des exercices pratiques pour t’aider à construire ton projet.

De quoi ai-je besoin pour participer à l’incubacteur ?

  • Un profil Facebook (on peut le créer ensemble si tu as besoin)
  • Un ordinateur et/ou smartphone avec des écouteurs (kit main libre) et une bonne connexion internet.
  • Tu auras également besoin de temps pour suivre le programme, environ 5h par semaine.
  • Plus tu investis de temps dans l’incubacteur, plus tu ramasseras de fruits de ton parcours. C’est un séminaire intensif !

Combien ça coûte ?

  • Je propose ce coaching collectif à 200 euros alors qu’il a une valeur de 600 euros si c’était un coaching individuel (et sans exercices quotidiens). Tu vas en plus profiter de la dynamique de groupe enrichissante et stimulante que tu n’aurais pas en suivi individuel.
  • Si tu t’inscris avant le 15 juin, tu peux bénéficier d’une réduction de 25%.
  • En résumé tu obtiens un coaching d’une valeur de 600 euros pour 150 euros, et tu rencontres des personnes qui vivent la même aventure que toi pour partager ce moment clé.

Quand sera la prochaine session ?

Il n’y en aura pas. Cette formation est unique, je ne la propose que cet été. Je proposerai des formations différentes par la suite, car j’aime trop innover et me renouveler.

Combien de places disponibles ?

Cet incubateur est limité à 10 personnes maximum car j’ai besoin de connaître et comprendre le projet de chaque participant. Cela me permet de l’accompagner de façon personnalisé et d’être sûre qu’il a tous les éléments pour réussir à la sortie du programme.

Tu obtiens quoi à la sortie de l’incubacteur ?

Tu as développé et testé ton idée auprès d’une petite équipe pour faire des premiers ajustements. On a identifié tes peurs et tes blocages. Tu as des clés pour avancer malgré les obstacles et transformer les difficultés en avantages. Tu as formulé ton pourquoi, ton quoi et ton comment. Ainsi tu peux communiquer clairement sur ton projet pour réaliser tes premières démarches. Tu as un plan d’action et tu sais exactement par où commencer. Tu as découvert et testé des outils de communication pour promouvoir ton projet en ligne facilement et avoir un maximum d’impact.


Tristana et la magie protectrice de la lithotérapie

lithotérapie

Bonjour Tristana. Bienvenu sur le blog de l’économie intuitive. Tu es passionnée de lithotérapie, tu partage avec une grande authenticité ton parcours sur Youtube. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Tristana, je suis quelqu’un qui a eu un départ difficile dans la vie avec notamment des parents maltraitants… mais finalement la découverte de la spiritualité, la lithotérapie, des thérapies alternatives et d’autres choses qui constituent qui je suis (le syndrome d’asperger, la non-binarité…) m’ont permis de me reconstruire ; et aujourd’hui je tiens une boutique ésotérique en ligne, j’ai aussi une chaîne Youtube où j’aime conseiller et orienter les personnes en besoin.

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Je déteste l’injustice, les basses vibrations qui me pèsent au quotidien (je ressens énormément les énergies, c’est très fatiguant et donc j’ai besoin de m’en protéger, c’est pour cela que je suis en télétravail). Le manque de connaissances en matière de psychologie, maltraitance, manipulations et jeux de pouvoirs ; aussi, ce que j’appelle la « culpabilisation des adolescents » faite au sein de notre société.

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ?

Tout d’abord, ma première mission a été de survivre… Grâce à une personne qui m’est plus que très chère (mais qui malheureusement n’est pas incarnée), j’ai réussi cette étape. Maintenant, je dirais que mon but est d’aider les autres à aller mieux : je me reconnais souvent dans les témoignages que je peux avoir, et j’aimerai que tout le monde soit heureux, que personne ne connaisse la souffrance. A mon petit niveau, et tout en me protégeant, j’essaye de faire avancer les choses…
lithotérapie

Quel a été ton déclic ?

La découverte de la spiritualité, des notions de psychologies, mon auto-apprentissage de l’anglais qui m’a ouvert des portes… Et aussi le fait de m’être entourée d’humains gentils qui me font sentir biens…

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

Avant tout j’estime qu’il est important de prendre soin de soi : on ne peux pas aider les autres lorsqu’on est pleins de peurs, de blessures et de doutes. Il faut avant tout travailler sur soi avant de travailler sur les autres : sinon on risque de projeter ses problèmes sur les autres. Le reste se fait naturellement, c’est simplement cette étape que je répète souvent à travers l’introspection, les méditations profondes, etc.

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ton site sur la lithotérapie ?

Je me suis renseignée seule, sur internet, j’ai quasiment tout appris moi même. A mon avis, pour réaliser ses objectifs, il faut avant tout une grande motivation.

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer ta boutique en ligne?

Comme déjà dit j’ai appris l’anglais seule, et ça m’aide beaucoup au quotidien. J’ai aussi quelques connaissances en magie, spiritualité, thérapies alternatives… qui sont issues de mes lectures et expériences.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Que ce n’était pas évident et qu’il ne faut jamais baisser les bras ; qu’être soutenue est presque vital.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

Entourez-vous de personnes positives, et surtout faites vos propres expériences et basez vous là dessus pour votre évolution personnelle.

Merci beaucoup d’avoir accepté de participer à cette aventure des 50 femmes inspirantes.

Comme je te l’ai dit, j’admire ton courage et l’authenticité avec laquelle tu parles sur ta chaine. On peut te retrouver sur ta boutique en ligne www.totemturquoiseau.com et ta chaine Youtube.

Alys Boucher fabrique ses cosmétiques naturels

cosmétiques

Bonjour Alys. Peux-tu m’en dire un peu sur toi ? Qui es-tu ?

Je m’appelle Alys BOUCHER, j’ai 25 ans et je suis passionné de cosmétiques naturels depuis avril 2011. Je partage donc toutes mes recettes peau/cheveux au 100% naturel sur ma chaine YouTube afin de les rendre accessibles à tous et toutes. Je suis également étudiante en troisième année de théâtre à l’Université !

Quelles sont tes frustrations, indignations dans cette vie ?

Beaucoup de choses me frustre et m’énerve dans la vie. Les jugements trop hâtifs par exemple ou les injustices quelles qu’elles soient, la liste est assez longue. Cela dit, j’essaie de ne pas leur donner trop d’importance car ce qui compte vraiment, ce n’est pas tant ce qui se passe mais la manière dont nous décidons/choisissons de le vivre. Nos pensées sont comme nos yeux, c’est nous qui décidons vers quoi ils se tournent alors tant qu’à faire, autant choisir d’accorder son énergie au positif dans notre vie. Je ne dis pas non plus qu’il faut mettre des oeuillères ou faire l’autruche, mais beaucoup de petits désagréments prennent souvent trop de place dans la vie de tous les jours, les remettre à leurs (petite) place permet souvent de faire plus d’espace pour le positif et surtout de résoudre les petits tracas sans dramatiser…

A ton sens, quelle est ta mission ? Quel est le but de ta vie ?

Je n’aime pas trop avoir la prétention de dire que j’ai une « mission à accomplir », j’essaie simplement de vivre ma vie et mes passions. Le déroulement des choses ont fait que ma chaine YouTube m’a amené à être en contact avec beaucoup de gens et faire beaucoup de rencontre, vivre pleins de choses géniales – même si le meilleur est encore à venir 😉 Les choses qui me poussent à avancer et toujours aller plus loin, c’est principalement les Merci reçu ! Il n’y a rien de plus gratifiant que de savoir que l’ont fait ce que l’on aime dans la vie et que ça rend en plus service à d’autres… Et recevoir un Merci sincère pour quelque chose de gratuit que l’on à donné, ça n’a pas de prix…

Quel a été ton déclic ? Ce qui t’a poussé à démarrer ?

La découverte du premier ingrédient ? Imaginez la scène, je suis en mode « dimanche » au fond de mon canapé, ordi sur les genoux et cheveux gras. Sur un site peu connu, au détour d’une page, je découvre qu’il est possible de laver ses cheveux avec un oeuf et que le jus d’oignon fait pousser les cheveux plus vite. Nickel : Il y a les deux dans ma cuisine ! J’attrape les deux ingrédients, lance à ma mère un « bon, je vais sous la douche » et disparait dans la salle de bain. Il n’en fallait pas plus pour que je révolutionne ma cosmétique (jusqu’alors tout chimique et synthétique !) Par la suite, le manque d’informations claires et accessibles m’ont poussé à me lancer sur YouTube (car l’audio-visuel est une autre de mes passions). Depuis, plus de 5 ans se sont écoulé et je n’ai pas l’intention de m’arrêter !

Comment s’organise ton quotidien pour réaliser cette mission ?

J’ai un emplois du temps assez précis : tel jour je film, tel jour je monte, tel jour je vais chercher les ingrédients dont j’ai besoin, tel jour je fais des recherches… Le tout, c’est surtout de s’imposer un emplois du temps rigide et organisé comme au lycée et de s’y tenir à la lettre. Le contenu s’adapte et évolue au fil du temps. Pour le moment, je dois coller à l’emplois du temps de mes cours à la fac qui change toutes les semaines donc je n’ai pas de semaine type, mais mes créneaux sont très bien défini car je sais exactement combien de temps j’ai besoin pour faire tel ou tel action. Partant de là, c’est très facile de bien s’organiser même au dernier moment. Et c’est surtout un rythme à prendre. Un autre point clé de mon organisation est également de systématiquement tout noter : rendez-vous, démarches, cours, temps de repas (très important ^^) et temps de repos, journée bloquée pour consacrer du temps à sa famille et ses amies… En notant toujours tout, je suis sûr de ne jamais rien oublier et de ne pas me faire surprendre !

Quelles actions as-tu mise en place pour démarrer ?

Je me suis posé des questions et j’ai observé : blog ou chaine YT ? Quel style ? Voix off ou non ? Quels sujets ? Et chez les autres, c’est comment ? Une fois la majorité des questions répondues, il n’y a plus qu’à passer à l’action. Savoir où l’on veut aller permet de ne pas se jeter totalement dans l’inconnu, c’est plus rassurant. Autre chose, ce n’est pas la peur et les « oui mais » qui aide à faire avancer les choses mais les « trop cool j’adore » ! Garder une liste à porté de main avec les raisons qui font que l’on aime ce que l’on fait permet de garder le cap, en particulier au début lorsque les fruits de notre travail n’ont pas encore émergé !

Quelles compétences utiles avais-tu avant de démarrer cette chaîne sur les cosmétiques naturels ?

Une certaine maitrise de la vidéo ! Sortant d’un bac option audio-visuel, je savais déjà comment filmer, monter, ajouter voix off et musique, j’avoue que ce savoir faire m’a été très utile même si je continue d’apprendre un peu chaque jour.

Qu’as-tu appris en démarrant cette aventure ?

Beaucoup de chose ! Ne pas prendre personnellement les commentaires gratuitement méchants, ne pas juger trop vite les personnes qui les postent, ne pas (moins !) avoir peur du regard des autres, oser s’affirmer, oser s’épanouir… YouTube m’a beaucoup fait grandir et j’ai tiré des tas de leçon de cette aventure ! De toute façon, on a toujours beaucoup à apprendre.

Quel conseil aimerais-tu donner à une autre femme qui n’ose pas se lancer ?

D’oublier sa peur ! C’est la joie qui devrait dominer chacune de nos actions alors oublier ses peurs et foncer avec toute notre joie, c’est le meilleur moyen de commencer… et de réussir surtout !

Merci Alys de nous avoir partagé ton parcours.

On peut te retrouver sur ta chaîne youtube pour découvrir tes dernières trouvailles, expérimentations et apprendre à fabriquer nous aussi nos cosmétiques bio.